Le mystère Andromède (Robert Wise - 1970)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
phylute
La France peut être fière
Messages : 25848
Inscription : 2 janv. 04, 00:42
Localisation : Dans les Deux-Sèvres, pas loin de chez Lemmy

Messagepar phylute » 29 août 04, 12:49

- Le Mystère Andromède. Excellent récit de science fiction. Un suspens halletant qui ne tient qu'à la précision incroyable d'une intrigue purement scientifique. Les détails abondent, renforcants l'impression de réel. On suit avec passion la chaîne logique et scientifique qui tend à cerner le mal. Superbe !
Les films sont à notre civilisation ce que les rêves sont à nos vies individuelles : ils en expriment le mystère et aident à définir la nature de ce que nous sommes et de ce que nous devenons. (Frank Pierson)

Cinetudes
Accessoiriste
Messages : 1724
Inscription : 14 avr. 03, 12:25
Localisation : Jersey ( Iles Anglo Normandes- Channel Islands)

Messagepar Cinetudes » 29 août 04, 23:47

Tu me fait plaisir la Phylute :D :D

J' avais écrit ça pour la critique DVD d'Andromeda Strain :

Un satellite d'observation retombe sur Terre près d'un village du Nouveau Mexique. Ses habitants sont alors décimés par un mal mystérieux. Seuls un enfant et un vieil homme alcoolique ont survécu.
La sonde et les survivants sont alors amenés par les autorités au sein d'un laboratoire secret. Ce lieu, à la pointe de la technologie, est profondément enterré et permettra à une équipe de savants triés sur le volet de tenter d'isoler, comprendre et éradiquer cette mystérieuse infection qui pourrait menacer la Terre entière en cas d'échec de leur part.

Ce scénario peut paraître classique à notre époque, mais il est en fait l'ancêtre de films plus connus sur le sujet (Outbreak, 1995, et Twelve Monkeys, 1995, pour ne citer que ceux-là).
L'accuité de Michael Crichton sur le problème, et le traitement sec et clinique que Robert Wise en tirera, font que cette oeuvre paraît (et de loin) la plus réaliste et plausible sur le sujet. Le film est construit à la fois comme un thriller et comme un documentaire, c'est cette dualité et sa véracite sur le plan scientifique qui le rendent aussi passionnant et poignant.

Une telle situation est parfaitement envisageable et les solutions qui y sont etudiées sont sans doute très proches de celles qui seraient sélectionnées dans une telle hypothèse.
De plus, les fabuleux décors et effets spéciaux créés par le génial Douglas Trumbull (qui signa les effets spéciaux de 2001, a Space Odyssey, 1968, et Blade Runner, 1982 ; cf critique de Silent Running) renforcent et entérinent le côté réaliste et scientifique du film. R. Wise décida de n'engager aucune Star, mais plutôt d'excellents acteurs peu connus et donc parfaitement crédibles dans leurs rôles respectifs.

Son utilisation du split-screen dans la séquence introductrice du film est absolument remarquable, renforçant le sentiment d'incompréhension et de peur vécus par les protagonistes. Tout au long du film, sa mise en scène restera d'un style froid et observateur, mais penchant subtilement du côté du suspense, permettant ainsi à un film qui aurait pu être très aride de maintenir constamment l'intérêt et la tension chez le spectateur.

Quelques passages manquent de rythme et pourront perdre les moins intéressés d'entre vous, mais ces flottements sont toujours rattrappés par les rebondissements d'un scénario bien tenu et fort bien dialogué. A noter un générique absolument génial et novateur dans son utlisation des images et de la musique, mais dont le côté agressif pourra destabiliser certains spectateurs.

Robert Wise, comme à son habitude, s'est entouré d'excellents collaborateurs qui lui permettent de proposer un film absolument remarquable du point de vue technique. La photographie de Richard H. Kline réussit la gageure d'être à la fois documentaire et d'une subtilité digne d'oeuvres beaucoup plus stylisées.

Ces options trouvent leur équivalent dans le choix de R. Wise d'utiliser le format Cinémascope pour un film qui se veut documentaire dans son approche. La combinaison de ces deux choix permet à ce film de rester cohérent malgré le fait qu'il traite son sujet de deux façons a priori inconciliables.
La musique expérimentale de Gil Melle (mélange de sons froids et de mélodies simples et glacées) apporte une étrangeté très bénéfique qui pourra s'avérer destabilisante pour certains spectateurs plus habitués aux traditionnelles scores illustratifs.

Toutes ces qualités combinées font que le film marqua les esprits de beaucoup de spectateurs et que cette nouvelle façon d'envisager le cinéma de science-fiction marquera nombre de cinéastes qui reprendront ces recettes à leur compte, sans pour autant arriver à une telle maîtrise. Certes ce film est trop différent et typé années 70 pour toucher le grand public, mais tous les amateurs de science-fiction trouveront leur compte dans cette oeuvre quasiment sans concession.
En effet, seule la scène finale revient vers un suspense classique et sans grand intérêt au regard du reste de l'oeuvre. Malgré cela, le film est homogène et propose une hypothèse absolument glaçante en cas de problèmes similaires dans la réalité.

Il est à noter que dans un souci de réalisme, certains passages mettant en scène la mort d'animaux de laboratoire sont éprouvants, et pourront rebuter les plus sensibles d'entre vous (bien entendu aucun mal n'a été réellement fait aux animaux).

Une oeuvre à découvrir ou redécouvrir de toute urgence, ne serait-ce que pour réaliser les différences majeurs entre la façon de concevoir le cinéma des années 70 et l'approche actuelle, et de confirmer que Robert Wise est un grand metteur en scène.

Stefan
Image

Majordome
Décorateur
Messages : 3793
Inscription : 13 avr. 03, 03:00
Localisation : De mon canapé.

Messagepar Majordome » 30 août 04, 02:22

phylute a écrit :- Le Mystère Andromède. Excellent récit de science fiction. Un suspens halletant qui ne tient qu'à la précision incroyable d'une intrigue purement scientifique. Les détails abondent, renforcants l'impression de réel. On suit avec passion la chaîne logique et scientifique qui tend à cerner le mal. Superbe !


Vu où ?


Pourriez donner vos sources ? (Tv, DVD, k7 ?) Je sais, je radote, mais c'est tellement plus agréable de savoir si on a une possibilité ou pas de voir les films dont vous parlez ;)

Cinetudes
Accessoiriste
Messages : 1724
Inscription : 14 avr. 03, 12:25
Localisation : Jersey ( Iles Anglo Normandes- Channel Islands)

Messagepar Cinetudes » 30 août 04, 13:37

Majordome a écrit :
phylute a écrit :- Le Mystère Andromède. Excellent récit de science fiction. Un suspens halletant qui ne tient qu'à la précision incroyable d'une intrigue purement scientifique. Les détails abondent, renforcants l'impression de réel. On suit avec passion la chaîne logique et scientifique qui tend à cerner le mal. Superbe !


Vu où ?


Pourriez donner vos sources ? (Tv, DVD, k7 ?) Je sais, je radote, mais c'est tellement plus agréable de savoir si on a une possibilité ou pas de voir les films dont vous parlez ;)


Salut,

pour moi c'est l'excellent DVD Zone 1 sorti il y à un an et qui doit pouvoir se trouver à pas trop cher et dont tu pourra trouver ma critique la:

http://www.dvdenfrancais.com/titres/index_critiques_template.php?key=260

Et Phylute à la même source que moi :wink:

Stefan
Image

Avatar de l’utilisateur
Boubakar
Mécène hobbit
Messages : 48400
Inscription : 31 juil. 03, 11:50

Le mystère Andromède (Robert Wise - 1970)

Messagepar Boubakar » 14 juin 07, 21:58

Image

Une sonde spatiale de la NASA vient de retomber à proximité d'une petite bourgade de l'Arizona, y anéantissant presque toute vie humaine. Une mission scientifique découvre qu'un micro-organisme d'origine extra-terrestre a causé une épidémie qui transforme le sang en poudre...


Film peu connu de Robert Wise, il montre que là aussi, le genre "science-fiction" lui réussit ; au premier abord, c'est un film très austère (très peu de musique, que des acteurs inconnus, des décors minimalistes....), mais ô combien fascinant. (sur plusieurs points, il me faisait penser à THX 1138).
Plus on avance, plus le sujet devient angoissant (des scientifiques doivent empêcher la propagation d'un virus mortel), car
Spoiler (cliquez pour afficher)
la fin reste sur un mystère complet ; le virus a-t-il été éradiqué ? Le bébé a-t-il survécu ?)
, car tout est possible.
Le film souffre de quelques longueurs, mais la tension distillée tout au long du film fait qu'on accroche à ce qui va se passer. De plus, Wise n'hésite pas à "tacler" les pouvoirs politiques mis en place, sans trop en faire.
Et c'est toujours amusant de voir comment était l'informatique au début des 70's...

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9467
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Messagepar Lord Henry » 14 juin 07, 22:30

La meilleure adaptation de Michael Crichton au cinéma.
Image

frédéric
1st Degree
Messages : 12923
Inscription : 28 août 04, 18:49
Localisation : Une galaxie lointaine, très lointaine

Messagepar frédéric » 14 juin 07, 22:51

Lord Henry a écrit :La meilleure adaptation de Michael Crichton au cinéma.


Je serais curieux de découvrir ce film, car j'ai lu le livre et je me demande ce que ça peut donner.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"

Avatar de l’utilisateur
Boubakar
Mécène hobbit
Messages : 48400
Inscription : 31 juil. 03, 11:50

Messagepar Boubakar » 15 juin 07, 07:03

frédéric a écrit :Je serais curieux de découvrir ce film, car j'ai lu le livre et je me demande ce que ça peut donner.


Il est dispo sur Play, pour 6,5 euros
http://www.play.com/DVD/DVD/4-/632286/A ... oduct.html

LE film est en Vf/Vostf, mais les bonus ne sont pas sous-titrés.

Avatar de l’utilisateur
someone1600
Euphémiste
Messages : 8853
Inscription : 14 avr. 05, 20:28
Localisation : Québec

Messagepar someone1600 » 15 juin 07, 07:55

Je suis curieux moi aussi de voir ca.

Avatar de l’utilisateur
ex-beldvd man
Accessoiriste
Messages : 1814
Inscription : 12 août 04, 09:52
Localisation : Belgique

Messagepar ex-beldvd man » 15 juin 07, 08:36

Très déçu par ce film... Très "froid"...
On reconnait là la patte "scientifique" de Crichton, le film est très (trop?) "procédural": on montre les désinfections successives, les différents tests auxquels le virus est soumis, l'architecture de l'installation ainsi que les protections sanitaires (pour éviter toute contamination,...)

Boubakar a écrit :Film peu connu de Robert Wise, il montre que là aussi, le genre "science-fiction" lui réussit ;


Je préfère The Day the Earth Stood Still (Le Jour où la terre s'arrêta) ou même Star Trek: The Motion Picture (malgré son interminable scène de l'approche de la sonde par l'Enterprise)

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9467
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Messagepar Lord Henry » 15 juin 07, 10:47

Boubakar a écrit :très peu de musique


Gil Mellé s'est toujours targué d'avoir composé pour l'occasion la première musique électronique destinée au cinéma - distinction qu'il ne reconnaissait pas au travail de Louis et Bebe Baron pour Planète Interdite.

Pour l'anecdote, la bande originale fut éditée à l'époque sous la forme d'un disque hexagonal, devenu depuis l'objet de collection que l'on imagine:

Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Helward
rat d'auteur
Messages : 5566
Inscription : 17 août 06, 10:25
Localisation : Rech. Optimum désesp.

Messagepar Helward » 15 juin 07, 11:09

ex-beldvd man a écrit :Très déçu par ce film... Très "froid"...
On reconnait là la patte "scientifique" de Crichton, le film est très (trop?) "procédural": on montre les désinfections successives, les différents tests auxquels le virus est soumis, l'architecture de l'installation ainsi que les protections sanitaires (pour éviter toute contamination,...)

C'est justement ce qui m'a plu dans ce film. C'est pourquoi aussi je placerai plutôt le film dans le genre Techno-thriller plutôt que SF.

Avatar de l’utilisateur
Boubakar
Mécène hobbit
Messages : 48400
Inscription : 31 juil. 03, 11:50

Messagepar Boubakar » 15 juin 07, 17:19

Lord Henry a écrit :Pour l'anedocte, la bande originale fut éditée à l'époque sous la forme d'un disque hexagonal,


Je serais curieux d'entendre la Bo, déjà que le film est avare en musiques...

Avatar de l’utilisateur
odelay
Producteur
Messages : 9912
Inscription : 19 avr. 03, 09:21
Localisation : A Fraggle Rock

Messagepar odelay » 15 juin 07, 19:05

J'ai un extrait sur une compile, il me semble, si je me souviens bien, que c'est des espèces de bip-bip, enfin des bruitages électroniques un brin saoulant au bout d'une minute.

Avatar de l’utilisateur
mynameisfedo
Bernanonos
Messages : 5811
Inscription : 8 févr. 05, 16:18

Messagepar mynameisfedo » 15 juin 07, 21:17

je vais jouer le chieur de service mais j'avais déjà ouvert un topic => http://www.dvdclassik.com/forum/viewtop ... ndrom%E8de :lol:

bon, il est vrai qu'il s'agissait du DVD...