Menu
Test dvd

Contre-enquête

DVD - Région 2
Carlotta
Parution : 3 / 7 / 2013

Image

Si le logo du studio nous inquiète un peu, nous faisant attendre à tomber sur un master d'époque un peu usagé, nos craintes tombent immédiatement une fois que le film a démarré. Hormis quelques discrets points noirs ici et là (qu'il faut chercher expressément dans le but de trouver des défauts), la copie s'avère magnifique, très propre, bien définie, bien contrastée et d'une belle clarté. La compression est superbement bien gérée et presque invisible, témoin toutes les séquences nocturnes qui ne souffrent de presque aucune pixellisation. Jamais le film de Sidney Lumet n'avait bénéficié d'un tel écrin. Du superbe travail, une fois encore, de la part de Carlotta !

Son

Deux pistes sonores nous sont proposées, toutes deux de très bonnes qualités, la VF étant évidemment un peu plus sourde et ayant gommé beaucoup de bruits d'ambiance. Sur la VO très claire, avec un volume très fort, on entend un peu de souffle mais sans que ce ne soit du tout gênant.

Suppléments

Désillusions (27 min - HD) est un entretien passionnant avec Jean-Baptiste Thoret, critique et historien du cinéma. Grand amateur de Sidney Lumet, il aborde avec une verve intarissable les thématiques de Contre-enquête par rapport à l’œuvre du réalisateur - et en particulier la trilogie qu’il forme avec Serpico et Le Prince de New York. Si l’on retrouve un héros ambigu qui s’oppose à un système, les rapports difficiles entre policiers et criminels cachent surtout le racisme ordinaire qui s’est développé dans la société. « Les vraies lignes de fracture sont raciales », à l’image de certaines scènes où le fragile équilibre du melting pot américain éclate au grand jour. Thoret montre que Lumet, qui appartient pourtant à la génération des classiques, reste encore très moderne en absorbant les thèmes de son époque : il continue de raconter l’histoire de l’Amérique à travers la corruption. Un supplément assez dense mais extrêmement intéressant, qui apparaît presque trop court mais qui donne une furieuse envie de se replonger dans les films de Sidney Lumet...

On trouve également la bande-annonce américaine d’époque (1 min 35 - SD) en VO sous-titrée.

Par Erick Maurel (technique) et Stéphane Beauchet (bonus) - le 5 juillet 2013

Partenariat