Votre film du mois de Juillet 2019

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3639
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by monk »

J'aime ***** passionnément **** énormément *** beaucoup ** bien * sans plus ° pas trop °° pas du tout
Révisions ▲à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique



JUILLET


Panic room de David Fincher - 2002 ** ►
Goldstone de Ivan Sen - 2016 ***
Avec le sourire de Maurice Tourneur - 1936 *
Maximum Overdrive de Stephen King - 1986 °▼
Il faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg - 1998 **** ►
Paris brûle-t-il ? de René Clément - 1966 **
Mad Max: Fury Road de George Miller - 2015 *** ▲
Mad Max: au-delà du dôme du tonnerre de George Miller & George Ogilvie - 1985 *** ►
Mystery Road de Ivan Sven - 2013 ***
La mort dans la peau de Paul Greengrass - 2004 *** ►
The Final Countdown de Don Taylor - 1980 * ▼
Le crime de l'Orient-Express de Sidney Lumet - 1974 **
Le projet Blair Witch de Daniel Myrick & Eduardo Sánchez - 1999 ** ▼
Ring de Hideo Nakata - 1998 ** ▼
Ça de Andy Muschietti - 2017 **
The Old Man & the Gun de David Lowery - 2018 **
Spider-Man: Far from Home de Jon Watts - 2019 *
Les femmes du bus 678 de Mohamed Diab - 2010 ***
La source des femmes de Radu Mihaileanu - 2011 **
La mémoire dans la peau de Doug Liman - 2002 * ►
Les aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin de John Carpenter - 1986 ** ▼


Mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
JUIN


The endless de Justin Benson & Aaron Moorhead - 2017 **
Le chant du loup de Antonin Baudry - 2019 *
Astérix: Le secret de la potion magique de Alexandre Astier & Louis Clichy - 2018 **
By Sidney Lumet de Nancy Buirski - 2015 **
Arctic de Joe Penna - 2018 **
Bienvenue à Marwen de Robert Zemeckis - 2018 **
Toy story 4 de Josh Cooley - 2019 ***
Toy story 3 de Lee Unkrich - 2010 **** ►
L'affaire des poisons de Henri Decoin - 1955 °
Marie Antoinette de Sofia Coppola - 2006 *** ►
Le 13ème guerrier de John McTiernan - 1999 ** ▼
La tête d'un homme de Julien Duvivier - 1933 **
Des souris et des hommes de Gary Sinise - 1992 *
Parasite de Joon-ho Bong - 2019 *
Clash de Mohamed Diab - 2016 ****
Rain Man de Barry Levinson - 1988 ** ►
Une femme en blanc se révolte de Claude Autant-Lara - 1966 °
Hollywood, la vie rêvée de Lana Turner de Frédéric Mitterrand - 2018 **
Journal d'une femme en blanc de Claude Autant-Lara - 1965 *
Retour à l'aube de Henri Decoin - 1938 **
Circonstances atténuantes de Jean Boyer - 1939 *
Le cinéma dans l'oeil de Magnum de Sophie Bassaler - 2017 ***
Non coupable de Henri Decoin - 1947 ***


Mystery road - 2018 (#1, #2, #3, #4, #5, #6) **


------------------------------------------

MAI


Cannes 1939, le festival n'aura pas lieu de Julien Ouguergouz - 2019 ***
1940, main basse sur le cinéma français de Pierre-Henri Gibert - 2019 *
Les garçons et Guillaume, à table! de Guillaume Gallienne - 2013 **
Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow - 2012 **** ▲
Edmond de Alexis Michalik - 2018 *
The strange ones de Christopher Radcliff & Lauren Wolkstein - 2017 **
Mandy de Panos Cosmatos - 2018 *
Avengers: Endgame de Anthony & Joe Russo - 2019 **


The looming tower - 2017 (#1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9, #10.) **
Tin Star - 2017 (#1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9, #10.) °
La Quatrieme Dimension - 1959/60 : Execution *, Le voeu magique **, Enfer ou paradis ? **, Cauchemar °


--------------------------------------------

AVRIL


Avalon de Mamoru Oshii - 2001 ° ▼
Divorce à l'italienne de Pietro Germi - 1961 **
Collateral de Michael Mann - 2004 *** ▲
Alabama Monroe de Felix van Groeningen - 2012 *** ►
Birdy de Alan Parker - 1984 *** ►
Dunkerque de Christopher Nolan - 2017 *** ►
Captain Phillips de Paul Greengrass - 2013 ** ▲
Grease de Randal Kleiser - 1978 ** ▼
The ice storm de Ang Lee - 1997 *** ►


La quatrième dimension : L'auto-stoppeur ***, la fièvre *, le lâche ***, le bataillon "Platon" *, requiem * , l'image dans le miroir **, les monstres de Mapple Street ***, une autre vie ***, longue vie Mr Jameson *
Sharp objects - 2018 (#1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8) **


--------------------------------------------

MARS


Des gens sans importance de Henri Verneuil - 1956 ***
Hérédité de Ari Aster -2018 **
Ragtime de Milos Forman - 1981 **
Deux hommes dans la ville de José Giovanni - 1973 *
La nuit est mon royaume de Georges Lacombe - 1951 *
The intruder de Roger Corman - 1962 ***
Akira de Katsuhiro Ôtomo - 1988 *** ►
Bagarres de Henri Calef - 1948 **
Radio days de Woody Allen - 1987 **
Shinning de Stanley Kubrick - 1980 **** ▼
Time and tide de Tsui Hark - 2000 *** ▼
Upgrade de Leigh Whannell - 2018 **
Les frères Sisters de Jacques Audiard - 2017 **** ▼
L'homme du Sud de Jean Renoir - 1945 **


Jessica Jones S1 - 2015 (...,#3, #4, #5, #6,/) °


-----------------------------------------------

FEVRIER


La Continental: Le mystère Greven de Claudia Collao - 2017 ***
L'énigme du lac noir de Michael Gordon - 1951 **
King of jazz de John Murray Anderson - 1930 **
First man de Damien Chazelle - 2018 **
Leave no trace de Debra Granik - 2017 *
The Breakfast Club de John Hughes - 19856 *** ▼
Ferris Bueller's Day Off de John Hughes - 1986 ** ►
Picth black de David Twohy - 2000 ** ►
Minuscule 2 de Hélène Giraud & Thomas Szabo - 2019 *
Joan Baez: How Sweet the Sound de Mary Wharton - 2009 **
Ralph 2.0 de Rich Moore et Phil Johnston - 2019 *
La Guerre des mondes de Steven Spielberg - 2005 * ▲


Jessica Jones S1 - 2015 (#1, #2,...)
The night of - 2016 (#1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8) **
Twin Peaks - the return - 2017 (...#12, #13, #14, #15, #16, #17, #18) ****


------------------------------------------------

JANVIER


In the Shadow of the Moon de David Sington - 2007 ***
Premier contact de Denis Villeneuve - 2016 **** ►
Green book de Peter Farrelly - 2018 *
Moonwalk one de Theo Kamecke - 1971 **
Jason Bourne de Paul Greengrass - 2016 °° ►
Le val d'enfer de Maurice Tourneur - 1943 *
Hitchcock/Truffaut de Kent Jones - 2015 **
The Pumpkin Eater de Jack Clayton - 1964 °
Les hommes du feu de Pierre Jolivet - 2017 °
Sans lendemain de Max Ophüls - 1939 ***
La maison du Maltais de Pierre Chenal - 1938 **
Premier rendez-vous de Henri Decoin - 1941 *
Sur le chemin de la rédemption de Paul Schrader - 2017 ***
Sunshine de Danny Boyle - 2007 *** ►
The bookshop de Isabel Coixet - 2017 *
Une femme disparaît de Alfred Hitchcock - 1938 *
L'inconnu du Nord-Express de Alfred Hitchcock - 1951 **
In the mood for love de Kar-Wai Wong - 2000 **** ▲


Twin Peaks - the return - 2017 (#1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9, #10, #11...)
Twin Peaks - 1990/91 (...#27, #28, #29) *** ▲
Missions - 2017 (#1, #2, #3, #4, #5, #6, #, #8, #9, #10) *
--------------------
Mais aussi : 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011
Last edited by monk on 1 Aug 19, 08:11, edited 15 times in total.
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22347
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by cinephage »

JUILLET 2019

FILM DU MOIS:

Toy Story 4, de Josh Cooley (2019) 10/10 - La maitrise narrative de Pixar donne ici un nouvel exemple de son talent magistral, avec des personnages ambivalents, des problématiques à la fois symboliques et individuelles, un récit d'émancipation personnelle bourré de trouvailles visuelles.

