Le Convoyeur (Nicolas Boukhrief - 2004)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15433
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Post by Jordan White »

C'est souvent que tu es déçu quand même, un film sur deux au moins. Tu te brides, ou alors c'est parce que tu n'accroches pas ?
mannhunter
Laspalès
Posts: 16816
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

Jordan White wrote:C'est souvent que tu es déçu quand même, un film sur deux au moins. Tu te brides, ou alors c'est parce que tu n'accroches pas ?
je ne me brides pas,mais quand je suis déçu,c'est surtout par rapport au foin critique que peut produire un film...je n'ai pas vraiment d'à priori sur les films que je vais voir (d'autant plus que je n'avais pas vu les 2 précédents films de Boukhrief)...j'attendais peut être trop du film,à cause justement de la bonne réception de la critique.
pour une fois-et c'est de plus en plus rare!- ,je rejoins les opinions de Mad Movies!... :wink:
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15433
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Post by Jordan White »

mannhunter wrote:
Jordan White wrote:C'est souvent que tu es déçu quand même, un film sur deux au moins. Tu te brides, ou alors c'est parce que tu n'accroches pas ?
je ne me brides pas,mais quand je suis déçu,c'est surtout par rapport au foin critique que peut produire un film...je n'ai pas vraiment d'à priori sur les films que je vais voir (d'autant plus que je n'avais pas vu les 2 précédents films de Boukhrief)...j'attendais peut être trop du film,à cause justement de la bonne réception de la critique.
pour une fois-et c'est de plus en plus rare!- ,je rejoins les opinions de Mad Movies!... :wink:

Le foin critique fait autour d'un film peut servir de baromètre, on peut estimer que soit il y a un enthousiasme trop délirant, soit que le film a été enterré pour des raisons pas toujours justifiées. Mais en soit ça n'oriente pas trop mon avis au final, j'essaie de m'en détacher.
Jean Claude Dus
Postman Sans Gêne
Posts: 9206
Joined: 12 Apr 03, 14:11
Location: In front of a convenience store in New Jersey

Post by Jean Claude Dus »

J'ai adoré !
J'ai l'impréssion de me repeter à chaque fois, mais Dupontel me tue, c'est vraiment une bete d'acteur ce mec, j'ai vu quasiment tous les films dans lesquel il a joué et je n'ai jamais été déçu.

Je suis d'accord avec Manhunter sur le fait que certains élements du scénar ne soit pas plus explorés comme le passé de Dupontel, mais ces petits détails sont largement compensés par des personnages qu'on aime detester (Berléand est génial).

8/10
Image
Image
Brice Kantor
Mister Ironbutt 2005
Posts: 7489
Joined: 13 Apr 03, 09:15

Post by Brice Kantor »

Croisement entre le polar français seventies et certaines oeuvres américaines des années 70... J'ai pas trop envie de faire la comparaison avec "Taxi Driver" vu que je ne l'ai pas vu, mais le comportement du personnage de Dupontel n'en est sans doute pas loin. C'est assez beau formellement, l'embiance lourde fait son effet, et il y a un véritable amour du cinéma d'outsider et de seconds rôles. Mais entre un flash back mal emmené, un final peu convaincant avec twist et compagnie ainsi que la psychologie somme toute très superficielle, le film apparait plus comme un coup d'épée dans l'eau qu'une vrai renaissance de tout un cinéma...

Le plaisir n'existe du coup qu'à moitié, même s'il existe quand même. Boukhrief est sans doute plus sous influence que totalement naturel dans sa démarche, et on peut reprocher un certain manque d'originalité, de spontanéité parfois. C'est surtout qu'au vu du potentiel du sujet, on ne cesse de se dire que le film aurait pu être beaucoup mieux. Il n'empèche que le film se tient et offre un spectacle tout à fait honorable, mais pour en rester avec Corneau, son récent "Cousin" par exemple n'est pas surpassé, loin s'en faut.

