Les Blu-ray ESC Editions

Rubrique consacrée aux HD-DVD et Blu-ray de films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
jhudson
Régisseur
Messages : 3415
Inscription : 27 oct. 11, 04:06

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar jhudson » 17 mai 20, 20:29

Ikebukuro a écrit :
jhudson a écrit :On remercie Ségolène Royal qui s'est fait connaitre pour son combat contre l'ignoble animation japonaise! :mrgreen:

On est un peu hors-sujet mais ce sont des documents historiques; pour ceux que ça intéresse, deux liens sur mon blog consacré au Japon :
1) le livre de Ségo (super canon à 35 ans quand même; sacré Hollande, meilleur mari que président ?) : http://japon.canalblog.com/archives/2015/06/27/32278299.html
2) le livre de Liliane Lurçat "A cinq ans, seul avec Goldorak - Le jeune enfant et la télévision", autre livre à la réputation sulfureuse : http://japon.canalblog.com/archives/2012/07/22/24754985.html

A noter quand même qu'ils sont beaucoup moins stupides que leur légende noire ne le laisse croire.

On sait que certaines séries animés diffusées en france n'étaient pas vraiment produit pour un jeune public, ce qui a fait un grand tord a l'animation nippone.

Étrangement aucune étude pour dénoncer le coté néfaste des séries animés US , car l'auto censure est de chaque plan , ils ont un cahier des charges qui leur interdit presque tout.

J'ai ouvert un topic sur le sujet:

viewtopic.php?f=12&t=39007

Telmo
Machino
Messages : 1118
Inscription : 4 mars 15, 02:40

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar Telmo » 17 mai 20, 21:08

Ikebukuro a écrit :
jhudson a écrit :On remercie Ségolène Royal qui s'est fait connaitre pour son combat contre l'ignoble animation japonaise! :mrgreen:

On est un peu hors-sujet mais ce sont des documents historiques; pour ceux que ça intéresse, deux liens sur mon blog consacré au Japon :
1) le livre de Ségo (super canon à 35 ans quand même; sacré Hollande, meilleur mari que président ?) : http://japon.canalblog.com/archives/2015/06/27/32278299.html
2) le livre de Liliane Lurçat "A cinq ans, seul avec Goldorak - Le jeune enfant et la télévision", autre livre à la réputation sulfureuse : http://japon.canalblog.com/archives/2012/07/22/24754985.html

A noter quand même qu'ils sont beaucoup moins stupides que leur légende noire ne le laisse croire.

Ce n'est pas une réputation usurpée pour l'opus de Bécassine, ou alors c'est de la provoc' pour promouvoir ton blog. ;)

En fait, les fans d'anim' comme le youtubeur JdG sont en dessous de la vérité et semblent méconnaître le côté anti-américain et les mauvais genres comme le polar, l'horreur, le fantastique et la SF. Ils se focalisent, non sans raison, sur l'animation japonaise.
Il y a même une pointe contre les séries policières allemandes pour ceux que ça intéresse. Désolé, ce n'est pas Derrick. Encore que la nudité souvent présente dans cette série au rythme parfois trop mesuré la rendrait hystérique, en bonne pudibonde qu'elle est.

Par conséquent, pour le bouquin de Bécassine, c'est pour le moins une lecture très partielle et donc partiale en l'occurence.
Tom Sawyer décrit comme SF, Bioman souvent critiqué comme violent, bien plus que Ken le survivant (gag !), la xénophobie pathologique (nippophobie et anti-américanisme primaire surtout)
il faut quand même admettre que, sans quotas, nos enfants finiront par penser américain ou même parler japonais

. p.148

Le mépris récurrent des mauvais genres comme le polar et la SF, réduite à l'inter-sidéral et aux robots. Le Japon décrit comme violent à partir de la mise en épingle d'un SEUL fait-divers, alors que la criminalité est extrêmement basse là-bas. Pas un mot non plus sur les dessins animés de la NHK, pourtant vus en France car parfois en co-production.

« Les Chevaliers du Zodiaque », « Ken le Survivant », « Dragon Ball », « Bioman », « Spielvan », défilent quotidiennement sur TF1, et, pendant l'été (« Dorothée Vacances »), on fait encore moins cher : on ressort « Goldorak », probablement déjà largement amorti sur toutes les télévisions du globe; « Giraya» et aussi « Metalder », deux séries japonaises stupides et violentes à côté desquelles « Bioman » fait presque « haut de gamme ». Le tout suivi, chaque jour de cet été par Les rues de San Francisco, l'inévitable série policière. Bref on enrage devant un tel gâchis. Comment ne pas penser à tous ces gosses des banlieues, cloîtrés entre quatre murs de béton, privés de vacances, et qui n'ont que la télévision pour rêver et pour s'évader, enfants abreuvés de violence, de laideur, de médiocrité.


