Fritz Lang : La période américaine

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by jacques 2 »

AtCloseRange wrote: Si tu vas sur imdb, tu trouveras des dizaines d'avis quasi identiques.
Dans ce cas, ce doit être vrai : la majorité a toujours raison, n'est ce pas ? :roll:

Surtout quand ça nous arrange ... :fiou:
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by AtCloseRange »

jacques 2 wrote:
AtCloseRange wrote: Si tu vas sur imdb, tu trouveras des dizaines d'avis quasi identiques.
Dans ce cas, ce doit être vrai : la majorité a toujours raison, n'est ce pas ? :roll:

Surtout quand ça nous arrange ... :fiou:
Je me fous totalement de l'opinion de la majorité.
Il se trouve juste que c'est un avis qui existe (et à aucun moment, je ne dis avoir raison - mais ça, tu t'en tapes sévèrement, mon bon Jacquot) et qui n'est pas une invention de ma part. Comme je l'expliquais plus haut (encore fallait-il le lire), ce n sont pas des choses ("pire film de Fritz Lang") qu'on pourrait lire sur Moonfleet ou Règlement de Compte ou Fury ou Metroplolis donc ça me semble intéressant de remettre les choses un peu en perspective quand la critique française en a fait un classique indéboulonnable.
Mais la perspective, j'imagine que là aussi, AMHA, c'est le cadet de tes soucis...
Image
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by jacques 2 »

AtCloseRange wrote:
jacques 2 wrote:
Dans ce cas, ce doit être vrai : la majorité a toujours raison, n'est ce pas ? :roll:

Surtout quand ça nous arrange ... :fiou:
Je me fous totalement de l'opinion de la majorité.
Il se trouve juste que c'est un avis qui existe (et à aucun moment, je ne dis avoir raison - mais ça, tu t'en tapes sévèrement, mon bon Jacquot) et qui n'est pas une invention de ma part. Comme je l'expliquais plus haut (encore fallait-il le lire), ce n sont pas des choses ("pire film de Fritz Lang") qu'on pourrait lire sur Moonfleet ou Règlement de Compte ou Fury ou Metroplolis donc ça me semble intéressant de remettre les choses un peu en perspective quand la critique française en a fait un classique indéboulonnable.
Mais la perspective, j'imagine que là aussi, AMHA, c'est le cadet de tes soucis...
Que d'agressivité alors qu'il y avait un côté "tongue in cheek" à mon post !!

Pète un coup : tu te sentiras mieux (c'est le cas de le dire ...) :mrgreen: :wink:
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by AtCloseRange »

Ah, c'est à ça que tu sers...
Fallait prévenir.
Image
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by jacques 2 »

AtCloseRange wrote:Ah, c'est à ça que tu sers...
Fallait prévenir.
Mon Dieu : qu'il est caustique ... :mrgreen:

Si ça lui tient lieu d'esprit ... :fiou:
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by monk »

Man Hunt

Je manque sans doute de connaissances, d'esprit critique, de savoir analytique ou de que sais-je encore, mais j'ai eu grand mal à trouver le film interessant. Je n'y suis même pas arrivé d'ailleurs. Un ennui poli, mais un ennui quand même. C'est assez difficile à expliquer car il n'y a pas un point précis qui pêche vraiment, il n'y a pas un parti pris qui plombe le film complétement. C'est plus sur l'impression diffuse que l'ensemble ne fonctionne pas. Si je devait choisir deux points délicats du lot: 1) le manque de tension évident: malgré quelques belles tentatives (l'absence de musique pendant certaines scènes, les jeux d'ombre souvent réussis) à aucun moment je n'ai ressenti la moindre tension, le moindre frisson, pire encore, le moindre danger. J'ai regardé Walter Pidgeon faire semblant d'être traqué et d'avoir des sentimenst pour Joan Bennett, qui est mon 2): je n'y crois pas une seconde. Pourtant je vois très bien où ils voulaient en venir (la femme enfant, etc) mais je l'ai trouvée à coté, excessive, presque irritante. Pourtant, je l'avais trouvée formidable dans la rue rouge ou la femme au mirroir. Pour le reste, aucune étincelle.
Il y a de bonnes idées, comme la scène sur le pont (où Bennett a sa meilleure scène, enfin !) et les deux fins ( 1: enchainer les images de l'angagement du Royaume Uni dans la guerre après que Pidgeon ait mangé la lettre, comme pour signifier "tout ça pour rien"; 2: Pidgeon qui a été la proie devient le chasseur, créant une sorte de mythe de la seconde guerre mondiale), mais rien ne m'a sorti de mon impatience d'en voir la fin.
Dommage. Je ne garde pas.
someone1600
Euphémiste
Posts: 8853
Joined: 14 Apr 05, 20:28
Location: Québec

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by someone1600 »

Personnelement je veux le voir celui-la, faudra bien que je m'achete le dvd un jour.
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by monk »

someone1600 wrote:Personnelement je veux le voir celui-la, faudra bien que je m'achete le dvd un jour.
Tu veux le mien ? :mrgreen:
Je déconne, tu le trouveras pour pas cher par chez toi...
Grimmy
Assistant opérateur
Posts: 2878
Joined: 1 Feb 04, 11:25

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by Grimmy »

Monk, ne te débarrasse pas du film tout de suite. Laisse le sur une étagère et dans deux ans tu le regarderas à nouveau. Et là, tu verras. :wink:
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by monk »

Grimmy wrote:Monk, ne te débarrasse pas du film tout de suite. Laisse le sur une étagère et dans deux ans tu le regarderas à nouveau. Et là, tu verras. :wink:
Je ne sais pas...Je n'ai pas l'impression d'être passé à coté ou d'avoir été laissé à coté. Je ne trouve pas que ce soit un mauvais film, pas du tout, mais juste que je ne suis pas fait pour ce film, comme j'ai quand même l'impression de pas être vraiment fait pour Lang d'une manière générale. Attention, j'ai vraiment aimé plusieurs de ses films, mais d'autre m'ont aussi laissé froid sans avoir eu la sensation d'en avoir été exclu (La femme au portrait par exemple). J'ai quand même la sensation d'avoir compris où il voulait aller, mais que le chemin emprunté ne me correspond pas. Il est possible que mon avis change dans le temps mais il est possible que pas.
Mais ce n'est pas très grave dans le fond, ça ne m'empêche pas de continuer à explorer sa filmographie et à moyen terme j'aurais vu tout ce qu'il est possible de voir. Mais je sais que je n’aimerais pas tout.
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19651
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by Rick Blaine »

:(

C'est peut-être effectivement un manque d'affinité avec Lang. Pour moi la tension fonctionne a plein. Et du coup, puisque je suis pris dans le film, la question de la crédibilité de tout ce qui s'y passe ne se pose pas.
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by monk »

Rick Blaine wrote: la question de la crédibilité de tout ce qui s'y passe ne se pose pas.
Je parlais juste de Joan Bennett hein :wink: L'histoire en elle même ne m'a pas posé problème. C'est sans doute une question de forme...et d’affinité oui.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by Federico »

En parcourant les futures sorties DVD annoncées chez WildSide je découvre que le diptyque L'invraisemblable vérité / La 5ème victime fut tournée au format 1.37 mais projeté en salles en 2.0. Quel étrange format, entre pano et scope ! :shock:
C'est drôle comme dans ma mémoire, j'ai le souvenir (sans doute faux) de les avoir vus au CDM de Brion en 4/3.
En tout cas, je comprends désormais la remarque acerbe de Lang dans Le mépris... :wink:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89639
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by Jeremy Fox »

Federico wrote:C'est drôle comme dans ma mémoire, j'ai le souvenir (sans doute faux) de les avoir vus au CDM de Brion en 4/3.
Je les ai toujours vu en 1.37 (4/3)
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by Federico »

Jeremy Fox wrote:
Federico wrote:C'est drôle comme dans ma mémoire, j'ai le souvenir (sans doute faux) de les avoir vus au CDM de Brion en 4/3.
Je les ai toujours vu en 1.37 (4/3)
Ah bon, tu me rassures. Du coup j'essaie de me rappeler du format dans lequel les deux films avaient été ressortis en salles en copies neuves au début des années 80 et il me semble bien que c'était aussi en 4/3...
Ce reformatage en 2.0 avait-il d'abord été conçu (Lang aurait sans doute dit : "bricolé") pour plaire aux spectateurs américains alors en pleine mode du scope ?
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz