Menu
Test dvd

La Révolte des dieux rouges

DVD - Région 2
Warner
Parution : 18 / 3 / 2009

Image

La copie est dans l’ensemble très respectable. La Révolte des dieux rouges possède une copie en noir et blanc assez belle et conservant ses contrastes, malgré la présence de scratches et autres taches noires. La compression convenable.

Son

La Révolte des dieux rouges possède trois versions (anglaise, française, espagnole). La version originale est bein entendu de rigueur tant le reste livre des performances techniques bien en deçà. Il n’y a pas de quoi faire trembler les murs, mais la piste sonore originale est bien restituée, c’est l’essentiel. Sous-titres français bien évidemment disponibles.

Suppléments

On trouve une courte comédie portant le titre de So You Want to Move, puis trois autres westerns appartenant aux Santa Fe trail Series (également d’une durée de 20 minutes chacun) : Roaring Guns, Wells Fargo Days West et Trail by Trigger. Puis, on trouve la bande-annonce du film qui nous intéresse, ainsi que celle de The Breaking Point (réalisé par Michael Curtiz en 1950, avec John Garfield et Patricia Neal). Il existe un bonus supplémentaire toutefois sur ce DVD : les commentaires audio du film, non sous-titrés, assurés par Thomas McNulty, l’un des biographes d’Errol Flynn. Intéressant, ce commentaire n’en n’est pas moins un peu longuet. Il faut dire que le film n’est peut-être pas non plus celui sur lequel figure le plus d’anecdotes à raconter concernant la star. A défaut de contenu en rapport avec le film, McNulty s’épanche sur certains versants de la vie de Flynn et déborde parfois du contexte du film.

Néanmoins, à choisir, quelques biographies ont vu le jour aux Etats-Unis, certainement plus intéressantes que le contenu de ce commentaire. En France, Errol Flynn ou le mal-aimé du cinéma avait été édité chez France Empire : un bon livre, passionnant, mais épuisé depuis fort longtemps. Egalement éditées chez nous avec une excellente traduction française, les mémoires d’Errol Flynn, intitulées My wicked wicked ways (Mes 400 coups), sont un délicieux moment d’anthologie riches en anecdotes sur Hollywood, la Warner, Olivia De Havilland et toute la vie que l’acteur a eu avant de devenir une star (de quoi remplir une dizaine de vies au moins). Flynn y écrit avec une plume acérée, dans un style frais et dynamique, se racontant avec beaucoup d’honnêteté et sans se faire d’illusions sur lui-même. Un véritable roman vrai à savourer sans modération ! Comme beaucoup d’autres ouvrages sur le cinéma, ce livre est également épuisé.

Par Julien Léonard - le 19 février 2010

Partenariat