FILMS DECOUVERTS:
Yves, de Benoit Forgeard (2019) 6/10 - C'est dommage, car avec ce scénario de départ, original et plutôt bien trouvé, le film est empesé par une mise en scène peu inspirée et un rythme inégal. Ce qui en fait juste un film sympa. Car les meilleurs moments du film ont un un potentiel de folie assez formidable (l'Eurovision est une belle idée, par exemple)
Noce en Galilée, de Michel Khleifi (1987) 6/10 - Un film intéressant sur bien des points notamment son caractère descriptif. Mais l'écriture est assez faible, le tout manque d'enjeu ou de résolution, et sans doute un peu de mise en scène aussi.
O Fantasma, de Joao Pedro Rodrigues (2000) 2/10 - Film crypto-gay arty, où l'on confond plan fixe sans éclairage et mise en scène... L'accumulation de séquences chaudes et de clichés (fellation dans une pissotière, le policier et sa grosse matraque...) peine à rehausser l'intérêt de cette errance fantasmée dans les décharges de Lisbonne.
Born in Flames, de Lizzie Borden (1983) 7,5/10 - Oscillant entre film patchwork et oeuvre collective, cette fiction de propagande déborde d'idées, de suggestions, qui abordent les enjeux du féminisme avec détermination et optimisme. Une belle oeuvre visionnaire, à redécouvrir de toute urgence.
Vendredi 13, chapitre 5: Une nouvelle terreur, de Danny Steinmann (1985) 2/10 - Je renvoie à Hitchcock et sa théorie du suspense, la bombe sous la table, tout ça... Sous couvert de ne pas révéler le tueur, le réalisateur fait surgir nulle part, sans motivation aucune (sauf à la fin, mais l'absence d'explication était encore préférable). Ce coté random et un pau absurde est sans doute agravé par l'absence de personnage attachant ou même rigolo.
Mr Nobody, de Jaco van Dormael (2009) 8,5/10 - Sorte de film hyper-ambitieux, sur les causes et les effets dans le monde, mais qui parvient, par une élégance de style et d'écriture visuelle, à garder une cohérence interne et une belle force émotive. Mention spéciale à un casting en or qui a suivi le réalisateur et ajoute beaucoup à la force du film.
L'homme qui rit, de Paul Leni (1928) 7,5/10 - Malgré un moment un peu laborieux au milieu, le film finit dans un fabuleux final de cape et d'épée, et comprend son lot d'excellents moments. Conradt Veidt est indéniablement une des forces du film.
Pitfall, d'Andre de Toth (1948) 7,5/10 - Un bon film noir, dans lequel un écart se révèle une faute d'une gravité extrême. Intéressant, et le duo Dick Powell/Lizabeth Scott fonctionne très bien, face à un Raymond Burr qui joue en sourdine, mais à la perfection.
So long my son, de Wang Xiaoshuai (2019) 9/10 - Un film bouleversant, intense, qui construit des personnages mémorables, et nous raconte un drame dans lequel l'histoire de la Chine ne semble être qu'une toile de fond, quand bien même elle informerait ces parcours humains. Très fort.
Yesterday, de Danny Boyle (2019) 7/10 - Vite vu, vite oublié, ce film est une façon sympathique de se remémorer combien l'oeuvre des Beatles est riche et vaste. C'est aussi l'occasion de croiser un personnage mémorable, campé par une Kate McKinnon en grande forme, comme toujours.
Brightburn, de David Yarovesky (2019) 7/10 - Bien fichu, particulièrement sanglant, cet "anti-superman" a pour principal défaut un indéniable manque d'originalité. En effet, le film ne dépasse jamais son pitch, et manque singulièrement de surprise. Certaines séquences parviennent à effrayer, cela dit...
Nevada, de Laure de Clermont-Tonnerre (2019) 6/10 - Bien joué, et fort d'un sujet intéressant, le film garde sa hauteur d'homme, mais ne parvient jamais vraiment à aller au delà de ce qu'il raconte, ce qui en limite la portée. Dommage, parce qu'on aurait envie d'en (sa)voir plus.
Section 99, de S. Craig Zahler (2017) 7,5/10 - Vince Vaughn est assez convaincant ici, et le film fonctionne globalement bien. Paradoxalement, je ne suis pas convaincu que l'excès de violence final serve le film. Un meilleur dosage en aurait probablement rendu l'impact plus fort.
Plan 9 from outer space, de Ed Wood Jr (1959) 2/10 - Je découvre enfin le "pire réalisateur du monde"... Difficile de ne pas penser à Burton... Curieusement, le pire, dans le film, ce sont les tunnels de dialogues oiseux et sans objet (au moins 30 minutes). Les excès de Tor Jonson, en revanche, sont hilarants.
Massacre à la tronçonneuse: la nouvelle génération, de Kim Henkel (1994) 3/10 - Matthew McConauhey et Renee Zellweger ensemble à l'écran... Comédie romantique ? Hé non, essaie encore. Il y a dans ce film un deus ex machina sous forme de man in black scarifié particulièrement inattendu.
Police sur la ville / Madigan, de Don Siegel (1968) 7,5/10 - Je pense qu'il s'agit d'une révision, mais je l'avais totalement oublié, donc peut-être pas. Le film reste intéressant pour son réalisme et sa description sans fard du quotidien des policiers, un peu dans la veine des films de Fleischer de la même époque. Le casting est aux petits oignons, tout comme la BO...
Outlaw Gangster VIP, de Toshio Masuda (1968) 7,5/10 - Petite production de série, guère innovante, mais bien ficelée et fonctionnant très bien, grace à un casting inspiré, et une photo assez réjouissante... Bluray Arrow assez réussi.
Annabelle comes home, de Gary Dauberman (2019) 7/10 - Dauberman nous offre le film qu'on attend depuis le premier Conjuring : une baby-sitter vient mettre le bazar dans la salle des objets maudits... Hélas, le film est peu imaginatif, et s'il offre quelques moments effrayants, on est loin de ce qu'on pouvait attendre d'une telle idée.
Les enfants de la mer, de Ayumu Watanabe (2019) 4/10 - Je ne sais pas ce que vaut le manga, mais l'anime est un méli-mélo nébuleux de clichés métaphysiques fumeux, au point qu'un spectateur a eu un fou rire pendant le film. L'animation et certaines séquences restent assez belles, mais le récit ne s'embarasse d'aucune absurdité, d'aucun besoin de cohérence, d'aucune tentative de suivre une intrigue. Un gros raté.
Les Ardennes, de Robin Pront (2015) 7/10 - Rien de bien nouveau dans ce polar qui suit un grand frère violent qui entraine son cadet dans ses histoires foireuses, sinon sa déclinaison dans le territoire des Flandres, et un traitement assez sordide. Le film est assez réussi, on se laisse prendre.
Echec à l'organisation / The Outfit, de John Flynn (1973) 7,5/10 - Un neo-noir dur et sombre, au casting intéressant (Robert Duvall, Robert Ryan, Karen Black...) et à l'ambiance sévèrement burnée...
House 2 : The Second Story, de Ethan Wiley (1987) 7/10 - Quelle surprise que ce film cheap au scénario un peu fou, mais qui se révèle vraiment divertissant, notamment du fait d'effets spéciaux par Chris Walas. Très sympa !
Le roi lion, de Jon Favreau (2019) 7,5/10 - Le photoréalisme est saisissant, ça ne fonctionne pas toujours lorsque les animaux chantent ou parlent, mais le spectacle reste assez impressionnant.
High Anxiety, de Mel Brooks (1977) 7/10 - Pas certain que cette comédie fasse rire aujourd'hui. En revanche, les innombrables emprunts et pastiches d'Hitchcock sont assez réjouissants et le film devient comme un catalogue enjoué des méthodes et techniques du maitre. Très sympa.
Avec la peau des autres, de Jacques Deray (1966) 7,5/10 - Vienne au coeur de cette histoire d'espionnage, qui devient vite une histoire d'homme. Dans ce contexte, le casting fonctionne très bien. Ventura, Bouise, Servais se tiennent la bourre pour le plus grand plaisir du spectateur.
Miami connection, de Y.K. Kim & Woo-sang Park (1987) 6,5/10 - Dans ce film qui ressemble plus au projet de groupe d'une école de taekwondo qu'à une vraie fiction, on pourra rire du jeu des acteurs, de la mise en scène défaillantes, des dialogues ridicules, ou au contraire apprécier les séquences de combat, assez bien ficelées. Au final, un film naïf, très naïf, mais assez plaisant à découvrir.
Wild Mussels, de Erik de Bruyn (2000) 6/10 - Film "misérabiliste" zeelandaais... 3 jeunes plus ou moins paumés doivent faire les choix qui détermineront leur avenir... Moto, rock, et moules, muses de la Mer du Nord...
Artists and Models, de Frank Tashlin (1955) 7/10 - Dean Martin profite des visions oniriques de son co-locataire pour faire une BD qui marche bien. Les gags sont à la peine, grimaces de Jerry Lewis notamment, mais le travail sur les couleurs et les costumes font du film un bonheur pour les yeux, et l'intrigue reste attachante.
Sunset / Meurtre à Hollywood, de Blake Edwards (1988) 6,5/10 - Le film offre une belle reconstitution du Hollywood du muet, avec un Bruce Willis en Tom Mix et James Garner en Wyatt Earp aux tempes blanches. Dommage que le prétexte policier du film, lui, soit aussi faiblard et peu rythmé... Mention spéciale à la BO de Mancini, impeccable comme toujours, mais que je découvre à cette occasion.
Le vol du Phénix, de Robert Aldrich (1965) 7,5/10 - Un beau casting pour ce survival/"huis clos" en plein désert. Le film ne révolutionne rien, mais laisse à chaque comédien son espace de jeu, pour le plus grand bonheur du spectateur.
Van God los, de Pieter Kuijpers (2003) 6/10 - On peine à comprendre les motivations de ce garçon de bonne famille qui assassine des gens pour marquer son agacement envers sa mère... Il y a de bonnes choses, mais aussi des moments assez maladroits. Je serais curieux de voir la série qui en a été tirée.
Une femme dans la tourmente / Midareru, de Mikio Naruse (1964) 8/10 - Un beau mélodrame, qui inscrit ses protagonistes dans le Japon de l'après-guerre, où l'on croise veuves de guerre et émergence de la grande consommation... Le plan final, sur le visage de Hideko Takamine, est de ceux que l'on n'oublie pas.
Spetters, de Paul Verhoeven (1980) 7,5/10 - Sorte de récit d'apprentissage, sur un groupe de jeunes amis amateurs de motocross, que la rencontre avec les vendeurs d'une cabane à frite va révéler à eux-mêmes... Intéressant, mais c'est surtout le style de Paulo qui donne toute sa force à ce film.
Hardcore, de Paul Schrader (1979) 7,5/10 - Schrader oppose ici deux Amériques inconciliables, et c'est moins la descente aux enfers de George C. Scott que l'on retient, que la rencontre improbable du calviniste du Midwest et du porno gonzo californien. Un polar peu commun, que ce soit par ses personnages ou le mode d'enquête...
Bhuvan Shome, de Mrinal Sen (1969) 7,5/10 - Fable morale et comédie sur l'ouverture au monde d'un homme trop sévère, qui se fait lors d'une chasse aux oiseaux aussi improbable que charmante, lorsqu'il rencontre la charmante Gauri. Drolatique et assez attachant...
City on Fire, de Ringo Lam (1987) 7,5/10 - Premier role dramatique de Chow Yun-Fat, ce polar hard-boiled prend la forme d'une descente aux enfers assez bien ficelée, malgré quelques raccourcis, et contient son lot de séquences mémorables et très efficaces.
Steve+Sky, de Felix Van Groeningen (2004) 6,5/10 - Le film est foutraque, son écriture bancale et son montage confus un peu maniériste. Reste un film ultradynamique, porté par un casting en grande forme, qui bouffe la péloche.

FILMS REVUS:
Klute, d'Alan J. Pakula (1971) 7,5/10 - Révision heureuse de ce thriller labyrinthique et paranoïaque, et je redécouvre une BO de premier plan...
Face à la nuit/Cities of last things, de Ho Wi Ding (2018) 7/10 - Révision légèrement abaissée de ce film très pessimiste, porté par une assez belle dernière séquence, qui m'avait vraiment emballé la première fois. Restent quelques défauts a départ, que je remarque plus en le revoyant.
Christine, de John Carpenter (1983) 7,5/10 - Les scories dans le scénario ici et là pèsent peu devant la maestria de certaines séquences, et la révision de ce désormais classique de l'épouvante reste un grand plaisir cinéphile...
Le conte de la princesse Kaguya, d'Isao Takahata (2013) 10/10 - Je me suis retrouvé surpris par l'émotion lors de cette révision.

Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
janvier 2011=Incendies (Villeneuve)
février 2011=Portrait of Jennie (Dieterle)
mars 2011=Orgueil et préjugés (Wright)
avril 2011=Murder by Contract (Lerner)
mai 2011=Vincent, François, Paul, et les autres (Sautet)
juin 2011=Les contes cruels du Bushido (Imai)
juillet 2011=Underworld (Von Sternberg)
aout 2011=L'heure suprême (Borzage)
septembre 2011=L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bonello)
octobre 2011=The ox-bow incident (Wellman)
novembre 2011=The Movie Orgy (Dante)
décembre 2011=Mission Impossible : le protocole fantôme (Bird)
janvier 2012=Take Shelter (Nichols)
février 2012=Gentleman Jim (Walsh)
mars 2012=Le miroir (Tarkovski)
avril 2012=Divorce à l'italienne (Germi)
mai 2012=La cabane dans les bois (Goddard)
juin 2012=Les meilleures années de notre vie (Wyler)
juillet 2012=Feux dans la plaine (Ichikawa)
aout 2012=Wichita (Tourneur)
septembre 2012=Baraka (Fricke)
octobre 2012=Les grandes espérances (Lean)
novembre 2012=Man Hunt (Lang)
décembre 2012=Wings (Shepitko)
janvier 2013=Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
février 2013=Wings (Wellman)
mars 2013=Le bossu de Notre-Dame (Wise & Trousdale)
avril 2013=Comme des frères (Gélin)
mai 2013=Walkabout (Roeg)
juin 2013=Kekexili (Chuan)
juillet 2013=Doro no kawa (Oguri)
aout 2013=My Childhood (Douglas)
septembre 2013=Hoop Dreams (James)
octobre 2013=Pique-nique à Hanging Rock (Weir)
novembre 2013=Du rififi chez les hommes (Dassin)
decembre 2013=Heimat, chronique d'un rêve (Reitz)
janvier 2014=Hearts of Darkness: A Filmmaker's Apocalypse (Bahr & Hickenlooper)
fevrier 2014=The Grand Budapest Hotel (Anderson)
mars 2014=Voyage à Tokyo (Ozu)
avril 2014=Untel père et fils (Duvivier)
mai 2014=Seuls sont les indomptés (Miller)
juin 2014=Les harmonies Werckmeister (Tarr)
juillet 2014=La maison des geishas (Fukasaku)
aout 2014=The Act of Killing (Oppenheimer)
septembre 2014=White God (Mundruczó)
octobre 2014=Gone Girl (Fincher)
novembre 2014=Odd Man Out (Reed)
decembre 2014=Le retour (Zvyagintsev)
janvier 2015=Le Soleil brille pour tout le monde (Ford)
février 2015=Le vent (Sjostrom)
mars 2015=Eté précoce (Ozu)
avril 2015=The taking of Tiger Mountain (Hark)
mai 2015=Mad Max: Fury Road (Miller)
juin 2015=Vice versa (Docter)
juillet 2016=Johnny BelindaN(Negulesco)
aout 2015=Selon la loi (Koulechov)
septembre 2015=Gosses de Tokyo (Ozu)
octobre 2015=La baie sanglante (Bava)
novembre 2015=La vie passionnée de Vincent van Gogh (Minelli)
decembre 2015=La chanteuse de Pansori (Kwon-Taek)
janvier 2016=L'ange exterminateur (Bunuel)
février 2016=Le vieux Manoir (Stiller)
mars 2016=Un temps pour vivre, un temps pour mourir (Hsiao Hsien)
avril 2016=Vivre sa vie (Godard)
mai 2016=Nazarin (Bunuel)
juin 2016=Voyage à travers le cinéma français (Tavernier)
juillet 2016=Et tournent les chevaux de bois (Montgomery)
août 2016=Le festin de Babette (Axel)
septembre 2016=La region salvaje (Escalante)
octobre 2016=The Deep Blue Sea (Davies)
novembre 2016=La fille de Brest (Bercot)
decembre 2016=The Mermaid (Chow)
janvier 2017=Le cheval de Turin (Tarr)
fevrier 2017=Loving (Nichols)
mars 2017=The Lost City of Z (Gray)
avril 2017=Saving Sally (Liongoren)
mai 2017=The Tin Star (Mann)
juin 2017=Comme un torrent (Minnelli)
juillet 2017=Le monde lui appartient (Walsh)
aout 2017=Taking off (Forman)
septembre 2017=Trois pages d'un journal (Pabst)
octobre 2017=Long Weekend (Eggleston)
novembre 2017=Chasse au gang (de Toth)
decembre 2017=The Florida Project (Baker)
janvier 2018=Coco (Unkrich & Molina)
fevrier 2018=la forme de l'eau (del Toro)
mars 2018=L'arche russe (Sokourov)
avril 2018=Ready Player One (Spielberg)
mai 2018=Plaire, aimer et courir vite (Honoré)
juin 2018=Chambre avec vue (Ivory)
juillet 2018=Dragon Inn (Hu)
aout 2018=Green Fish (Lee Chang-Dong)
septembre 2018=Fanny et Alexandre (Bergman)
octobre 2018=Deux mains, la nuit (Siodmak)
novembre 2018=Paper Moon (Bogdanovitch)
decembre 2018=Next of Kin (Williams)
janvier 2019=Leto (Serebrennikov)
février 2019=Roma (Cuaron)
mars 2019=La symphonie nuptiale (Stroheim)
avril 2019=Little Monsters (Forsythe)
mai 2019=Sang et or (Panahi)
juin 2019=Le Mont Fuji et la lance ensanglantée (Uchida)
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos
User avatar
AntonChigurh
Assistant opérateur
Posts: 2352
Joined: 30 Sep 17, 11:58

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by AntonChigurh »

Film du mois :
The Ox-Bow Incident-William A. Wellman
Image

Films découverts :
The Ox-Bow Incident-William A. Wellman : 8/10
Au-delà des montagnes-Jia Zhangke : 6,5/10
Arsenal-Steven C. Miller : 1/10, à mourir de rire
Hellboy-Guillermo del Toro : 5/10
...All the Marbles (Deux filles au tapis)- Robert Aldrich : 7,5/10
Boomerang-Elia Kazan : 7/10
Hellboy 2-Guillermo del Toro : 6/10
Un singe en hiver-Henri Verneuil : 8/10
Entre les murs- Laurent Cantet : 6/10
Way of the Gun-Christopher McQuarrie : 6,5/10
Le dernier métro- François Truffaut : 7,5/10
Les Duellistes-Ridley Scott : 8/10
Kiss of Death-Barbet Schroeder : 4/10
High-Rise-Ben Wheatley : 5/10
Les Oubliés-Martin Zandvliet: 6,5/10
The Salvation-Kristian Levring : Abandon
Le Nouveau-Rudi Rosenberg : 7/10
Belladonna-Eiichi Yamamoto : Abandon
Ghost in the Shell-Mamoru Oshii : 7/10
Mission: Impossible III-J.J. Abrams : 7/10
Wrong Turn (Détour mortel)-Rob Schmidt : 6/10
Trois souvenirs de ma jeunesse- Arnaud Desplechin : 7,5/10
Dogs-Bogdan Mirica : 6/10
Pitch Perfect-Jason Moore : 6/10
The Nice Guys-Shane Black : 6/10
Pitch Perfect 2-Elizabeth Banks : 3/10
Serenity-Joss Whedon : 6/10
La terra dell'abbastanza (Frères de sang)-Fratelli D'Innocenzo : 6/10
Outside In-Lynn Shelton : 6,5/10
Ordinary People-Robert Redford : 6,5/10
Moonlight-Barry Jenkins : 7,5/10
Call Me by Your Name-Luca Guadagnino : 5/10
Les choses de la vie-Claude Sautet : 8/10
Blindspotting-Carlos López Estrada : 6,5/10
Dogman-Matteo Garrone : 7,5/10
Under the Silver Lake- David Robert Mitchell : 6,5/10
Upgrade-Leigh Whannell : 7/10
Mission Impossible : Protocole fantôme-Brad Bird : 6,5/10

Films redécouverts :
Where the Sidewalk Ends (Mark Dixon, détective)-Otto Preminger : 7/10
Gladiator-Ridley Scott : 6/10
La Momie-Stephen Sommers : 6,5/10
Arrête-moi si tu peux-Steven Spielberg : 7/10
Jurassic Park-Steven Spielberg : 6,5/10
Starred Up (Les Poings contre les murs)-David Mackenzie : 6,5/10
Le Monde perdu : Jurassic Park-Steven Spielberg : 4/10
Idiocracy-Mike Judge : 6,5/10
Layer Cake-Matthew Vaughn : 5/10
Les Veuves-Steve McQueen : 7,5/10
Écrit sur du vent-Douglas Sirk : 7,5/10

Documentaires et séries documentaires découvert(e)s :
I Am Not Your Negro-Raoul Peck : 6/10
Gasland Part II-Josh Fox : 7/10

Séries en cours :
Treme : Série terminée : 7,5/10
Vinyl : Série terminée : 6,5/10
American Crime Story/The Assassination of Gianni Versace : Série terminée : 6/10
Vice Principals : Saison 2 épisode 5
Beat : Saison 1 épisode 6
True Blood : Saison 2 épisode 6 Abandon
The Office US : Saison 2 épisode 2
Last edited by AntonChigurh on 5 Aug 19, 14:08, edited 54 times in total.
Beule
Cadreur
Posts: 4274
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by Beule »

Film du mois (provisoire)
Image


découvert
redécouvert
revu

Chronique du film sur DVDCLASSIK

Image

Image

Le convoi de la peur (Sorcerer, 1977) William Friedkin

Image

Annonces matrimoniales (La visita, 1963) Antonio Pietrangeli
L'avventura (1960) Michelangelo Antonioni
La blessure (Cutter's way, 1981) Ivan Passer
Duel dans la boue (These thousand hills, 1959) Richard Fleischer
Né pour vaincre (Born to win, 1971) Ivan Passer
Nous ne vieillirons pas ensemble (1972) Maurice Pialat

Image

La chronique des pauvres amants (Cronache di poveri amanti, 1954) Carlo Lizzani
Chronique d'un homicide (Imputazione di omicidio per uno studente, 1972) Mauro Bolognini
Convoi de femmes (Westward the women, 1951) William A. Wellman
Dr. Akagi (Kanzô sensei, 1998) Shôhei Imamura
Éclairage intime (Intimní osvětlení, 1965) Ivan Passer
L'énigme du Chicago Express (The narrow margin, 1952) Richard Fleischer
Fin d'automne (Akibiyori, 1960) Yasujirô Ozu
Porte de Chine (China gate, 1957) Samuel Fuller

Image

Alice's restaurant (1969) Arthur Penn
Cadavres exquis (Cadaveri eccellenti, 1976) Francesco Rosi
Courrier diplomatique (Diplomatic courier, 1952) Henry Hathaway
Fleurs d'équinoxe (Higanbana, 1958) Yasujirô Ozu
Hold-up à la milanaise (Audace colpo dei soliti ignoti, 1959) Nanni Loy
Le marquis de Saint-Évremont (Tale of two cities, 1935) Jack Conway
Le mauvais chemin (La viaccia, 1961) Mauro Bolognini
Sans laisser d'adresse (1951) Jean-Paul Le Chanois
So long, my son (Dì jiǔ tiān cháng, 2019) Wang Xiaoshuai
La vengeance d'un acteur (Yukinojô henge, 1963) Kon Ichikawa

Image

Coco (2017) Lee Unkrich & Adrian Molina
Le daim (2019) Quentin Dupieux
L'héroïque lieutenant (Column south, 1953) Frederick De Cordova
La lance brisée (Broken lance, 1954) Edward Dmytryk
La maison rouge (The red house, 1947) Delmer Daves
La pampa sauvage (Savage pampas, 1966) Hugo Fregonese
Le signe du cobra (Cobra woman, 1944) Robert Siodmak
Venez donc prendre le café chez nous (Venga a prendere il caffè da noi, 1970) Alberto Lattuada
Les veuves (Widows, 2018) Steve McQueen
Le voyage (Il viaggio, 1974) Vittorio De Sica

Image

Le château de la terreur (The strange door, 1951) Joseph Pevney

Image

Absolute beginners (1986) Julian Temple
Le Comte de Monte-Cristo (The Count of Monte Cristo, 1934) Rowland V. Lee
Masquerade (1988) Bob Swaim

Image

Big racket (Il grande racket, 1976) Enzo G. Castellari

Image


Rétro
Spoiler (cliquez pour afficher)
Juin 2019 La maison de la rue Troubnaïa (Boris Barnet)
Mai 2019 Nuages d'été (Mikio Naruse)
Avril 2019 Tendre est la nuit (Henry King)
Mars 2019 Un jour, un chat (Vojtěch Jasný)
Février 2019 Les derniers samouraïs (Kenji Misumi)
Janvier 2019 Asako I & II (Ryûsuke Hamaguchi)
Décembre 2018 : Leto (Kirill Serebrennikov)
Last edited by Beule on 31 Jul 19, 16:49, edited 13 times in total.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45557
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by Flol »

Juillet 2019

Films découverts
La Belle et la Bête (Juraj Herz) : 8/10
The Vault (Dan Bush) : 4.5/10
Muse (Jaume Balagueró) : 4/10
L'Albatros (Jean-Pierre Mocky) : 6.5/10
Brightburn (David Yarovesky) : 5.5/10
Toy Story 4 (Josh Cooley) : 4/10
Christmas in July (Preston Sturges) : 6.5/10
Her Smell (Alex Ross Perry) : 7.5/10
The Beach Bum (Harmony Korine) : 7/10
Trapped Alive (Leszek Burzynski) : 3/10
L'Île de l'épouvante (Mario Bava) : 5.5/10
Sollers Point (Matthew Porterfield) : 5/10
The Chaser (Na Hong-jin) : 7/10
Shin Godzilla (Hideaki Anno & Shinji Higuchi) : 7.5/10
L'autre côté de l'espoir (Aki Kaurismäki) : 8/10
The Mouse That Roared (Jack Arnold) : 5.5/10
Un couteau dans le coeur (Yann Gonzalez) : 6.5/10
Burn Out (Yann Gozlan) : 7/10
The Silence (John R. Leonetti) : 4/10
Deepstar Six (Sean S. Cunningham) : 2/10
Universal Soldier : Regeneration (John Hyams) : 6/10
Billy Liar (John Schlesinger) : 7.5/10
Q : The Winged Serpent (Larry Cohen) : 6/10
Richard Says Goodbye (Wayne Roberts) : 6.5/10
The Sender (Roger Christian) : 7/10
Crawl (Alexandre Aja) : 6/10
Girls With Balls (Olivier Afonso) : 2/10
The Cured (David Freyne) : 5/10
Thalasso (Guillaume Nicloux) : 5.5/10
Midsommar (Ari Aster) : 8/10

Films revus
The Funhouse (Tobe Hooper) : 6/10 (-)
X-Men (Bryan Singer) : 7/10 (=)
Ténèbres (Dario Argento) : 7/10 (=)
Legend (Ridley Scott) : 7.5/10 (-)

Séries découvertes
Chernobyl (Craig Mazin) : 8/10
Friday Night Lights - saison 5 (Peter Berg) : 8/10
Years and Years (Russell T. Davies) : 4/10
Black Mirror - saison 5 (Charlie Brooker) :
Striking Vipers : 5/10
Smithereens : 5/10
10 pour cent - saison 1 (Fanny Herrero) : 7/10
10 pour cent - saison 2 (Fanny Herrero) : en cours

Séries revues
Curb Your Enthusiasm - saison 2 (Larry David) : en cours

Mes films du mois de Janvier 2005 à Juin 2019
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2005 : Turkish Delights (Paul Verhoeven)
Février 2005 : Bloody Sunday (Paul Greengrass)
Mars 2005 : The Life Aquatic with Steve Zissou (Wes Anderson)
Avril 2005 : Sweet Sixteen (Ken Loach)
Mai 2005 : Sleuth (Joseph L. Mankiewicz)
Juin 2005 : Man in the Moon (Robert Mulligan)
Juillet 2005 : Flesh + Blood (Paul Verhoeven)
Août 2005 : Bottle Rocket (Wes Anderson)
Septembre 2005 : The Getaway (Sam Peckinpah)
Octobre 2005 : Greed (Erich Von Stroheim)
Novembre 2005 : A History of Violence (David Cronenberg)
Décembre 2005 : The Man Who Would Be King (John Huston)
Janvier 2006 : Der Vierde Man (Paul Verhoeven)
Février 2006 : The New World (Terrence Malick)
Mars 2006 : Bring Me the Head of Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Avril 2006 : Sorcerer (William Friedkin)
Mai 2006 : Testament (Lynn Littman)
Juin 2006 : The Last Boy Scout (Tony Scott)
Juillet 2006 : The Devil's Rejects (Rob Zombie)
Août 2006 : Breezy (Clint Eastwood)
Septembre 2006 : Tarnation (Jonathan Caouette)
Octobre 2006 : Children of Men (Alfonso Cuaron)
Novembre 2006 : Black Book (Paul Verhoeven)
Décembre 2006 : My Darling Clementine (John Ford)
Janvier 2007 : Casablanca (Michael Curtiz)
Février 2007 : Keane (Lodge Kerrigan)
Mars 2007 : Lonely are the Brave (David Miller)
Avril 2007 : The Prisoner of Shark Island (John Ford)
Mai 2007 : Babe : Pig in the City (George Miller)
Juin 2007 : The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Juillet 2007 : Two For The Road (Stanley Donen)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Septembre 2007 : The Bourne Supremacy (Paul Greengrass)
Octobre 2007 : Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : 24 Hour Party People (Michael Winterbottom)
Décembre 2007 : We Own The Night (James Gray)
Janvier 2008 : Sweeney Todd (Tim Burton)
Février 2008 : La Nuit Américaine (François Truffaut)
Mars 2008 : The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford)
Avril 2008 : F...comme Fairbanks (Maurice Dugowson)
Mai 2008 : Mr Smith Goes to Washington (Frank Capra)
Juin 2008 : Block Party (Michel Gondry)
Juillet 2008 : Bridge to Terabithia (Gabor Csupo)
Août 2008 : The Pursuit of Happyness (Gabriele Muccino)
Septembre 2008 : The Mist (Frank Darabont)
Octobre 2008 : Entre les murs (Laurent Cantet)
Novembre 2008 : At Close Range (James Foley)
Décembre 2008 : Faits Divers (Raymond Depardon)
Janvier 2009 : Urgences (Raymond Depardon)
Février 2009 : The Wrestler (Darren Aronofsky)
Mars 2009 : You can't take it with you (Frank Capra)
Avril 2009 : Le Trou (Jacques Becker)
Mai 2009 : Family Life (Ken Loach)
Juin 2009 : La Ronde (Max Ophüls)
Juillet 2009 : Bukowski - Born Into This (John Dullaghan)
Août 2009 : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Septembre 2009 : District 9 (Neil Blomkamp)
Octobre 2009 : (500) Days of Summer (Marc Webb)
Novembre 2009 : Once (John Carney)
Décembre 2009 : Avatar (James Cameron)
Janvier 2010 : Mr. Nobody (Jaco Van Dormael)
Février 2010 : Valkyrie (Bryan Singer)
Mars 2010 : Boy A (John Crowley)
Avril 2010 : The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Mai 2010 : Grey Gardens (Albert Maysles, David Maysles, Ellen Hovde & Muffie Meyer)
Juin 2010 : Sixteen Candles (John Hughes)
Juillet 2010 : The Fall (Tarsem Singh)
Août 2010 : This Is It (Kenny Ortega)
Septembre 2010 : Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois)
Octobre 2010 : The Social Network (David Fincher)
Novembre 2010 : The Dead (John Huston)
Décembre 2010 : Death Wish III (Michael Winner)
Janvier 2011 : Miracle Mile (Steve De Jarnatt)
Février 2011 : On Her Majesty's Secret Service (Peter Hunt)
Mars 2011 : Brief Encounter (David Lean)
Avril 2011 : Punishment Park (Peter Watkins)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Running on Empty (Sidney Lumet)
Juillet 2011 : Music Box (Costa-Gavras)
Août 2011 : The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik)
Septembre 2011 : 7th Heaven (Frank Borzage)
Octobre 2011 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Novembre 2011 : Super (James Gunn)
Décembre 2011 : City of Hope (John Sayles)
Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Février 2012 : Incendies (Denis Villeneuve)
Mars 2012 : Modern Times (Charlie Chaplin)
Avril 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Mai 2012 : The Conversation (Francis Ford Coppola)
Juin 2012 : The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
Juillet 2012 : L'Assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot)
Août 2012 : Scaramouche (George Sidney)
Septembre 2012 : The Tall T (Budd Boetticher)
Octobre 2012 : Anatomy of a Murder (Otto Preminger)
Novembre 2012 : Frankenweenie (Tim Burton)
Décembre 2012 : Le Havre (Aki Kaurismäki)
Janvier 2013 : The White Diamond (Werner Herzog)
Février 2013 : Oslo, 31 Août (Joachim Trier)
Mars 2013 : The Swimmer (Frank Perry)
Avril 2013 : Les Naufragés de l'Île de la Tortue (Jacques Rozier)
Mai 2013 : The Thin Blue Line (Errol Morris)
Juin 2013 : Hôtel Terminus (Marcel Ophuls)
Juillet 2013 : Tous les matins du monde (Alain Corneau)
Août 2013 : Gummo (Harmony Korine)
Septembre 2013 : Calmos (Bertrand Blier)
Octobre 2013 : Le Quai des Brumes (Marcel Carné)
Novembre 2013 : Inside Llewyn Davis (Joel Coen)
Décembre 2013 : A Matter of Life & Death (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Janvier 2014 : Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda)
Février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Avril 2014 : Underworld U.S.A. (Samuel Fuller)
Mai 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne)
Juin 2014 : Under The Skin (Jonathan Glazer)
Juillet 2014 : Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Août 2014 : Gallipoli (Peter Weir)
Septembre 2014 : Wonderland (Michael Winterbottom)
Octobre 2014 : Blancanieves (Pablo Berger)
Novembre 2014 : L'Enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski)
Décembre 2014 : Whiplash (Damien Chazelle)
Janvier 2015 : Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Février 2015 : Allemagne Année Zéro (Roberto Rossellini)
Mars 2015 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov)
Avril 2015 : Images (Robert Atman)
Mai 2015 : Mia Madre (Nanni Moretti)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen)
Juillet 2015 : Les Glaneurs et la Glaneuse (Agnès Varda)
Août 2015 : The One I Love (Charlie McDowell)
Septembre 2015 : Bad Timing (Nicolas Roeg)
Octobre 2015 : Fatima (Philippe Faucon)
Novembre 2015 : Une partie de campagne (Jean Renoir)
Décembre 2015 : Le Bouton de Nacre (Patricio Guzmán)
Janvier 2016 : La Soufrière (Werner Herzog)
Février 2016 : Nashville (Robert Altman)
Mars 2016 : Midnight Special (Jeff Nichols)
Avril 2016 : Everybody Wants Some !! (Richard Linklater)
Mai 2016 : Wuthering Heights (Andrea Arnold)
Juin 2016 : Amy (Asif Kapadia)
Juillet 2016 : Close-Up (Abbas Kiarostami)
Août 2016 : Rester Vertical (Alain Guiraudie)
Septembre 2016 : Aquarius (Kleber Mendonça Filho)
Octobre 2016 : Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda)
Novembre 2016 : Into the Inferno (Werner Herzog)
Décembre 2016 : Manchester by the Sea (Kenneth Lonergan)
Janvier 2017 : A Monster Calls (J.A. Bayona)
Février 2017 : Moonlight (Barry Jenkins)
Mars 2017 : Tunnel (Kim Seong-hun)
Avril 2017 : Une journée particulière (Ettore Scola)
Mai 2017 : Tokyo Sonata (Kiyoshi Kurosawa)
Juin 2017 : War for the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Juillet 2017 : The Fits (Anna Rose Holmer)
Août 2017 : La double vie de Véronique (Krzysztof Kieslowski)
Septembre 2017 : Good Time (Safdie Brothers)
Octobre 2017 : Pour le réconfort (Vincent Macaigne)
Novembre 2017 : Jim & Andy : The Great Beyond (Chris Smith)
Décembre 2017 : A Ghost Story (David Lowery)
Janvier 2018 : The Post (Steven Spielberg)
Février 2018 : Phantom Thread (Paul Thomas Anderson)
Mars 2018 : The Long Day Closes (Terence Davies)
Avril 2018 : Isle of Dogs (Wes Anderson)
Mai 2018 : House (Nobuhiko Ôbayashi)
Juin 2018 : Hereditary (Ari Aster)
Juillet 2018 : L'Île au Trésor (Guillaume Brac)
Août 2018 : Under the Silver Lake (David Robert Mitchell)
Septembre 2018 : The Quiet Earth (Geoff Murphy)
Octobre 2018 : I Am a Fugitive from a Chain Gang (Mervyn LeRoy)
Novembre 2018 : On Dangerous Ground (Nicholas Ray)
Décembre 2018 : La Commune (Paris, 1871) (Peter Watkins)
Janvier 2019 : Deadbeat at Dawn (Jim Van Bebber)
Février 2019 : The Old Man & the Gun (David Lowery)
Mars 2019 : Threads (Mick Jackson)
Avril 2019 : The Blade (Tsui Hark)
Mai 2019 : Dogman (Matteo Garrone)
Juin 2019 : Parasite (Bong Joon-ho)
Last edited by Flol on 1 Aug 19, 10:14, edited 36 times in total.
User avatar
Roilo Pintu
Machino
Posts: 1031
Joined: 7 Oct 17, 15:13

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by Roilo Pintu »

JUILLET 2019

FILM DU MOIS


FILMS DECOUVERTS

Dumbo – Tim Burton (2019) : 3/10

FILMS REVUS


SERIES EN COURS
Too old to die young s1 en cours
Last edited by Roilo Pintu on 1 Jul 19, 15:37, edited 1 time in total.
Rom
Assistant(e) machine à café
Posts: 181
Joined: 23 Dec 17, 21:28

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by Rom »

Juillet 2019

Découvertes
Y a-t-il un flic pour sauver la reine ? (David Zucker) : 6/10
Mort ou vif (Sam Raimi) : 6/10
Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder) : 9/10
Les quatre cents coups (François Truffaut) : 7,5/10
Outsiders (Francis Ford Coppola) : 7/10
Mustang (Deniz Gamze Ergüven) : 7/10
Valley of Love (Guillaume Nicloux) : 6,5/10
Il était une fois en Chine (Tsui Hark) : 8/10
Il était une fois en Chine II : La Secte du lotus blanc (Tsui Hark) : 8,5/10
Il était une fois en Chine III : Le Tournoi du lion (Tsui Hark) : 6/10
Il était une fois en Chine : Dr Wong en Amérique (Sammo Hung) : 6/10
Les Sorcières d'Eastwick (George Miller) : 6,5/10
Seize bougies pour Sam (John Hughes) : 6,5/10
Pour les soldats tombés (Peter Jackson) : 6,5/10
Rojo (Benjamin Naishtat) : 5/10
Stranger Than Paradise (Jim Jarmusch) : 6,5/10
The Guilty (Gustav Möller) : 7/10

Revisionnages
Assurance sur la mort (Billy Wilder) : 8,5/10
Boulevard du crépuscule (Billy Wilder) : 9/10
Wake in Fright (Ted Kotcheff) : 8,5/10
Le Grand Silence (Sergio Corbucci) : 6,5/10
Pulp Fiction (Quentin Tarantino) : 9/10
The Neon Demon (Nicolas Winding Refn) : 7/10
The Witch (Robert Eggers) : 7,5/10
Last edited by Rom on 14 Aug 19, 12:54, edited 7 times in total.
User avatar
Dreano
Stagiaire
Posts: 45
Joined: 14 Jun 19, 09:16
Location: Creative Cloud

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by Dreano »

Film du mois :

Image Image


Le Train (1964) - John Frankenheimer / 8
La Prisonnière (1968) - Henri-Georges Clouzot / 8

Retour à Howards End (1992) - James Ivory / 7,5
Patients (2017) - Mehdi Idir et Grand Corps Malade / 7,5
Après la tempête (2017) - Hirokazu Kore-eda / 7,5

Week-end à Zuydcoote (1964) - Henri Verneuil / 7
Une intime conviction (2019) - Antoine Raimbault / 7

Des gens sans importance (1956) - Henri Verneuil / 6,5
Her Smell (2019) - Alex Ross Perry / 6,5
L’Enfer d’Henri-Georges Clouzot (2009) - Serge Bromberg et Ruxandra Medrea / 6,5
La Poursuite implacable (1973) - Sergio Sollima / 6,5

The Beach Bum (2019) - Harmony Korine / 6
La Vénus à la fourrure (2013) - Roman Polanski / 6
Canicule (1984) - Yves Boisset / 6
Le Journal d’une femme de chambre (1964) - Luis Buñuel / 6
L’Apollonide, souvenirs de la maison close (2011) - Bertrand Bonello / 6
Tess (1979) - Roman Polanski / 6
La Mafia fait la loi (1968) - Damiano Damiani / 6
La Belle et la Bête (1978) - Juraj Herz / 6
La Gifle (1974) - Claude Pinoteau / 6

Midsommar (2019) - Ari Aster / 5,5
Le Roi Lion (2019) - Jon Favreau / 5,5
Dogman (2018) - Matteo Garrone / 5,5

Légitime violence (1982) - Serge Leroy / 5
How to Talk to Girls at Parties (2018) - John Cameron Mitchell / 5

4h44 Dernier jour sur terre (2012) - Abel Ferrara / 4
Le Locataire (1976) - Roman Polanski / 4
Un Condé (1970) - Yves Robert / 4

New York, 2 heures du matin (1984) - Abel Ferrara / 3,5

Hellboy (2019) - Neil Marshall / 1

Le Septième Sceau (1957) - Ingmar Bergman / Abandon

...

Séries :

Stranger Things #3 (2019) - Matt Duffer et Ross Duffer / 7

Parfum (2018) - Eva Kranenburg / 5
Last edited by Dreano on 31 Jul 19, 23:50, edited 29 times in total.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12828
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by hellrick »

- Tremors = 8/10 (blu ray, re re re...revu :fiou: )
- La sentinelle des maudits = 8/10 (blu ray, re re re...revu :fiou: )

- Les Rues de Feu = 7,5/10 (bluray)
- Sometimes they come back = 7,5/10 (bluray)

- Delta Force 2 = 7/10 (dvd, revu)
- Raising Cain (directors'cut - fan] = 7/10
- All Through the house = 7/10

- Plein feux sur l'assassin = 6/10
- Un dollar entre les dents = 6/10 (bluray)

- Adult Fairy Tales = 5/10
- We die young = 5/10

- Gungala = 4/10
Last edited by hellrick on 13 Jul 19, 16:27, edited 4 times in total.
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14404
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by Demi-Lune »