Il existe pourtant de bonnes séries de science-fiction : « Tom Sawyer », et aussi « Conan » (A2). Et de bons dessins animés français : « Touni et Litelle » (TF1), ou « Demetan, la petite grenouille » (FR3, en coproduction japonaise)... Sans parler des stocks de produits de qualité détenus par l'INA.

(p. 44 à 46)

Magnifique exemple, Démétan... Déprimant au possible et coproduction franco-japonaise, du moins d'après Ségolène Royal. En fait non, mais comme argument pour taper sur la production japonaise, c'est fort.

Un peu de post-féminisme mal placé de la part de cette réac' (combo !) aussi :

Toujours victime, faible, gourde ou allumeuse
La domination des séries américaines et des dessins animés japonais constitue, pour la formation des petites filles, une véritable galère.
A elles non seulement les rôles subalternes, mais aussi les tristes emplois de victimes enlevées par les monstres et autres robots volants, ou de spectatrices affolées (évanouissements, cris, pleurs, tandis que le héros se transforme en Bioman, Spielvan ou autre Metalder).

Elle n'a donc jamais vu un épisode des séries critiquées. Il y avait toujours au moins une femme (Force rose !).

Je passe rapidement sur sa notion de ce qui beau ou tout simplement de violence, le prétendu télé-massacre, qui la fait critiquer la présence de gros et de nains, et qui pourrait valoir un procès aujourd'hui de la part de certains associations.

Télé-massacre

Faute de disposer de cette sorte d'observatoire des
programmes, qui établirait ce travail très précis, on
en est réduit à dresser des bilans approximatifs pour
tenter de traduire, de façon incontestée, ce que l'on
sent bien lorsque l'on est « fidèle » au petit écran : la
montée de la violence.

Reconnaissons à l'hebdomadaire Le Point d'avoir
eu le mérite d'entreprendre cette « comptabilité » de
la violence, en publiant, le 24 octobre 1988, une
enquête portant sur le bilan d'une semaine de pro-
grammes à l'initiative d'un groupe de téléspectateurs.
Le constat fut accablant, ces téléspectateurs expéri-
mentaux sont, en effet, revenus de cette semaine-télé
abrutis, effarés par des visions d'enfer. Ils ont vu,
chaque jour, plus de meurtres et d'agressions diverses
qu'il ne s'en commet en un an dans une ville comme
Paris. Ils ont vu des vampires violer une femme, des
robots tueurs, des Spielvan, Captain Power, Bioman,
des policiers, des assassins, des suicidés, des fous, des
nains flirter avec des femmes obèses.
Et puis, comme
s'ils y étaient, des hommes en assassiner d'autres à
Haïti et, s'ils ont surpris un taureau s'acharner sur
un torero, ils n'ont pas bien su si c'était de la réalité
ou de la fiction!

J'en passe et des meilleures... Vous trouverez des extraits lunaires analysés sur ce site :

http://xerbias.free.fr/?page=0

Je suis d'accord cela dit, à une réserve près, sur l'aspect document historique. Elle parle de la HD comme censée arriver prochainement et semble bien informée pour une fois sur un futur présentateur emblématique de Fox News.
À l'époque oui, l'animation japonaise était moins chère car les Japonais n'en connaissaient pas encore la valeur qu'ils pourraient tirer à l'exportation.

Quant à sa beauté, qui est dans l'œil de celui qui la regarde, d'une cela ne rend pas crédible son propos (hors sujet), et de deux, la chirurgie esthétique n'y pas étrangère...

Pour l'autre bouquin, je ne l'ai pas lu, commandé une fois et jamais arrivé, et trop cher maintenant.

PS: si un modérateur déplace cette partie de la discussion vers un sujet idoine, pas de problème. Il est certain qu'on dérive.
Éclaircissement pour Démétan.
Dernière édition par Telmo le 18 mai 20, 15:32, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
DearHunter
Doublure lumière
Messages : 547
Inscription : 21 août 17, 15:31

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar DearHunter » 18 mai 20, 00:32

Ikebukuro a écrit :On est un peu hors-sujet mais ce sont des documents historiques; pour ceux que ça intéresse, deux liens sur mon blog consacré au Japon :
1) le livre de Ségo (super canon à 35 ans quand même; sacré Hollande, meilleur mari que président ?) : http://japon.canalblog.com/archives/2015/06/27/32278299.html
2) le livre de Liliane Lurçat "A cinq ans, seul avec Goldorak - Le jeune enfant et la télévision", autre livre à la réputation sulfureuse : http://japon.canalblog.com/archives/2012/07/22/24754985.html

A noter quand même qu'ils sont beaucoup moins stupides que leur légende noire ne le laisse croire.

