Menu

Personnalités

Bill Douglas

Bill Douglas

Biographie

Bill Douglas naît en 1934 à Newcraighall, une ville minière d’Écosse profondément touchée par la crise. Après une enfance marquée par la pauvreté et l'abandon (illégitime, il est élevé par sa grand-mère), il fait son service dans la Royal Air Force et part pour l'Egypte. C'est là qu'il rencontre Peter Jewell. Leur passion commune pour le cinéma les rapproche et Jewell devient son plus proche ami, celui qui va lui permettre de se reconstruire et de démarrer une nouvelle vie. A la fin des années 50, ils s'installent ensemble à Londres dans un appartement qu'ils vont au fil des ans transformer en véritable musée, les deux amis collectionnant les livres, les bobines, les affiches, les jouets optiques et tout ce qui a trait au pré-cinéma et à l'invention de l'image animée. Douglas écrit des poèmes, des romans (qui resteront non publiés), intègre la Theatre Workshop Company, une compagnie de théâtre expérimental dirigée par Joan Littelwood, obtient des petits rôles sur les planches et à la télévision (notamment dans The Younger Generation, une célèbre et innovante série télé britannique), écrit un livret de comédie musicale (Solo en 1962)... mais le cinéma reste toujours en ligne de mire.

Douglas commence à beaucoup tourner avec une caméra 8mm que Peter Jewell lui a offerte et envoie à Lindsay Anderson un scénario autobiographique, Jamie, prémisse de sa future trilogie. Il réussit à intégrer la London Film School en 1969 puis est remarqué pour ses courts métrages (Charlie Chaplin’s London, Globe, Striptease et Come Dancing, son film de fin d'études), ce qui lui permet d'obtenir à sa sortie de l'école une bourse de 4 500 livres du British Film Institute. C'est avec cet argent et le soutien de Lindsay Anderson et du directeur de production de la BFI Mamoun Hassan qu'il tourne My Childhood, premier volet de ce qui deviendra sa trilogie autobiographique. Le film obtient le Lion d'Argent au Festival de Venise en 1972. Suivent My Ain Folk en 1975 et My Way Home en 1978. Ces films font le tour des festivals et sont salués par la critique internationale, mais Douglas peine à trouver des producteurs pour l'accompagner sur de nouveaux projets. Il enseigne à la National Film and Television School, mais quitte son poste après deux ans pour se consacrer à la recherche de financements pour un nouveau film et à sa collection d'objets sur le cinéma. Entre 1980 et 1985, il peaufine le scénario de Comrades, une fresque de trois heures sur le calvaire d'une poignée d'ouvriers agricoles qui en 1834 décident de monter un syndicat et sont condamnés pour cela à l'exil en Australie.

Après une longue période de pré-production et de tournage, le film sort sur les écrans en 1987. C'est un échec public et Douglas ne parviendra plus à trouver de financements pour ses projets ultérieurs. Il enseigne à l'université de Strathclyde entre 1989 et 1990, continuant à écrire des scénarios (deux sont ainsi complètement terminés) et s'éteint en 1991 des suites d'un cancer, ne laissant derrière lui que quatre magnifiques films et autant de courts métrages. Peter Jewell confiera leur collection à l'Université d'Exeter et elle est désormais visible au
Bill Douglas Center for the History of Cinema and Popular Culture.

Films chroniqués sur DVDClassik

Réalisateur :

Scénariste :

En savoir plus

La fiche IMDb
Par Olivier Bitoun - le 7 novembre 2013

Informations

Naissance : 17 avril 1934
Décès : 18 juin 1991
Pays : Royaume-Uni
Métiers : réalisateur, scénariste