FILM DU MOIS DE JUILLET 2019

Image

FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS
  • SO LONG, MY SON (Wang Xiaoshuai, 2019) — 8/10
    COMBAT SANS CODE D'HONNEUR (Kinji Fukasaku, 1973) — 6,5/10
    L'ENFANT MIROIR (Philip Ridley, 1990) — 6,5/10
    LA MAISON AUX FENÊTRES QUI RIENT (Pupi Avati, 1976) — 6/10
    POLICE FRONTIÈRE (Tony Richardson, 1982) — 6/10
    ZOMBI CHILD (Bertrand Bonello, 2019) — 5,5/10
    RENDEZ-VOUS (André Téchiné, 1985) — 5,5/10
    L'HONNEUR PERDU DE KATHARINA BLUM (Volker Schlöndorff & Margarethe von Trotta, 1975) — 5/10
    LES ANNÉES DE PLOMB (Margarethe von Trotta, 1981) — 5/10
    L'HONNEUR DES PRIZZI (John Huston, 1985) — 5/10
    MONSIEUR & MADAME ADELMAN (Nicolas Bedos, 2017) — 5/10
    A BITTERSWEET LIFE (Kim Jee-woon, 2005) — 4,5/10
    BIRDY (Alan Parker, 1984) — 4,5/10
    ALITA : BATTLE ANGEL (Robert Rodriguez, 2019) — 3,5/10
    MADAME SANS-GÊNE (Christian-Jacque, 1961) — 3/10
    D'AMOUR ET DE SANG (Lina Wertmüller, 1978) — 3/10
    TOY STORY 4 (Josh Cooley, 2019) — 2,5/10
    LA COMMUNAUTÉ (Thomas Vinterberg, 2016) — 2/10
FILMS REVUS
  • L'AVVENTURA (Michelangelo Antonioni, 1960) — 9/10
    LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND (Sergio Leone, 1966) — 9/10
    EASY RIDER (Dennis Hopper, 1969) — 8,5/10
    THÉORÈME (Pier Paolo Pasolini, 1968) — 8/10
    COPIE CONFORME (Abbas Kiarostami, 2010) — 7,5/10
    CUL-DE-SAC (Roman Polanski, 1966) — 7,5/10
    PHILADELPHIA (Jonathan Demme, 1993) — 7/10
    ARRÊTE-MOI SI TU PEUX (Steven Spielberg, 2002) — 7/10
Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
mai 2014 : Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
juin 2014 : Amour (Michael Haneke, 2012)
juillet 2014 : Salò ou les 120 journées de Sodome (Pier Paolo Pasolini, 1975) ex aequo avec Stalker (Andreï Tarkovski, 1979). Prix spécial pour La montagne sacrée (Alejandro Jodorowsky, 1973)
août 2014 : L’œuf de l'ange (Mamoru Oshii, 1985)
septembre 2014 : Les moissons du ciel (Terrence Malick, 1978)
octobre 2014 : La maman et la putain (Jean Eustache, 1973)
novembre 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2014) ex aequo avec La couleur de la grenade (Sergueï Paradjanov, 1968)
décembre 2014 : Les enfants loups, Ame et Yuki (Mamoru Hosoda, 2012)
janvier 2015 : Le chagrin et la pitié (Marcel Ophuls, 1969)
février 2015 : Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot (Jacques Rivette, 1966)
mars 2015 : Before midnight (Richard Linklater, 2013). Prix spécial pour The baby of Mâcon (Peter Greenaway, 1993)
avril 2015 : L'avventura (Michelangelo Antonioni, 1960)
mai 2015 : Let's get lost (Bruce Weber, 1988)
juin 2015 : Vice-versa (Pete Docter & Ronnie Del Carmen, 2015)
juillet 2015 : Love (Gaspar Noé, 2015)
août 2015 : Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée... (Uli Edel, 1981)
septembre 2015 : Heimat, une chronique allemande (Edgar Reitz, 1984)
octobre 2015 : Avalon (Mamoru Oshii, 2001) ex aequo avec La dernière valse (Martin Scorsese, 1978)
novembre 2015 : -
décembre 2015 : La chambre interdite (Guy Maddin & Evan Johnson, 2015)
janvier 2016 : Danton (Andrzej Wajda, 1983)
février 2016 : Funny games (Michael Haneke, 1997)
mars 2016 : Homeland : Irak année zéro (Abbas Fahdel, 2015) ex aequo avec Évolution (Lucile Hadzihalilovic, 2015)
avril 2016 : Andreï Roublev (Andreï Tarkovski, 1966)
mai 2016 : Gerry (Gus Van Sant, 2002)
juin 2016 : AKIRA (Katsuhiro Ōtomo, 1988)
juillet 2016 : L'insoutenable légèreté de l'être (Philip Kaufman, 1988)
août 2016 : L'empire des sens (Nagisa Ōshima, 1976)
septembre 2016 : Nocturama (Bertrand Bonello, 2016)
octobre 2016 : El sicario, room 164 (Gianfranco Rosi, 2010)
novembre 2016 : La complainte du sentier (Satyajit Ray, 1955), L'invaincu (Satyajit Ray, 1956) & Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
décembre 2016 : La grande ville (Satyajit Ray, 1963)
janvier 2017 : Un homme et une femme (Claude Lelouch, 1966)
février 2017 : La pianiste (Michael Haneke, 2001)
mars 2017 : Happiness (Todd Solondz, 1998)
avril 2017 : Que le spectacle commence (Bob Fosse, 1979)
mai 2017 : Meurtre dans un jardin anglais (Peter Greenaway, 1982)
juin 2017 : Panique à Needle Park (Jerry Schatzberg, 1971)
juillet 2017 : Épouses et concubines (Zhang Yimou, 1991)
août 2017 : Air doll (Hirokazu Kore-eda, 2009)
septembre 2017 : Twin Peaks The Return (David Lynch, 2017). Prix spécial pour Faute d'amour (Andreï Zviaguintsev, 2017) & Trouble every day (Claire Denis, 2001)
octobre 2017 : The Square (Ruben Östlund, 2017) ex aequo avec Charulata (Satyajit Ray, 1964)
novembre 2017 : Prospero's books (Peter Greenaway, 1991)
décembre 2017 : La sentinelle (Arnaud Desplechin, 1992)
janvier 2018 : Le portrait interdit (Charles de Meaux, 2016)
février 2018 : Les cendres du temps Redux (Wong Kar-wai, 1994)
mars 2018 : Mektoub, my love : canto uno (Abdellatif Kechiche, 2017)
avril 2018 : pas de film du mois
mai 2018 : Le joli mai (Chris Marker & Pierre Lhomme, 1963)
juin 2018 : Convoi de femmes (William A. Wellman, 1951)
juillet 2018 : La ballade de Narayama (Shōhei Imamura, 1983)
août 2018 : Le bureau des légendes, saisons 1-3 (Eric Rochant, 2015-2017)
septembre 2018 : Burning (Lee Chang-dong, 2018) ex aequo avec Manille (Lino Brocka, 1975)
octobre 2018 : L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
novembre 2018 : Le sorgho rouge (Zhang Yimou, 1987)
décembre 2018 : L'obsédé (William Wyler, 1965)
janvier 2019 : An elephant sitting still (Hu Bo, 2018)
février 2019 : The pillow book (Peter Greenaway, 1996) ex aequo avec Un grand voyage vers la nuit (Bi Gan, 2018)
mars 2019 : Threads (Mick Jackson, 1984)
avril 2019 : Tous les matins du monde (Alain Corneau, 1991)
mai 2019 : Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures (Apichatpong Weerasethakul, 2010)
juin 2019 : Un amour de Swann (Volker Schlöndorff, 1984) ex aequo avec Sexe, mensonges et vidéo (Steven Soderbergh, 1989)
Last edited by Demi-Lune on 20 Aug 19, 19:25, edited 25 times in total.
User avatar
El Dadal
Directeur photo
Posts: 5451
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by El Dadal »

JUILLET 2019

FILM DU MOIS


Films découverts:
  • _ Paterson (Jim Jarmusch - 2016) Image
    _ La vie comme ça (Jean-Claude Brisseau - 1980) Image
    _ Sideways (Alexander Payne - 2004) Image
    _ La peau (Liliana Cavani - 1981) Image
    _ Roma (Alfonso Cuarón - 2018) Image
    _ Les sœurs Brontë (André Téchiné - 1979) Image
    _ Ce plaisir qu'on dit charnel (Mike Nichols - 1971) Image
    _ Dernier train pour Busan (Yeon Sang-ho - 2016) Image
    _ La nuit du jugement (Stephen Hopkins - 1993) Image
    _ Parasite (Bong Joon-ho - 2019) Image
    _ The Host (Bong Joon-ho - 2006) Image
    _ Fair Game (Mario Andreacchio - 1986) Image
Films revus:
  • _ Inherent Vice (Paul Thomas Anderson - 2014) ImageImageImage
    _ Susie et les Baker Boys (Steve Kloves - 1989) Image
    _ The Hot Spot (Dennis Hopper - 1990) Image
    _ À l'ombre de la haine (Mark Foster - 2002) Image
    _ Supergrave (Greg Mottola - 2007) Image
    _ Shutter Island (Martin Scorsese - 2010) Image
    _ Repo Man (Alex Cox - 1984) Image
Last edited by El Dadal on 28 Jul 19, 14:52, edited 9 times in total.
joe-ernst
Décorateur
Posts: 3726
Joined: 20 Mar 06, 15:11
Location:

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by joe-ernst »

JUILLET 2019


Film du mois :

AUCUN


Films découverts :

Un taxi mauve, de Yves Boisset : 6,5/10




Films revus ou redécouverts :





Film du mois, le récapitulatif :
Spoiler (cliquez pour afficher)
West Side Story, de Robert Wise et Jerome Robbins (janvier 2008)
La harpe de Birmanie, de Kon Ichikawa (février 2008)
Iphigénie, de Michael Cacoyannis (mars 2008)
Douce, de Claude Autant-Lara (avril 2008)
Rocco et ses frères, de Luchino Visconti (mai 2008)
La fille de l'amiral, de Roy Rowland (juin 2008)
Bellissima, de Luchino Visconti (juillet 2008)
Sciuscià, de Vittorio De Sica (août 2008)
Scarface, de Howard Hawks (septembre 2008)
La fureur de vivre, de Nicholas Ray (octobre 2008)
Un goût de miel, de Tony Richardson et Le narcisse noir, de Michael Powell et Emeric Pressburger (novembre 2008, ex-aequo)
Lettre d'une inconnue, de Max Ophuls (décembre 2008)
Colonel Blimp, de Michael Powell et Emeric Pressburger (janvier 2009)
Milk, de Gus Van Sant et Séraphine, de Martin Provost (février 2009, ex-aequo)
L'homme des vallées perdues, de George Stevens (mars 2009)
Justice est faite, d'André Cayatte (avril 2009)
Pour toi j'ai tué, de Robert Siodmak (mai 2009)
Les contes de la lune vague après la pluie, de Kenji Mizoguchi (juin 2009)
L'aurore, de Friedrich Wilhelm Murnau (juillet 2009)
Winchester 73, d'Anthony Mann (août 2009)
Le plus sauvage d'entre tous, de Martin Ritt (septembre 2009)
Le ruban blanc, de Michael Haneke (octobre 2009)
La captive aux yeux clairs, de Howard Hawks (novembre 2009)
Peau d'âne, de Jacques Demy (décembre 2009)
Pépé le Moko, de Julien Duvivier (janvier 2010)
Miss Oyu, de Kenji Mizoguchi (février 2010)
Nos meilleures années, de Marco Tullio Giordana (mars 2010)
Ces messieurs dames, de Pietro Germi (avril 2010)
Sueurs froides, d'Alfred Hitchcock (mai 2010)
AUCUN (juin 2010)
Chevaux de bois, de Rupert Julian et Erich von Stroheim (juillet 2010)
Le diable boiteux, de Sacha Guitry (août 2010)
AUCUN (septembre 2010)
Love, de Ken Russell (octobre 2010)
Topsy-Turvy, de Mike Leigh (novembre 2010)
Le marquis de Saint-Evremond, de Jack Conway (décembre 2010)
Incendies, de Denis Villeneuve (janvier 2011)
Une étoile est née, de George Cukor (février 2011)
Une si jolie petite plage, d'Yves Allégret (mars 2011)
Rabbit Hole, de John Cameron Mitchell (avril 2011)
Shakespeare Wallah, de James Ivory (mai 2011)
Le guépard, de Luchino Visconti (juin 2011)
The Beloved Rogue, d'Alan Crosland (juillet 2011)
America, America, d'Elia Kazan (août 2011)
Et maintenant, on va où ?, de Nadine Labaki (septembre 2011)
AUCUN (octobre 2011)
AUCUN (novembre 2011)
Le goût du saké, de Yasujirô Ozu (décembre 2011)
Le mécano de la General, de Buster Keaton (janvier 2012)
AUCUN (février 2012)
AUCUN (mars 2012)
AUCUN (avril 2012)
AUCUN (mai 2012)
Her Night of Romance, de Sidney Franklin (juin 2012)
AUCUN (juillet 2012)
AUCUN (août 2012)
Nouveau souffle, de Karl Markovics (septembre 2012)
Un singe en hiver, d'Henri Verneuil (octobre 2012)
Week-end, d'Andrew Haigh (novembre 2012)
Brighton Rock, de John Boulting (décembre 2012)
Yossi, d'Eytan Fox (janvier 2013)
Blancanieves, de Pablo Berger (février 2013)
AUCUN (mars 2013)
AUCUN (avril 2013)
Mulholland Drive, de David Lynch (mai 2013)
La grande bellezza, de Paolo Sorrentino (juin 2013)
L'inconnu du lac, d'Alain Guiraudie (juillet 2013)
AUCUN (août 2013)
AUCUN (septembre 2013)
La solitude du coureur de fond, de Tony Richardson (octobre 2013)
AUCUN (novembre 2013)
AUCUN (décembre 2013)
Pot-Bouille, de Julien Duvivier (janvier 2014)
AUCUN (février 2014)
AUCUN (mars 2014)
AUCUN (avril 2014)
L'armée du salut, d'Abdellah Taïa (mai 2014)
AUCUN (juin 2014)
RIEN (juillet 2014)
AUCUN (août 2014)
Pride, de Matthew Warchus (septembre 2014)
AUCUN (octobre 2014)
Der Kreis, de Stefan Haupt (novembre 2014)
AUCUN (décembre 2014)
AUCUN (janvier 2015)
Le passé se venge, de Robert Florey (février 2015)
AUCUN (mars 2015)
Le bal de la famille Anjo, de Kozaburo Yoshimura (avril 2015)
L'assassin sans visage, de Richard Fleischer (mai 2015)
AUCUN (juin 2015)
AUCUN (juillet 2015)
Les désarrois de l'élève Törless, de Volker Schlöndorff (août 2015)
The Outcast / The Broken Comandments (Hakai), de Kon Ichikawa (septembre 2015)
AUCUN (octobre 2015)
AUCUN (novembre 2015)
Raphaël ou le débauché, de Michel Deville (décembre 2015)
La lectrice, de Michel Deville (janvier 2016)
AUCUN (février 2016)
AUCUN (mars 2016)
AUCUN (avril 2016)
Julieta, de Pedro Almodovar (mai 2016)
AUCUN (juin 2016)
AUCUN (juillet 2016)
La chambre ardente, de Julien Duvivier (août 2016)
AUCUN (septembre 2016)
AUCUN (octobre 2016)
AUCUN (novembre 2016)
Morning for the Osone Family, de Keisuke Kinoshita (décembre 2016)
La La Land, de Damien Chazelle (janvier 2017)
AUCUN (février 2017)
Mapplethorpe: Look at the Pictures, de Fenton Bailey et Randy Barbato (mars 2017)
AUCUN (avril 2017)
AUCUN (mai 2017)
AUCUN (juin 2017)
AUCUN (juillet 2017)
AUCUN (août 2017)
Barbara, de Mathieu Amalric (septembre 2017)
The Square, de Ruben Oestlund (octobre 2017)
Ex Libris: The New York Public Library, de Frederick Wiseman (novembre 2017)
AUCUN (décembre 2017)
AUCUN (janvier 2018)
Call Me by Your Name, de Luca Guadagnino (février 2018)
Hostiles, de Scott Cooper (mars 2018)
AUCUN (avril 2018)
Plaire, aimer et courir vite, de Christophe Honoré (mai 2018)
AUCUN (juin 2018)
AUCUN (juillet 2018)
AUCUN (août 2018)
AUCUN (septembre 2018)
AUCUN (octobre 2018)
AUCUN (novembre 2018)
Mary Poppins Returns, de Ron Marshall (décembre 2018)
AUCUN (janvier 2019)
AUCUN (février 2019)
AUCUN (mars 2019)
AUCUN (avril 2019)
Dolor y gloria, de Pedro Almodovar (mai 2019)
AUCUN (juin 2019)
Last edited by joe-ernst on 1 Aug 19, 13:14, edited 2 times in total.
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie
User avatar
-magik-
Doublure lumière
Posts: 536
Joined: 7 Mar 19, 19:07

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by -magik- »

Film du mois

Image

Films découverts

Parasite (JH. Bong - 2019) 9/10
Une intime conviction (A. Raimbault - 2019) 9/10
Présumé coupable (V. Garenq - 2011) 8/10
Grâce à Dieu (F. Ozon - 2019) 8/10
Pour les soldats tombés (P. Jackson - 2019) 8/10
Le Mystère Henri Pick (R. Bezançon - 2019) 8/10
Zelig (W. Allen - 1983) 7.5/10
Toy Story 4 (J. Cooley - 2019) 7/10
Vigilante (W. Lustig - 1983) 7/10
Série noire (A. Corneau - 1979) 7/10
Des gens comme les autres (R. Redford - 1981) 7/10
Piazza Fontana (MT. Giordana - 2012) 7/10
Celle que vous croyez (S. Nebbou - 2019) 6.5/10
The Guest (A. Wingard - 2015) 6.5/10
Haine (D. Goult - 1980) 6.5/10
La Saignée (C. Mulot - 1971) 6.5/10
Attaque à Mumbai (A. Maras - 2019) 6/10
Alita battle angel (R. Rodriguez - 2019) 6/10
Nevada (L. De Clermont-Tonnerre - 2019) 6/10
Tokyo fiancée (S. Liberski - 2015) 6/10
La Rose écorchée (C. Mulot - 1969) 6/10
Rebelles (A. Mauduit - 2019) 6/10
Une nuit (P. Lefebvre - 2012) 6/10
Exfiltrés (E. Hamon - 2019) 6/10
Les Fauves (V. Mariette - 2019) 6/10
Brightburn (D. Yarovesky - 2019) 5.5/10
Projet Almanac (D. Israelite - 2015) 5.5/10
Shéhérazade (JB. Marlin - 2018) 5.5/10
The Kings of summer (J. Vogt-Roberts - 2013) 5.5/10
Le Nouveau (R. Rosenberg - 2015) 5.5/10
Shazam (D. Sanberg - 2019) 5/10
Jusqu’ici tout va bien (M. Hamidi - 2019) 5/10
Harry Potter et l’Ordre du Phénix (D. Yates - 2007) 5/10
A l’aveugle (X. Palud - 2012) 5/10
Balade entre les tombes (S. Frank - 2014) 5/10
Légitime violence (S. Leroy - 1982) 5/10
Hygiène de l’assassin (F. Ruggieri - 1999) 5/10
Les Commitments (A. Parker - 1991) 4.5/10
The Professor (W. Roberts - 2019) 4.5/10
Nicky Larson et le parfum de Cupidon (P. Lacheau - 2019) 4/10
The Beach Bum (H. Korine - 2019) 2.5/10
Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon dieu ? (P. De Chauveron - 2019) 2/10
Hellboy (N. Marshall - 2019) 2/10
Convoi Exceptionnel (B. Blier - 2019) 1/10
Hostile (M. Turi - 2018) 1/10
La Monnaie de leur pièce (A. Le Ny - 2018) 0.5/10

Films revus

Seven (D. Fincher - 1996) 9/10
La Fin absolue du monde (J. Carpenter - 2005) 7.5/10
Tiré à part (B. Rapp - 1997) 7.5/10
Calme blanc (P. Noyce - 1989) 6.5/10
Manhunter - Le Sixième sens (M. Mann - 1987) 6/10
L’Anglais (S. Soderbergh - 1999) 5/10
Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e dimension (WD. Richter - 1984) 3/10
Génial, mes parents divorcent ! (P. Braoudé - 1991) 2/10
Last edited by -magik- on 1 Aug 19, 17:59, edited 14 times in total.
User avatar
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7622
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by 7swans »

FILMS :
(a) The Long Dumb Road - Hannah Fidell : 4/10
(a) Richard says goodbye - Wayne Roberts : 6.5/10
(-) The Wedding Guest - Michael Winterbottom : 5.5/10
(d) The Landlord - Hal Ashby : 6/10
(c) Her Smell - Alex Ross Perry : 5.5/10
(d) Creed II - Steven Caple Jr. : 5/10
(d) Director's Cut - Adam Rifkin : 5/10
(a) A Bigger Splash - Luca Guadagnino : 5.5/10
(d) The Public - Emilio Estevez : 6.5/10
(t) A New Life - Alan Alda : 5/10

RE :
(d) Under the Silver Lake - David Robert Mitchell : 8/10

SERIES :
(a) 30 Rock - Saison 6 : en cours.
(a) Lost - Saison 1 : en cours.

(a) 30 Rock - Saison 5 : 6/10
Last edited by 7swans on 27 Jul 19, 12:53, edited 8 times in total.
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Juillet 2019

Post by Thaddeus »

Juillet 2019


Image



Billy le menteur (John Schlesinger, 1963)
Conçu dans le parti pris de visualiser les rêves du héros, mythomane invétéré, le film devient à travers Tom Courtenay une sorte de commentaire comique de La Solitude du coureur de fond. C’est le cri de détresse d’un jeune employé étouffé par le conformisme suburbain de ses parents, amis et supérieurs de classe, ballotté entre des ambitions glorieuses et une impasse matérielle persistante. Pour décrire ce Walter Mitty prolétarien fantasmant sa vie, hésitant en fin de course à partir avec la fille libre et se renfermant dans l’opium d’esclave qu’il préfère à l’inconnu, le cinéaste recourt aux enchaînements les plus divers, contourne les clichés nationaux avec un sens très sûr du renouvellement des formes, et cultive une légèreté pétillante parfaitement accordée aux décollements inopinés vers l’imaginaire. 5/6

La piste des géants (Raoul Walsh, 1930)
Dans le vaste matériau romanesque brassé par l’œuvre de Walsh, un enjeu décisif ne cesse de se présenter : l’individu peut-il s’inventer lui-même ? La réponse donnée par ce film, qui fut le premier western épique du cinéma parlant, est affirmative. La caravane traversant la plaine, franchissant les flots déchaînés d’une rivière, descendant à pic de canyon au moyen de cordes et de treuils ou installée en cercle pour résister aux attaques indiennes, fait revivre les étapes et embûches spectaculaires de la conquête de l’Ouest. La boue, la pluie, la neige, les montagnes, les bisons forment une chaîne de dangers auxquels résiste le convoi d’émigrants. Mais s’il parvient à transmettre l’âpreté du combat engagé contre une nature hostile, le cinéaste est moins à l’aise dans pour gérer les incidents de la narration dramatique. 4/6

Profils paysans : Le quotidien (Raymond Depardon, 2005)
Le deuxième chapitre du triptyque fait prendre le grand air à la caméra et accompagne les paysans de Lozère et de Haute-Loire dans leurs tâches quotidiennes : la préparation du fourrage, la surveillance de la pâture, la traite… Seule compte la parole de ces travailleurs taciturnes, qui rappelle la désespérance d’un métier où se creuse toujours plus le fossé séparant les partisans d’une production intensive et les laissés-pour-compte de l’agro-business. Entre l’ancienne génération, presque éteinte, dont l’ardeur paraît dérisoire face à un inexorable exode, et celle des jeunes, le courage chevillé au corps, vaillamment accrochés à un idéal de vie pour assurer la relève, le nœud se défait, la transmission est difficile, l’héritage souvent empêché. Manière d’inviter la politique avec toute la finesse d’un art du portrait. 4/6

Le professeur (Valerio Zurlini, 1972)
Il y a encore du Dostoïevski chez ce professeur qui fait penser à un prince Mychkine en rupture de classe, légèrement christique, enclavé dans le microcosme hybride et interlope d’une Rimini dont la solitude brumeuse exhale une couleur tendre et délavée. Quintessence des paysages/états d’âme qui sont un peu la métaphore de sa sensibilité, le substrat social permet au cinéaste de dépasser les limites du mélo post-néoréaliste, ancré dans le petit monde des vitelloni, et de cultiver une mélancolie insidieuse, superbement rendue par l’articulation des thèmes du rachat, du péché, du désarroi, de la tentation du jeu et du plaisir, des désastres de l’échec, du déferlement des passions. Delon, revêtu du pardessus légendaire de James Dean (icône du mal de vivre) livre ici l’une des ses plus belles prestations. 5/6

La grande course autour du monde (Blake Edwards, 1965)
En se référant à Jules Verne et à Laurel et Hardy, Edwards entremêle l’invention-gadget mécanique, le déchaînement de la slapstick comedy (avec une gargantuesque bataille de tartes à la crème en point d’orgue) et le manichéisme des romans-feuilletons et bandes dessinées du début du siècle. Il oppose ainsi au Leslie séducteur, opiniâtrement vêtu de cuir et de fourrure blanche, au sourire pepsodent et au regard stardust, l’infernal professeur Fatalitas, sa moustache de roué, son rire de hyène et ses accoutrements de chauve-souris en deuil. Le rythme s’enlise lors d’épisodes plus dispensables, mais cet opulent divertissement, qui cherche à rompre le tabou du film burlesque-fleuve en dépassant l’habituel tour de piste d’une heure et demie, opère un charmant retour par voie de nostalgie à l’âge d’or du comique. 4/6

Miracle au village (Preston Sturges, 1943)
Comme il y a un Capraland, décor de l’Amérique idéalisée, il existe un Sturgesland, reflet d’une Amérique désacralisée. Ici c’est une bourgade provinciale où, en plein effort de guerre, un brave benêt bredouillant prend en charge une jeune fille engrossée lors d’une nuit de bringue par un GI sitôt volatilisé : antihéros bousculant toutes les conventions de la valorisante american way of life. L’énormité des situations est crédibilisée par la gestion du flashback à suspense (quel est donc ce miracle annoncé dès le début ?), et le déluge visuel et musical qui accompagne sa révélation a pour effet de masquer sa non-conformité à la morale hollywoodienne. Quant à la mise en scène, elle valorise la mécanique à la Feydeau du scénario et la brillance des répliques en mariant fluidité du montage et mobilité des plans. 4/6

Le journal d’une femme de chambre (Jean Renoir, 1946)
En "crise d’anti-naturalisme aigüe" (selon ses propres mots), Renoir délaisse son goût du détail et déplace le tragique vers la farce pour le faire revenir au happy end, dynamitant le pessimisme du roman au profit d’une histoire d’amour qui ne s’oppose pas au conflit de classes mais est au contraire imprégnée et issue de lui. Si cette société réactionnaire ne mérite plus l’affection qu’il nourrissait à l’égard de La Chesnaye et de ses invités, elle produit un petit théâtre sauvage issu de La Règle du Jeu, avec son échiquier social en permanente redistribution, et motive un jeu de positions et d’oppositions par lequel se dessine un rapport inédit au monde. Quant à Paulette Goddard, elle s’affirme par sa fierté altère, sa légèreté et son abattage comme une des actrices les plus brillantes (et les plus belles) de l’époque. 4/6

Engrenages (David Mamet, 1987)
Pour le spectateur blasé d’aujourd’hui, rompu aux scénarios les plus tortueux, les plus corsés en chausse-trappes, retournements et manipulations diverses, il est possible que celui-ci se suive avec une certaine longueur d’avance. Pas de quoi écorner le plaisir pris au déroulement d’un jeu de faux-semblants, d’arnaques, d’embrouilles et de magouilles où tout (les cartes, les dés, les évènements, les sentiments) est truqué, biseauté, pipé. L’habileté de Mamet consiste à rendre le spectateur à la fois complice et victime des coups qu’il fomente, de se demander avec une feinte innocence si le coupe-jarret et le médecin des âmes ne font pas finalement le même métier : escroc. Jusqu’à une conclusion d’une noirceur revigorante où s’impose la joyeuse amoralité d’un être embrassant cyniquement ses abîmes. 4/6

Le grand blond avec une chaussure noire (Yves Robert, 1972)
Ou Alfred le distrait chez les tontons flingueurs. La ligne suivie par le scénario, quasi jumeau de celui de La Mort aux Trousses, consiste à tisser un imbroglio fictionnel autour d’un parfait innocent qui s’engage sur un terrain piégé sans jamais s’en rendre compte. Les agents secrets abusent de pistolets à silencieux, se convertissent aux techniques de pointe et propulsent vers l’adversaire l’arme absolue : la blonde à chute de reins magnétique. Réglé comme du papier à musique, servi une crème d’acteurs délectables, mêlant avec bonheur comique de situation et pastiche hitchcockien (le couple de vieux espions revêches, la savoureuse scène de concert sortie de L’Homme qui en savait trop), le film honore l’idée d’un cinéma populaire de grande qualité, à la fois inventif et rigoureux, aussi soigné que divertissant. 5/6

Les voitures qui ont mangé Paris (Peter Weir, 1974)
Entre le récent Duel et l’imminent Mad Max, le premier film de Weir s’appuie sur le culte de la voiture et développe un univers insolite, à mi-chemin de l’absurde, de l’effroi et de la provocation. Si la description d’un village aux mœurs dégénérées campe de façon cohérente cette petite société (l’économie fondée sur le troc des dépouilles automobiles, la vie politique ramenée à la préservation de l’isolement, la mentalité des habitants qui implique le refoulement de toute culpabilité), la narration s’avère incertaine et hybride. Tantôt elle développe la cure d’une phobie médiocrement représentée, tantôt elle se rattache à la tradition kafkaïenne de l’homme confronté à un monde dont il ne détient pas la clé. Mais bien qu’assez boiteux , ce coup d’essai indique quelques belles directions pour la filmographie à venir. 3/6

Le bateau phare (Jerzy Skolimowski, 1985)
Faut-il que meurent les pères pour que se libèrent les fils ? Et comment abolir entre eux le malentendu originel pour qu’ils se reconnaissent identiques et, peut-être, apprennent à s’aimer ? Ces questions forgent le cœur de ce huis-clos sur un rafiot immobile, scellant en quelque sorte la rencontre de Joseph Conrad et du Huston de Key Largo. Même contrarié par son ancrage solide au large des côtes de Virginie, il a les traits de l’aventure maritime. Même confiné à son espace sévèrement mesuré, il a les charmes sophistiqués d’un thriller travaillé par les enjeux de la liberté, du droit, de la soumission à la violence ou à l’autorité. Il s’organise en une succession de duels ambigus où le mal court telle une houle, où la vérité de chacun tangue jusqu’à ce que la mort signifie enfin l’accalmie, la conclusion du jeu. 4/6

Et aussi :

La vérité sur Bébé Donge (Herni Decoin, 1952) - 4/6
Les enfants de la mer (Ayumu Watanabe, 2019) - 4/6
So long, my son (Wang Xiaoshuai, 2019) - 4/6
Hoop dreams (Steve James, 1994) - 5/6
La sorcellerie à travers les âges (Benjamin Christensen, 1922) - 5/6
Kids (Larry Clark, 1995) - 4/6
Midsommar (Ari Aster, 2019) - 4/6


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Juin 2019Parasite (Bong Joon-ho, 2019)
Mai 2019 - Mandingo (Richard Fleischer, 1975)
Avril 2019 - Les oiseaux de passage (Cristina Gallego & Ciro Guerra, 2018)
Mars 2019 - Le convoi (Sam Peckinpah, 1978)
Février 2019Les noces rouges (Claude Chabrol, 1973)
Janvier 2019Un jour dans la vie de Billy Lynn (Ang Lee, 2016)
Décembre 2018Une affaire de famille (Hirokazu Kore-eda, 2018)
Novembre 2018High life (Claire Denis, 2018)
Octobre 2018Nos batailles (Guillaume Senez, 2018)
Septembre 2018Les frères Sisters (Jacques Audiard, 2018)
Août 2018Silent voice (Naoko Yamada, 2016)
Juillet 2018 - L'homme qui voulait savoir (George Sluizer, 1988)
Juin 2018Sans un bruit (John Krasinski, 2018)
Mai 2018Riches et célèbres (George Cukor, 1981)
Avril 2018Séduite et abandonnée (Pietro Germi, 1964)
Mars 2018Mektoub my love : canto uno (Abdellatif Kechiche, 2017)
Février 2018Phantom thread (Paul Thomas Anderson, 2017)
Janvier 2018Pentagon papers (Steven Spielberg, 2017)
Décembre 2017Lettre de Sibérie (Chris Marker, 1958)
Novembre 2017L’argent de la vieille (Luigi Comencini, 1972)
Octobre 2017Une vie difficile (Dino Risi, 1961)
Septembre 2017Casanova, un adolescent à Venise (Luigi Comencini, 1969)
Août 2017La bonne année (Claude Lelouch, 1973)
Juillet 2017 - La fille à la valise (Valerio Zurlini, 1961)
Juin 2017Désirs humains (Fritz Lang, 1954)
Mai 2017Les cloches de Sainte-Marie (Leo McCarey, 1945)
Avril 2017Maria’s lovers (Andreï Kontchalovski, 1984)
Mars 2017À la recherche de Mr Goodbar (Richard Brooks, 1977)
Février 2017Raphaël ou le débauché (Michel Deville, 1971)
Janvier 2017La la land (Damien Chazelle, 2016)
Décembre 2016Alice (Jan Švankmajer, 1987)
Novembre 2016 - Dernières nouvelles du cosmos (Julie Bertuccelli, 2016)
Octobre 2016 - Showgirls (Paul Verhoeven, 1995)
Septembre 2016 - Aquarius (Kleber Mendonça Filho, 2016)
Août 2016 - Le flambeur (Karel Reisz, 1974)
Juillet 2016 - A touch of zen (King Hu, 1971)
Juin 2016 - The witch (Robert Eggers, 2015)
Mai 2016 - Elle (Paul Verhoeven, 2016)
Avril 2016 - La pyramide humaine (Jean Rouch, 1961)
Mars 2016 - The assassin (Hou Hsiao-hsien, 2015)
Février 2016Le démon des femmes (Robert Aldrich, 1968)
Janvier 2016La Commune (Paris 1871) (Peter Watkins, 2000)
Décembre 2015Mia madre (Nanni Moretti, 2015)
Novembre 2015Avril ou le monde truqué (Franck Ekinci & Christian Desmares, 2015)
Octobre 2015Voyage à deux (Stanley Donen, 1967)
Septembre 2015Une histoire simple (Claude Sautet, 1978)
Août 2015La Marseillaise (Jean Renoir, 1938)
Juillet 2015Lumière silencieuse (Carlos Reygadas, 2007)
Juin 2015Vice-versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen, 2015) Top 100
Mai 2015Deep end (Jerzy Skolimowski, 1970)
Avril 2015Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Mars 2015Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014Zardoz (Sean Connery, 1974)
Septembre 2014Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014Le prix d’un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 201412 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013L’arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013La randonnée (Nicolas Roeg, 1971)
Juillet 2013Le monde d’Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013Chronique d’un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 – Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013L’heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 – Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 – Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 – Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 – Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 – Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 – Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 – Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 – Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 – Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 – L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 – L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 – Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 – Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 – L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 – Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 – Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 – Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 – L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Last edited by Thaddeus on 31 Jul 19, 20:35, edited 8 times in total.