Merci - très intéressant :idea:
"When we championed trash culture we had no idea it would become the only culture."
- Pauline Kael

I once spent a year in Philadelphia, I think it was on a Sunday.
― W.C. Fields

Avatar de l’utilisateur
Jetblack
Stagiaire
Messages : 92
Inscription : 24 juil. 14, 23:11

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar Jetblack » 18 mai 20, 12:13

Telmo a écrit :(p. 44 à 46)

Magnifique exemple, Démétan... Déprimant au possible et coproduction franco-japonaise.

Faux. Démetan est une série 100% japonaise. Produite par le studio Tatsunoko (Gatchaman - La Bataille des planètes, Casshern, Karas ...). Comme me le disait un jour Bruno René Huchez, fondateur de IDDh, il n’y a pas plus japonais que Demetan.

Avatar de l’utilisateur
tenia
Le Choix de Sophisme
Messages : 23221
Inscription : 1 juin 08, 14:29

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar tenia » 18 mai 20, 12:27

Le problème de ces analyses, comme souvent, est un souci de méthode. Au fond, les conclusions sont déjà écrites, les esprits déjà faits, il s'agit juste d'enquiller tous les exemples partiels et de tordre quelques oeuvres en passant pour les faire convenir à ces conclusions toutes faites. Evidemment, cela donne lieu à un tas de contre-exemples soit par lacunes profondes (puisque ne prenant que les exemples qui arrangent en laissant tout un pan de côté), soit par méconnaissance probable des oeuvres dont elle fait pourtant le sujet de son livre (elle parle des prods Ghibli ? je ne crois pas. Par contre, trouver Bioman plus violent que Ken, faut le vouloir).
La question que je me pose, c'est ce qui l'a poussé à écrire un truc pareil. Je crois que si j'avais UNE question à lui poser, ce serait ça, parce que clairement, elle ne semble ne rien y connaitre, et ne semble ne plus jamais rien en avoir eu à foutre. Je suppose qu'elle a surfé sur l'actu du moment, mais il devait y avoir plein d'autres trucs à l'époque, non ?

Shin Cyberlapinou
Machino
Messages : 1437
Inscription : 1 févr. 09, 09:51

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar Shin Cyberlapinou » 18 mai 20, 13:16

Je m'autocite depuis le topic consacré aux vieilles séries jeunesse:

Au delà du côté bourrin/démago/approximatif de la -médiocre- démonstration, Le ras le bol... synthétise un peu l'état d'esprit d'une époque, avec une France qui commence à débattre de l'exception culturelle et se sent menacée (à raison?) par des produits importés en masse avec lesquels elle a du mal à rivaliser, entre l'omniprésence croissante des blockbusters hollywoodiens (Delon et Bébel viennent de ranger les flingues d'un certain cinéma populaire français) et la prochaine arrivée de Disneyland sur nos terres, tout un symbole. Une bonne partie du propos de Royal tourne ainsi autour du "pourquoi qu'on n'offre pas à nos chères têtes blondes des bonnes fictions de chez nous?" avec un côté limite "produits du terroir vers McDo/malbouffe", comme brûlot politique ça ne vaut décidément pas tripette, comme instantané de cette phase de transition aujourd'hui bien lointaine...

Le PAF (voire le paysage du divertissement au sens large) était en train de changer en profondeur, Dorothée était une cible toute désignée en tant qu'étendard d'une télévision fraichement privatisée en quête de profit à coup de programmes criards et bon marché (par opposition à une télé publique privilégiant exigence et bon goût. Et objectivement une personne qui case Ken le survivant dans une émission visant les 6-12 ans ne fait pas son travail), Royal s'en est saisie parce que c'était là et facile à attaquer, c'aurait pu être le rock, le rap ou les jeux de rôles, sauf qu'avec le rock elle serait passée pour ringarde, avec le rap elle serait passée pour raciste, et les jeux de rôles c'était trop marginal même s'ils ont morflé quand même. L'opportunisme est en tout cas l'explication la plus simple, et l'explication la plus simple est souvent la plus juste, rasoir d'Ockham, tout ça...

Avatar de l’utilisateur
tenia
Le Choix de Sophisme
Messages : 23221
Inscription : 1 juin 08, 14:29

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar tenia » 18 mai 20, 13:36

Oui, c'est probablement aussi simple.

