Redbelt

Rubrique consacrée aux HD-DVD et Blu-ray de films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 15770
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Redbelt

Post by Geoffrey Firmin »

Image

Suite à une cascade d'emmerdes, un sympathique professeur de Jiu-Jitsu remonte sur le ring pour rembourser ses dettes.

Ca pourrait etre le sujet d'un film de Jean-Claude Van Damme ou bien la suite du Karaté Kid version Jiu-Jitsu mais sans Pat Morita... et sans Kid aussi d'ailleurs.
Sauf que c'est un film de David Mamet, ça n'a donc rien à voir.
On retrouve le style de Mamet, brillant, théâtral, narration complexe et souvent déroutante.
Pour amateurs de Mamet donc, plus que pour les amateurs de films de baston.


Le Blu-ray Columbia est zone free et de qualité standard, donc bon.
Ubik
Ennemi d'état et du grand cinéma
Posts: 2165
Joined: 31 Dec 05, 02:47

Re: Redbelt

Post by Ubik »

C'est le Mamet de Spanish Prisonner et de House Of Games ?
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 15770
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: Redbelt

Post by Geoffrey Firmin »

Ubik wrote:C'est le Mamet de Spanish Prisonner et de House Of Games ?
Oui, mais je préfère La prisonnière espagnole à Redbelt même si j'ai plustot passé un bon moment .
Ubik
Ennemi d'état et du grand cinéma
Posts: 2165
Joined: 31 Dec 05, 02:47

Re: Redbelt

Post by Ubik »

Commandé ! Merci. :wink:
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Redbelt

Post by Jericho »

Redbelt est un long métrage sur le Ju-jitsu, mais qui au final, n'en est réellement pas un. Cet art martial japonais est relégué en arrière plan, peu de combats donc, et ne sert que pour caractériser le personnage principal. Mike Terry (joué par Chiwetel Ejiofor, excellent acteur qui a enfin un premier rôle à la mesure de son talent), propriétaire d'une école de Ju-jitsu est contraint, suite à des évènements fâcheux et dramatiques, de faire de la compétition afin de gagner de l'argent. Pour un homme intègre, pleins de principes et qui inculque et applique les valeurs de cet art martial au sein de son dojo (ainsi qu'à l'extérieur), c'est très compliqué à gérer.
C'est sur ce point la que se concentre le scénario et c'est un thème plus qu'intéressant: cette difficulté de rester dans une ligne directrice malgré le monde déliquescent qui nous entoure. En l'occurrence, c'est une lutte constante contre le poids de la corruption et de rester digne malgré tout, quitte à passer pour un perdant aux yeux d'une majorité de personnes. Heureusement, pour Mike Terry, l'issue est tout autre.
Le réalisateur et scénariste David Mamet porte cette histoire avec une efficacité et une sobriété sans faille. Que ce soit au niveau de l'écriture ou alors sur les aspects techniques (mise en scène et photographie), j'adhère complètement.
Vous l'aurez compris, Redbelt est avant tout une oeuvre dramatique qui dépeint une société malade, au lieu d'être un bête film de combats. Et rien que pour ce parti pris, il mérite amplement d'être vu !
Image