François Truffaut (1932-1984)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

les premiers films de Truffaut : le meilleur ?

Les 400 coups
56
41%
Tirez sur le pianiste
5
4%
Jules et Jim
9
7%
La peau douce
31
23%
Baisers volés
19
14%
Fahrenheit 451
6
4%
La mariée était en noir
10
7%
 
Total votes: 136

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 95353
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Jeremy Fox »

On poursuite notre cycle Truffaut avec chroniqué par Justin Kwedi, L'homme qui aimait les femmes
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 95353
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Jeremy Fox »

Notre Truffaut de la quinzaine : L'amour en fuite
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 95353
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Jeremy Fox »

User avatar
odelay
Mogul
Posts: 11744
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by odelay »

Quand je disais que le DVD MGM de la Sirène était sans doute le pire DVD de ma grande collection .... (ce n'est pas tant le fait de la comparaison avec un BR, qui d'ailleurs ici n'est pas le Arte, mais juste de voir ce que proposait le DVD).

https://caps-a-holic.com/c.php?a=1&x=54 ... 0&i=3&go=1
Last edited by odelay on 7 Apr 21, 16:05, edited 1 time in total.
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 26877
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Jack Carter »

:shock:
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 50951
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Flol »

Bof, y a rien qui me choque.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
User avatar
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25675
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Ouf Je Respire »

C'est une capture Roblox?
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
The Eye Of Doom
Assistant opérateur
Posts: 2110
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by The Eye Of Doom »

La mariée était en noir.
Coincé entre un « hommage » à Hitchcock et la sensibilité de William Irish, avec en sup la musique de Hermann, le film a peut etre trop à porter.
Le meilleur est la figure de Jeanne Moreau, ange de la mort. Sa première apparition en robe blanche donne le ton. Elle est surnaturelle, sans nom, sans (etat d) ame. N’existant que pour venir provoquer le face à face fatal de ces hommes avec leur faiblesses voire leurs fautes.
Qu’importe qu’ils soient coupables ou non, ils sont sur la liste de la faucheuse.
Chaque fois que le film se laisse porter par ce « mystere », il atteint des sommets. Il se rapproche de la prose de William Irish (dumoins des souvenirs que j’en ai).
Des que l’on veut justifier ces meurtres, se pencher sur la personnalité de Julie Kohler, le film glisse un peu voire s’égare. Cette femme est deja morte, de son propre aveu. La curieuse scene du confessionnal surprend dans le recit, c’est la seule scene où le personnage echange dansun autre cadre que celui, construit et maitrisé, de la vengeance. Pourquoi pas, mais je trouve que cela ne fonctionne pas.
Et puis il y a le contraste avec les personnages masculins, eux, bien campés, à la personnalité bien decrite.
Il faut mentionner ici le plaisir de revoir ce fleuron d’acteurs francais que j’ai tous trouvé tres bon. Mention special à Denner bien sur qui a droit au personnage le plus sympathique.

Le poids d’Hitchcock pese sur le film. Si les scenes qui voient Jeanne Moreau rayait les noms dans son calepin sont les plus emblematiques (et les plus ouvertement parodique d’une certaine facon), il y a des trucs pas completement reussi comme le travelling avant puis arriere vers la maison de Morane, ou la scene au cimetière.

Dernier problème je trouve, Jeanne Moreau est probablement trop âgée pour le role. Et semble de plus assez fatiguée.
Attention, pour reprendre certains debats dans ces pages, je trouve que si Truffaut avait choisi une actrice plus Hitchcockienne (Claude Jade citée) le film aurait tourné au pastiche de mauvais gout, plutot qu’au film sous influence.
C’est juste que Moreau a 40 ans au moment du tournage. La question par exemple de l’eventuelle virginité de la tueuse (abondament soulignée par les tenues blanches) tombe a l’eau. Avec 10 ans de moins, Moreau aurait amené une ambiguïté plus forte.

Bref, j’ai pris grand plaisir à revoir ce film dont je ne gardait aucun souvenir. Sans pour autant le trouver pleinement reussi. La copie est superbe.
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23854
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Commissaire Juve »

Avant-hier, je me suis refait La Peau douce (1964).

En voyant Françoise Dorléac poser un plateau de petit déjeuner sur le seuil d'une porte, j'ai repensé à la séquence du chat dans La Nuit américaine (1973). Et, hier, je me suis refait ladite séquence.

Bonne poilade (du lolcat avant l'heure).

Et Jacqueline Bisset... rrraaah, lovely ! Image Image Image
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 95353
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Jeremy Fox »

User avatar
Barry Egan
Accessoiriste
Posts: 1869
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Barry Egan »

homerwell wrote: Ce n'est pas Adjani le problème dans L'histoire d'Adèle H. Ce film m'a rendu claustrophobe, je crois qu'il n'y a pas un seul plan avec un horizon (tout du moins c'est le sentiment que cela m'a donné), tout est bouché, on se balade de l'autre côté de la planète et on ne découvre pas un seul paysage. J'ai manqué d'air. :wink:
Je l'ai vu hier soir et cet aspect bouché et claustrophobe, cette absence d'horizon, est exactement ce qu'il faut pour illustrer l'obsession du personnage principal. C'est un film qui fait mal, qui rappelle à quel point on peut se donner de la douleur et se perdre quand on s'obstine à ce point. D'une certaine manière, c'est un peu le "Zodiac" du film romantique. Adjani est impressionnante de mal-être dans les dernières scènes. Bref, j'ai trouvé le film vraiment poignant. Je ne vais pas le revoir souvent par contre.
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 95353
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Jeremy Fox »

User avatar
Supfiction
Charles Foster Kane
Posts: 20536
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Supfiction »

Pourquoi Les années d’or ?
Ce serait la période de sa carrière que j’aime le moins, s’il fallait la décomposer en trois.

Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 50951
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Flol »

Supfiction wrote: 3 Aug 22, 12:33 Ce serait la période de sa carrière que j’aime le moins, s’il fallait la décomposer en trois.
Même en ce qui concerne le trio magique L'Argent de poche/L'Homme qui aimait les femmes/La Chambre verte ?
User avatar
Supfiction
Charles Foster Kane
Posts: 20536
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: François Truffaut (1932-1984)

Post by Supfiction »

C’est L'Homme qui aimait les femmes que je préfère dans cette liste effectivement.
La Chambre verte, je ne sais plus si je l’ai vu, j’ai un doute.