Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Boubakar
Mécène hobbit
Messages : 47836
Inscription : 31 juil. 03, 11:50

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Boubakar » 31 mai 15, 16:40

36 films vus ce mois-ci.

1 - Image

2 - Image

3 - Image

4 - Image

5 - Image

Avatar de l’utilisateur
Federico
Producteur
Messages : 9499
Inscription : 9 mai 09, 12:14
Localisation : Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Federico » 31 mai 15, 17:49

Profondo Rosso a écrit :Film du mois

3 Les Chemins de la haute ville de Jack Clayton
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Une grande déception en ce qui me concerne, malgré ses interprètes et peut-être plus encore parce que réalisé par l'auteur de deux chefs-d'oeuvre du cinéma britannique d'atmosphère des années 60. Pour tout dire : je m'étais un peu fait ch... :?
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz

Avatar de l’utilisateur
reuno
Assistant opérateur
Messages : 2006
Inscription : 8 oct. 04, 10:25

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar reuno » 31 mai 15, 17:58

Mon film du mois :

Image

Suivent :
ImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
semmelweis
Accessoiriste
Messages : 1688
Inscription : 10 févr. 09, 21:30
Localisation : Bordeaux

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar semmelweis » 31 mai 15, 18:06

Un mois de mai qui aura été bien chargé avec près de 25 films. Il est vrai que par rapport à d'autres membres du forum, le compte parait maigre mais quand même...En tout cas, on peut dire que ce mois écoulé aura été marqué par la figure de Jean-Pierre Melville dont la découverte d'une partie de son oeuvre m'aura enthousiasmé ! L'armée des ombres est une immense claque que je classe dans mon top 100 personnel et constitue le chef d'oeuvre du réalisateur. La révision du cercle rouge aura su continuer à m'emballer. De la même façon, le Doulos montre la capacité du cinéaste à trouver à la fois son style et à prendre à bras le corps l'esthétique de la Nouvelle Vague.
Le dernier Wenders aura aussi creusé son sillon au sein de mon esprit comme un très bon film d'atmosphère et d'intérieur avec une 3D inédite. Par la suite, on saluera le travail de Brizé avec son acteur fétiche dans la loi du marché.
Et bien sur, on retiendra la rétrospective Mad Max avec un deuxième volet plus faible que le premier mais archétypal du genre post apocalyptique.Quant au Fury Road, une seconde vision reste nécessaire pour avoir un avis plus net...

FILM DU MOIS


Image
L'armée des ombres,Jean-Pierre Melville

2/
Image
Le doulos,Jean-Pierre Melville

3/
Image
Every Thing Will Be Fine,Wim Wenders

4/
Image
La loi du marché,Stéphane Brizé

5/
Image
Jauja,Lisandro Alonso

6/
Image
Mad Max 2: The Road Warrior,George Miller

Récapitulatif du mois:

Film découverts
The Rock,Michael Bay(Blu Ray) 6/10
Hulk,Ang Lee(Blu Ray) 7/10
Avengers:Age of Ultron,Joss Whedon(Ciné 3D) 6/10
Good Kill,Andrew Niccol(Ciné) 7/10
Everything will be fine,Wim Wenders(Ciné 3D) 8/10
Jauja,Lisandro Alonso(Ciné) 7,5/10
Ghost Rider,Mark Steven Johnson(Blu Ray) 3/10
Ghost Rider: Spirit of Vengeance, Mark Neveldine et Brian Taylor(Blu ray) 2/10
Mad Max 2:The Road Warrior,George Miller(Blu Ray) 7,5/10
Mad Max: Beyond Thunderdome,George Miller et George Olgivie(Blu Ray) 6/10
Hyena,Gerard Johnson(Ciné) 7/10
Carlos,première partie,Olivier Assayas(DVD) 6,5/10
Carlos,deuxième partie,Olivier Assayas(DVD) 6/10
Carlos,troisième partie,Olivier Assayas(DVD) 7/10
Le doulos,Jean-Pierre Melville(Ciné) 8/10
Un flic,Jean-Pierre Melville(Ciné) 5,5/10
L'armée des ombres,Jean-Pierre Melville(Ciné) 9/10
Mad Max: Fury Road,George Miller(Ciné) 7/10
Walkyrie,Bryan Singer(Blu Ray) 7/10
The Witches of Eastwick,George Miller(DVD) 5,5/10
The cabin in the woods,Drew Goddard(Blu ray) 3/10
Haute Tension,Alexandre Aja(DVD) 6,5/10
La loi du marché,Stéphane Brizé(Ciné) 7,5/10
Tomorrowland,Brad Bird(Ciné) 6/10

Films revus:
Le cercle rouge,Jean Pierre Melville (Ciné) 8,5/10

Avatar de l’utilisateur
nobody smith
Monteur
Messages : 4547
Inscription : 13 déc. 07, 19:24

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar nobody smith » 31 mai 15, 18:28

Mai a été marqué par la découverte de la filmographie de Vincente Minnelli (enfin j’avais déjà vu Lust For Life) qui m’a procuré énormément de bonheur avec des divertissements jubilatoires au possible et quelques formidables mélodrames. Quand je pense que j’avais fuis pendant des années sa filmographie. Tout ça à cause des bonus de Chantons Sous Le Pluie montrant des extraits du final de Tous En Scène qui m’apparaissait horripilant hors contexte (alors que c’est tout à fait extraordinaire dans le film). Toutefois, Minnelli ne domine pas le podium. La faute a deux australiens particulièrement vigoureux.


1/ Wolf Creek 2 – Greg McLean
Image

2/ Mad Max : Fury Road – George Miller
Image

3/ La Femme Modèle - Vincente Minnelli
Image

4/ Celui Par Qui Le Scandale Arrive - Vincente Minnelli
Image

5/ Madame Bovary - Vincente Minnelli
Image
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image

Avatar de l’utilisateur
manuma
Accessoiriste
Messages : 1547
Inscription : 31 déc. 07, 21:01

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar manuma » 31 mai 15, 18:33

Pas de véritable claque cinématographique sur les 23 films visionnés ce mois-ci. Faute de combattants sérieux, c’est donc l’étonnant Ace up my sleeve d’Ivan Passer, libre adaptation de James Hadley Chase mixant film noir, conte fantastique et comédie surréaliste, qui rafle la mise. Avec assurément deux rôles marquants pour Omar Sharif et Karen Black.


1. Ace up my sleeve / Crime and Passion – Ivan Passer (1976)

Image

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17892
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Rick Blaine » 31 mai 15, 18:41

Impossible de ne pas sacrer A Most Violent Year, qui répond tant à mes attentes et à mes goûts cinématographiques que ça en est étonnant. Les mois d'avril sont meurtriers aurait fait un puissant film du mois 11 mois sur 12, il faut le considérer comme l'un des fleurons du polar français. Découverte formidable de la vérité, ce Clouzot, drame particulièrement poignant. Accessits pour Le Calvaire de Julia Ross et Face au Châtiment. Très beau mois.

Image

Image

Image


Le mois complet :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Films découverts ou redécouverts :

A Most Violent Year, de J.C. Chandor (2014) : 9,5/10
Les mois d'avril sont meurtriers, de Laurent Heynemann (1987) : 9/10

La Vérité, de Henri-Georges Clouzot (1960) : 8,5/10

Le Calvaire de Julia Ross (My Name Is Julia Ross, de Joseph H. Lewis (1945) : 8/10
Face au Châtiment (The Doolins of Oklahoma), de Gordon Douglas (1949) : 8/10

Les Enfants du Marais, de Jean Becker (1999) : 7,5/10
Foxcatcher, de Bennett Miller (2015) : 7,5/10

Tête de turc, de Pascal Elbé (2010) : 7/10
Télé Gaucho, de Michel Leclerc (2012) : 7/10
Un Homme à Abattre, de Philippe Condroyer (1967) : 7/10
La Théorie des Dominos (The Domino Principle), de Stanley Kramer (1977)

Go Fast, de Olivier Van Hoofstadt (2008) : 6,5/10
Le Solitaire de Fort Humboldt (Breakheart Pass), de Tom Gries (1975) : 6,5/10
'71, de Yann Demange (2014) : 6,5/10
Le bagarreur (Hard TImes), de Walter Hill (1975) : 6,5/10

Mains Armées, de Pierre Jolivet (2012) : 6/10

Ton Heure à sonné (Coroner Creek, de Ray Enright (1948) : 5,5/10
Outland, de Peter Hyams (1981) : 5,5/10
Retaliation (Shima wa moratta), de Yasuharu Hasebe (1968) : 5,5/10

Timbuktu, de Abderrahmane Sissako (2014) : 4,5/10

Le Jour Atendra, de Edgar Marie (2013) : 4/10

Custer, Homme de l'Ouest (Custer of the West), de Robert Siodmak (1967) : 3,5/10
Chut!, de Jean-Pierre Mocky (1972) : 3,5/10

Films revus : Hors compétition :

Citizen Kane, de Orson Welles (1941) : 10/10

Agent Secret (Sabotage) de Alfred Hitchcock (1936) : 7/10

Le Chien Jaune, de Jean Tarride (1932) : 4/10

Avatar de l’utilisateur
semmelweis
Accessoiriste
Messages : 1688
Inscription : 10 févr. 09, 21:30
Localisation : Bordeaux

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar semmelweis » 31 mai 15, 18:51

Rick Blaine a écrit :Impossible de ne pas sacrer A Most Violent Year, qui répond tant à mes attentes et à mes goûts cinématographiques que ça en est étonnant. Les mois d'avril sont meurtriers aurait fait un puissant film du mois 11 mois sur 12, il faut le considérer comme l'un des fleurons du polar français. Découverte formidable de la vérité, ce Clouzot, drame particulièrement poignant. Accessits pour Le Calvaire de Julia Ross et Face au Châtiment. Très beau mois.

Image

Image

Image


Le mois complet :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Films découverts ou redécouverts :

A Most Violent Year, de J.C. Chandor (2014) : 9,5/10
Les mois d'avril sont meurtriers, de Laurent Heynemann (1987) : 9/10

La Vérité, de Henri-Georges Clouzot (1960) : 8,5/10

Le Calvaire de Julia Ross (My Name Is Julia Ross, de Joseph H. Lewis (1945) : 8/10
Face au Châtiment (The Doolins of Oklahoma), de Gordon Douglas (1949) : 8/10

Les Enfants du Marais, de Jean Becker (1999) : 7,5/10
Foxcatcher, de Bennett Miller (2015) : 7,5/10

Tête de turc, de Pascal Elbé (2010) : 7/10
Télé Gaucho, de Michel Leclerc (2012) : 7/10
Un Homme à Abattre, de Philippe Condroyer (1967) : 7/10
La Théorie des Dominos (The Domino Principle), de Stanley Kramer (1977)

Go Fast, de Olivier Van Hoofstadt (2008) : 6,5/10
Le Solitaire de Fort Humboldt (Breakheart Pass), de Tom Gries (1975) : 6,5/10
'71, de Yann Demange (2014) : 6,5/10
Le bagarreur (Hard TImes), de Walter Hill (1975) : 6,5/10

Mains Armées, de Pierre Jolivet (2012) : 6/10

Ton Heure à sonné (Coroner Creek, de Ray Enright (1948) : 5,5/10
Outland, de Peter Hyams (1981) : 5,5/10
Retaliation (Shima wa moratta), de Yasuharu Hasebe (1968) : 5,5/10

Timbuktu, de Abderrahmane Sissako (2014) : 4,5/10

Le Jour Atendra, de Edgar Marie (2013) : 4/10

Custer, Homme de l'Ouest (Custer of the West), de Robert Siodmak (1967) : 3,5/10
Chut!, de Jean-Pierre Mocky (1972) : 3,5/10

Films revus : Hors compétition :

Citizen Kane, de Orson Welles (1941) : 10/10

Agent Secret (Sabotage) de Alfred Hitchcock (1936) : 7/10

Le Chien Jaune, de Jean Tarride (1932) : 4/10


Les mois d'avril son meurtriers , tu l'as visionné dans quelles conditions ?

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86016
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Jeremy Fox » 31 mai 15, 18:55

nobody smith a écrit :[justify]Mai a été marqué par la découverte de la filmographie de Vincente Minnelli (enfin j’avais déjà vu Lust For Life) qui m’a procuré énormément de bonheur avec des divertissements jubilatoires au possible et quelques formidables mélodrames. Quand je pense que j’avais fuis pendant des années sa filmographie. Tout ça à cause des bonus de Chantons Sous Le Pluie montrant des extraits du final de Tous En Scène qui m’apparaissait horripilant hors contexte (alors que c’est tout à fait extraordinaire dans le film).



J'avais remarqué ça depuis le début du mois et j'en jubilais intérieurement.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86016
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Jeremy Fox » 31 mai 15, 18:56

Rick Blaine a écrit :Impossible de ne pas sacrer A Most Violent Year, qui répond tant à mes attentes et à mes goûts cinématographiques que ça en est étonnant.


Celui-ci, je ne vais peut-être pas attendre longtemps avant de me l'acheter. Au vu de ce que tu en dis, il pourrait finir dans mon top 100.

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5579
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Best » 31 mai 15, 18:59

Harkento a écrit :
Rurôni Kenshin : Densetsu no saigo-hen (Keishi Ohtomo) : 8 / 10 – Japon [2014] ; Action, drame, histoire
Rurôni Kenshin : Kyôto taika-hen (Keishi Ohtomo) : 7,5 / 10 – Japon [2014] ; Action, drame, histoire
Rurôni Kenshin : Meiji kenkaku roman tan (Keishi Ohtomo) : 7 / 10 – Japon [2012] ; Action, drame, histoire

:D :D :D

De mon côté, un excellent western pour couronner le mois, et Mad Max pas loin derrière :)

The Doolins of Oklahoma (Gordon Douglas)

Image

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22826
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar AtCloseRange » 31 mai 15, 19:12

manuma a écrit :Pas de véritable claque cinématographique sur les 23 films visionnés ce mois-ci. Faute de combattants sérieux, c’est donc l’étonnant Ace up my sleeve d’Ivan Passer, libre adaptation de James Hadley Chase mixant film noir, conte fantastique et comédie surréaliste, qui rafle la mise. Avec assurément deux rôles marquants pour Omar Sharif et Karen Black.


1. Ace up my sleeve / Crime and Passion – Ivan Passer (1976)

Image

Bon, il traîne sur Netflix, je vais peut-être lui donner une chance malgré sa sale réputation.
Image

Avatar de l’utilisateur
manuma
Accessoiriste
Messages : 1547
Inscription : 31 déc. 07, 21:01

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar manuma » 31 mai 15, 19:57

AtCloseRange a écrit :
manuma a écrit :Pas de véritable claque cinématographique sur les 23 films visionnés ce mois-ci. Faute de combattants sérieux, c’est donc l’étonnant Ace up my sleeve d’Ivan Passer, libre adaptation de James Hadley Chase mixant film noir, conte fantastique et comédie surréaliste, qui rafle la mise. Avec assurément deux rôles marquants pour Omar Sharif et Karen Black.


1. Ace up my sleeve / Crime and Passion – Ivan Passer (1976)

Image

Bon, il traîne sur Netflix, je vais peut-être lui donner une chance malgré sa sale réputation.

Si je l'ai apprécié, je me garderais toutefois bien de le recommander à quiconque. C'est quand même un truc très spécial.

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42638
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Flol » 31 mai 15, 22:17

55 (!?) films découverts ce mois-ci. Merci Cannes.
Mais contrairement à beaucoup d'autres, ce n'est pas le dernier opus de George Miller que j'ai décidé de mettre en avant, mais plutôt le très très beau Moretti cuvée 2015 qui n'aurait JAMAIS dû repartir les mains vides de la compétition. Je vous rassure, Max le déglingo n'est quand même pas loin.

1.
Image
Mia Madre - Nanni Moretti

2.
Image
Mad Max Fury Road - George Miller

3.
Image
Trois souvenirs de ma jeunesse - Arnaud Desplechin

4.
Image
AN - Naomi Kawase

5.
Image
La Loi du Marché - Stéphane Brizé

Avatar de l’utilisateur
Tom Peeping
Assistant opérateur
Messages : 2291
Inscription : 10 mai 03, 10:20

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Tom Peeping » 31 mai 15, 22:58

J'ai vu en mai

Image

*** excellent / ** bon / * moyen / 0 mauvais

Voici le temps des assassins (Julien Duvivier, 1956) **
Du bon cinéma de scénario, d'acteurs, de studio et d'atmosphère comme la France (et pas que) en a produit à la pelle pendant des décennies. Celui-ci est mémorable pour la garce manipulatrice que joue Danièle Delorme, son déchet de mère héroïnomane (géniale Lucienne Bogaert), Gabin égal à lui-même et le plaisir de revoir Gérard Blain. La scène de fouet est un de ces moments qui dépasse les bornes et personnellement m'enchante. DVD Z2 Fr

Gli ultimi giorni di Pompei / Les derniers jours de Pompéi (Mario Bonnard & Sergio Leone, 1959) 0
Les réalisateurs ne font rien du format 2:35 et filment amorphes la narration de l'histoire, à peine inspirée du roman et qui se traîne jusqu'aux dix dernières minutes d'éruption pyrotechnique. Dommage parce que les décors sont pas mal du tout et les couleurs vives. Comme les bottines rouges à fourrure blanche de Steve Reeves, dont les limites du jeu d'acteur vous explosent à la figure. On s'ennuyait tant que ça à Pompéi le 24 août 79 ? DVD Z2 Allem

Strangers on a train / L'inconnu du Nord-Express (Alfred Hitchcock, 1951) ***
Depuis les pieds qui se rencontrent au début jusqu'au manège fou à la fin, ce film est une leçon de mise en scène qui additionne ses séquences inspirées. Celle de la fête foraine, excitante et inquiétante à la fois, est un des sommets de Hitchcock. Quant au sujet, d'après Patricia Highsmith, il panache tentation ambigüe et remords, attirance et répulsion autour d'une machination psychopathique Et ce casting, des premiers rôles aux derniers ! BR Allem

Laura (Otto Preminger, 1944) ***
Ce film noir atypique et mondain autour d'un meurtre à rebondissements est surtout le prétexte à décrire quelques spécimens de la haute société new yorkaise chez lesquels l'Amour est impur (avec l'évocation - rien que ça ! - du fétichisme, de l'homosexualité, de l'impuissance, de la nécrophilie et de la prostitution) et d'aligner un casting formidable. Dans mon ordre : Clifton Webb, Judith Anderson, Vincent Price, Gene Tierney et Dana Andrews. BR Fr

King Kong (Merian C. Cooper & Ernest B. Schoedsack, 1933) *** Mon film du mois (et de toujours)
Mon film préféré depuis que je l'ai découvert gosse, un soir, à la télé. Celui auquel toujours je reviens. Concevoir une histoire aussi délirante, la mettre en images en utilisant tous les trucs du cinéma, lui donner vie et la faire entrer dans la mémoire collective et continuer, 80 ans plus tard, à toujours projeter son pouvoir d'émerveillement et de fascination : King Kong est pour moi le film parfait. Et le seul mythe moderne que l'Antiquité aurait adoubé. BR US

The young and prodigious T.S. Spivet / L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet (Jean-Pierre Jeunet, 2013) 0
Un gamin inventeur du Montana fugue pour aller recevoir un prix au Smithsonian de Washington. C'est le pitch sur la jaquette du BR mais je n'en sais pas bien plus parce que je me suis arrêté au bout de 40', fatigué par les maniérismes de Jeunet avec l'accumulation de scènes disjointes, les couleurs criardes, la froideur émotionnelle due à l'artificialité de l'ensemble. Ca m'apprendra à redonner sa chance à un réalisateur qui m'insupporte. BR Fr

J'ai tué ma mère (Xavier Dolan, 2009) **
Le découvrir après le formidable "Mommy" (2014), donne l'impression d'assister à un galop d'essai. Sur un sujet proche, les liens conflictuels entre un fils et sa mère, le jeune réalisateur-acteur tire un film nerveux et intrépide, sans doute en grande partie autobiographique, porté par les interprétations explosives de Dolan et d'Anne Dorval. On l'a assez dit, mais c'est vraiment remarquable d'accoucher d'un tel premier film à seulement vingt ans. DVD Z2 Fr

Walkabout (Nicolas Roeg, 1971) ***
Une adolescente anglaise et son petit frère, perdus dans l'outback australien, rencontrent et suivent un jeune aborigène. L'impossible dialogue entre la civilisation moderne et ses racines est le sujet principal, mais pas le seul (à l'époque, il y a aussi le constat de l'échec de la tentation contemporaine du retour à la Nature) de ce film beau et amer, aux images, à la musique et au rythme envoûtants. Une puissante métaphore entre rêve et cauchemar. BR UK

Dial M for Murder / Le crime était presque parfait (Alfred Hitchcock, 1954) *
Le revoir en 3D fait apprécier encore plus le génie de la composition visuelle d'Hitchcock et la scène du meurtre raté (et surtout celle qui suit où Grace Kelly titube dans le salon éclairé d'un feu de cheminée) sont magnifiques. Pour le reste, le film souffre d'un bavardage pénible et l'histoire des clés n'en finit pas. Ray Milland est excellent mais Grace Kelly lutte avec l'accent britannique et le massacre. Médiocre en 2D, moyen en 3D, donc. BR 3D Ital

House of wax / La maison de cire (Jaume Collet-Serra, 2005) *
Un petit groupe de jeunes américains se retrouve aux prises avec deux cinglés obsédés par la cire. Les dix dernières minutes avec l'incendie original et spectaculaire d'un manoir de cire et la présence de Paris Hilton dans un rôle d'intérêt purement people sont les deux atouts de ce film de série atone qui n'a ni l'humour d'un pastiche ni la noirceur d'un vrai thriller d'horreur. Pas nul mais très loin derrière ses prédecesseurs mémorables de 1933 et 1953. BR Fr
... and Barbara Stanwyck feels the same way !

Pour continuer sur le cinéma de genre, visitez mon blog : http://sniffandpuff.blogspot.com/