Walkabout (Nicholas Roeg, 1971)

Rubrique consacrée aux HD-DVD et Blu-ray de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 15769
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Walkabout (Nicholas Roeg, 1971)

Post by Geoffrey Firmin »

Sortie Criterion le 18 mai:
* New, restored high-definition digital transfer, from a newly manufactured restoration element (with uncompressed monaural soundtrack on the Blu-ray edition)
* Audio commentary featuring director Nicolas Roeg and actress Jenny Agutter
* Video interviews with Agutter and actor Luc Roeg
* Gulpilil—One Red Blood (2002), an hour-long documentary on the life and career of actor David Gulpilil
* Theatrical trailer
* PLUS: A booklet featuring an essay by author Paul Ryan
[img]http://criterion_production.s3.amazonaws.com/release_images/2701/walkabout-BD.jpg[/img]
Rupert Pupkin
Accessoiriste
Posts: 1528
Joined: 20 Oct 05, 09:06

Re: Walkabout (Nicholas Roeg, 1971)

Post by Rupert Pupkin »

niveau image, la qualité du transfert est bien meilleure que ce que les captures sur dvdbeaver (ou blu-ray.com) pouvaient me laisser penser. (pourtant leurs notes techniques respectives étaient très enthousiastes) :

http://www.blu-ray.com/movies/Walkabout--Blu-ray/9841/
http://www.dvdbeaver.com/film/dvdcompare/walkabout.htm


Comme Strawdogs de Peckinpah, le film a un montage très découpé. Nicolas Roeg multiplie les plan cut et montages alternés comme Peckinpah, parfois d'ailleurs également pour créer une impression de malaise (comme dans la scène de la voiture, qui peut rappeler l'ouverture des chiens de pailles), où l'on ne prête pas forcément le regard à celui qui le porte réellement (sic)... On a donc souvent une successions de plans avec un piqué très différent suivants les prises de vues. En fait niveau HD, la qualité du piqué, varie d'un plan à l'autre, et dévoile les techniques de Nicolas Roeg (focales différentes, agrandissements…). Par exemple, la scène où la fille escalade avec son frère le rocher, on a un agrandissement visiblement fait au montage, un plan rapproché (très beau piqué), un plan d'une bébète digne de microcosmos (de la belle HD), etc..
l'ensemble du transfert est très homogène, et on a un vrai beau grain ciné de péloche...
On a donc suivant les plans du correct a du magnifique...

car tout de même :oops: :oops: :oops: , Jenny Agutter, un des plus beaux regard perdu, avec Noodles d'Il était une fois en Amérique...

niveau bonus, ils sont très bons. Même si je n'ai pas eu envie de tous les revoir après le film. C'est du Criterion de très haut niveau. D'abord le commentaire audio (partagé entre Nicolas Roeg et Jenny Agutter) est passionnant (c'est le même que celui de la première édition DVD).

• L'interview de Jenny Agutter (excellente interview) provient du DVD de Potemkine, de même que l'excellent documentaire sur David Gulpilil One Red Blood (2002) (1080)

• L'interview du fils de Nicolas Roeg, Luc Roeg, (qui jouait "the boy" dans Walkabout) est exclusive à l'édition Criterion et a été tournée très récemment. C'est une interview particulièrement intéressante qui complète parfaitement celle de Jenny Agutter. J'ajoute qu'elle est en HD (vrai 1024/24p (ce qui n'est pas le cas de l'interview de Jenny, repris de l'édition Potemkine, qui est upscalé)
J'ajoute que cette interview est agrémentée de superbe photos (HD donc) noir et blanc et couleurs prises lors du tournage...

