Menu
Test dvd

La Prise de pouvoir par Louis XIV

DVD - Région 2
Mk2
Parution : 6 / 10 / 2004

Image

Sorti dans la collection MK2 consacrée au cinéma italien, le DVD se présente dans un digipack à la sobre et classieuse illustration rouge et noir.
Réalisé pour la télévision, le film est proposé dans son format original 1:33. On devine que le master a subit les outrages du temps, mais l'image, assez miraculeusement préservée de scories, offre une très belle stabilité. Elle a clairement subi une restauration soignée qui en donne le meilleur aperçu possible. Les couleurs sont très bien rendues : noirs profonds, rouges denses, ors resplendissants, blancs éclatants, rendant parfaitement compte de cette lente marche vers la lumière opérée dans le film. Ce travail est d'autant plus appréciable qu'il s'est exercé sur un film de télévision qui n'a sans doute pas été conservé avec le même soin qu'un film de cinéma. Le résultat est tout simplement inespéré.

Son

Le film est présenté dans sa version français d'origine monophonique. Compte tenu de l'âge et de l'origine du film, et du fait qu'il comporte de nombreux passages enregistrés en son direct, on pouvait craindre un souffle perceptible. Il n'en est rien. Les dialogues sont parfaitement clairs, et les quelques arrière-plans musicaux sont très bien rendus, apportant un beau relief à l'atmosphère.

Suppléments

Le film est découpé en 11 chapitres qui se présentent au choix sous la forme d'images fixes plein cadre ou d’une liste. Les compléments de programme ont quant à eux été co-produits spécialement pour cette édition par MK2. Ils sont au nombre de 3 :

Analyse du film par Jean Douchet (23'30'') : Sur des images du film, un commentaire en voix off propose une lecture de l'oeuvre qui, si elle n'est pas toujours convaincante, enrichira néanmoins certainement sa compréhension. Douchet met en évidence le travail sur la lumière et sur le cadre (utilisation du zoom), ainsi que certaines subtilités dans la narration, livrant quelques informations précieuses sur certains personnages historiques qu'on voit à l'écran.

Entretien avec Michelle Podroznik, scripte et Jean-Dominique de la Rochefoucauld, conseiller artistique et historique (14') : Témoins privilégiés du tournage, ces deux intervenants rappellent le contexte dans lequel le film a été produit et évoquent avec une sincère admiration la figure de Rossellini.

Quelques rushes... (8'30'') : Ces chutes proviennent d'une bobine, sans piste sonore, datée du 21 juillet 1966. Il s'agit de la scène d'ouverture en bord de Seine. On assiste à différentes prises avant qu'un écran partagé vienne ensuite associer ces mêmes rushes avec le film monté, ce qui n'a pas grand sens puisque le rythme n'est pas du tout le même. L'intérêt est donc surtout documentaire. Accessoirement, cette bobine permet de prendre la mesure du travail de restauration accompli sur le film. Ici la pellicule est poussiéreuse et les couleurs ternes.
Par Elias Fares - le 17 avril 2005