Milos Forman (1932 - 2018)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Commissaire Bialès
Assistant(e) machine à café
Posts: 165
Joined: 8 Aug 03, 11:57
Location: Cannes, la cité de la peur

Milos Forman (1932 - 2018)

Post by Commissaire Bialès »

EDIT DE LA MODERATION:

N'hésitez pas à consulter les topics consacrés aux films du réalisateur

Hair (1979
Amadeus (1984)
Larry Flint (1996)
Les fantômes de Goya (2006)

et la double Chronique Classik de Les amours d'une blonde (1965) / Au feu les pompiers (1967)


==================================================================================================


Amadeus de Milos Forman

Certainement le plus beau film de costumes avec Barry Lyndon.

Malgré que ce ne soit pas la véritable histoire de Mozart du moins en ce qui concerne la haine qu'a Salieri envers lui, on peut néanmoins se rendre compte à quel point Mozart était le plus grand compositeur de cette époque-là.

Forman a signé un pur chef-d'oeuvre grâce à sa maestria mais aussi grâce à l'interprétation sublime de F. Murray Abraham et de Tom Hulce (d'ailleurs qu'est-il devenu ?).

10 / 10 (J'ai envie de le revoir tout d'un coup)
NUTELLA

Post by NUTELLA »

Commissaire Bialès wrote:Amadeus de Milos Forman

Certainement le plus beau film de costumes avec Barry Lyndon.

Malgré que ce ne soit pas la véritable histoire de Mozart du moins en ce qui concerne la haine qu'a Salieri envers lui, on peut néanmoins se rendre compte à quel point Mozart était le plus grand compositeur de cette époque-là.

Forman a signé un pur chef-d'oeuvre grâce à sa maestria mais aussi grâce à l'interprétation sublime de F. Murray Abraham et de Tom Hulce (d'ailleurs qu'est-il devenu ?).

10 / 10 (J'ai envie de le revoir tout d'un coup)
c'est mon gros probleme avec ce film,il prend tellement de liberté avec la veritable vie et histoire de Mozart,que j'ai du mal à m'y interesser :?
Commissaire Bialès
Assistant(e) machine à café
Posts: 165
Joined: 8 Aug 03, 11:57
Location: Cannes, la cité de la peur

Post by Commissaire Bialès »

NUTELLA wrote: c'est mon gros probleme avec ce film,il prend tellement de liberté avec la veritable vie et histoire de Mozart,que j'ai du mal à m'y interesser :?
Personnellement, je crois que si Forman n'avait pas pris de liberté et s'était simplement contenter de ranconter la véritable vie de Mozart, le film aurait été un gros ratage.

Je te conseille vivement de revoir le film en acceptant la liberté prise par Forman et non voir le film en tant que véritable biographie.

Et en plus je trouve que c'est ce petit côté "thriller" (Salieri qui arrive chez Mozart avec sa cape noire et son masque inquiétant notamment) qui donne beaucoup de charme au film.

Essaie de le revoir tu te rendras compte que le film est magnifique. :wink:
NUTELLA

Post by NUTELLA »

Commissaire Bialès wrote: Personnellement, je crois que si Forman n'avait pas pris de liberté et s'était simplement contenter de ranconter la véritable vie de Mozart, le film aurait été un gros ratage.
pourquoi ca,tu penses que la vie de mozart n'est pas assez interessante en elle-meme pour faire un film :shock: je ne suis vraiment pas du meme avis.et je n'ai pas dit que le film n'etait pas magnifique,je dis seulement que j'ai du mal à m'y interesser :la vrai vie de Mozart oui,celle-là bof bof,je ne vois pas trop l'interet :?
je suis surement le seul à avoir cet avis,mais c'est comme ca...
Commissaire Bialès
Assistant(e) machine à café
Posts: 165
Joined: 8 Aug 03, 11:57
Location: Cannes, la cité de la peur

Post by Commissaire Bialès »

NUTELLA wrote: pourquoi ca,tu penses que la vie de mozart n'est pas assez interessante en elle-meme pour faire un film :shock: je ne suis vraiment pas du meme avis.et je n'ai pas dit que le film n'etait pas magnifique,je dis seulement que j'ai du mal à m'y interesser :la vrai vie de Mozart oui,celle-là bof bof,je ne vois pas trop l'interet :?
je suis surement le seul à avoir cet avis,mais c'est comme ca...
Excuse-moi je me suis mal exprimé.

Certes raconter la vraie vie de Mozart aurait été intéressante mais Forman croyait que le public allait s'ennuyer donc il a voulu rajouter un côté thriller à son oeuvre.

De toutes façons ce n'est pas le seul réalisateur qui prend une certaine liberté pour raconter la vie de quelqu'un au cinéma.

Un autre exemple : Spielberg avec Catch Me If You Can. Dans le film, Abagnale a encore des contacts avec son père après sa fugue, or dans la réalité il n'a plus jamais revu son père après avoir fugué.
User avatar
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Posts: 26771
Joined: 13 Apr 03, 13:59

Post by Billy Budd »

NUTELLA wrote:
Commissaire Bialès wrote:Amadeus de Milos Forman

Certainement le plus beau film de costumes avec Barry Lyndon.

Malgré que ce ne soit pas la véritable histoire de Mozart du moins en ce qui concerne la haine qu'a Salieri envers lui, on peut néanmoins se rendre compte à quel point Mozart était le plus grand compositeur de cette époque-là.

Forman a signé un pur chef-d'oeuvre grâce à sa maestria mais aussi grâce à l'interprétation sublime de F. Murray Abraham et de Tom Hulce (d'ailleurs qu'est-il devenu ?).

10 / 10 (J'ai envie de le revoir tout d'un coup)
c'est mon gros probleme avec ce film,il prend tellement de liberté avec la veritable vie et histoire de Mozart,que j'ai du mal à m'y interesser :?
Jour de fête, je suis d'accord avec Nutella
Everybody's clever nowadays
NUTELLA

Post by NUTELLA »

Nikita wrote:
NUTELLA wrote: c'est mon gros probleme avec ce film,il prend tellement de liberté avec la veritable vie et histoire de Mozart,que j'ai du mal à m'y interesser :?
Jour de fête, je suis d'accord avec Nutella
tut tut tut ... Nikita,on est souvent d'accord,regarde Moulin Rouge et Signes :wink:
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Ragtime - Milos Forman

L'histoire de l'Amérique au début du 20ème siècle à travers quelques figures emblématiques.

Forman nous dresse ici une gallerie de personnages très attachants, malgré leurs défauts, qui tentent d'avoir la meilleure vie possible.

En fait, c'est encore trop frais pour que j'en parle correctement, mais ce qui m'a le plus frappé, ce sont les ellipses que se permet Forman dans sa réalisation. Même si elles sont immenses, on comprend tout de suite le comment du pourquoi et cela donne un réel dynamisme au film.

Bref, j'ai été vraiment très touché par cette histoire, écrite d'une main de maître, avec une très grande subtilité.

Pour le moment: 5.8/6
"Give me all the bacon and eggs you have."
Requiem
David O. Selznick
Posts: 12124
Joined: 13 Apr 03, 10:37
Location: In the veins of the Dragon

Post by Requiem »

Mini-claque en salles aujourd'hui avec la découverte du Hair (1979) de Milos Forman . Ce dernier n'est pas forcément très convaincant quand il se veut cinéaste engagé ou sociologue, mais le film vaut surtout pour le plaisir qu'on a devant les excellents numéros musicaux, kes personnages certes pas très recherchés, mais hauts en couleurs, et le côté "carte postale" tout à fait délicieux de ce succulent petit morceau de cinéma au bon goût de 70s.
Image
ENTER THE DRAGON...
Reine du bal masqué saison 11
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Ragtime, Milos Forman

Impressionnant spectacle que cette fresque, ce film-chorale qui nous emmène là où ne s'y attend pas. La multitude de personnages s'inscrivant bien dans la description d'une époque : autour de New York dans l'euphorie des années 10 (le film s'achève alors que la guerre de 14 est déclarée). On y évoque le racisme, la volonté d'en sortir, la corruption, la fidélité, l'amour. Des acteurs qui apportent une juste subtilité à des personnages incroyablement riches et humains, tous excellents (je citerais le regretté Howard Rollins qui aurait pu faire une belle carrière, Brad Dourif, James Cagney, Elizabeth McGovern, Mary Steenburgen et James Olson). À noter dans des tous petits rôles les présences de Samuel Jackson et Jeff Daniels. Le film passe de l'un à l'autre, et donne presque lieu à de petits films dans le film, mais à la fin, personne n'est oublié et c'est très beau, c'est très grand, bigger than life.

