Jacques Deray (1929-2003)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18167
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by Kevin95 »

Je viens de demander à mon oncle d'Amérique la version anglaise 1.85 et effectivement, c'est le jour et la nuit entre un format et une langue respectés donnant bien plus de poids au film et notre pauvre version DVD. Un BR viiiiiiiite !
Spoiler (cliquez pour afficher)
Et Symphonie pour un massacre aussi tant qu'on y est.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
cineberry
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 15 Aug 09, 14:11

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by cineberry »

Kevin95 wrote:Et Symphonie pour un massacre aussi tant qu'on y est.
Le film est en restauration chez Pathé.
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18167
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by Kevin95 »

Ouf.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92647
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by Jeremy Fox »

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92647
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by Jeremy Fox »


Merci d'avoir attiré mon attention sur cet excellent polar. Casting royal, mise en scène et scénario efficaces et musique entêtante de Michel Magne. Belles images aussi des rues de Paris et de routes de campagnes. Belle surprise.
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21415
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by Rick Blaine »

8)
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 24943
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by Jack Carter »

:D
"Un forum, c'est pour raler" (jhudson)
User avatar
cinéfile
Accessoiriste
Posts: 1718
Joined: 19 Apr 10, 00:33
Location: Bourges

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by cinéfile »

Jeremy Fox wrote:

Merci d'avoir attiré mon attention sur cet excellent polar. Casting royal, mise en scène et scénario efficaces et musique entêtante de Michel Magne. Belles images aussi des rues de Paris et de routes de campagnes. Belle surprise.
+1

Merci à Fr5 pour la diffusion hier. Cette case ciné a vraiment trouvé ses marques.

En lisant les programmes tv, j'ai cru un instant à son (presque) homonyme soviétique. Je ne connaissais pas le film, mais en voyant l'affiche, je me suis souvenu de l'image en couverture la jaquette DVD.

Film solide de bout en bout. Une première partie assez melvillienne où Rochefort, comme on l'aura peu vu, exécute méticuleusement son coup (presque) parfait. L'acteur est d'une opacité diabolique. Puis, le plan se gâte et commence le jeu de massacre qu'annonçait le titre. Scénario millimétré, dont on se délecte de chaque gorgée comme un bon digestif un soir d'hiver au coin du feu. Comme le souligne Jeremy, le film déploie un goût pour la composition et le choix des lieux. Plaisir de distribution aussi : Claude Dauphin, Michel Auclair, Michèle Mercier, Charles Vanel, excusés du peu.

Seules ombres au tableau me concernant : José Giovanni n'est pas bien à l'aise en acteur (on le pardonnera sans hésitation) et le personnage de la femme volage ne sert absolument à rien. J'avais même pensé que
Spoiler (cliquez pour afficher)
elle finirait par plumer tous ces bonshommes,tant elle était transparente dans l'histoire, mais non
Comme le suggérait Besnehard en préambule, l'actrice (italienne) avait été imposée pour les besoins de la coproduction et elle devait avoir les faveurs du producteur translapin au moment du tournage :fiou:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92647
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by Jeremy Fox »

Doucement les basses - 1971

Après avoir arrêté à mi-parcours hier soir, j'ai par acquit de conscience terminé ce matin au vu aussi de la courte durée du film et ma passion pour Alain Delon et le cinéma français des années 70. Mal m'en a pris puisque cette comédie absolument pas drôle aura finalement été imbuvable de bout en bout. On est peiné non seulement pour Delon mais aussi pour Jacques Deray ; on se demande comment ils en sont arrivés là et on l'on comprend en revanche mieux pourquoi le film était quasiment devenu invisible. On sauvera juste la photographie et quelques séquences totalement inutiles et étonnament longues mais joliment filmées de Delon sur sa mobylette à travers les paysages bretons. Un véritable navet comme l'a si justement décrit Kevin95 dans le topic consacré à l'acteur.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92647
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by Jeremy Fox »

Par un beau matin d'été chroniqué par Philippe Paul

Il est arrivé sur la vod d'orange ; je crois que je vais le visionner 8)
User avatar
sixtiesfan
Stagiaire
Posts: 71
Joined: 8 May 18, 10:58

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by sixtiesfan »

Kevin95 wrote: 14 Dec 15, 21:23
Jeremy Fox wrote:
Ok ; là je n'avais pas le choix (il n'y a que la VF sur le DVD) mais j'aurais finalement préféré voir la version américaine car hormis Trintignant et Michel Constantin pour deux ou trois scènes, tous les autres le sont (américains). Et le doublage français des comédiens américains est assez mauvais (surtout concernant les seconds rôles)
De même, je me suis toujours demandé si le format 4/3 était normal ou non.
Vu "Un Homme est mort" hier soir, édition Gaumont Découverte (2020). Format du film 1:33 (4/3). La copie est propre, définition satisfaisante. Musique très funky de Michel Legrand. La photographie est très belle, Los Angeles bien filmée, notamment ce passage dans une sorte de cité balnéaire en ruines, assez marquant. Pour le reste, cette coprod est clairement bousillée par un doublage français catastrophique. Il faut entendre par exemple Monique Tarbès doubler Mrs Barnes, la girl next door américaine typique, avec sa très reconnaissable voix gouailleuse, pour mesurer l'ampleur des dégâts. Du coup, le film en perd toute crédibilité. Cette histoire de tueur à gages par obligation étant déjà assez capillotractée, je me suis ennuyé ferme. Angie Dickinson est comme toujours très belle, mais ce rôle peu écrit n'apporte rien à sa gloire. Le doublage, encore, massacre le personnage d'Ann-Margret, qui en devient horripilante de vulgarité. Moi qui l'aime tant, j'en suis tout chafouin... Quelques acteurs italiens, coproduction oblige, agrémentent de leurs trognes ce polar assez frustrant.
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18167
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by Kevin95 »

Je me réponds six ans après, non le film est en 1.85 et en anglais donc oui le DVD est discrédité.

Gaumont, une petite réédition non ?
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23313
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by Commissaire Juve »

Tiens... pendant que j'y suis !

Le mauvais plan du jour : Un homme est mort (1972)...
J'attendais une image en 1.85 (c'est la IMDb qui le dit), le DVD propose le film en 1.33 :o
C'est peut-être (sans doute) du dématté, mais -- pour le principe -- @#%$€&£ ! :x :x :x

Image
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92647
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jacques Deray (1929-2003)

Post by Jeremy Fox »