En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Rubrique consacrée aux HD-DVD et Blu-ray de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 15758
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Geoffrey Firmin »

Sortie Criterion le 21 juin:
* New high-definition restoration, with uncompressed monaural soundtrack on the Blu-ray edition
* Audio commentary by film noir specialists Alain Silver and James Ursini
* New video tribute from director Alex Cox (Repo Man, Walker)
* Excerpts from The Long Haul of A. I. Bezzerides, a 2005 documentary on the Kiss Me Deadly screenwriter
* Excerpts from Mike Hammer’s Mickey Spillane, a 1998 documentary on the author whose book inspired the film
* A look at the film’s locations
* Altered ending
* Theatrical trailer
* PLUS: A booklet featuring an essay by critic J. Hoberman and a 1955 reprint by director Robert Aldrich
Image
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15730
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Père Jules »

Visuel moche mais :shock: :shock: :shock: quand même !
User avatar
feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8750
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by feb »

Toujours pas vu en DVD...sont trop rapides chez Criterion :mrgreen: Je suis curieux de voir la qualité du master "made in Criterion" en comparaison de celui du DVD actuel.
ed wrote:Portrait de la jeune fille en feu
L'un des films les plus rigoureux, scénaristiquement et formellement, qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps (...)
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14349
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Demi-Lune »

Criterion l'a fait, ça y est :D Bon, visuel moche, édition qui ne trouvera probablement pas d'équivalent en France, mais tout cela me fait plaisir car progressivement, ils sont en train de donner des éditions respectueuses de gros classiques honteusement traités par dessus la jambe par le catalogue MGM - et j'aimerais voir en ligne de mire La Porte du Paradis.
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 50747
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Roy Neary »

"Couverture moche", c'est à voir. Certes, je comprends qu'elle ne soit pas engageante aux yeux de beaucoup, mais la volonté de Criterion est ici de s'inspirer des couvertures des polars américains des années 40 et 50. Et dans le genre c'est réussi. C'est un pari esthétique, même si on peut évidemment considérer que cette approche est une fausse bonne idée.
Image
Steve Austin
Hartog bionique
Posts: 1398
Joined: 2 Apr 04, 09:53
Location: Avec Super Jaimie

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Steve Austin »

Je ne déteste pas ce visuel, mais quitte à aller à fond dans l'hommage aux couvertures de polars hard-boiled, un dessin aurait sans doute mieux fait l'affaire.
Bon, sur ce, je file m'acheter une platine multirégions.
Image
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 20785
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Nestor Almendros »

Demi-Lune wrote:édition qui ne trouvera probablement pas d'équivalent en France
Personnellement je garde bon espoir.
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 15758
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Geoffrey Firmin »

Le comparatif beaver ne laisse aucune place au doute:
http://www.dvdbeaver.com/film3/dvd_revi ... deadly.htm
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 20785
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Nestor Almendros »

Et maintenant la question qui va finir par devenir un triste gimmick: "qui va se bouger pour le sortir chez nous?" :( :roll:
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 22227
Joined: 31 Dec 04, 14:17
Location: Dans le cerveau de Dale Cooper

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Jack Carter »

Nestor Almendros wrote:Et maintenant la question qui va finir par devenir un triste gimmick: "qui va se bouger pour le sortir chez nous?" :( :roll:
logiquement MGM/United Artists, non ?
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15730
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Père Jules »

Geoffrey Firmin wrote:Le comparatif beaver ne laisse aucune place au doute:
http://www.dvdbeaver.com/film3/dvd_revi ... deadly.htm
J'en bave d'avance.
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 20785
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Nestor Almendros »

Jack Carter wrote:
Nestor Almendros wrote:Et maintenant la question qui va finir par devenir un triste gimmick: "qui va se bouger pour le sortir chez nous?" :( :roll:
logiquement MGM/United Artists, non ?
Oui logiquement: mais ça commence à faire un sacré paquet de titres sortis uniquement chez Criterion dont on aimerait bien pouvoir profiter en zone B...
Akrocine
Régisseur
Posts: 3239
Joined: 1 Apr 09, 20:38
Location: Arcadia 234

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Akrocine »

"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89543
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Jeremy Fox »

Aladdin Sane
Assistant(e) machine à café
Posts: 109
Joined: 25 Aug 07, 15:42

Re: En quatrième vitesse (Robert Aldrich,1955)

Post by Aladdin Sane »

Je l'ai découvert il y a peu, et je ne m'en remets toujours, c'est un gigantesque jeu de pistes hyper stimulant et révolutionnaire pour l'époque. Il m'aura aussi permis de désacraliser complètement "Lost Highway" que je trouve bien superficiel en comparaison, Lynch ayant repris des éléments (la baraque qui prend feu, le garagiste, l'autoroute qui défile, etc) mais totalement dénués de sens (tous ses éléments ont une cohérence dans le film de Aldrich, et suivent la logique narrative associative des rêves)...
Ce petit mot "Pourquoi" est répandu dans tout l'univers depuis le premier jour de la création, Madame, et toute la nature crie à chaque instant à son créateur : "Pourquoi ?"
Dostoïevski (Les Possédés)