A l'intérieur de cette construction périlleuse (mais le bouquin dont le film est tiré est paraît-il bien plus éclaté), la mise en scène de Forman semble être constamment inspirée, toujours sûre d'elle-même, et laisse la part belle aux personnages, hésitants, faibles, commettant des erreurs, les rattrapant parfois. L'absurde de l'existence n'est pas ignoré. Photographie, décors et costumes somptueux, excellent score — ragtime, donc — de Randy Newman. Réellement inclassable et étonnant (et le DVD est d'une qualité irréprochable).
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Ah, heureux de lire enfin quelqu'un sur ce superbe film de Milos Forman. Je l'ai découvert via les éditions DVDY, mais quel bonheur !! Outre une beauté plastique non négligeable, nous avons droit à un film choral magnifiquement construit et géré de bout en bout, donnant lieu à des personnages passionants et passionés.

Un film que j'avais découvert totalement par hasard, ne me fiant qu'au nom de Forman et qui fut une réelle surprise.
"Give me all the bacon and eggs you have."
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Enzo wrote:Ah, heureux de lire enfin quelqu'un sur ce superbe film de Milos Forman. Je l'ai découvert via les éditions DVDY, mais quel bonheur !! Outre une beauté plastique non négligeable, nous avons droit à un film choral magnifiquement construit et géré de bout en bout, donnant lieu à des personnages passionants et passionés.

Un film que j'avais découvert totalement par hasard, ne me fiant qu'au nom de Forman et qui fut une réelle surprise.
il aurait apparemment été bien détruit par les critiques à sa sortie. Et je crois qu'aujourd'hui encore il est un peu mésestimé. C'est pourtant une oeuvre incroyablement ambitieuse et risquée, à la fois par son mélange des genres, le fait qu'il n'y ait pas vraiment de personnage principal...
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13465
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Post by Zelda Zonk »

Man on the moon : biographie filmée d'Andy Kaufman, l'un des artistes comiques les plus excentriques, les plus novateurs et les plus énigmatiques de son époque. Moi qui n'apprécie pas particulièrement Jim Carrey, j'avoue qu'il est très bon dans ce rôle "over the top" qui lui va comme un gant. La critique acerbe du monde de la TV et du show-business est assez pertinente et touche souvent juste. Reste que j'ai eu assez de mal à entrer dans ce film et qu'à vrai dire, son sujet ne m'a guère passionné. Côté réalisation, rien de particulier à signaler. Milos Forman a déjà été plus inspiré et on est loin des réussite exemplaires de Amadeus ou de Vol au-dessus d'un nid de coucous. Bref, pas mal, mais sans plus.

7,5/10
O'Malley
Cadreur
Posts: 4378
Joined: 20 May 03, 16:41

Post by O'Malley »

Man on the moon: le meilleur film de Milos Forman depuis au moins 20 ans. Une très intelligente biographie d'un personnage fascinant, qui a totalement emporté mon adhésion. Jim Carrey réussit une nouvelle fois à nous faire croire à son personnage tout en faisant des tonnes.
Le film est surtout une réussite dans sa description du monde du spectacle mais aussi sur la relation (souvent basé sur le malentendu) qui peut exister entre un artiste et son public.
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

O'Malley wrote:Man on the moon: le meilleur film de Milos Forman depuis au moins 20 ans. Une très intelligente biographie d'un personnage fascinant, qui a totalement emporté mon adhésion. Jim Carrey réussit une nouvelle fois à nous faire croire à son personnage tout en faisant des tonnes.
Le film est surtout une réussite dans sa description du monde du spectacle mais aussi sur la relation (souvent basé sur le malentendu) qui peut exister entre un artiste et son public.
J'adule également ce film, génialement écrit et interprété (d'autant plus que le casting est composé des vrais collaborateurs et amis de Kaufmann, sans parler de Jim Carrey qui s'acquitte de son rôle avec une belle dignité). C'est super drôle, c'est très émouvant et j'adore cette réflexion sur la vie comme un canular.

Par contre je te trouve un peu dur avec Forman dans ta première phrase (surtout qu'il n'a réalisé que 3 films en 20 ans). :wink: Je trouve que son cinéma est resté d'un très haut niveau et Valmont (surtout) et Larry Flint sont pour moi de grandes réussites.
Ratatouille wrote:Runaway de Michael Crichton :
Thriller futuriste...qui a pris un sacré coup de vieux ! Il faut dire aussi que le méchant en fait tellement des caisses qu'il serait mûr pour jouer dans n'importe quel Godfrey Ho. Et puis la musique hyper datée de Goldsmith ( :oops: ) n'arrange vraiment pas les choses.
Donc pas désagréable non plus, mais vraiment moche et mou du genou.
Dans mon souvenir, une série B bien gérée et sans prétention, avec un final à l'ancienne comme on n'en fait plus trop (genre affrontement sur des échaffaudages, je crois, un peu comme dans Darkman ?).
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...