La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

A serious man
Assistant(e) machine à café
Posts: 299
Joined: 15 Feb 13, 21:24
Location: Bates motel

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by A serious man »

Thaddeus wrote: Je peux me tromper, mais il me semble de plus que l'histoire ne se déroule pas exactement à notre époque ; je l'imagine plutôt se passer dans le milieu des années 90.
C'est le cas de BD ou tout est daté puisque le fil rouge est un journal intime, l'histoire commence en 1995 je crois, et se termine sous la présidence de Sarkozy (on voit brièvement des images de son élection ) le film est plus flottant quand a sa temporalité il me semble avoir lu quelques part un résumé qui situait tout au début de la décennie 2000, mais rien ne semble l'indiquer dans le film, donc je pense qu'on peut considérer que Kechiche s’aligne sur la bande dessiné
"Il ne faut pas être timide avec la caméra. Il faut lui faire violence, la pousser jusque dans ses derniers retranchements, parce qu'elle est une vile mécanique. Ce qui compte, c'est la poésie."

Orson Welles
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Thaddeus »

Roy Neary wrote:je reste stupéfait devant le ridicule des scènes mettant en parallèle les familles respectives d'Adèle et d'Emma. Je ne comprends pas comment Kechiche, qui est d'une telle justesse dans l'expression des sentiments, peut être aussi lourdaud et caricatural dans sa sociologie de pacotille qui caractérise ces profils sociaux.
Et moi je suis pour le coup un peu surpris devant des réactions aussi tranchées. Tout est question de ressenti bien sûr, et je suis bien d'accord pour dire que ce n'est pas sur ce point que Kechiche a la main la plus juste, mais à vous entendre on a l'impression d'être devant La Vie est un long fleuve tranquille, entre les LeQuesnoy et les Groseille. Ridicule ? Caricatural ? Vraiment ?

Personnellement j'ai vu deux familles dépeintes de façon un peu schématique, mais de manière tout à fait crédible, et observées avec la même attention, sans jugement de valeurs.
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25558
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Ouf Je Respire »

Roy Neary wrote:Mais je reste dans une vraie incompréhension. Comme d'autres l'ont souligné, je reste stupéfait devant le ridicule des scènes mettant en parallèle les familles respectives d'Adèle et d'Emma. Je ne comprends pas comment Kechiche, qui est d'une telle justesse dans l'expression des sentiments, peut être aussi lourdaud et caricatural dans sa sociologie de pacotille qui caractérise ces profils sociaux. Je ne dis pas que cela gâche entièrement le film, mais je suis étonné de la mansuétude générale à l'égard de ses séquences. S'il s'était agi d'un autre cinéaste, qu'est-ce que ce dernier se serait pris sur la gueule. :lol:
:shock: DANS MES BRAS! :D :D :D
Roy Neary wrote:Enfin, je suis de ceux qui qui préfèrent l'érotisme (même chaud bouillant) à l'étalage de sexe "en-veux-tu-en-voilà" (même si je sais qu'il y a des effets spéciaux) qui me finit par me faire complètement sortir de la scène ; ce n'est pas du tout du puritanisme de ma part, je trouve simplement ça trop facile, j'associe ce choix à un refus d'un travail élaboré de mise en scène.
:shock: DANS MES BRAS! :D :D :D
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25558
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Ouf Je Respire »

Thaddeus wrote:Personnellement j'ai vu deux familles dépeintes de façon un peu schématique, mais de manière tout à fait crédible, et observées avec la même attention, sans jugement de valeurs.
Bon. Je respecte ton point de vue. Perso, la séquence du "Non, mais sinon, vous avez un vrai boulot à côté?", je l'ai vécu chez moi, donc ce type de phrase existe dans chaque famille, mais le découpage autour de cette phrase amène à une tension que j'ai senti proche d'un sketch d'humoriste. Le montage et les dialogues me faisaient deviner la phrase qui allait venir. Quand ça me fait ça, j'ai tendance à classer ce type de scène dans la catégorie "cliché et peu subtil".
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
A serious man
Assistant(e) machine à café
Posts: 299
Joined: 15 Feb 13, 21:24
Location: Bates motel

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by A serious man »

Thaddeus wrote:Personnellement j'ai vu deux familles dépeintes de façon un peu schématique, mais de manière tout à fait crédible, et observées avec la même attention, sans jugement de valeurs.
un peu schématique c'est un euphémisme, pour les jugements de valeurs, j'ai trouvé la séquence du repas chez les parents d'Adéle profondément condescendante, ce n'était peut être pas le but mais c'est ainsi que j'ai ressenti face a cette suite de clichés (concernant les deux familles). Après encore une fois ce qui me gène c'est qu'un schématisme aussi voyant se retrouve dans un film qui affiche avec insistance son ambition de réalisme, qui semble nous dire a chaque plan qu'il filme la vie sans fard

Ce serais exagéré de dire que c'est exactement comme dans la vie est un long fleuve tranquille mais je doit avouer que j'y ais un peu penser face aux deux séquences de repas familiaux. Dans la vie est un long fleuve tranquille au moins le parti pris caricaturale est assumés et justifié par le caractère satirique du film et surtout tout le monde en prend pour son grade
"Il ne faut pas être timide avec la caméra. Il faut lui faire violence, la pousser jusque dans ses derniers retranchements, parce qu'elle est une vile mécanique. Ce qui compte, c'est la poésie."

Orson Welles
A serious man
Assistant(e) machine à café
Posts: 299
Joined: 15 Feb 13, 21:24
Location: Bates motel

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by A serious man »

Ouf, tonton machin wrote:
Thaddeus wrote:Personnellement j'ai vu deux familles dépeintes de façon un peu schématique, mais de manière tout à fait crédible, et observées avec la même attention, sans jugement de valeurs.
Bon. Je respecte ton point de vue. Perso, la séquence du "Non, mais sinon, vous avez un vrai boulot à côté?", je l'ai vécu chez moi, donc ce type de phrase existe dans chaque famille, mais le découpage autour de cette phrase amène à une tension que j'ai senti proche d'un sketch d'humoriste. Le montage et les dialogues me faisaient deviner la phrase qui allait venir. Quand ça me fait ça, j'ai tendance à classer ce type de scène dans la catégorie "cliché et peu subtil".

voila c'est a peu prés ce que j'ai ressenti aussi
"Il ne faut pas être timide avec la caméra. Il faut lui faire violence, la pousser jusque dans ses derniers retranchements, parce qu'elle est une vile mécanique. Ce qui compte, c'est la poésie."

Orson Welles
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Strum »

Le discours social de ces scènes est aussi schématique et caricatural que certaines thèses de Bourdieu sur le "capital culturel" comme facteur de différenciation et de discrimination entre les classes sociales. Voir ce graphique de Bourdieu qui nous apprend que la marche serait de gauche et les échecs de droite, la guitare de gauche et le piano de droite, le football de gauche et la pétanque de droite. Sans commentaire...

Image
xave44
Machino
Posts: 1087
Joined: 20 Nov 11, 22:07

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by xave44 »

Mangus wrote:Voila par exemple le genre de papier qui m'agace prodigieusement:

http://cheekmagazine.fr/contributions/k ... lesbienne/

Connaissant le travail de la demoiselle et sa violence personnelle quand elle n'a pas ce qu'elle veut (sur les réseaux sociaux par exemple), c'est une suite logique et une posture absurde pour maintenir sa vision de l'homosexualité dans un ghetto. Seules les lesbiennes pourraient comprendre les lesbiennes. Si le sujet vous intéresse, tentez son dernier film Much more pussy.
Je suis allé sur son site et j'ai trouvé dans la partie Conférences & jury (cette manie de mettre de l'anglais partout...) ceci :
How to direct a sex scene , LGBT Center, Tel Aviv, Israel.06/10
Tout s'explique donc...
xave44
Machino
Posts: 1087
Joined: 20 Nov 11, 22:07

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by xave44 »

Strum wrote:Le discours social de ces scènes est aussi schématique et caricatural que certaines thèses de Bourdieu sur le "capital culturel" comme facteur de différentiation et de discrimination entre les classes sociales. Voir ce graphique de Bourdieu qui nous apprend que la marche serait de gauche et les échecs de droite, la guitare de gauche et le piano de droite, le football de gauche et la pétanque de droite. Sans commentaire...

Image
Heu... j'ai un problème Houston ! J'ai une guitare ET un piano ! :mrgreen: :arrow:

Ce graphique nous révèle la vérité : Bourdieu n’était pas un sociologue, c'était un comique.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24130
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by tenia »

AtCloseRange wrote:
Père Jules wrote: A Jarny je ne sais pas mais dans mon coin, des conversations de ce niveau j'en entends régulièrement dans le bus... C'est excessivement navrant j'en conviens, mais ça existe.
Je pense aussi que ça n'a rien de caricatural (et que la réalité l'est souvent bien davantage que ça).
D'autres l'ont expliqué déjà, mais plus que la réaction, j'ai aussi trouvé la scène hystérique et excessive.
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12224
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Jack Griffin »

xave44 wrote: Ce graphique nous révèle la vérité : Bourdieu n’était pas un sociologue, c'était un comique.
En même temps moqué les différenciations de pratiques culturels et la théorie de Bourdieu par ce seul graphique c'est aussi très comique. En fait non, c'est naze. :D
Borislehachoir
Machino
Posts: 1344
Joined: 17 Feb 06, 14:34

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Borislehachoir »

Thaddeus wrote:
Roy Neary wrote:je reste stupéfait devant le ridicule des scènes mettant en parallèle les familles respectives d'Adèle et d'Emma. Je ne comprends pas comment Kechiche, qui est d'une telle justesse dans l'expression des sentiments, peut être aussi lourdaud et caricatural dans sa sociologie de pacotille qui caractérise ces profils sociaux.
Et moi je suis pour le coup un peu surpris devant des réactions aussi tranchées. Tout est question de ressenti bien sûr, et je suis bien d'accord pour dire que ce n'est pas sur ce point que Kechiche a la main la plus juste, mais à vous entendre on a l'impression d'être devant La Vie est un long fleuve tranquille, entre les LeQuesnoy et les Groseille. Ridicule ? Caricatural ? Vraiment ?

Personnellement j'ai vu deux familles dépeintes de façon un peu schématique, mais de manière tout à fait crédible, et observées avec la même attention, sans jugement de valeurs.
Ben c'est à dire que :
- Adèle n'aime pas les huitres (haha, METAPHOOOORE).
- Puis faut dire que chez Adèle, on aime pas les huîtres.
- Par contre chez Emma, famille recomposée-moderne, on adore ça.
- Hum, en fait Adèle, elle adore les huîtres une fois qu'elle a accepté d'y goûter !

Je vois même pas comment tu peux faire PLUS caricatural que ça. Ah si, en filmant des pauvres qui mangent goulûment la bouche ouverte - j'ai mangé un certain nombre de fois chez des prolos et curieusement les miens fermaient la bouche à table - pendant que les riches dégustent avec retenue.

Tout cela étant dit sans cosigner une seconde les lesbiennes hystériques qui s'attribuent le droit de dicter selon la sexualité de quelqu'un ce qu'il a le droit de faire.
xave44
Machino
Posts: 1087
Joined: 20 Nov 11, 22:07

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by xave44 »

Jack Griffin wrote:
xave44 wrote: Ce graphique nous révèle la vérité : Bourdieu n’était pas un sociologue, c'était un comique.
En même temps moqué les différenciations de pratiques culturels et la théorie de Bourdieu par ce seul graphique c'est aussi très comique. En fait non, c'est naze. :D
Les fautes d'orthographe c'est naze aussi.. :P
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16310
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Supfiction »

Thaddeus wrote:
Roy Neary wrote:je reste stupéfait devant le ridicule des scènes mettant en parallèle les familles respectives d'Adèle et d'Emma. Je ne comprends pas comment Kechiche, qui est d'une telle justesse dans l'expression des sentiments, peut être aussi lourdaud et caricatural dans sa sociologie de pacotille qui caractérise ces profils sociaux.
Et moi je suis pour le coup un peu surpris devant des réactions aussi tranchées. Tout est question de ressenti bien sûr, et je suis bien d'accord pour dire que ce n'est pas sur ce point que Kechiche a la main la plus juste, mais à vous entendre on a l'impression d'être devant La Vie est un long fleuve tranquille, entre les LeQuesnoy et les Groseille. Ridicule ? Caricatural ? Vraiment ?

Personnellement j'ai vu deux familles dépeintes de façon un peu schématique, mais de manière tout à fait crédible, et observées avec la même attention, sans jugement de valeurs.
Kore-Eda fait plus ou moins un même parallèle entre famille bourgeoise et famille modeste dans Tel père tel fils, mais avec infiniment plus de finesse, il me semble.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89939
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche - 2013)

Post by Jeremy Fox »

Supfiction wrote: Kore-Eda fait plus ou moins un même parallèle entre famille bourgeoise et famille modeste dans Tel père tel fils, mais avec infiniment plus de finesse, il me semble.
Oui enfin si on commence à comparer deux styles de cinéma antinomiques de deux cultures en totale opposition, ça ne veut strictement rien dire. Personne n'a jamais eu l'idée de comparer Ozu et Pialat quant il s'agissait de deux cinéastes parlant de la famille ou de la jeunesse par exemple. J'apprécie autant Kore-Eda que Kechiche mais n'attends pas du tout la même chose de leur cinéma respectif.