Stanley Kubrick (1928-1999)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17708
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Rick Blaine » 11 juin 19, 12:50

Jeremy Fox a écrit :J'ai vu tes notes dans le topic des films de juin et je suis quasiment totalement en phase.

Moi j'ai deux trois points de désaccord... :fiou:

Sinon le montage est très chouette, bravo Major !

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 18918
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Major Tom » 11 juin 19, 13:14

Jeremy Fox a écrit :J'ai vu tes notes dans le topic des films de juin et je suis quasiment totalement en phase.

D'autant que nous partageons le même favori. 8)

À la base, je voulais poster en même temps un texte sur chaque film, mais finalement j'ai eu la flemme. :mrgreen: Parmi les bonnes surprises des revisionnages, Full Metal Jacket a fonctionné comme une madeleine de Proust (me rappelant le lycée où j'ai fait connaître Kubrick à mes camarades, seul de mes cinéaste de chevet à marcher à fond auprès des autres élèves). Je me souvenais encore de lignes entières du dialogue, mais de la VF avec Bernard Fresson en sergent-instructeur Hartman. Je ne l'avais pas revu depuis de très nombreuses années, et il est remonté très haut dans l'estime que je lui portais déjà. Ce qui compliquerait encore plus la tâche de faire un top, c'est aussi ce que je retiens de ce marathon Kubrick : Aujourd'hui, sous mon numéro 1 (Eyes Wide Shut), indétrônable et pourtant il a bien failli être détrôné, j'hésite avec 2001, Shining, Full Metal Jacket, Barry Lyndon ou Strangelove. Impossible de choisir...

Rick Blaine a écrit :Moi j'ai deux trois points de désaccord... :fiou:

:mrgreen:
Dernière édition par Major Tom le 11 juin 19, 13:18, édité 1 fois.
Image
Clique ici... Image A chaque fois que tu oublies de cliquer sur ce lien, Durendal fait une nouvelle vidéo

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 85740
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Jeremy Fox » 11 juin 19, 13:18

Major Tom a écrit :Sous mon numéro 1 (Eyes Wide Shut), indétrônable et pourtant il a bien failli être détrôné au cours des séances, j'hésite avec 2001, Shining, Full Metal Jacket, Barry Lyndon ou Strangelove. Impossible de choisir...


Voilà, idem sauf que j'aurais remplacé Strangelove par Lolita (Sue Lyon :oops: :oops: ) et Spartacus.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17708
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Rick Blaine » 11 juin 19, 13:20

Ca me fait penser qu'il faudrait quand même que je vois Barry Lyndon et Lolita, histoire d'avoir totalement fait le tour.
Je manque de motivation mais ce petit montage donne un peu envie d'y replonger.

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 18918
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Major Tom » 11 juin 19, 13:28

Rick Blaine a écrit :Ca me fait penser qu'il faudrait quand même que je vois Barry Lyndon et Lolita, histoire d'avoir totalement fait le tour.
Je manque de motivation mais ce petit montage donne un peu envie d'y replonger.

Lolita, je pense que tu vas beaucoup aimer. C'est un Kubrick très, très accessible. Mais Barry Lyndon, te connaissant... comment dire... Si ton envie du moment n'est pas de regarder un truc bourrin qui défoule, mais plutôt de t'asseoir et prendre ton temps dans un musée, eh bien... :mrgreen:
Image
Clique ici... Image A chaque fois que tu oublies de cliquer sur ce lien, Durendal fait une nouvelle vidéo

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17708
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Rick Blaine » 11 juin 19, 13:39

Major Tom a écrit :Mais Barry Lyndon, te connaissant... comment dire... Si ton envie du moment n'est pas de regarder un truc bourrin qui défoule, mais plutôt de t'asseoir et prendre ton temps dans un musée, eh bien... :mrgreen:

:mrgreen:
J'en prend bonne note. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 6193
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Alexandre Angel » 11 juin 19, 13:41

Rick Blaine a écrit :Ca me fait penser qu'il faudrait quand même que je vois Barry Lyndon

Oui, ce serait bien un de ces quatre.

Spoiler (cliquez pour afficher)
QUOI!!!!!!!!!!????!!!!!! :shock:

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17708
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Rick Blaine » 11 juin 19, 13:44

Alexandre Angel a écrit :
Spoiler (cliquez pour afficher)
QUOI!!!!!!!!!!????!!!!!! :shock:

Euh... vu ma relation à Kubrick, tu comprendras que je ne mette pas le visionnage de ses films en priorité. :mrgreen:
J'en ai déjà vu beaucoup je trouve. :fiou:

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 6193
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Alexandre Angel » 11 juin 19, 13:48

Rick Blaine a écrit :
Alexandre Angel a écrit :
Spoiler (cliquez pour afficher)
QUOI!!!!!!!!!!????!!!!!! :shock:

Euh... vu ma relation à Kubrick, tu comprendras que je ne mette pas le visionnage de ses films en priorité. :mrgreen:
J'en ai déjà vu beaucoup je trouve. :fiou:

Ah je ne savais pas ou pas spécialement repéré...
Mais tout de même :shock: :mrgreen: Pour moi, c'est quelque part le plus beau film du monde et mon préféré de l'auteur.