l'édition Potemkine était excellente (d'ailleurs Criterion ne s'y est pas trompé puisqu'il reprend une bonne partie de ses suppléments), par contre, au niveau des sous-titres il y avait un triste excès de zèle sur l'édition Potemkine qui est quasi rhédibitoire pour moi : tous les dialogues en arborigène étaient traduits en français (ce qui n'est pas le cas de l'édition Criterion premier pressage; et il en va de même heureusement pour le blu-ray Criterion (par contre, ce sont des sous-titres SDH).
Cet excès de zèle cassait un peu la magie du film. C'est d'autant plus étonnant qu'il est dit à plusieurs reprises dans les bonus de cette même édition Potemkine que le film, tel que présenté en salles, ne traduisait pas, volontairement, ces dialogues.
On apprend rien d'ailleurs de ce qu'on peut deviner. notamment lors de ce qui est l'une des plus belles scènes de déclaration d'amour au cinéma. La magnifique scène de la maison abandonnée (je ne sais pas pourquoi mais j'ai souvent pensé à Tarkovski en la voyant), avec ce jeu d'ombres, de reflets et miroirs.
Bon point donc pour l'édition Criterion niveau sous-titres.

voilà, je me bornerai à confirmer l'excellente critique technique de dvdbeaver et blu-ray.com car Alex Blackwell parlera bien mieux que moi du film
http://www.dvdclassik.com/forum/viewtop ... 73&p=24514

- Les quelques edge enhancements relevés sur criterion forum us ne sont franchement pas gênants, (= on ne les distingue pas, sauf sur des screenshots), même sur une grande surface de projection (les conditions dans lequel j'ai pu voir ce film ce week-end)
je soulignerai l'excellent travail sur la restauration du son (travail déjà bien amorcé par Potemkine) : la superbe partition de John Barry, mais également tout le travail sur le son (bruitages, etc...) est idéalement restituée...

- j'ajouterai également que c'est un des seuls Blu-Ray à ma connaissance (toute region confondue) où l'on peut voir un wombat rô trop mignoooooon

Bref, foncez si vous avez la possibilité de lire les Criterion region A...
Wagner
Assistant opérateur
Posts: 2258
Joined: 2 Oct 04, 19:21
Location: Dans le temps

Re: Walkabout (Nicholas Roeg, 1971)

Post by Wagner »

Rupert Pupkin wrote:voilà, je me bornerai à confirmer l'excellente critique technique de dvdbeaver et blu-ray.com car Alex Blackwell parlera bien mieux que moi du film
http://www.dvdclassik.com/forum/viewtop ... 73&p=24514
merci, ce film est peut-être le plus important pour moi s'agissant de la réflexion sur la césure nature/ culture, avec Le Messager de Losey ou Les Sentiers de la perdition. Roeg dit là-dessus des propos essentiels dans son commentaire. J'ai essayé de creuser ça autant que je pouvais dans mon bouquin sur le paysage.

Sur le film encore la chronique classik d'Antoine Royer témoigne d'un intéressant travail de recherche :wink:

En tout cas, l'édition Criterion longuement attendue semble largement tenir ses promesses, et c'est bien là l'essentiel!
Image

Ego sum qui sum
Wagner
Assistant opérateur
Posts: 2258
Joined: 2 Oct 04, 19:21
Location: Dans le temps

Re: Walkabout (Nicholas Roeg, 1971)

Post by Wagner »

Cette nouvelle édition est réellement bienvenue: les jeux sur les alliages de couleur, vert/ ocre, bleu/ ocre se font enfin remarquer, les reflets sur les surfaces (la voiture noire, les vitres) ressortent dans tout leur éclat. Luc Roeg semble suggérer que sa famille, venue au complet en Australie, a en quelque sorte vécu le destin des deux personnages pour en conserver un souvenir inestimable et indélébile.
Image

Ego sum qui sum
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 15769
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: Walkabout (Nicholas Roeg, 1971)

Post by Geoffrey Firmin »

Merci à vous deux pour m'avoir fait découvrir cette merveille. :D
Wagner
Assistant opérateur
Posts: 2258
Joined: 2 Oct 04, 19:21
Location: Dans le temps

Re: Walkabout (Nicholas Roeg, 1971)

Post by Wagner »

C'est cool.
Image

Ego sum qui sum
8140david
Doublure lumière
Posts: 333
Joined: 17 Jun 11, 14:38

Re: Walkabout (Nicholas Roeg, 1971)

Post by 8140david »

Un très beau film!
Et un superbe BR!