3,5-4/6
mannhunter
Laspalès
Posts: 16816
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

Mac Lean wrote:Croisement entre le polar français seventies et certaines oeuvres américaines des années 70... J'ai pas trop envie de faire la comparaison avec "Taxi Driver" vu que je ne l'ai pas vu, mais le comportement du personnage de Dupontel n'en est sans doute pas loin. C'est assez beau formellement, l'embiance lourde fait son effet, et il y a un véritable amour du cinéma d'outsider et de seconds rôles. Mais entre un flash back mal emmené, un final peu convaincant avec twist et compagnie ainsi que la psychologie somme toute très superficielle, le film apparait plus comme un coup d'épée dans l'eau qu'une vrai renaissance de tout un cinéma...

Le plaisir n'existe du coup qu'à moitié, même s'il existe quand même. Boukhrief est sans doute plus sous influence que totalement naturel dans sa démarche, et on peut reprocher un certain manque d'originalité, de spontanéité parfois. C'est surtout qu'au vu du potentiel du sujet, on ne cesse de se dire que le film aurait pu être beaucoup mieux. Il n'empèche que le film se tient et offre un spectacle tout à fait honorable, mais pour en rester avec Corneau, son récent "Cousin" par exemple n'est pas surpassé, loin s'en faut.

3,5-4/6
j'attends toujours le VRAI bon film de genre français :cry: ...le dernier restant en ce qui me concerne MALEFIQUE.
cela dit,ce CONVOYEUR reste quand même supérieur à AGENTS SECRETS.
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51324
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Je viens rejoindre le camp des admirateurs du film (au vu des derniers posts, le besoin s'en fait sentir ! :D ).

J'ai trouvé Le convoyeur excellent à plus d'un titre. Comme Gans, Boukhrief est un réalisateur dont la cinéphilie agit consciemment et inconsciemment sur son travail, mais je trouve qu'il assume et surtout digère mieux ses références que son camarade "starfixien". Bien sûr, la figure tutélaire Taxi Driver est évidente, dans le personnage de Dupontel comme dans celui de Aure Atika (le contact avec l'innocence qu'il faut aider contre la fatalité, mais je suis d'accord pour dire que ce rôle féminin aurait pu être mieux développé et ménage des pauses qui restent un peu superficielles).

Le mélange entre film noir français sec et nerveux, mâtiné d'influences polar US années 70, et la chronique sociale est, je trouve, parfaitement équilibré. La part de fantaisie cinématographique (les joints, l'humour noir) et le soin porté au travail de documentation sur le métier de convoyeur s'accordent de la même manière. De plus, le cinéma français fut, à une époque, un univers populaire où l'on trouvait les plus grands seconds rôles. Cette particularité avait été enterrée sous les coups de butoir de l'esprit post-Nouvelle Vague. Rendons donc grâce à Nicolas Boukhrief et à son scénariste d'avoir développé des seconds rôles à la fois savoureux et bien ancrés dans une réalité sociale, renouant ainsi avec une grande tradition française. Et quand ils sont interprétés par de tels comédiens, c'est carton plein ! De son côté, Albert Dupontel livre une performance hallucinante, ses regards et sa gestuelle ont du mal à quitter mon esprit.

Contrairement à d'autres, je suis tout de suite rentré dans le film. Après une introduction intense et surprenante (mais absolument pas gratuite), Boukrief prend le temps d'inscrire ses personnages dans un contexte sociologique que l'on connaît mal, et de décrire leur psychologie, avant de nous embarquer dans l'intrigue proprement dite. Les cadrages sont soignés, la photo retranscrit bien l'univers glauque du film, les espaces sont excellemment gérés et le rythme reste presque toujours soutenu jusqu'à l'explosion finale. Une fin âpre et radicale, mise en scène avec un sens de l'efficacité et du drame qui force le respect.

