Bertrand Tavernier

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15000
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Bertrand Tavernier

Post by Watkinssien »

Clairement une de mes plus grosses attentes. Je pourrais écouter Tavernier pendant des heures, tant je trouve le bonhomme absolument passionnant.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89204
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Bertrand Tavernier

Post by Jeremy Fox »

Ratatouille wrote:Je trouve ça absolument superbe.
Moi aussi. Je ne me lasserais jamais de l'écouter.
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22759
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Bertrand Tavernier

Post by Commissaire Juve »

Ce soir : France 3 qui passe la Princesse de Montpensier zoomé ou dématté (je ne sais pas trop ; mais vu que l'image est moche, je penche pour un zoom). Les enfoirés.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15000
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Bertrand Tavernier

Post by Watkinssien »

http://www.arlyo.com/cinema/bertrand-ta ... s-complet/

Petit article présentation sur le cinéma de Tavernier.
Image

Mother, I miss you :(
villag
Accessoiriste
Posts: 1716
Joined: 24 Feb 08, 09:48
Location: la rochelle

Re: Bertrand Tavernier

Post by villag »

J'ai déjà écrit, je ne sais plus ou que je préférais le Bertrand Tavernier commentateur que le BT réalisateur ; depuis j’ai vu DANS LA BRUME ÉLECTRIQUE que j'aime beaucoup, LA VIE ET RIEN D' AUTRE que j'adore, et je viens à l'instant de visionner LA PRINCESSE DE MONTPENSIER que je trouve très beau...; ce dernier film se terminant , comme LA VIE ET......par une très jolie lettre d'ailleurs ...!
F d F ( Fan de Ford )
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Bertrand Tavernier

Post by Max Schreck »

Laissez-passer, 2001
Portrait à nouveau convaincant d'un héros pleinement engagé, à la fois parfaitement compétent dans son métier, et qui respire l'humanité, la loyauté sans faille, sans jamais devenir niais. De même que le Torreton de Ça commence aujourd'hui, Gamblin ne donne jamais l'impression d'être un personnage en carton, qui serait trop beau pour être vrai. Pas vraiment de grosse intrigue solide, ici. On est "juste" là devant la restitution de quelques moments de la vie de quelques gens du cinéma sur deux-trois années emblématiques de l'Occupation, où chacun sera confronté aux conséquences de ses choix, s'efforcera se mener le combat selon la façon qu'il aura décidé, et sans pour autant oublier de vivre et d'aimer. Et même lorsqu'ils auront tout fait pour ne pas entacher leur conscience, certains auront encore à se justifier (l'épuration à venir a déjà germé). Avec une maestria et une assurance folle, Tavernier nous plonge dès l'ouverture dans le bain, quitte à ce qu'on rate quelques wagons de ce train de la vie, et on pourra légitimement se sentir parfois noyé par le flot d'infos, le réalisateur ne mettant en scène pratiquement que des personnalités réelles, en assez grand nombre qui plus est.

Et en même temps, malgré la documentation qu'on devine poussée très loin, associée aux connaissances sûres du cinéaste-cinéphile mais aussi, en prise encore plus directe avec l'époque, aux expériences des témoins d'alors, le film n'est jamais écrasé par le poids de la reconstitution. Semblant toujours en mouvement, il n'oublie pas d'être aussi, voire surtout, un grand spectacle, captivant et émouvant, avec de vrais personnages, des moments de drôlerie et des moments de suspense d'autant plus remarquables qu'ils nous épargnent les clichés obligés de tant de films déjà vus sur la Résistance. Par sa durée, comme par son ambition, Laissez-passer est un film qui impressionne sans intimider. On a plein d'atmosphères différentes, scènes de tournage, dîner, négociations, bombardements, courses, des intérieurs, des extérieurs de studio, et un casting très important où le moindre second rôle est incarné par des comédiens convaincants (j'ai toujours adoré Gamblin et il est ici formidablement entouré). Et la caméra de Tatave filme ce riche ensemble avec une aisance de tous les instants. Tout ça transpire plus que jamais un amour fou du cinéma, à la fois dans l'hommage rendu et dans la façon de tourner, ce qui ne peut que ravir le spectateur. Et plus je repense au film, plus les raisons que j'ai d'en faire l'éloge se multiplient.