Avatar de l’utilisateur
Jetblack
Stagiaire
Messages : 92
Inscription : 24 juil. 14, 23:11

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar Jetblack » 18 mai 20, 15:16

Et surtout les attaques en permanence de France Télévision a sa tête Hervé Bourges prenant sa revanche sur le père Bouygues qui l'avait débarqué de TF1 lors de la privatisation. (Souvenir d'un journal de France 2, le soir, sur les dessins animés violents montrant alors des extraits de St Seiya ou de Dragon ball Z) ... Ce même groupe audiovisuel public qui avait diffusé des années passées Goldorak, Candy ou Albator, ainsi que du Tokusatsu avec X-Or. Il n'y avait pas plus japonais comme produit.

Telmo
Machino
Messages : 1118
Inscription : 4 mars 15, 02:40

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar Telmo » 18 mai 20, 15:25

Jetblack a écrit :
Telmo a écrit :(p. 44 à 46)

Magnifique exemple, Démétan... Déprimant au possible et coproduction franco-japonaise.

Faux. Démetan est une série 100% japonaise. Produite par le studio Tatsunoko (Gatchaman - La Bataille des planètes, Casshern, Karas ...). Comme me le disait un jour Bruno René Huchez, fondateur de IDDh, il n’y a pas plus japonais que Demetan.

Dixit Bécassine, pas moi. Je parlais plus haut de son ignorance. CQFD. Je reconnais que l'ironie de mon message portait à confusion.

Avatar de l’utilisateur
Gallean
Stagiaire
Messages : 79
Inscription : 15 mai 20, 23:43

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar Gallean » 22 mai 20, 12:50

Ah sego... Jamais lu son bouquin d'ailleurs, j'ai appris l'anglais grâce à mon père et aux jeux vidéos, essayé de me mettre au japonais, mais seul c'est chiant...
Il y a eu des productions franco japonaise... Les cités d'or à l'époque par exemple. Et j'en passe
C'est toujours gênant, d'avoir un panphlet à charge et aucun autre à décharge. Certains diront que ça lui a coûté sa candidature...

frédéric
1st Degree
Messages : 12937
Inscription : 28 août 04, 18:49
Localisation : Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar frédéric » 29 mai 20, 20:32

Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"

Avatar de l’utilisateur
odelay
Producteur
Messages : 9992
Inscription : 19 avr. 03, 09:21
Localisation : A Fraggle Rock

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar odelay » 10 juin 20, 16:49

C’est annulé :

INFORMATION IMPORTANTE

Les DVD et BLU-RAY de "DANS LA PEAU D'UNE BLONDE" sont annulés.

En effet, nous avons reçu le master, il s'agit d'un master SD de mauvaise qualité, le master HD est quant à lui un horrible gonflage du master SD

Nous étions très contents à l'idée de vous proposer ce titre et c'est donc avec une infinie tristesse que nous devons nous résoudre à annuler ce titre.

Si vous avez précommandé ce titre, vous serez évidemment remboursés.

Avatar de l’utilisateur
Torrente
Producteur
Messages : 9023
Inscription : 14 juin 07, 18:26

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar Torrente » 10 juin 20, 16:58

Donc en fait, les gars dépensent de l'argent pour faire des visuels, créer des fiches de produit, faire de la promo, avant même d'avoir reçu / vu le matos et de savoir si c'est faisable. Je sais bien que gouverner c'est prévoir, mais là, ça me semble quand même légèrement problématique.
Ils donnent l'impression qu'ils ont de l'argent à perdre.

Avatar de l’utilisateur
odelay
Producteur
Messages : 9992
Inscription : 19 avr. 03, 09:21
Localisation : A Fraggle Rock

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar odelay » 10 juin 20, 17:06

Mieux vaut tard que jamais mais c'est aussi ce que j'ai pensé.

Avatar de l’utilisateur
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Messages : 40627
Inscription : 13 avr. 03, 11:30
Last.fm
Liste de DVD

Re: Les Blu-ray ESC Editions

Messagepar Rockatansky » 10 juin 20, 17:37

Torrente a écrit :Donc en fait, les gars dépensent de l'argent pour faire des visuels, créer des fiches de produit, faire de la promo, avant même d'avoir reçu / vu le matos et de savoir si c'est faisable. Je sais bien que gouverner c'est prévoir, mais là, ça me semble quand même légèrement problématique.
Ils donnent l'impression qu'ils ont de l'argent à perdre.

Je pense qu'à un moment on sait que les éditeurs sont dépendants des ayants droits. Donc je veux bien qu'on leur jette la pierre à chaque fois, mais vu qu'on leur a souvent jeté la pierre de sortir de la merde "faute de mieux", pour une fois saluons leur décision.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky