Femme Fatale (Brian De Palma, 2002)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9468
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Messagepar Lord Henry » 4 févr. 05, 14:54

Non, personnellement, il ne me viendrait jamais à l'esprit d'encenser Verhoeven.

Surtout après avoir vu ses films.
Image

Bob Harris

Messagepar Bob Harris » 4 févr. 05, 16:16

Lord Henry a écrit :Non, personnellement, il ne me viendrait jamais à l'esprit d'encenser Verhoeven.
Surtout après avoir vu ses films.

Ah ?

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42728
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Messagepar Flol » 4 févr. 05, 19:50

Ce cher Lord me surprendra toujours...

Avatar de l’utilisateur
frédéric
1st Degree
Messages : 12811
Inscription : 28 août 04, 18:49
Localisation : Une galaxie lointaine, très lointaine

Messagepar frédéric » 5 févr. 05, 18:42

Ouf j'dors devant Vidor a écrit :Je viens de voir Femme Fatale. J'ai vraiment aimé. Même si les acteurs sont calamiteux, la mise en scène est fabuleuse. Ce film est une boursouflure d'intrigue, de sexe et de suspense, mais cette éxagération est tellement assumée (même dans le jeu des acteurs français) qui c'en est jouissif.

C'est le genre de film qui sera reconnu à sa juste valeur dans 8-10 ans. Un futur classique. :D

8/10


C'est loin d'être le meilleur De Palma, mais j'aime bien et le twist final est plutôt surprenant et puis Rebecca... :shock:
Image

Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"

mannhunter
Laspalès
Messages : 15405
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Re: Femme Fatale

Messagepar mannhunter » 17 mars 08, 10:31

GASTON a écrit :la grande scène du billard est une catastrophe de vulgarité glacée


un grand moment. :)

Avatar de l’utilisateur
Boubakar
Mécène hobbit
Messages : 47882
Inscription : 31 juil. 03, 11:50

Re: Femme Fatale

Messagepar Boubakar » 17 mars 08, 10:33

mannhunter a écrit :
GASTON a écrit :la grande scène du billard est une catastrophe de vulgarité glacée


un grand moment. :)


tu y réponds 3 ans après ? :shock: :lol:

mannhunter
Laspalès
Messages : 15405
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Re: Femme Fatale

Messagepar mannhunter » 17 mars 08, 10:36

Boubakar a écrit :
mannhunter a écrit :
GASTON a écrit :la grande scène du billard est une catastrophe de vulgarité glacée


un grand moment. :)


tu y réponds 3 ans après ? :shock: :lol:


ben j'ai revu le film hier...voilà pourquoi ce topic est "uppé" :)

Avatar de l’utilisateur
boulgakov
Machino
Messages : 1038
Inscription : 8 févr. 08, 08:17
Localisation : Paris

Re: Femme Fatale

Messagepar boulgakov » 17 mars 08, 13:21

Alors que je mets ce film trés haut dans ma "hiérarchie cinéphilique" je n'avais même pas pensé à regarder ce qui en était dit ici. Merci à Mannhunter pour avoir "uppé" ce topic, même si j'imagine que c'est pour de mauvaises raisons.

Ce film est certainement une des expériences les plus déroutantes que j'ai pu vivre au cinéma dans les années 2000. C'est un joujou théorique infini mais ce n'est pas pour cela qu'il me plaît tant. Non, je le perçois plutôt comme un précis de légèreté cinématographique, une oeuvre aérienne et géométrique réalisé par un cinéaste indépendant, pour peu que cela signifie encore quelque chose.

Ici point d'histoire, juste du mouvement et des masques, filmés avec un oeil lubrique assez cinéaste pour rendre les hotels de Roissy Charles de Gaulles et le quartier de Belleville inquiétants, ce qui n'a rien d'évident. La photo est laide, heureusement!!! qui aurait aimé Body Double si la photo avait été somptueuse? il faut savoir être logique, quand on veut mettre en évidence la puissance d'un langage (et une certaine déréliction sociale) on ne doit pas s'encombrer d'"artifices" (joli photo, bons acteurs... je précise quand même que ce que j'appelle artifices, ici, est extrêmement important pour moi aussi au cinéma)...Le génie de De Palma c'est d'arriver à perturber le spectateur lors d'une scène de bain tout en faisant des gros plans sur des canards en plastique.

