Pierre Etaix (1928-2016)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Tarkus1975
Machino
Messages : 1287
Inscription : 2 juil. 06, 20:50
Localisation : Poelzig' house, Marmarus

Messagepar Tarkus1975 » 3 août 07, 16:40

A quand des DVD de Yoyo et du Soupirant ? :D

Avatar de l’utilisateur
Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Messages : 7754
Inscription : 13 avr. 03, 00:48
Localisation : Sur le forum DVDCLASSIK

Messagepar Cosmo Vitelli » 3 août 07, 17:19

Tarkus1975 a écrit :A quand des DVD de Yoyo et du Soupirant ? :D

Yoyo ayant été restauré, il est légitime d'espérer.
"De toutes les sciences humaines, la pipeaulogie - à ne pas confondre avec la pipe au logis - ou art de faire croire qu'on sait de quoi on parle, est sans conteste celle qui compte le plus de diplômés !" Cosmo (diplômé en pipeaulogie)

Avatar de l’utilisateur
Super Soul
Assistant(e) machine à café
Messages : 294
Inscription : 20 juin 07, 15:32
Localisation : La Cinémathèque française

Messagepar Super Soul » 3 août 07, 17:34

Cosmo Vitelli a écrit :
Tarkus1975 a écrit :A quand des DVD de Yoyo et du Soupirant ? :D

Yoyo ayant été restauré, il est légitime d'espérer.

Pour de sombres histoires de droits, la séance exceptionnelle à la Cinémathèque il y a un mois risque bien d'être une des rares occasions de voir le film : pas de DVD en vue, loin de là...
Je parle pas aux mecs qui ont une scène de chasse sur leur pull

Avatar de l’utilisateur
Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Messages : 7754
Inscription : 13 avr. 03, 00:48
Localisation : Sur le forum DVDCLASSIK

Messagepar Cosmo Vitelli » 3 août 07, 21:58

Super Soul a écrit :
Cosmo Vitelli a écrit :
Tarkus1975 a écrit :A quand des DVD de Yoyo et du Soupirant ? :D

Yoyo ayant été restauré, il est légitime d'espérer.

Pour de sombres histoires de droits, la séance exceptionnelle à la Cinémathèque il y a un mois risque bien d'être une des rares occasions de voir le film : pas de DVD en vue, loin de là...

:?

Un truc me chiffonne néanmoins : puisqu'il y a eu restauration, les ayants droit ont donc donné l'autorisation, non ? Pourquoi sont-il rétifs à l'exploitation d'une copie restaurée avec leur autorisation :?: Lo pô compris :o
"De toutes les sciences humaines, la pipeaulogie - à ne pas confondre avec la pipe au logis - ou art de faire croire qu'on sait de quoi on parle, est sans conteste celle qui compte le plus de diplômés !" Cosmo (diplômé en pipeaulogie)

Avatar de l’utilisateur
Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Messages : 7754
Inscription : 13 avr. 03, 00:48
Localisation : Sur le forum DVDCLASSIK

Messagepar Cosmo Vitelli » 12 déc. 07, 19:30

Dans Le Canard Enchaîné de cette semaine, un article revient sur les déboires juridiques d'Etaix pour récupérer les droits de ses films auprès d'un producteur-arnaqueur (dixit Etaix et son co-scénariste Jean-Claude Carrière, qui lui ont intenté un procès).
"De toutes les sciences humaines, la pipeaulogie - à ne pas confondre avec la pipe au logis - ou art de faire croire qu'on sait de quoi on parle, est sans conteste celle qui compte le plus de diplômés !" Cosmo (diplômé en pipeaulogie)

Avatar de l’utilisateur
Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Messages : 7754
Inscription : 13 avr. 03, 00:48
Localisation : Sur le forum DVDCLASSIK

Messagepar Cosmo Vitelli » 19 déc. 07, 17:44

"De toutes les sciences humaines, la pipeaulogie - à ne pas confondre avec la pipe au logis - ou art de faire croire qu'on sait de quoi on parle, est sans conteste celle qui compte le plus de diplômés !" Cosmo (diplômé en pipeaulogie)

