Menu
Test blu-ray

La Voie lactée

BLU-RAY - Région B
Studiocanal
Parution : 5 / 3 / 2020

Image

Disponible à l'unité depuis mars 2020, le Blu-ray de La Voie lactée est identique au disque inclus dans le beau coffret Buñuel édité par StudioCanal en 2017. La Voie lactée a été restauré par le laboratoire Hiventy peu de temps auparavant, à partir d'un scan probablement 2K, au rendu convaincant : le piqué est bon et le niveau de détail est parfois très impressionnant (dans les gros plans). La copie est complètement stabilisée et nettoyée, les contrastes respectent les caractéristiques d'origine, avec des noirs parfois un peu clairs et régulièrement colorés (comme cela se faisait couramment à l'époque). Nous serons un peu plus dubitatifs concernant l'étalonnage et une tendance à modifier la balance des blancs pour obtenir un rendu dénué des dérives typiques de la pellicule. Si le résultat est souvent cohérent, il peut parfois être un peu suspect, certaines carnations apparaissant dangereusement rosées. La texture de l'ensemble reste assez fine, avec un léger grain très discret mais palpable, et un encodage invisible. La restauration a visiblement été effectuée à partir du négatif original à l'exception d'un segment (à partir de la 17e minute, pendant 6'30) qui correspond exactement à la séquence de la "messe" dans la forêt. Ce passage provient d'une seconde source, une copie positive de génération ultérieure, et donc de qualité légèrement inférieure. L'absence du négatif pour cette séquence est-elle due à une censure de l'époque ou la bobine a-t-elle été mal conservée?

Son

La piste française d'origine est très bien restituée, très claire, détaillée, équilibrée, sans souffle ou dommages du temps, et à la dynamique appréciable. Les plus curieux pourront s'essayer au doublage allemand, efficace mais encore un peu artificiel...

Suppléments


Bunuel, athée grâce à Dieu (32 min - SD)
Ce documentaire, repris du DVD sorti en 2005, lance quelques pistes de réflexions sur La Voie lactée, "film sur l'état d'esprit religieux", avec les interventions du co-scénariste Jean-Claude Carrière, du théoricien du cinéma Jean Collet, du prêtre historien Jean-Robert Armogathe, des comédiens Bernard Verlay et Laurent Terzieff. On évoque bien sûr l'apport du surréalisme, ses points de rassemblement avec l'hérétisme que Buñuel utilise comme l'un des thèmes principaux. Le film trahit son goût pour les bienfaits de la contestation, et montre une clairvoyance vis-à-vis des fissures de l'idéologie et des violences qui en découlent : ce film universel, voulu "hors du temps", se révèlera finalement très ancré dans son époque, annonçant les violences qui suivront le "carrefour très violent" de 1968. La Voie lactée est un film représentatif des contradictions d'un cinéaste au besoin de Dieu "obsessionnel", dans lequel apparaît un respect des mystères qu'il ne cherche pas à réduire ("médiocriser") par des interprétations, jouant même parfois sur le doute (comme avec la toute fin du film).

La Voie lactée par Peter Evans (32 min - 1080p - VOSTF)
Professeur émérite de cinématographie à la Queen Mary University de Londres, Peter Evans tente de décrypter des scènes ou des images de La Voie lactée et son "parallèle spirituel au surréalisme", lorsque Buñuel se rebelle contre l'orthodoxie des croyances dominantes, "implantées dans l'esprit des gens". Il parle de certains facéties du cinéaste, certaines de ses expérimentations de forme comme la juxtaposition de différentes histoires, et souligne des motifs récurrents de son cinéma comme la route ou le voyage, une "quête du sens de la vie". Il évoque également un "récit de l'inconscient" à travers une "superbe structure d'hérésie". Intéressant, parfois redondant avec le module précédent, et surtout un brin théorique car il manque parfois des explications plus concrètes, comme lorsqu'il dresse des parallèles avec le triptyque constitué du Charme discret de la bourgeoisie et du Fantôme de la liberté.

La Voie lactée par Jean-Claude Carrière (18 min - 1080p - VOSTF)
Suite de l'entretien en anglais produit pour le coffret StudioCanal, où Jean-Claude Carrière revient sur l'écriture de La Voie lactée, film sur les hérésies chrétiennes par un metteur en scène qui se considérait comme un hérétique du cinéma. Buñuel explore ici le "christianisme théorique" et le concept du dogme, "sujet fascinant et éternel" au point qu'il se retrouve encore dans l'actualité d'aujourd'hui. Carrière revient sur les six mois de recherches qui lui ont été nécessaires pour l'élaboration du scénario, des lectures et des rencontres qui ont fait de lui un véritable spécialiste de la question. Il se rappelle d'une année 1968 "de folie", lorsqu'il tentait d'écrire avec Buñuel ou Milos Forman à Paris, Prague ou Mexico, et qu'il se retrouvait à chaque fois pris au milieu d'une révolte populaire et politique. Le scénariste fait enfin un aparté sur Jean-Luc Godard, dont l'audace artistique fut inspirante pour Buñuel...

Bande-annonce originale (2 min 51 - SD)



En savoir plus

Taille du Disque : 40 077 298 114 bytes
Taille du Film : 26 192 277 504 bytes
Durée : 1:41:41.708
Total Bitrate: 34,34 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 29,76 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29767 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: German / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1472 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1252 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: German / 27,571 kbps
Subtitle: English / 24,129 kbps
Subtitle: German / 1,358 kbps
Subtitle: French / 1,104 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 28 mai 2020