Et je pense que tous ceux qui ont vu le film sont restés suspendus le temps de ce moment de grâce absolue qu'est la course cycliste de Gamblin-Devaivre, sur l'air des Pécheurs de perles chanté par Tino Rossi et somptueuseusement arrangé par Antoine Duhamel. Magnifique morceau de respiration, a priori pas en prise directe sur le récit et participant pourtant pleinement à la caractérisation d'un personnage qui s'abandonne entièrement à son engagement, qu'il soit politique ou sentimental.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89204
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Bertrand Tavernier

Post by Jeremy Fox »

Max Schreck wrote: Et je pense que tous ceux qui ont vu le film sont restés suspendus le temps de ce moment de grâce absolue qu'est la course cycliste de Gamblin-Devaivre, sur l'air des Pécheurs de perles chanté par Tino Rossi et somptueuseusement arrangé par Antoine Duhamel. Magnifique morceau de respiration, a priori pas en prise directe sur le récit et participant pourtant pleinement à la caractérisation d'un personnage qui s'abandonne entièrement à son engagement, qu'il soit politique ou sentimental.
En ce qui me concerne, oui :wink:
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15000
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Bertrand Tavernier

Post by Watkinssien »

Le plus beau moment de ce très beau film ! :D
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Michel2
Doublure lumière
Posts: 402
Joined: 19 Jun 16, 04:59

Re: Bertrand Tavernier

Post by Michel2 »

Soit dit en passant, comme ça, en sifflotant et en n'ayant l'air de rien, quelqu'un sait si par hasard StudioCanal aurait l'intention de sortir en BD le reliquat des Taverniers déjà édités en DVD ? Vu la sinistrose ambiante qui caractérise le marché, je ne me fais pas trop d'illusions mais ça ne mange pas de pain de poser la question à la cantonade.
Murnaldien
Stagiaire
Posts: 73
Joined: 18 Apr 08, 09:48

Re: Bertrand Tavernier

Post by Murnaldien »

-
Last edited by Murnaldien on 29 Apr 18, 17:51, edited 1 time in total.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 15860
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Bertrand Tavernier

Post by Supfiction »

Murnaldien wrote:Un assez passionnant entretien de Bertrand Tavernier à l'occasion de la sortie de son nouveau film :

https://www.filmotv.fr/news-cinema-film ... tml?play=1
Merci, entretien passionnant.
A ma grande surprise, et alors que j'ai souvent l'impression d'être à contre-courant de ce qui se dit ici comme ailleurs en préférant la fin heureuse de La Belle équipe (je ne trouve pas crédible la scène en question), Tavernier défend celle-ci contre l'autre qui est devenue la version définitive.
Murnaldien
Stagiaire
Posts: 73
Joined: 18 Apr 08, 09:48

Re: Bertrand Tavernier

Post by Murnaldien »

-
Last edited by Murnaldien on 29 Apr 18, 17:50, edited 1 time in total.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8483
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Bertrand Tavernier

Post by Alexandre Angel »

Image
Je ne vais pas ajouter grand chose à ce qui a déjà été dit ici d'enthousiaste sur ce Voyage, que ce soit sur le fond, comme sur la forme envers laquelle je ne serais pas sans réserves, aussi bénignes soient-elles (les apparitions physiques de Bertrand Tavernier ne se distinguent guère de ce qu'elles sont en bonus d'un dvd et j'aurais apprécié une auto-mise en scène plus originale ou bien, nettement moins casse-gueule, pas d'apparition du tout). Tout cela n'est pas bien méchant.
J'ai été avant tout frappé par deux choses inter agissantes l'une sur l'autre. D'abord j'ai trouvé le film extraordinairement électrisant. Je me doutais qu'il serait passionnant mais pas aussi scotchant sur le plan narratif. Et si je n'ai pu faire abstraction de l'exercice similaire instruit il y a plus de 20 ans par Martin Scorsese, ça a surtout été pour applaudir de quelle manière Tavernier, qui ne cesse à aucun moment d'être personnel, se réapproprie de façon très française la dialectique de sublimation dont le cinéaste new-yorkais a fait sa spécialité. A tel point que j'ai suivi ces 3h11 de projection dans un état de veille vitaminée que j'ai rarement ressentie à durée équivalente, surpassant, donc, sur ce terrain le docu de Scorsese. Ensuite, quelque chose m'a paru vraiment remarquable : la présence vocale de l'auteur, qu'elle soit off ou filmée. Tous ceux qui, comme moi, sont familiers des interventions de Tatave sur dvd constateront une énorme différence avec ces dernières : l'assurance du débit. On me dira que c'est normal. Le résultat n'en est pas moins là. J'adore écouter Tavernier parler cinéma, quelque soit le contexte mais il faut admettre qu'en bonus de dvd, son éloquence achoppe régulièrement, ou plutôt, se fraie un chemin à travers une forêt d'hésitations, d'onomatopées ("..là"), de bricolages sémantiques qui peuvent faire obstacle au confort de la réception même si notre patience est toujours récompensée, comme elle le serait dans la vraie vie, autour d'une bonne table. Or dans le Voyage, la parole omniprésente de Tavernier se montre disciplinée, précise, organisée, hypnotique, parfois susurrante, comme confidente. Ce n'est pas là le moindre des mérites du film car, outre le fait que Tavernier s'y montre remarquable narrateur, cette clarté d'exposition des mots fait que Le Voyage à travers le cinéma français est un film qui se regarde autant qu'il s'écoute dans la complémentarité la plus totale.
bogardofan
Assistant(e) machine à café
Posts: 111
Joined: 14 Nov 11, 14:38

Re: Bertrand Tavernier

Post by bogardofan »

Je vais voir ce soir ce formidable documentaire au Cameo de Nancy et Tavernier sera là ! Je m'en réjouis d'avance, car j'adore ce cinéaste !

Mais une seule chose m'inquiète ; y a t'il sur l'écran le nom des films ? En effet, je ne connais pas tout... Et j'aimerais bien trouver quelque part la liste complète de tous les extraits pour pouvoir voir ces films plus tard, soit en DVD soit à la TV soit en salles.

Qui peut me renseigner là dessus ? Merci d'avance

J'aimerais aussi qu'un autre passeur de films puisse faire l'équivalent de ce film en traitant les décennies suivantes.
User avatar
Spongebob
Producteur
Posts: 9064
Joined: 21 Aug 03, 22:20
Last.fm
Liste DVD
Location: Pathé Beaugrenelle

Re: Bertrand Tavernier

Post by Spongebob »

Les titres des films sont bien indiqués à l'écran, pas d'inquiétude.

La liste complète des extraits diffusés est disponible sur Allociné :

« L’HORLOGER DE SAINT-PAUL »
un film de Bertrand Tavernier,
©1974 STUDIOCANAL

« LYON, LE REGARD INTÉRIEUR »
un film de Bertrand Tavernier
© 1988 INSTITUT LUMIERE
LITTLE BEAR PRODUCTIONS

« DERNIER ATOUT »
un film de Jacques Becker
© 1942 STUDIOCANAL

« CASQUE D’OR »
un film de Jacques Becker
© 1952 STUDIOCANAL

« RENDEZ-VOUS DE JUILLET »
un film de Jacques Becker
© 1949 GAUMONT

« FALBALAS »
un film de Jacques Becker
© 1945 STUDIOCANAL

« GOUPI-MAINS ROUGES »
un film de Jacques Becker
© 1942 LES FILMS MINERVA

« ANTOINE ET ANTOINETTE »
un film de Jacques Becker
© 1947 GAUMONT

« EDOUARD ET CAROLINE »
un film de Jacques Becker
© 1951 STUDIOCANAL

« RUE DE L’ESTRAPADE »
un film de Jacques Becker
© 1952 CINEPHONIC
TF1 DROITS AUDIOVISUELS

«LES AMANTS DE MONTPARNASSE »
un film de Jacques Becker
© 1958 GAUMONT

« LE TROU »
un film de Jacques Becker
© 1960 STUDIOCANAL
MAGIC FILM S.P.A.

« TOUCHEZ PAS AU GRISBI »
un film de Jacques Becker
© 1954 STUDIOCANAL
TF1 DROITS AUDIOVISUELS- ANTARES FILMS

« LES SIÈGES DE L’ALCAZAR »
un film de Luc Moullet
© 1989 LES FILMS D’ICI

« MACAO, L’ENFER DU JEU »
un film de Jean Delannoy
© 1939 GAUMONT

« LA GRANDE ILLUSION »
un film de Jean Renoir
© 1937 STUDIOCANAL

« PARTIE DE CAMPAGNE »
un film de Jean Renoir,
© 1946 LES FILMS DU PANTHEON

« LA MARSEILLAISE »
un film de Jean Renoir
© 1938 STUDIOCANAL

« LA RÈGLE DU JEU »
un film de Jean Renoir
© 1939 LES GRANDS FILMS CLASSIQUES

« LE CRIME DE MONSIEUR LANGE »
un film de Jean Renoir
© 1935 STUDIOCANAL

« TONI »
un film de Jean Renoir
© 1934 GAUMONT

« LA CHIENNE »
un film de Jean Renoir
© 1931 Etablissements Braunberger-Richebé
1974 LES FILMS DU JEUDI

« LA BÊTE HUMAINE »
un film de Jean Renoir
©1938 STUDIOCANAL

« FRENCH CANCAN »
un film de Jean Renoir
© 1954 GAUMONT

« LE JOUR SE LÈVE »
un film de Marcel Carné
© 1939 STUDIOCANAL

« LA BELLE EQUIPE »
un film de Julien Duvivier
© 1936 SUCCESSIONS JULIEN DUVIVIER
ET CHARLES SPAAK

« REMORQUES »
un film de Jean Grémillon
© 1941 SEDIF Avec l’autorisation de MK2

« AU-DELÀ DES GRILLES »
un film de René Clément
© 1948 SOCIETE NOUVELLE
DE CINEMATOGRAPHIE (Groupe M6)

« SOUS LE SIGNE DU TAUREAU »
un film de Gilles Grangier
© 1968 GAUMONT

« LA NUIT EST MON ROYAUME »
un film de Georges Lacombe
© 1951 GAUMONT

« DES GENS SANS IMPORTANCE »
un film de Henri Verneuil
© 1955 TF1 DROITS AUDIOVISUELS – COFICITEL

« GAS-OIL »
un film de Gilles Grangier
© 1955 TF1 DROITS AUDIOVISUELS

« LE CHAT »
un film de Pierre Granier-Deferre
© 1970 STUDIOCANAL
MOVIETIME Srl

« LA VÉRITÉ SUR BÉBÉ DONGE »
un film de Henri Decoin
© 1951 GAUMONT

« VOICI LE TEMPS DES ASSASSINS »
un film de Julien Duvivier
© 1955 PATHE PRODUCTION
CINE ROMA
EDITIONS RENE CHATEAU

« LE DÉSORDRE ET LA NUIT »
un film de Gilles Grangier
© 1958 PATHE PRODUCTION

« LA TRAVERSÉE DE PARIS »
un film de Claude Autant-Lara
© 1956 GAUMONT

« LE PRÉSIDENT »
un film de Henri Verneuil
© 1960 CITE FILMS

« MAIGRET TEND UN PIÈGE »
un film de Jean Delannoy
© 1955 TF1 DROITS AUDIOVISUELS
JOLLY FILMS

« UN SINGE EN HIVER »
un film de Henri Verneuil
© 1961 CITE FILMS

« RAZZIA SUR LA CHNOUF »
un film de Henri Decoin
© 1954 GAUMONT

« EN CAS DE MALHEUR »
un film de Claude Autant-Lara
© 1958 EDITIONS RENE CHATEAU

« LES ASSASSINS DE L’ORDRE »
un film de Marcel Carné
© 1971 LCJ EDITIONS ET PRODUCTIONS

« HÔTEL DU NORD »
un film de Marcel Carné
© 1938 IMPERIAL FILM
Avec l’autorisation de MK2

« LES ENFANTS DU PARADIS »
un film de Marcel Carné
© 1945 PATHE PRODUCTION

« LES PORTES DE LA NUIT »
un film de Marcel Carné
© 1945 PATHE PRODUCTION

« LE QUAI DES BRUMES »
un film de Marcel Carné
© 1938 STUDIOCANAL

« MON FRÈRE JACQUES
PAR PIERRE PRÉVERT »
un film de Catherine Prévert
©2004 CATHERINE PREVERT

« L’ATALANTE »
un film de Jean Vigo
© 1933 GAUMONT

« QUATORZE JUILLET »
un film de René Clair
© 1933 TF1 DROITS AUDIOVISUELS

« UN CARNET DE BAL »
un film de Julien Duvivier
© 1937 GAUMONT

« JEUX INTERDITS »
un film de René Clément
© 1951 STUDIOCANAL

« ASCENSEUR POUR L’ÉCHAFAUD »
un film de Louis Malle
© 1957 GAUMONT

« UN CONDAMNÉ À MORT
S’EST ÉCHAPPÉ »
un film de Robert Bresson
© 1956 GAUMONT

« LA BELLE ET LA BÊTE »
un film de Jean Cocteau
© 1946 SOCIETE NOUVELLE DE
CINEMATOGRAPHIE (Groupe M6)
COMITE COCTEAU

« MADAME DE … »
un film de Max Ophuls
© 1953 GAUMONT

« LES ANGES DU PÉCHÉ »
un film de Robert Bresson
© 1943 EDITIONS GALLIMARD

« JUSTIN DE MARSEILLE »
un film de Maurice Tourneur
©1935 PATHE PRODUCTION

« BAGARRES »
un film de Henri Calef
© 1948 SOCIETE NOUVELLE
DE CINEMATOGRAPHIE (Groupe M6)

« JOSEPH KOSMA »
un film de Serge Le Péron
© 1996 LES FILMS D’ICI

« CET HOMME EST DANGEREUX »
un film de Jean Sacha
© 1953 EDITIONS RENE CHATEAU

« CA VA BARDER »
un film de John Berry
© 1954 EDITIONS RENE CHATEAU

« LUCKY JO »
un film de Michel Deville
© 1964 LES PRODUCTIONS JACQUES ROITFELD

« ALPHAVILLE, UNE ÉTRANGE
AVENTURE DE LEMMY CAUTION »
un film de Jean-Luc Godard
© 1965 STUDIOCANAL

« LES QUATRE CENTS COUPS »
un film de François Truffaut
© 1959 LES FILMS DU CARROSSE/SEDIF
Avec l’autorisation de MK2

« TIREZ SUR LE PIANISTE »
un film de François Truffaut
© 1960 LES FILMS DE LA PLEIADE
Avec l’autorisation de MK2

« ESPOIR »
un film de André Malraux
© 1938 LES DOCUMENTS CINEMATOGRAPHIQUES

« ALLO BERLIN ? ICI PARIS ! »
un film de Julien Duvivier
© 1931 CHRISTIAN DUVIVIER

« LE GARÇON SAUVAGE »
un film de Jean Delannoy
© 1951 GAUMONT

« OCTOBRE À PARIS »
un film de Jacques Panijel
© 1962 LES FILMS DE L’ATALANTE

« REMOUS »
un film de Edmond T.Gréville
© 1933 GLORIA MOORES
EDMOND T.GREVILLE ESTATE

« MENACES »
un film de Edmond T.Gréville
© 1939 EDITIONS RENE CHATEAU

« LE DIABLE SOUFFLE »
un film de Edmond T.Gréville
© 1947 STUDIOCANAL

« NOOSE »
un film de Edmond T.Gréville
© 1948 RENOWN PICTURES LTD

« SOUS LES TOITS DE PARIS »
un film de René Clair,
© 1930 TF1 DROITS AUDIOVISUELS

«BOB LE FLAMBEUR »
un film de Jean-Pierre Melville
© 1955 STUDIOCANAL

« DEUX HOMMES DANS
MANHATTAN »
un film de Jean-Pierre Melville
© 1958 GAUMONT

« LE DOULOS »
un film de Jean-Pierre Melville
© 1962 STUDIOCANAL
COMPAGNIA CINEMATOGRAFICA
CHAMPION S.P.A.

« LÉON MORIN PRÊTRE »
un film de Jean-Pierre Melville
© 1961 STUDIOCANAL
COMPAGNIA CINEMATOGRAFICA
CHAMPION S.P.A.

« SOUS LE NOM DE MELVILLE »
un film d’Olivier Bohler
© 2008 NOCTURNES PRODUCTION
INSTITUT NATIONAL DE L’AUDIOVISUEL

« L’ARMÉE DES OMBRES »
un film de Jean-Pierre Melville
© 1969 STUDIOCANAL
FONO ROMA

« LE SAMOURAÏ »
un film de Jean-Pierre Melville
© 1967 PATHE PRODUCTION
FILMEL
FIDA CINEMATOGRAFICA

« ADIEU PHILIPPINE »
un film de Jacques Rozier
© 1960 JACQUES ROZIER

« CLÉO DE 5 À 7 »
un film de Agnès Varda
© 1994 AGNES VARDA ET ENFANTS

« LANDRU »
un film de Claude Chabrol
© 1962 STUDIOCANAL

« PIERROT LE FOU »
un film de Jean-Luc Godard
© 1965 STUDIOCANAL
SOCIETE NOUVELLE DE CINEMATOGRAPHIE
DINO DE LAURENTIIS CINEMATOGRAFICA S.P.A.

« LE MÉPRIS »
un film de Jean-Luc Godard
© 1963 STUDIOCANAL
COMPAGNIA CINEMATOGRAFICA
CHAMPION S.P.A.

« LA 317E SECTION »
un film de Pierre Schoendoerffer
© 1964 STUDIOCANAL
BENITO PEROJO

« CLASSE TOUS RISQUES »
un film de Claude Sautet
© 1959 TF1 DROITS AUDIOVISUELS
ZEBRA FILMS

« LA VIE DE CHÂTEAU »
un film de Jean-Paul Rappeneau
© 1965 TF1 DROITS AUDIOVISUELS
LA GUEVILLE
COBELA FILMS

« LE FAUVE EST LÂCHÉ »
un film de Maurice Labro
© 1959 STUDIOCANAL

« OH ! QUÉ MAMBO ! »
un film de John Berry
© 1958 GAUMONT

« LES CHOSES DE LA VIE »
un film de Claude Sautet
© 1969 STUDIOCANAL
FIDA CINEMATOGRAFICA

« MAX ET LES FERRAILLEURS »
un film de Claude Sautet
© 1971 STUDIOCANAL

« PANIQUE »
Un film de Julien Duvivier
© 1946 TF1 DROITS AUDIOVISUELS