Avatar de l’utilisateur
Fatalitas
Bête de zen
Messages : 38662
Inscription : 12 avr. 03, 21:58

Messagepar Fatalitas » 19 déc. 07, 17:51

signée :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Messages : 7754
Inscription : 13 avr. 03, 00:48
Localisation : Sur le forum DVDCLASSIK

Messagepar Cosmo Vitelli » 22 déc. 07, 21:58

Etaix invisible malgré lui
LE MONDE | 20.12.07


l est des situations dantesques. Celle à laquelle sont confrontés le cinéaste dépositaire d'une grande tradition burlesque, Pierre Etaix, et son ami coscénariste Jean-Claude Carrière en fait partie. Les cinq longs métrages de Pierre Etaix, co-écrits avec Jean-Claude Carrière entre 1962 et 1970, Le Soupirant, Yoyo, Tant qu'on a la santé, Le Grand Amour et Pays de Cocagne sont en "hibernation forcée", invisibles du public.


Un imbroglio juridique prive les auteurs de leurs droits et interdit toute diffusion de leurs oeuvres. Yoyo, restauré grâce à la Fondation GAN l'an dernier, ne peut pas, par exemple, être projeté en janvier au prochain Festival de Bologne, en Italie.

La situation est d'une telle complexité que Pierre Etaix et Jean-Claude Carrière, respectivement âgés de 79 et 76 ans, sont venus à la Cinémathèque française, mercredi 19 décembre, prier saint Antoine de Padoue, le saint patron des causes perdues, en l'implorant d'un "rendez-nous ce qui n'est pas à vous", dans un court métrage réalisé pour l'occasion... Etourderie, blocage, trahison : cette histoire ressemble à "un scénario qui ne nous fait pas rire et dont nous cherchons la chute", expliquent-ils.

En 1996, Pierre Etaix ne renouvelle pas la cession de ses droits d'auteur à la société Capac, qui avait produit les cinq films. Mais Jean-Claude Carrière re-signe, sans concertation avec le cinéaste, pour dix ans. Ce qui devait leur coûter dix ans d'impossibilité d'exploitation. En 2002, le tribunal de grande instance de Paris autorise néanmoins la restauration des films. Un conflit oppose ensuite Pierre Etaix à son avocate, Me Francine Wagner-Edelman. Elle avait proposé que la société Gavroche Productions, gérée par son frère, Alain Wagner, exploite les droits des cinq films. Pierre Etaix découvre alors ce qu'il désigne comme une "société fantôme" qui ne commercialise pas ses films et risque de bloquer leur exploitation jusqu'en 2017.

Début juin, Pierre Etaix et Jean-Claude Carrière ont changé d'avocat. Ils ont intenté en vain une action en justice pour tenter de casser le contrat avec Gavroche Productions. Début décembre, ils ont assigné au fond cette société pour éviter ce qui était arrivé à Buster Keaton : une reconnaissance post-mortem de ses droits.


Nicole Vulser
Article paru dans l'édition du 21.12.07
"De toutes les sciences humaines, la pipeaulogie - à ne pas confondre avec la pipe au logis - ou art de faire croire qu'on sait de quoi on parle, est sans conteste celle qui compte le plus de diplômés !" Cosmo (diplômé en pipeaulogie)

Avatar de l’utilisateur
Stagger Lee
Assistant(e) machine à café
Messages : 282
Inscription : 9 oct. 07, 22:18
Localisation : Where the Sidewalk Ends

Messagepar Stagger Lee » 26 janv. 08, 20:59

Dans le Charlie Hebdo de cette semaine (en kiosque jusqu'à mardi, donc), la double-page centrale est consacré à Pierre Etaix. Une grande interview dans laquelle il expose sa vie, son oeuvre, sa philosophie de la vie...

Avec un texte de Jean-Claude Carrière et quatre dessins de Pierre Etaix himself ! (avec entre autres, des caricatures de Tati et Jerry Lewis).
Les dernières questions portent sur les déboires juridiques qui entourent l'exploitation des films d'Etaix...

