La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by julien »

Ah oui mais s'ils y en a qui sont pas d'accord, on peut toujours en discuter. Moi je me fais un plaisir d'ailleurs d'entendre vos arguments.

Parlons cinéma. C'est plus intéressant que de s'écharper. Je vous fait un petit historique sur l'histoire du singe au cinéma :

Alors voila. Dans les années 20, y'avait deux types qui se sont aventurés dans la jungle pour aller filmer des éléphants. Ensuite ils ont réalisé un film qui s'appelait King Kong. Et c'était pas des cinéastes au rabais. Quand ils filmaient un gorille dans la jungle ou des animaux en train de se battre. Ils savaient ce que c'étaient. Ils connaissaient. Ils avaient vu ça de prés. Résultat. T'as au moins une trentaine de plans mémorables dans ce film. Et pas juste des plans qui servent à faire peur ou émouvoir pendant 10s, puis que tu oublies, dés que tu sors de la salle. Non. Des plans porteurs de sens. Le gorille qui tombe de l'empire State, c'est un plan ça. Et lorsqu'il se retrouve enchaîné dans une salle de cinéma, face à un public avide de spectacle. Pareil.

Ensuite Schaffner il a réalisé La Planète des Singes. Et là aussi, tu trouves facilement une dizaine de plans fortement connotés. La chasse à l'homme par les singes, Le cosmonaute lobotomisé, qui se retrouve statufié dans un musée d'histoire naturelle, Charlton Heston, à poil face à un tribunal, présidé par des singes. Sans parler du plan final que tout le monde a en mémoire. Etc.

Aujourd'hui dans le film de Ruper Wyatt, t'as aucun plan, aucun photogramme de cet ordre là. T'as que dalle. Aucune scène à forte valeur significative. Et c'est cela qu'on a perdu dans le nouveau cinéma hollywoodien. Même dans La Conquête de La Planète des Singes de J. Lee Thompson, tu trouves un travail intéressant et atypique sur le cadre et le décor urbain. Moi je dis que si on a juste pour ambition, en tant que réalisateur, de filmer des singes qui gesticulent dans des couloirs ou sur des arbres, il faut arrêter le cinéma et changer de métier. Faire des animations pour des jeux vidéos ou de la publicité pour Bud Light. (En plus c'est plus marrant)
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 25408
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by AtCloseRange »

julien wrote:Et c'était pas des cinéastes au rabais. Quand ils filmaient un gorille dans la jungle ou des animaux en train de se battre. Ils savaient ce que c'étaient. Ils connaissaient. Ils avaient vu ça de prés. Résultat. T'as au moins une trentaine de plans mémorables dans ce film.
La relation de cause à effet est en effet implacable.
En fait, t'es un rigolo.
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by julien »

Sérieusement, avec un scénar qui accumule autant de poncifs et une réalisation aussi impersonnelle, tu vas quand même pas me dire que tu le trouves bon quand même ce film. :D Mais va y, dis moi concrètement ce qu'il y a d'intéressant là-dedans. Éclaire ma lanterne. Moi pas avoir compris.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13823
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by hellrick »

julien wrote:Je vous fait un petit historique sur l'histoire du singe au cinéma :
Il est vachement court ton historique, tiens je te conseille un bon bouquin marrant sur le sujet, on y apprend plein de choses et l'auteur ne se prend pas au sérieux, c'est à lire:

Image
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by julien »

Ils parlent de Terreur dans la montagne ? C'était pas mal du tout ce film là. Très bon script. Je l'ai plus revu, depuis sa diffusion sur la défunte 5.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13823
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by hellrick »

julien wrote:Ils parlent de Terreur dans la montagne ? C'était pas mal du tout ce film là. Très bon script. Je l'ai plus revu, depuis sa diffusion sur la défunte 5.
Je ne sais plus, je ne pense pas...Mais grâce à toi j'ai découvert l'existence de ce film (téléfilm en fait) de 1973, :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by julien »

Oui je crois que c'est un téléfilm. C'est un petit budget, tourné en huis-clos à l’intérieur d'une station polaire. J'avais ouvert un topic d'ailleurs, il y a quelques années, car je ne me souvenais plus du titre. On peut le visionner sur youtube mais bon c'est en anglais et la qualité est vraiment faible. Ça m'emmerde un peu de le revisionner dans ces conditions là.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7694
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by 7swans »

Brody wrote: je trouve véritablement hallucinant le niveau de bêtise de l'ensemble du script, entre schématisation totale de TOUS les humains, et incohérence totale de TOUTES les actions relatives au comportement des hommes, des scientifiques notamment.
Je vais totalement dans ton sens.
C'est, de mémoire, le film le plus bête que j'ai vu ces dernières années (et pourtant j'ai vu Grand Piano :mrgreen: ).