Dans un des autres grands films de la décennie, Miami Vice, on nous parle aussi de mouvement (fulgurant) et de masques (qui tombent), mais via un traitement diamétralement opposé. Alors que Michael Mann est constamment dans la rapidité, la fuite en avant, De Palma, comme toujours, joue la carte baroque, avec des mouvements amples et réfléchis pour accentuer la vacuité des actes des protagonistes. Il n'y a certes rien de neuf à souligner une certaine misanthropie chez le bonhomme, néanmoins, selon moi, on n'a que rarement vu les humains filmés d'aussi haut, avec autant d'acidité et pourtant sans prétention (A ce propos, avec une forme bien différente, De Palma a presque fait mieux dans le Dahlia Noir... Lagier dit "HollywoodLand of the dead, mais de Palma ne parle pas d'Hollywood, il parle d'un époque (libre à chacun de l'identifier... ou pas) où les vies se vivent par procuration (les costumes trop larges des trop jeunes Josh Harnett et Hillary Swank, le cliché de femme fatale incarné par Johansonn qui risiblement met toujours ses seins en avant, sauf dans ce sublime moment où on la voit pleurer de désespoir dans sa salle à manger, mais c'est pour aussitôt se reprendre...), pour finalement être plus mort que vif. On a souvent dit que le film de de Palma n'était même pas l'embryon du livre d'Ellroy au niveau de la noirceur. Les bouts d'essais d'Elisabeth Short sont les seuls moments d'émotion, de vie sincère dans ce film, et le fait qu'ils soient l'oeuvre d'un cadavre déchiqueté, qui plus est dans le cadre d'une "représentation", établi, selon moi, un constat plutôt sombre sur notre époque.)


Bon, je me suis égaré...tout ça pour dire que, Plaisir coupable, film théorique, navet génial, film navrant... je crois que Femme Fatale c'est un peu tout ça, et c'est en cela qu'il est assez unique (tant mieux diront certains).
Le grotesque, cher à de Palma (et évoqué,ici, par Simone Choule qui aujourd'hui, malheureusement, a enterré le cinéaste pour de bon), est ici poussé à un tel niveau d'abstraction que cela touche à une forme de poésie. Celle qui nait des oeuvres funambules au frontières du génie et du vulgaire.
Mathématiques : dessèchent le coeur

Avatar de l’utilisateur
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Messages : 26582
Inscription : 13 avr. 03, 13:59

Re: Femme Fatale

Messagepar Billy Budd » 17 mars 08, 13:22

boulgakov a écrit :je crois que Femme Fatale c'est un peu tout ça, et c'est en cela qu'il est assez unique (tant mieux diront certains).


Ah oui ?
Everybody's clever nowadays

mannhunter
Laspalès
Messages : 15405
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Re: Femme Fatale

Messagepar mannhunter » 17 mars 08, 13:26

boulgakov a écrit :Le grotesque, cher à de Palma (et évoqué,ici, par Simone Choule qui aujourd'hui, malheureusement, a enterré le cinéaste pour de bon), est ici poussé à un tel niveau d'abstraction que cela touche à une forme de poésie. Celle qui nait des oeuvres funambules au frontières du génie et du vulgaire.


on dirait que tu parles d'Argento là. :mrgreen: :)

Avatar de l’utilisateur
boulgakov
Machino
Messages : 1038
Inscription : 8 févr. 08, 08:17
Localisation : Paris

Re: Femme Fatale

Messagepar boulgakov » 17 mars 08, 13:27

Mais j'adore argento pour ces même raisons
Mathématiques : dessèchent le coeur

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5260
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Re: Femme Fatale

Messagepar Blue » 17 mars 08, 13:39

boulgakov, aimes-tu aussi "Knock Off" de Tsui Hark ?

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5260
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Re: Femme Fatale

Messagepar Blue » 17 mars 08, 13:41

boulgakov a écrit :Le génie de De Palma c'est d'arriver à perturber le spectateur lors d'une scène de bain tout en faisant des gros plans sur des canards en plastique.


Et des gouttes d'eau qui tombent :mrgreen: J'adore cette séquence, elle me donne envie de faire du cinéma.

Avatar de l’utilisateur
boulgakov
Machino
Messages : 1038
Inscription : 8 févr. 08, 08:17
Localisation : Paris

Re: Femme Fatale

Messagepar boulgakov » 17 mars 08, 13:51

Blue a écrit :boulgakov, aimes-tu aussi "Knock Off" de Tsui Hark ?


Je n'ai pas vu ce film mais je compte bien le récupérer.
Mathématiques : dessèchent le coeur

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14478
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Femme Fatale

Messagepar Watkinssien » 19 mars 08, 09:55

Je suis un peu du même avis que Boulgakov.

C'est un film imparfait mais qui me séduit totalement par ses défauts.
Image

Mother, I miss you :(