Quel homme admirable ! Et j'enrage de le voir attristé, en colère, par le manque d'égard élémentaire dû à son art et à son oeuvre !

Avatar de l’utilisateur
kontarkh
Doublure lumière
Messages : 569
Inscription : 15 juil. 06, 15:26

Messagepar kontarkh » 3 févr. 08, 02:37

j"ai signé la pétition,en ce moment pierre étaix est l'invité de ruquier dans "on n'est pas couché"

Avatar de l’utilisateur
Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Messages : 7754
Inscription : 13 avr. 03, 00:48
Localisation : Sur le forum DVDCLASSIK

Messagepar Cosmo Vitelli » 3 févr. 08, 14:14

kontarkh a écrit :en ce moment pierre étaix est l'invité de ruquier dans "on n'est pas couché"

Damned, ça doit être le première fois que je regrette de ne pas avoir regardé une émission de Ruquier.

C'était bien ?

http://www.dailymotion.com/relevance/se ... shortfilms
"De toutes les sciences humaines, la pipeaulogie - à ne pas confondre avec la pipe au logis - ou art de faire croire qu'on sait de quoi on parle, est sans conteste celle qui compte le plus de diplômés !" Cosmo (diplômé en pipeaulogie)

Avatar de l’utilisateur
Frank Einstein
Régisseur
Messages : 3158
Inscription : 18 janv. 07, 23:28
Localisation : Dans la lune

Messagepar Frank Einstein » 3 févr. 08, 14:44

Cosmo Vitelli a écrit :
kontarkh a écrit :en ce moment pierre étaix est l'invité de ruquier dans "on n'est pas couché"

Damned, ça doit être le première fois que je regrette de ne pas avoir regardé une émission de Ruquier.

C'était bien ?

http://www.dailymotion.com/relevance/se ... shortfilms


Evidemment l'hystérie habituelle de Ruquier faisait tâche auprès du calme d'Etaix et Carrière mais lorsque l'un de ces deux artistes ouvrait la bouche, il y avait aussitôt comme un silence ambiant étonnant. Ils étaient écoutés, cela se sentait. A moins que ce soit moi qui faisait abstraction de ceux qui étaient sur le plateau.
Des hommes de cette qualité sont suffisamment rares à la TV pour imposer une sorte de présence reposante.
J'espère vraiment que les films de Pierre Etaix ressortiront car ce trésor national est indispensable.
J'ai gardé un souvenir admiratif du seul film de lui que j'ai vu : "Le grand Amour" qui était passé très tard il y a longtemps au Ciné-Club.
Une merveille non seulement d'humour mais je me souviens aussi que le montage et la mise en scène était étonnants.
Image

"Il est toujours préférable d'être un faux-méchant que d'être un faux-gentil. (Le faux-gentil est souvent un vrai méchant)". J.-L. Fournier

Avatar de l’utilisateur
kontarkh
Doublure lumière
Messages : 569
Inscription : 15 juil. 06, 15:26

Messagepar kontarkh » 4 févr. 08, 03:01

oui et bernard lavilliers était aussi présent sur le plateau et très ému par tout celà,il nous a gratifié d'un "betty" a la guitare acoustique (ruquier n'avait cité auparavant que ses "gros" tubes.

Avatar de l’utilisateur
Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Messages : 7754
Inscription : 13 avr. 03, 00:48
Localisation : Sur le forum DVDCLASSIK

Messagepar Cosmo Vitelli » 6 févr. 08, 20:17

Où les films de Pierre Etaix sont-ils passés ?

Pierre Etaix, le cinéaste invisible
29 janvier 2008.

Où sont les films de Pierre Etaix ? Mais où sont-ils ?
Au cinéma forcément ?
Ben non.
Dans les grands magasins qui vendent des tas de DVD, alors ?
Non plus.
… Mais c’est qui Pierre Etaix ?
Le comique Jerry Lewis disait : « Deux fois dans ma vie, j’ai compris ce qu’était le génie : la première fois en regardant la définition dans le dictionnaire, et la seconde fois, en rencontrant Pierre Etaix ».
Mais alors ? Où peut-on voir les films de Pierre Etaix ?