Absolument toutes les scènes avec David Oyelowo (qui joue le Directeur de James Franco) sont ridicules, et d'un ridicule en crescendo en plus. L'homme d'affaire commence par nous affirmer 30 fois qu'il veut faire du profit, gagner de l'argent, et surtout gagner de l'argent "Mais James Franco, pourquoi arrêter, on pourrait GAGNER DE L'ARGENT!"). Par on ne sait quel miracle, le très chic homme d'affaire finit dans un hélicoptère de la police au dessus du Golden Gate à dire "faut shooter lui, faut shooter lui". Mais... heu... pourquoi? J'ai hâte de voir Nonce Paolini dans ce genre de situation.

Les gardiens de prison, pardon du refuge, sont très très méchants, c'est un peu les Thénardier de l'histoire. Ils aiment l'argent aussi, puisque le méchant chef accepte le pot de vin de Franco. Mais ils sont principalement très méchants.

James Franco a une copine aussi, super mignonne, et comme on veut pas nous embêter avec un peu de psychologie, on va les faire se rencontrer en une scène, faire une ellipse de 5ans, et les mettre ensemble. Surtout, on va dire à l'actrice de bien jouer une fille mignonne, mais c'est tout. ça reste une femme avant tout, dans un blockbuster, faudrait pas lui donner trop d'importance.

ça c'était pour les humains, mais chez les "singes", c'est pareil hein. Mention spéciale au King Kong qui va se prendre des balles sur le Golden Gate pour sauver César, puis mourir tendrement dans ses bras. Le truc qui, dans un schéma inversé, ne passerait dans aucun film sans un ricanement.
Finalement, le seul parti pris du film, c'est cette inversion des comportements qui permet, a priori, de faire a peu prés n'importe quoi sans que ça gêne.

Mais mon passage préféré, c'est sans doute la toute fin, quand Franco traverse tout San Fransisco pour retrouver César. Il le trouve enfin, beau moment de tendresse et de communion entre eux, Franco lui dit "César, come home", et l'autre lui répond "César is home". là, sourire coquin et malicieux de Franco, qui a tout compris et qui de la tête lui fait un petit signe genre, "tu as raison, fils, j'suis vraiment con, tu m'as convaincu".
Honestly?

Bon, je passe sur la mise en scène qui virevolte dans tous les sens autour des arbres, des singes, des poteaux, etc... (parce que c'est relativement contenu la plupart du temps, et on va dire que c'est la norme pour un blockbuster post-90) et la musique à fond les ballons...

Bref, je crois que j'avais trouvé plus de charme au film de Burton, c'est dire.

J'irai voir sa suite, pour Matt Reeves principalement, mais aussi (si je me fie à la bande annonce) pour son univers Dark-Post Apocalyptique qui peut ptêtre plus me parler.
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 54752
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by Flol »

Je suis totalement d'accord avec tout ce que tu viens de dire.
Mais j'ai aimé le film (mon 8/10 de l'époque vaut aujourd'hui un 7, soyons francs hein).
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by julien »

7swans wrote:J'irai voir sa suite, pour Matt Reeves principalement, mais aussi (si je me fie à la bande annonce) pour son univers Dark-Post Apocalyptique qui peut ptêtre plus me parler.
C'était nul mais bon j'irais voir la suite. :D
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13823
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by hellrick »

La suite s'annonce énorme mais comme j'avais adoré le premier je ne doute pas qu'ils fassent au moins aussi bien avec cet affrontement qui promet davantage d'action. Miam!
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
Federico
Producteur
Posts: 9462
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by Federico »

Ça ne cassait pas trois pouces non opposables à un simien mais je l'ai trouvé presque plus regardable que le très décevant remake de Burton. Mais bon, ne soyons pas hypocrites, dans l'un comme dans l'autre, les principaux intérêts se nomment Freida Pinto et Estella Warren...
:mrgreen: :fiou: :arrow:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 54752
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by Flol »

Federico wrote:Estella Warren...
Sérieusement ?

Image
Federico
Producteur
Posts: 9462
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by Federico »

Evidemment, si tu prends une photo au zoom (ça grossit)... :mrgreen:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 54752
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: La Planète des Singes, les Origines (Rupert Wyatt - 2011

Post by Flol »

Ben même pas, elle a vraiment cette tête pendant TOUT le film. Elle a des joues énormes, des lèvres énormes...et d'autres trucs énormes aussi, ok. Mais elle est tellement nulle et inutile dans ce rôle...
Enfin, elle était aussi nulle et inutile que Freida Pinto dans le film de Rupert Wyatt.