Quant au montage du Major, bravo! Il est étourdissant et propose des croisements avec le bouquin de Michel Ciment (qui est visuellement cité à la fin) assez stimulants.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5148
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Thaddeus » 11 juin 19, 14:03

Comme Alexandre, je ne peux m'empêcher d'être très surpris lorsque j'apprends qu'un vieux routard du forum n'a pas vu Barry Lyndon. C'est l'un de ces rares films (combien y a-t-il ? 20 ? 30 ?) dont je ne peux m'imaginer qu'il n'ait pas encore été découvert par un cinéphile chevronné. :shock: :wink:

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17708
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Rick Blaine » 11 juin 19, 14:06

Alexandre Angel a écrit :
Rick Blaine a écrit :
Alexandre Angel a écrit :
Spoiler (cliquez pour afficher)
QUOI!!!!!!!!!!????!!!!!! :shock:

Euh... vu ma relation à Kubrick, tu comprendras que je ne mette pas le visionnage de ses films en priorité. :mrgreen:
J'en ai déjà vu beaucoup je trouve. :fiou:

Ah je ne savais pas ou pas spécialement repéré...

J'essaie d'être discret :oops: :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Grimmy
Assistant opérateur
Messages : 2829
Inscription : 1 févr. 04, 11:25

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Grimmy » 11 juin 19, 14:45

J'ai découvert "Barry Lyndon" lors d'une reprise en salles en 1986 je crois. J'avais 17 ans. Un choc ! J'ai compris avec ce film ce que voulait dire le mot réalisateur. Je suis retourné le voir le lendemain.
Et hasard, j'ai revu "Eyes Wide Shut" hier pour la première fois depuis sa sortie, c'est toujours énorme. (édition DVD en 1.33) Toute la séquence de l'orgie avec la musique de dingue est hallucinante !

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 85740
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Jeremy Fox » 11 juin 19, 14:49

Grimmy a écrit :J'ai découvert "Barry Lyndon" lors d'une reprise en salles en 1986 je crois. J'avais 17 ans. Un choc ! J'ai compris avec ce film ce que voulait dire le mot réalisateur. Je suis retourné le voir le lendemain.


Moi en 1985 à 18 ans dans une magnifique salle art et essai de Dijon (L'Eldorado) après les découvertes les jours précédents de Shining, Lolita et Orange mécanique : même choc et même envie d'y retourner le lendemain. Kubrick était devenu en une semaine mon réalisateur préféré.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17708
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Rick Blaine » 11 juin 19, 15:04

Thaddeus a écrit :Comme Alexandre, je ne peux m'empêcher d'être très surpris lorsque j'apprends qu'un vieux routard du forum n'a pas vu Barry Lyndon. C'est l'un de ces rares films (combien y a-t-il ? 20 ? 30 ?) dont je ne peux m'imaginer qu'il n'ait pas encore été découvert par un cinéphile chevronné. :shock: :wink:

Plus sérieusement, quand tu n'aimes pas un cinéaste, tu ne te forces pas non plus à voir un de ses films sous pretexte que c'est un classique, de la même manière que si tu n'aimes pas un groupe réputé, tu ne vas pas t'infuser l'intégrale de sa discographie.
Mon goût du cinéma (cinéphile je ne sais pas) fonctionne par un parcours qui connecte des cinéastes, des acteurs ou des genres et pas par "cercles " de films plus ou moins importants à voir. Du coup ça me mène à voir des trucs a priori mineurs et à contourner des oeuvres majeures, soit parce que mon parcours ne m'y a pas mené, soit parce qu'il m'en a écarté comme ici. Il faut que j'ai envie de voir un film a priori. Je fonctionne purement au plaisir attendu, avec finalement une colonne vertébrale culturelle faible.

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 6193
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Alexandre Angel » 11 juin 19, 15:05

Grimmy a écrit :J'ai découvert "Barry Lyndon" lors d'une reprise en salles en 1986 je crois.

Alors, histoire de pinailler gratuitement comme j'adore le faire, je crois que cette reprise dont tu parles a eu lieu 2 ans plus tard. C'était encore l'époque où les reprises étaient des événements qui te donnait l'impression (mais ce n'était pas qu'une impression) d'enfin revoir un film que tu n'avais vu, si tu l'avais vu, qu'à sa sortie.
Et Barry Lyndon, sauf erreur, n'était pas encore paru en vidéo en 86 - 88.