« Pierre Etaix a retrouvé le cinéma comique en son point de décantation » - François Mauriac, 1963

« Vu au cinéma Le soupirant qui est excellent –… C’est une suite de surprises très amusantes (…) » - René Magritte, 1963

« Etaix est un ‘cas’. Une chance manquée pour le cinéma » - (Dictionnaire Tulard)

Dans la famille des grands comiques du cinéma mondial, il y a Charlie Chaplin, Buster Keaton, Laurel et Hardy, Harold Lloyd et d’autres encore ; il y a le père à tous, celui qui a inventé l’élégance comique à l’écran loin des sempiternelles tartes à la crème, le français Max Linder. Dans le prolongement de ces géants du slapstick, il y a bien sûr Jacques Tati et Pierre Etaix. Or l’œuvre du cinéaste-acteur Pierre Etaix est encore assez méconnue. Déjà peu diffusée, elle risque maintenant, pour des raisons juridiques complexes et « tragi-comiquement pas drôles » d’être encore, pendant de nombreuses années, invisible.

Dessine-moi un film de Pierre Etaix

Pierre Etaix a fait ses armes au music hall, comme Chaplin, Tati, Bourvil, Keaton… Dès le début des années cinquante, il monte à Paris pour faire du cinéma. Il est alors gag man sur Mon Oncle et la silhouette aujourd’hui mondialement célèbre de Jacques Tati avec son parapluie, c’est Etaix, caricaturiste dessinateur, qui l’a croquée. Il rencontre durant cette période Jean-Claude Carrière. Ensemble, ils vont écrire une des plus belles pages du cinéma français. En 1961, Etaix tourne son premier petit film, Rupture, un bijou qui est projeté en première partie de La Guerre des boutons d’Yves Robert. Un autre court, Heureux anniversaire, et le voilà filant à Hollywood pour recevoir une statuette aux reflets or : l’Oscar du meilleur court métrage. Suivront des longs métrages délicieusement originaux - Le Soupirant, Yoyo, Tant qu’on a la santé, Le Grand amour - qui prennent le contre-pied de la Nouvelle Vague mais sont admirés par l’un de ses plus éminents représentants, Jean-Luc Godard, qui classe Yoyo parmi les 10 meilleurs films de l’année 1964.

Le Soupirant ou comment tomber amoureux sans plus attendre, Yoyo ou le cinéma qui mêle son burlesque à l’univers poétique du cirque traditionnel, Le Grand amour ou comment aimer quotidiennement toujours… Il invente un personnage, Pierre, un dandy dont la silhouette rappelle Max Linder, un timide, un rêveur, un doux, forcément un inspiré. Pierre cueille une simple fleur et c’est une ribambelle de catastrophes assurées, Pierre aime et c’est très compliqué, Pierre veut se marier et ça le rend méditatif, Pierre rêve de sa secrétaire et part travailler le dimanche, Pierre décide de rompre avec sa fiancée et finit par se rompre le cou, Pierre veut fêter l’anniversaire de sa femme et sombre en plein embouteillage. Pierre ne fait donc jamais ce qu’il a pensé faire. Le personnage bouleverse la mise en scène, fond et forme, et Pierre Etaix montre avec brio de quelle façon il a digéré les Chaplin et Keaton pour en donner une saveur toute contemporaine. La bande sonore n’est pas en reste, une des plus délectables du Septième Art…