Quel que soit l'angle adopté (thriller, chronique sociale, drame humain), Boukhrief conserve une vraie vision.
Le convoyeur est donc un film français important qui me marquera. Une oeuvre que j'ai envie de défendre bec et ongles face à 99% du cinéma français (de style équivalent) que je conchie. Maintenant, comme pour Nid de guêpes, je pressens qu'il n'aura pas le succès escompté. J'espère me tromper, mais je crois qu'une malédiction pèse sur les queques rares grands films français de genre.
Image
mannhunter
Laspalès
Posts: 16816
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

Roy Neary wrote:Après une introduction intense et surprenante (mais absolument pas gratuite
d'accord sur ce point (le problème,c'est qu'on se dit avec cette intro: ah,ça va être un pur film d'action...et non!),+ les jolis cadrages et l'espace bien géré...pour le reste,Dupontel est bien (quoiqu'un peu trop grimaçant par moments),Berléand est bien (mais fait du Berléand!),celui qui m'a le plus agréablement surpris en fait est jean Dujardin.
je pense que le film va s'essoufler en 2ème semaine,le côté description (autant regarder un documentaire?) du quotidien des convoyeurs,je ne suis pas sûr que le public va le trouver excitant... :wink:
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51324
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Le convoyeur n'a jamais eu pour ambition d'être un pur film d'action, voire pire un film bourrin. L'aspect noir et dramatique, ainsi que la chronique sociale et urbaine font partie du projet de cinéma de Boukhrief. Et je trouve certaines critiques bien caricaturales (docu sur les convoyeurs, psychologie superficielle, acteurs justes bons, etc...).
Décidément, moi j'ai vu quasiment autre chose et ma défense va bientôt virer à la campagne politique tant c'est le type de cinéma français qui me fait "triper" !
Image
mannhunter
Laspalès
Posts: 16816
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

Roy Neary wrote:Et je trouve certaines critiques bien caricaturales (docu sur les convoyeurs, psychologie superficielle, acteurs justes bons, etc...).
comme "un missile qui cherche un peu trop sa tête chercheuse","un réal qui se la raconte" et "une production France 3 Lorraine soignée mais pas très excitante"? :lol: :wink:

je trouve que le film manque quand même d'enjeu(x) dramatiques,j'ai trouvé l'ensemble soigné formellement mais finalement assez vain (pour préparer l'"explosion" de Dupontel à la fin,peut être aurait-il fallu parler un peu plus du passé de son personnage,autrement que par un flash back traumatique et une courte visite à sa femme)?
en fait plus j'y repense,et plus j'ai l'impression que "le film se délite dans les minutes qui suivent sa vision"! :wink:

dans le genre "polar social français" de ces dernières années,SUR MES LEVRES reste le haut du panier,à mon avis.
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51324
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Désolé, je reste sur mes positions ! :D
Et je rajoute Sur mes lèvres parmi les rares grands films français de type polar/drame. Mais il est très différent du Convoyeur dans son scénario comme dans sa réalisation. Ici on a deux êtres que tout sépare qui vont se rapprocher contre les reste du monde qu'il vont chercher à fuir pour changer de vie, là on suit le parcours d'un homme brisé par la vie qui poursuit une idée fixe en intégrant un milieu étranger et codifié, avec le sentiment de fatalité qui enlève toute notion d'espoir.
Image
Bob Harris

Post by Bob Harris »

Ah, que c'est bon de retrouver l'enthousiasme de Roy Neary ! Ca faisait longtemps, non? :)
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51324
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Bob Harris wrote:Ah, que c'est bon de retrouver l'enthousiasme de Roy Neary ! Ca faisait longtemps, non? :)
En effet. :wink: Surtout concernant ce type de cinéma en France.
Mais c'est vrai également que je donnais moins mes avis sur les films récents car je les vois après vous tous. Et écrire pour le site fait aussi que j'en ai parfois moins envie.
Image
noar13
Réalisateur
Posts: 6506
Joined: 14 Apr 03, 09:44
Location: paris

Post by noar13 »

Bob Harris wrote:Ah, que c'est bon de retrouver l'enthousiasme de Roy Neary ! Ca faisait longtemps, non? :)

t'as des joies simples, c'est bien :mrgreen:
Image
Bob Harris

Post by Bob Harris »

noar13 wrote: t'as des joies simples, c'est bien :mrgreen:
Et pourtant.... :roll: