[La Nuit Nanarland] - 3e édition - Grand Rex - 22/09/18

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18193
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: [La Nuit Nanarland] - 1ér édition au Grand REX le 03/09/16

Post by Kevin95 »

J'ai mis quinze plombes à digérer la nuit, du coup tout le monde s'en carre mais bon...

Deuxième édition au Rex et première sous le nom de "Nuit Nanarland" (exit l'Excentricité de la Cinémathèque française qui boude dans son coin, mais la garde du petit Jean-François Rauger en MC est heureusement maintenue). Queue d'attente à faire jalouser le Rex Club, public chauffé à blanc qui ferait passer celui de l'année dernière pour des moines au couvent et l'imparable hall du ciné décoré par de superbes affiches gourmandes et croquantes, au hasard Qua la mano / Mon curé va en boîte, Qu'est-ce qui fait craquer les filles..., John Travolto... da un insolito destino / John's Fever, ce soir on s'éclate (mis en hauteur pour évitez les vols, on n'est jamais trop prudent), Voyage of the Rock Aliens, Mon curé chez les nudistes, Pierino contro tutti, Starcrash... Bref... la nuit va être terrible.

Les Films

KÁRATE CONTRA MAFIA - Ramón Saldías (1980)

Une perle sortie de nulle part (comme l'année dernière Los violadores / Mad Foxes). Bande de kung fu trouvé dans un Cash du fond de l'Espagne, Kárate contra mafia est une série Z torchée par une équipe hispanique qui espère surfer sur la mode des films de tatanes dans la gueule (dix plombes après tout le monde) et qui se complique l'existence en essayant par tous les moyens de passer pour un film chinois alors que seuls trois figurants et de vagues mecs au loin ont l'air asiatique. L'acteur principal ressemble à Bernard Campan dans le sketch des Bioman, un vieux cabot espagnol joue les maitres chinois avec la trogne du papy de The Texas Chain Saw Massacre et le reste de l'équipe fout une cagoule. C'est con comme tout, les types se battent comme des mômes de CE1, les incohérences pleuvent, le chef des flics est constamment en mode veille, un avion peine à décoller, le méchant trottine gaiement alors qu'il est pourchassé, un boudin se tape tranquilou le héro qui venait juste de déclarer sa flamme et on ne peut même pas marcher peinard sans se faire attaquer par ces enfoirés d'encagoulés dont un mythique Force rouge (tenace comme ce n'est pas permis). Du très grand cinéma.

SAMURAI COP - Amir Shervan (1991)

Classique du nanar, le revoir sur grand écran n'a fait qu'accroitre mon attachement au film. Buddy movie qui se mouche avec le scénario de Lethal Weapon, Samurai Cop est un film de 1991 avec un visuel de 1981 et des scènes d'action de 1901. Faux raccords quasi expérimentaux, remplissage gênant, moumoute superbe, blondasses en string et rouquine à poil. Toutes mes pensées vont bien évidemment au directeur artistique qui a fait un boulot dingue : collection historique de coupes de cheveux dégueulasses à rendre malade Nicole du Coiff Tiff de Bourg-en-Bresse, décors so chic et accessoires de bon gout (dont une tête de lion qui depuis se vend des centaines d'euros sur Ebay). Mathew Karedas (le flic samouraï) en fait quatre caisses et semble y croire tandis que le black de service est en pleine descente (voir son regard absent et ses goutes au front) devant un Robert Z'Dar qui visiblement à flinguer son cachet de Maniac Cop. Chargé comme une mule en séquences hilarantes, Samurai cop c'est du nanar de compétition, du kitsh bien moulé dans un slip noir du plus bel effet.

COMMISSAIRE X : HALTE AU L.S.D. - Rudolf Zehetgruber (1967)

Malédiction du troisième film bis repetita. Non que Commissaire X soit une purge (comme Troll 2 il y a un an) mais qu'un eurospy, même un tantinet foufou, à 4h du mat c'est du suicide. Bisserie allemande qui met tout le film à démarrer (en clair, seul le plan final donne dans le n'importe quoi), pas désagréable au yeux de l'amateur d'espions grabataires européens 60's mais qui tue une ambiance en deux temps trois mouvements placé au milieu d'une soirée hystérique. A mis parcours, le public espère un retournement de situation et un film qui se vautrerais dans un délire le plus total or non, le chemin de l'europsy est suivit fidèlement et poliment malgré un personnage de Germain certes culte car aussi horripilant qu'improbable. J'ai beau trouvé ce Comissaire X très sympathique, je suis obligé de constater combien il se fait dévorer par les trois autres films de la nuit et combien qui assomma une grande partie du public (beaucoup se sont mis à roupiller ou plus radicalement à se barrer une fois l'heure des premiers métros).

THE LAS DRAGON - Michael Schultz (1985)

Les teutons sont gentils mais s'agirait de relever le niveau, de réchauffer la salle et de lui faire bouffer un bonbon 80's tout ce qu'il y a de plus sucré. J'ai déjà parlé du film ici, The Last Dragon est un pur plaisir coupable. Pas une série B (il y a du fric derrière) mais un projet improbable qui vise tellement de choses qu'il finit pas ne viser que le ridicule. Un ridicule stabiloté par une VF anarchiste où des doubleurs célèbres s'amusent avec le film en se foutant pas mal de lui demander la permission. On danse, on se bat, on se marre, on hallucine, on se délècte du personnage de Sauvage (Sau ! Vage !) et on retient une grosse poignée de répliques (ça coince dans le larynx ?) Je peux faire tourner vingt fois la séquence du cinéma et me fendre la poire autant de fois. Finalement, The Last Dragon est peut-être autant un nanar (comprendre un mauvais film attachant) qu'un réel bon film puisque le contrat de feel good movie est pleinement rempli.

Les Cuts

Quelques classiques agrainés (Eaux sauvages, Deux sœurs à enc...) mais aussi pas mal d'inédits : de la prod friquée (Masters of the Universe, Ultraviolet), de la prod africaine, indienne of course (dont un tigre en peluche sauvage, un Robocop maison et évidemment de l'action naturaliste), du requin (parfois sous forme de teub), du turc (qui avec les indiens ont une place de parking dans le nanar), du Chuck (pas les extraits les plus drôles car les films sont finalement pas mal notamment Lone Wolf McQuade), du zombie au zoo de Thoiry, du français décadent (Arlette) ou condescendant (Dossier Prostitution) et beaucoup d'autres.

Les Bandes Annonces

Ma partie fétiche car la plus cinéphile (projo 35mn, beaucoup de bis dans le paquet et une énorme envie de voir les films). On a eu le droit à du post apo italo (I nuovi barbari / Les Nouveaux Barbares) philippin (Stryker), du disco italien qui se frotte à la jambe d'un fameux film de 1977 (American Fever, John Travolto... da un insolito destino), une BA parodiant celle d'Emmanuelle (Spermula), de la comédie française déprimée (Deux cloches dans la neige), un rip-off italien des Biches de Claude Chabrol (L'isola delle svedesi / L'Île des Suédoises), du kung fu (dont une magnifique bande annonce hyper impressionnante sur... des gens qui bossent pour le film), du cannibale (Terreur Cannibale et... oh mon Dieu, il la maaaaaaange), du grand film historique italien (Caligola : La storia mai raccontata / Caligula : la véritable histoire, Messalina, Messalina ! / Messaline, impératrice et putain) Chuck again (Braddock : Missing in Action III) ou le classique Breaking Point (ouuu la la dis donc).
Coté X, petite sélection rafraichissante avec une collection luxueuse (Prestige Collection) ou bien encore une Amanda pas farouche présentée par son metteur en scène (Cette salope d'Amanda).
Hommage timide (malheureusement) pour deux disparus, quelques applaudissements lors de l'apparition de Michel Galabru dans la BA d'une comédie bien de chez nous (La Belle Affaire aka J'suis pas un dur mais ça viendra), un peu plus pour Bud Spencer (Bomber / Capitaine Malabar dit La Bombe) mais on est loin du torrent de larmes sur lequel je misais.

Sinon, les quizz étaient un poil plus dynamique que l'année dernière (les bougres m'ont même donné une méchante envie de voir le téléfilm Dollar for the Dead avec Emilio Estevez), JF Rauger toujours aussi imperturbable, les invités très classes (Ramón Saldías qui jubilait comme un jour de gloire, la visite surprise de Véronique Renaud et son ciré après la BA d'Il était une fois le diable - Devil Story), l'idée d'un karaoké sur la BA de Strike Commando est géniale tout comme celle de diffuser des scores de films nanar lors des entractes (dont la chanson de Xanadu, Miami Connection, Savage Streets ou celle insupportable du gamin de La Nuit du risque).

Le lendemain, dimanche, 9h. Prendre le métro avec ses affiches de Mon curé chez les nudistes et La dottoressa preferisce i marinai / La zézette plaît aux marins sous le bras et se dire que bordel, un an pour la prochaine ça va être long. Qui est le maitre ? Quatre options : Le rouge, le lion, Germain ou Sauvage.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: [La Nuit Nanarland] - 1ér édition au Grand REX le 03/09/16

Post by bruce randylan »

Kevin95 wrote:Hommage timide (malheureusement) pour deux disparus, quelques applaudissements lors de l'apparition de Michel Galabru dans la BA d'une comédie bien de chez nous (La Belle Affaire aka J'suis pas un dur mais ça viendra), un peu plus pour Bud Spencer (Bomber / Capitaine Malabar dit La Bombe) mais on est loin du torrent de larmes sur lequel je misais.
Et à cause de cette croyance des torrents de larmes façon Matarazzo, on a pas eu droit à la bande-annonce de Pour Pâques ou à la Trinita :twisted:
Kevin95 wrote:Qui est le maitre ? Quatre options : Le rouge, le lion, Germain ou Sauvage.
Moi, je dis Germain parce qu'au délà de l'homme couteau-suisse, il est plus fort que la mort. Mais Le choix est dur entre les 3 premiers.

Et parce qu'on ne s'en lasse pas !
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
ithaque
Assistant(e) machine à café
Posts: 127
Joined: 30 Jan 16, 18:57

Re: [La Nuit Nanarland] - 1ér édition au Grand REX le 03/09/16

Post by ithaque »

excellent le tigre :mrgreen:
J'adore les nanars avec des acteurs connus.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23397
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: [La Nuit Nanarland] - 1ér édition au Grand REX le 03/09/16

Post by AtCloseRange »

bruce randylan wrote:
Kevin95 wrote:Hommage timide (malheureusement) pour deux disparus, quelques applaudissements lors de l'apparition de Michel Galabru dans la BA d'une comédie bien de chez nous (La Belle Affaire aka J'suis pas un dur mais ça viendra), un peu plus pour Bud Spencer (Bomber / Capitaine Malabar dit La Bombe) mais on est loin du torrent de larmes sur lequel je misais.
Et à cause de cette croyance des torrents de larmes façon Matarazzo, on a pas eu droit à la bande-annonce de Pour Pâques ou à la Trinita :twisted:
Kevin95 wrote:Qui est le maitre ? Quatre options : Le rouge, le lion, Germain ou Sauvage.
Moi, je dis Germain parce qu'au délà de l'homme couteau-suisse, il est plus fort que la mort. Mais Le choix est dur entre les 3 premiers.

Et parce qu'on ne s'en lasse pas !
Comme quoi, avec un bon montage, tout passe.
1kult
Monteur
Posts: 4776
Joined: 27 Sep 10, 00:54

Re: [La Nuit Nanarland] - 1ér édition au Grand REX le 03/09/16

Post by 1kult »

Le sieur Randylan, accompagné de msieur Guillauem Perrin et mézigue parlent de cette nuit ici même :

http://www.culturopoing.com/culturonews ... t/20160907

A vot' bonne écoute, msieur-dames ! :wink:
1Kult.com, le Webzine du cinéma alternatif en continu !
------------
Le site : http://www.1kult.com
Le facebook : http://www.facebook.com/1kult
le twitter : http://www.twitter.com/1kult
Le compte viméo : http://www.vimeo.com/webzine1kult
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42338
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: [La Nuit Nanarland] - 1ér édition au Grand REX le 03/09/16

Post by Rockatansky »

Nouvelle édition de la nuit Nanarland, le programme promet :mrgreen:

http://nuitnanarland.com/
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18193
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: [La Nuit Nanarland] - 1ér édition au Grand REX le 03/09/16

Post by Kevin95 »

Rockatansky wrote:Nouvelle édition de la nuit Nanarland, le programme promet :mrgreen:

http://nuitnanarland.com/
Bien plus alléchant que le programme de la Tek. :twisted:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: [La Nuit Nanarland] - 2e édition - Grand Rex - 23/09/17

Post by Max Schreck »

Une vraie promesse de fun. Hystérie collective et fonte de cerveaux assurées devant les exploits motorisés de Megaforce.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18193
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: [La Nuit Nanarland] - 2e édition - Grand Rex - 23/09/17

Post by Kevin95 »

Max Schreck wrote:Une vraie promesse de fun. Hystérie collective et fonte de cerveaux assurées devant les exploits motorisés de Megaforce.
Le pouce levé, c'est obligatoire.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13873
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: [La Nuit Nanarland] - 2e édition - Grand Rex - 23/09/17

Post by hansolo »

Intéressant !
Il y avait bcp de monde à la 1ere nuit?
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42338
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: [La Nuit Nanarland] - 2e édition - Grand Rex - 23/09/17

Post by Rockatansky »

Quasi plein je dirais, et la précédente un peu moins
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42338
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: [La Nuit Nanarland] - 2e édition - Grand Rex - 23/09/17

Post by Rockatansky »

Grosse ambiance encore cette année, salle quasi pleine et bonne humeur.

Dangerous Men
Des fois on peut dire que certaines personnes ratent leur film, et des fois on se dit que ces personnes ne savent pas du tout comment il faut faire, alors bien sur le film paye ses péripéties (actrice principale qui a un accident et quitte le film par ex) durant ses 25 années de gestation, mais malgré tout, il est monté en dépit du bon sens , avec un scénario qui passe d'un protagoniste à un autre sans raison, des bikers ressemblant plus aux touristes du camping de palavas les flots, un jeu d'acteur digne des plus grands, un méchant de fin tout droit sorti d'un court de tennis, le réalisateur avait enterré son film suite à une projo hilare, la magie des nanards fait revivre ce film à voir pour tous les fans. Et la musique continuelle vrille le cerveau.



Megaforce
Là on est dans le nanar haut de gamme, un blockbuster de l'époque (12M$ plus que Star Wars) réalisé par un vétéran d'Hollywood, au final on a une sorte de Delta Force semi futuriste avec des motos qui vole, un design global digne des meilleurs post apo italien de la grand époque, un côté flower power qui me fait penser qu'il y a eu une abus de certaines substances pendant la prépa du film, des méchants avec l'accent sinon ils sont pas crédibles, le tout est assez rigolo même si un peu ennuyeux. Bisous avec les pouces pour tout le monde.


Tarkan Viking Kani
Là encore on a du lourd, haut du panier du cinéma bis turc, loin des parodies dont le pays nous a habitué (Turkish Star Wars et autres), on a droit à une volonté de vrai film d'aventure avec des huns, des chinois, des serpents, des vikings (tout droit sortis d'Astérix il est vrai), le film enchaine les péripéties de manière assez plaisante, ne doutant de rien, sans doute le meilleur moment de la nuit

Black Roses
Un film que j'attendais, mais la fatigue aura eu raison de moi, au final je n'ai vu que quelques bribes de film, la vingtaine de minutes éparse que j'ai vu laisse deviner un film bancal à l'interprétation douteuse doté de SFX haut de gamme, à revoir
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: [La Nuit Nanarland] - 2e édition - Grand Rex - 23/09/17

Post by bruce randylan »

Oui, plutôt un bon cru ! :D

Le must est forcément ce Dangerous men qu'il est tout bonnement impossible de décrire. Une sorte d'uchronie du langage cinématographique où John S. Rad semble vouloir assimiler le confort d'un spectateur à celui d'un séjour dans une prison iranienne.
C'est bien simple je crois avoir halluciner à chaque coupe tant la narration ne veut plus rien dire. Je ne parle pas d'erreurs de faux-raccords, de fluidité, de continuité mais tout simplement de logique dans l'enchaînement des plans. La moindre tentative de montage parallèle, et même d'ellipse, se transforme en happening incompréhensible qui pousse certains moments aux confins de tout esprit critique. Le mec qui se retrouve à poil dans le désert est à ce titre devient grandiose et l'acteur passe par toutes les étapes du survivant sur une île déserte qui fait ce qu'il peut pour occuper l'espace tout en y laissant sa santé mentale.
Des exemples de ce niveau sont trop nombreux pour tous se les remémorer et il faut lancer un travail collectif pour être sûr de ne rien oublier des séquences sensationnelles qui s'enchaînent, tant par incompétences que par des situations inimaginables ailleurs que dans un nanar : un couteau caché dans la raie des fesses, un bar dont la porte de sortie donne directement sur une plage, des acteurs masculins qui portent tous de glorieux slips kangourous blancs XXL (les actrices ont droit à des strings plus variés), le suspens avec le pied coincé sous le siège de la voiture, la victime qui drague le héros juste après sa tentative de viol, les accélérations soudaines du montage (le policier black et sa meuf ; la dernière scène "érotique"), la poursuite à pied final avec le vieux shérif à la limite du soin palliatif (et qui lit carrément ses lignes de dialogues quelques séquences plus tôt quand il est à son bureau avec le scénario sous les yeux)...

Et encore tout ça n'évoque les lacunes habituelles du genre et qui sont ici sublimées : les acteurs exécrables (et choiss en dépit du bon sens comme le père qui semble avoir deux ans de plus que sa fille), les postiches, le scénario qui change de direction toutes les 20 minutes), le racolage d'un candide bon goût comme la danseuse de ventre. Enfin, il faut souligner en effet cette bande-originale mirifique totalement à côté de la plaque et omniprésente avec des boucles de 30 secondes (rah... cette descente de synthé, à 0.32 sur le second extrait posté par Rockatansky).


Megaforce fait bien pâle figure face en comparaison malgré un début prometteur : les coupes, les costumes, le saut en parachute, les postures du héros et son bandana. Malheureusement le rythme ne suit pas et je me suis en réalité assez ennuyeux entre deux deux bisous-pouce et 453516831 briefings/scènes d'exposition. Reste que c'est assez surréaliste de se dire que le film a couté si cher d'autant que ça se voit forcément pas à l'écran. Mais c'est vrai que le final ne manque pas de saveur avec les fumigènes flower power et sa moto volante.


Tarkan vs Viking renoue avec les sommets et son design intégral à base de tapis de bain et de pompons. Curieusement le film a beau être incroyablement répétitif (le héros doit se faire emprisonner 3 fois avec les même péripéties : évasion, rescousse canine, poulpe géant), sa direction artistique assure un plaisir visuel permanent renforcé par un sidekick canidé, de loin le meilleur acteur du film... et celui qui pleure le mieux :mrgreen:
J'avoue avoir été assez surpris par sa crudité pour une œuvre turque avec pas mal de filles topless ! Curieusement, le film a l'air d'avoir subi beaucoup de coupes aux montages pour atténuer sa violence : l’écartèlement par le poulpe et beaucoup de décapitations sont réduites à l'état de suggestions. Par contre l'attaque du début est intact avec plusieurs bébés allégrement massacrés !

Pour un film programmé en troisième place, il est passé comme une lettre à la poste (et la copie était super belle et chatoyante !)

Comme il y a deux ans, l'erreur de programmation vient d'un film "hard rock" qui tient plus du navet que du nanar. Black Roses n'a rien de bien concret à proposer si ce n'est son approche "réactionnaire" involontaire. Il ne se passe pas grand chose et hormis le coup du monstre sorti de l'enceinte ou de la défense avec la raquette/balles de tennis, le film ne déraille jamais. La technique est plutôt okay, les SFX correct, la musique juste médiocre et les acteurs mauvais sauf être out of this world.
Grosse déception.

Au niveau des cuts, quelques pièces de choix (je veux voir ce film indien avec la tentative d'assassinat où une dizaine de sniper cherchent à flinguer une voiture présidentielle) mais on voit que ça commence à être compliqué de trouver de la nouvelle matière première. Celà dit, c'est toujours réjouissant et cette variation animée du livre de la jungle est quand même épique :D


Si l'an prochain, on part vraiment sur une édition 3D, ça peut être la fête !
Last edited by bruce randylan on 18 Sep 18, 18:03, edited 1 time in total.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42338
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: [La Nuit Nanarland] - 2e édition - Grand Rex - 23/09/17

Post by Rockatansky »

Une nuit 3D ça risque quand même de piquer les yeux.

Pour le film Indien à priori c'est Komaran Puli

Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13873
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: [La Nuit Nanarland] - 2e édition - Grand Rex - 23/09/17

Post by hansolo »

J'imagine qu'on doit être crevé à la sortie !
Déjà lors de Nuits de films cultes (+/- de qualité) on est lessivé mais tenir 8h devant des nanars ça doit être encore plus intense et épuisant !!!
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)