En 1969, Pierre Etaix tourne Pays de Cocagne, un échec commercial et critique, pour certains aujourd’hui injustifié. Pierre retrouve alors le chemin du cirque et sa carrière de clown. Il crée avec sa femme Annie Fratellini, L’Ecole du Cirque, la première de ce genre. Il revient de temps en temps au cinéma, mais rarement ; alors, il continue à dessiner, illustrer, caricaturer. Dans un monde parfait, l’on pourrait s’attendre à ce que ces films soient repris prochainement dans le cadre d’une rétrospective exceptionnelle : Pierre Etaix lui-même viendrait parler de son œuvre, Jean-Claude Carrière pousserait du coude son complice pour relater quelques anecdotes croustillantes, ces mêmes films sortiraient prochainement en dvd et Jerry Lewis et Woody Allen rendraient hommage à la délicatesse de Pierre dans des films réalisés en bonus. Enfin, dans tous les festivals du monde et de la terre entière, les spectateurs crieraient « Pierre ! Pierre ! » et Yoyo surgira sur l’écran, comme avant… Et bien, non…

« Etaixement » compliqué

Pierre Etaix va fêter ses 80 ans en 2008. Aucune rétrospective, aucune sortie ou ressortie, en salle, en DVD : rien n’est annoncé pour les mois à venir. Des rumeurs circulent, des envies de voir, de revoir, et des interrogations. Cela va faire maintenant dix ans que les films de Pierre Etaix sont pratiquement invisibles, difficilement accessibles et ils risquent aujourd’hui un purgatoire de plusieurs années supplémentaires. Des gens qui connaissent « le cas Pierre Etaix » ajouteraient, pathétiques : c’est une histoire de droits, de droits d’auteur.

Alors, pourquoi le public ne peut-il plus voir les films de Pierre Etaix ?Parce que l’un des réalisateurs français les plus respectés et admirés à travers les cinq continents n’a plus de droits sur ses films, tout bêtement. A ce jour, c’est une société - même pas celle qui a produit les films - qui possède les droits exclusifs, pour le monde entier, des films de Pierre Etaix. Elle refuse toute initiative et ne se préoccupe nullement de valoriser l’œuvre de ce grand cinéaste (cf Serge Toubiana). Pierre Etaix n’est pas le seul à ne plus pouvoir montrer ses films : souvenons-nous de l’affaire Buster Keaton, dont les oeuvres n’ont pu être récupérées que post-mortem. De l’humour noir à l’état pur.

Sur son blog, Serge Toubiana peut alors légitimement se poser certaines questions : « Comment se fait-il qu’un cinéaste, plus de 30 ans après qu’il a réalisé ses films, ne puisse avoir accès aux négatifs dans le but de les restaurer ? Qu’est-ce qui fait que l’on puisse faire main-basse sur des films, sans se soucier de la volonté légitime d’un auteur de les faire renaître ? ». Laisser des négatifs dans une boite, les laisser là vingt ans, ne peuvent-ils pas s’abîmer, se détériorer ? Une restauration est donc nécessaire et urgente. Celui qui a consacré sa vie à réaliser des films pour faire rire aux éclats le public ne peut plus le faire rire, ne peut plus le voir rire et le public ne rit plus de la même façon. Pierre Etaix devait penser que Le Soupirant, Yoyo ou Le Grand amour ne dormiraient jamais dans un coin puisqu’ils avaient l’art si drôle de réveiller le public de sa torpeur quotidienne.

Le public… N’est-ce pas aussi un affront qu’on lui fait en lui dérobant le droit de rire dans les salles de cinéma ? Le droit de découvrir ? Le droit de voir ? Le droit d’aimer ? Le droit de raconter aux autres qu’un film de Pierre Etaix, c’est encore mieux que ce que les critiques ont pu écrire ? Le droit de rêver ? Le droit d’en parler ? Le droit d’applaudir ? Le droit de rendre hommage ? Le droit d’être un spectateur, simplement ?

Carole Wrona (critikat)
"De toutes les sciences humaines, la pipeaulogie - à ne pas confondre avec la pipe au logis - ou art de faire croire qu'on sait de quoi on parle, est sans conteste celle qui compte le plus de diplômés !" Cosmo (diplômé en pipeaulogie)

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11321
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space

Messagepar bruce randylan » 6 févr. 08, 20:39

Ce topic à le don de me péter le moral à chaque fois :cry:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
land of hope and dreams