Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93320
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by Jeremy Fox »

Mais qu'est ce qu'ils ont tous contre Léa Seydoux ? :(

Elle était très bien dans Spectre.
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13544
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by Zelda Zonk »

Pas encore vu ce dernier Bond, mais dans Spectre, sa prestation ne m'avait pas affligé, moi non plus.
Je me trompe peut-être, mais j'ai le sentiment qu'elle n'a pas la carte auprès des "professionnels de la profession", comme disait Godard, peut-être parce qu'elle truste tous les tournages et est une "fille de".
Sledge Hammer
Assistant(e) machine à café
Posts: 209
Joined: 3 Oct 05, 12:23
Location: Boulogne (Brésil)

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by Sledge Hammer »

J'aurais une autre hypothèse. Sauf exceptions (ces trente dernières années, Casino Royale ou Skyfall), la critique n'aime généralement pas les James Bond. C'est vrai que dans l'ensemble, il y en a assez peu qui peuvent être considérés comme de bons films, mais les commentaires sont souvent à côté de la plaque et témoignent d'une certaine méconnaissance, voire d'un désintérêt pour les particularités de la franchise. À la limite, ce sont plutôt des gens branchés voitures, montres, etc. qui écrivent sur le sujet en connaissance de cause.
Je me demande donc si c'est Léa Seydoux ou le fait que le cinéma hollywoodien annexe l'actrice de Zlotowski et de Desplechin pour la réduire à jouer les potiches. À mon avis, un peu des deux suivant la sensibilité des uns ou des autres.
Faites-moi confiance, je sais ce que je fais
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93320
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by Jeremy Fox »

Sledge Hammer wrote: 11 Oct 21, 18:42 C'est vrai que dans l'ensemble, il y en a assez peu qui peuvent être considérés comme de bons films
Ou non

Je me demande donc si c'est Léa Seydoux ou le fait que le cinéma hollywoodien annexe l'actrice de Zlotowski et de Desplechin pour la réduire à jouer les potiches.
Je ne trouve pas son personnage du tout potiche. Tout du moins dans Spectre
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10849
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by Alexandre Angel »

Sledge Hammer wrote: 11 Oct 21, 18:42 J'aurais une autre hypothèse. Sauf exceptions (ces trente dernières années, Casino Royale ou Skyfall), la critique n'aime généralement pas les James Bond. C'est vrai que dans l'ensemble, il y en a assez peu qui peuvent être considérés comme de bons films.
Il y en a beaucoup qui peuvent être considérés comme des divertissements bien réalisés, très soignés (et j'ajoute le film d'Irvin Kershner à la liste).
Après c'est vrai que la critique n'aime généralement pas trop ça (trop de fric, trop de machisme, trop de répétitions dans les canevas) : et je ne m'inscris pas en faux par rapport à tout cela mais je suis fidèle à la franchise, c'est comme ça. Je pense que le premier que j'ai vu (et c'était à sa sortie), L'Espion qui m'aimait, m'avait enchanté et depuis, je n'en ai loupé aucun.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23619
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by AtCloseRange »

On avait longuement discuté de la question "un James Bond peut-il être un très bon film?" à partir d'ici.
https://www.dvdclassik.com/forum/viewto ... start=1395

Je crois que j'avais boycotté le topic peu après :mrgreen:
Sledge Hammer
Assistant(e) machine à café
Posts: 209
Joined: 3 Oct 05, 12:23
Location: Boulogne (Brésil)

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by Sledge Hammer »

Je n'ai pas dit que Léa Seydoux jouait comme une potiche dans le film, je pense simplement que ça peut être le réflexe de quelques critiques ou de quelques personnes. La franchise suscite une répulsion parfois inattendue. Ça ne m'étonnerait d'ailleurs pas que le PCF y ait beaucoup contribué dans les années 60 et 70.

Je sais que quand je poste sur Facebook un truc en lien avec James Bond, il y a un ami qui va aussitôt réagir pour dégommer la série ou écrire que c'est "la franchise la plus ringarde de tous les temps". Alors que j'ai essayé de lui montrer par exemple en quoi le comportement de Bond envers les femmes, qui était pris à la rigolade dans les films avec Connery ou Moore, a été complètement remotivé avec Craig, en restant une composante du personnage, mais le résultat d'une incapacité foncière à faire confiance à la suite d'un traumatisme, donc pas du tout quelque chose de montré positivement. Mais je sais que quelques semaines plus tard, l'ami va de nouveau refaire les mêmes commentaires.

Alors, il y a deux semaines je lui ai carrément retranscrit verbatim les propos élogieux que quelqu'un tenait sur Rien que pour vos yeux et le sens du montage qu'il y avait dans ce film. En lui postant ensuite le lien vers l'interview de Robert Bresson d'où c'était tiré.

Il a été quelque peu interloqué...

Faites-moi confiance, je sais ce que je fais
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23619
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by AtCloseRange »

Perso, après avoir vu l'Argent, j'aurais aussi repris deux fois du James Bond.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10849
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by Alexandre Angel »

Je veux revoir Rien que pour vos yeux .
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22222
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by Major Tom »

:D

Rien que pour vos yeux est un Bond un peu trop sous-estimé mais qui comporte de très bons moments. Même la musique on s'y fait.
Image
Clique ici, et ta vie va changer pour toujours...
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10849
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by Alexandre Angel »

Major Tom wrote: 12 Oct 21, 20:05 :D

Rien que pour vos yeux est un Bond un peu trop sous-estimé mais qui comporte de très bons moments. Même la musique on s'y fait.
La résolution m'avait paru décevante du point de vue du spectacle : pas d'explosions, pas de décors de ouf (si ce n'est , il est vrai, les décors naturels ).

Mais le film était perclus de tout plein de morceaux de bravoure (plus ou moins importants) qui semblaient se succéder avec générosité.
Du point de vue du montage, la séquence où Carole Bouquet et Roger se font trainer dans les coraux était très efficace.

Le charme de cet opus était le retour à une simplicité terrienne (après la sophistication spatiale de Moonraker) mais avec les moyens de 1981, qui avaient évolués depuis 1979.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18879
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by Supfiction »

Alexandre Angel wrote: 12 Oct 21, 19:44 Je veux revoir Rien que pour vos yeux .
Un Bond qui commence avec le même leitmotiv (inscrit sur une pierre tombale cette fois) que celui repris dans Mourir peut attendre et qui a également en commun cette scène de recueillement devant la sépulture de l’amour défunt.
tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image
Sledge Hammer
Assistant(e) machine à café
Posts: 209
Joined: 3 Oct 05, 12:23
Location: Boulogne (Brésil)

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by Sledge Hammer »

Si Rien que pour vos yeux est moins "spectaculaire" que Moonraker, c'est en bonne partie parce qu'United Artists était toujours lessivé après le bide de La Porte du paradis, et n'était pas en mesure d'apporter autant de cash que sur le précédent. Ça n'a pas été une baisse substantielle de budget, mais la prod n'avait plus la même marge de manœuvre.

Le souci avec Rien que pour vos yeux, c'est le prologue et l'épilogue, les trucs qui ont été visiblement modifiés pour faire plaisir à Roger Moore : le règlement de comptes avec Blofeld/Kevin McClory juste après le moment de recueillement (grosse dissonance de ton) et la scène avec les Thatcher et le perroquet. Sinon, film bien rythmé, mais parfois un peu terne. Bresson était en fait en admiration sur le découpage de la poursuite à ski (John Glen avait fait ses gammes avec Peter Hunt), et il en a parlé avec émerveillement à plein de monde pendant des mois.

Il y a eu le même problème de budget pour les films du début des années 70 : le cachet de Sean bouffe une bonne partie du budget des Diamants sont éternels (déjà en baisse par rapport à Au service secret..., lui-même en baisse par rapport à On ne vit que deux fois), et sur les deux premiers Moore on renonce d'ailleurs au Scope, en raison de budgets encore revus à la baisse. Casino Royale a été également tourné pour bien moins cher que Meurs un autre jour, Skyfall a été moins onéreux que Quantum of Solace (du fait notamment du tournage en Grande-Bretagne pour toute la deuxième moitié du film).
Mourir peut attendre a de même eu 50 millions de dollars de moins que Spectre, mais je me demande si le budget ne ce dernier n'est pas gonflé, au travers d'un jeu classique d'écritures comptables, par l'acquisition des droits d'adaptation d'Opération Tonnerre, ceux qui comprenaient Blofeld et SPECTRE, imputés de la sorte sur le budget d'un seul film.
Faites-moi confiance, je sais ce que je fais
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13544
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by Zelda Zonk »

Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021) : 6,5/10

Rien à dire niveau réalisation, c'est du beau boulot, notamment tout ce qui se passe à Cuba. Mais en phase avec la plupart des critiques négatives, c'est vraiment au niveau du scénario que ça pêche, mais aussi de la tonalité déjà entrevue dans Spectre, à savoir une approche romantique, tourmentée et désenchantée qui sied mal au héros de Ian Fleming et qui, je le conçois, peut laisser les Bondophiles perplexes, voire carrément furieux.
La donne a changé, et il faudra s'y faire : Bond est devenu un "héros ordinaire", digne représentant de la Woke Culture, avec toutes ses failles et ses vulnérabilités. Terminé le super-héros. Je vous l'annonce déjà, dans les prochains épisodes, on le verra faire la vaisselle et recoudre son pantalon.

Bilan Daniel Craig : Casino Royal et surtout Skyfall restent mes préférés de cette série.
User avatar
shubby
Machino
Posts: 1453
Joined: 27 Apr 08, 20:55

Re: Mourir peut attendre (Cary Joji Fukunaga - 2021)

Post by shubby »

Oui, on peut dire que l'ère #meetoo aura littéralement castré et détruit Bond.
Pas de panique pour autant : le film colle juste à l'air du temps. Si Casino Royale se suffit à 100% (je l'ai revu il y a qq mois, c'était le pied intégral, merci encore à Campbell), la suite aura vu respectivement Bourne, Batman, le vide thématique - Spectre n'existe pas plus qu'il ne se raccroche à quoi que ce soit - et, donc, Meetoo featuring blacklivematters, polluer la franchise.

Malgré toutes ces réserves j'ai bien aimé ce dernier Bond. Avec du recul, je pense toutefois que
Spoiler (cliquez pour afficher)
la malédiction qui lui tombait dessus in finie suffisait amplement. Un p'tit vol en deltaplane aurait été plus avenant pour conclure. Sur le ressenti, les très beaux passages joués par Ralph Fiennes permettent de bien lisser tout ça j'ai trouvé. J'ai adoré sa partition.

Autre pensée : film créé avant le covid. Pas sûr que le prochain conservera ce côté mortifère. Il sera plus léger amha. Et j'espère incarné par un homme. Par contre, si on a assisté là à un passage de relais : au secours.

Un truc toutefois que je n'ai pas compris :

Comment Blofeld a-t-il été tué exactement ? A un moment j'ai cru qu'on allait me dire que Seydoux incarnait sa fille, mais non (?)

Et sinon j'espère que le pauvre Fukunaga ne se verra pas coller l'étiquette de "celui qui a osé tué James Bond" ad vitam eternam, comme celle accrochée désormais à un JJ Abrams pour Solo.
Last edited by shubby on 13 Oct 21, 12:45, edited 2 times in total.