The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 40887
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by Rockatansky »

J'ai pas dit que la combi lui allait juste que ça lui faisait un beau cul,c'est tout. Après tout se discute
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7399
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by Dunn »

Demi-Lune wrote: En plus, j'ai même eu le droit à un entracte de 10 minutes au milieu du film. :mrgreen:
Tu l'as vu où si c'est pas indiscret de te demander?
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2716
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by Harkento »

Excellente critique Demi-Lune !

Je voudrais savoir, personne n'a été choqué ou plutôt interloqué par le conservatisme des frêres Nolan ? Si on devait jouer les psychanalystes du dimanche, on a vraiment l'impression que pour eux, la révolution mène forcément au totalitarisme, à la dictature, incarné par Bane. Et même à la fin, c'est les flics qui affrontent le badguy et sa clique. D'un point de vue morale, je trouve ça limite puéril .... m'enfin !!

Excellente critique du J.M. Frodon :
http://www.slate.fr/story/59963/dark-kn ... pher-nolan
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7399
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by Dunn »

Les frères Nolan ont uniquement repris la "politique" de Bane du personnage tel qu'il est dans le comic-book.
mannhunter
Laspalès
Posts: 15917
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by mannhunter »

Rockatansky wrote:J'ai pas dit que la combi lui allait juste que ça lui faisait un beau cul,c'est tout.

Gounou wrote:Pour l'érotisme, il faudra se contenter d'un petit bisou de groupie.
oui et en parlant de ça le petit bisou entre Catwoman et Batman à la fin j'ai trouvé ça limite nawak..
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 40887
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by Rockatansky »

Tu crois que je passe mon temps à regarder tous les liens que tu postes ? :mrgreen:
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7399
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by Dunn »

mannhunter wrote:
oui et en parlant de ça le petit bisou entre Catwoman et Batman à la fin j'ai trouvé ça limite nawak..
Ah non c'est un magnifique baiser d'adieu...
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14403
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by Demi-Lune »

Harkento wrote:Je voudrais savoir, personne n'a été choqué ou plutôt interloqué par le conservatisme des frêres Nolan ? Si on devait jouer les psychanalystes du dimanche, on a vraiment l'impression que pour eux, la révolution mène forcément au totalitarisme, à la dictature, incarné par Bane. Et même à la fin, c'est les flics qui affrontent le badguy et sa clique. D'un point de vue morale, je trouve ça limite puéril .... m'enfin !!
Sans oublier le petit gosse tout mimi, tout innocent, qui chante l'hymne américain sous des milliers de regards attendris ! :o
Blague à part, c'est l'antagonisme classique entre le Bien et le Mal, qui structure n'importe quelle histoire de superhéros. Les forces de l'ordre sont les gentils et les fouteurs de merde les méchants. Je ne sais pas si ça s'appelle du conservatisme, pour moi c'est simplement du bon sens. :mrgreen: Mais c'est vrai qu'il serait intéressant d'en faire une analyse politique, des Batman de Nolan. Ces films sont traversés par l'angoisse de l'effondrement d'un monde, c'en est d'ailleurs flippant tant on a l'impression que c'est bientôt la Fin des Temps, que notre société est la nouvelle Babylone, qu'il est temps pour nous, pauvres pécheurs, d'expier nos fautes. L'obsession des Nolan pour la Justice, la régénération (Batman, Dent, Gordon, le Joker, Bane, tous veulent bouleverser les choses à leur manière), la moralisation de la vie publique, a quelque chose de très actuel tant elle illustre une crise de confiance mondiale en les institutions (Justice, police, politiques...), en leur capacité à exercer correctement et sainement ses missions. S'ils chargent certes la mule dans leur pseudo hantise eschatologique de la décadence sociétale, les Batman de Nolan sont, quand même, peut-être les films US qui ont au fond le mieux cerné un certain esprit bien de notre époque, ce désarroi des peuples face à un système qu'ils jugent injuste, sclérosé et insensé, leur espoir en un ordre nouveau. Il y avait tout le volet de la criminalité et de la corruption dans les opus précédents, là c'est la décadence du capitalisme. On pourrait penser que ces films sont assez réacs dans la manière dont ils orchestrent la légende Batman, celui qui justement a les couilles de mettre les mains dans le cambouis pour changer les choses. Sauf que les frères Nolan sont suffisamment intelligents pour ne pas tomber dans le pensum droitier en étoffant constamment le personnage de Batman d'une dualité capitale, déterminante, entre son statut de héros et le problème fondamentalement éthique de son action extra-judiciaire, c'est-à-dire sa légitimité. Or cette légitimité n'est jamais rendue évidente par les 3 scénarios. Du coup, je ne sais pas si on peut dire des Batman de Nolan qu'ils sont conservateurs. Il me semble qu'ils sont politiquement assez nuancés, complexes, à l'image du personnage. Car au final, le triomphe du héros est loin d'être évident et la régénération espérée du système, des plus timides, non ?

Quant à Bane, mon frère me disait qu'il pourrait prendre sa carte au NPA. Mais pour moi, le bouleversement qu'il prône n'a rien de révolutionnaire, le plan ne vise en rien à l'avènement d'un système plus équitable, c'est juste une utopie eschatologique se gargarisant du désespoir et de la destruction. Un peu comme pour le Joker : il veut juste voir les hommes s'entre-détruire, et son coup de force anticapitaliste n'apparaît pas tellement être un coup politique ou idéaliste, juste pratique. Frapper au cœur de Gotham là où ça fait mal. D'ailleurs, Bane n'est pas un penseur, ce n'est que l'exécutant d'un plan qui vise tout bêtement à l'achèvement de tout, comme un Jugement dernier atomique qui laverait l'Humanité de ses péchés. Dans The Dark Knight Rises, c'est vrai qu'on baigne dans un certain vœu lancinant de justice sociale (l'attaque contre la Bourse, Wayne Entreprise en ruine, le personnage de Catwoman qui prend aux riches, les orphelinats sans fonds), mais au final le film n'est pas tellement moralisant (la chute du capitalisme n'est que le préambule de l'engloutissement programmé de tout notre monde ; les voleurs sont plus (Bane) ou moins (Catwoman) négativement caractérisés) et les considérations sur l'argent sont beaucoup moins approfondies que celles sur la Justice, la démocratie et la légitimité dans The Dark Knight.
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 24557
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by ed »

Demi-Lune wrote:une utopie eschatologique
Une utopipi-caca, en quelque sorte.

Voilà. C'est tout. Pardon.
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 40887
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by Rockatansky »

Demi-Lune wrote: Sans oublier le petit gosse tout mimi, tout innocent, qui chante l'hymne américain sous des milliers de regards attendris ! :o
Comme dans 90% des matchs de saison régulière du sport américain
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45538
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by Flol »

Rockatansky wrote:
Demi-Lune wrote: Sans oublier le petit gosse tout mimi, tout innocent, qui chante l'hymne américain sous des milliers de regards attendris ! :o
Comme dans 90% des matchs de saison régulière du sport américain
100% des matchs de saison régulière du sport américain sont précédés de l'hymne américain (voire canadien aussi, parfois), mais la proportion d'hymne chanté un peu faussement par un petit gosse tout mimi...c'est plus de l'ordre de 10%, hein.
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 40887
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by Rockatansky »

Ratatouille wrote:
Rockatansky wrote: Comme dans 90% des matchs de saison régulière du sport américain
100% des matchs de saison régulière du sport américain sont précédés de l'hymne américain (voire canadien aussi, parfois), mais la proportion d'hymne chanté un peu faussement par un petit gosse tout mimi...c'est plus de l'ordre de 10%, hein.
C'est quand même plus fréquent que ça de voir des jeunes chanter l'hymne tu n'as qu'à voir sur YouTube mais tu as raison, ils auraient du prendre une vieille qui chante faux ça aurait été plus inattendu
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2716
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by Harkento »

Demi-Lune wrote: Blague à part, c'est l'antagonisme classique entre le Bien et le Mal, qui structure n'importe quelle histoire de superhéros. Les forces de l'ordre sont les gentils et les fouteurs de merde les méchants. Je ne sais pas si ça s'appelle du conservatisme, pour moi c'est simplement du bon sens. :mrgreen:
Ce que tu dis me pose problème mais c'est peut être parce que je ne connais pas assez les comics, leur mythologie mais aussi la 'culture' américaine. Mais quand tu dis "Les forces de l'ordre sont les gentils et les fouteurs de merde les méchants", on est, quoi qu'il se passe, dans une vision puéril des choses, isn't it ? Les auteurs de comics en ont un peu dans le crâne, non ? Plus personne aujourd'hui n'est assez bête pour croire que les forces de l'ordre c'est le Bien et les fouteurs de merde le Mal. La réalité est justement plus complexe que ça !Mais il est vrai que les américains ont une vision idéalisée des choses, le méchant il est forcément en noir et pas sympa et le gentil est forcément blanc et gentil ^^. Après, s'ils sont fidèles au scénario de la BD, ok d'accord, mais même si c'est vrai, alors les scénaristes sont aussi des conservateurs, mais passons. Les frères Nolan font un bon portrait de notre époque, certes, mais je trouve leur approche très ambigu en fait. Je trouve que leur peinture sociale est plutôt réussis (la crise financière, désarroi des peuples, etc), mais au delà de ça, ils n'ont aucun point de vue à apporter sur la chose ; en tout cas, moi, il ne m'apporte rien de bien pertinent sur le sujet ..... juste du divertissement. Autant dans TDK, ils parviennent à mon sens grâce au montage, à l'histoire, aux dialogues, au découpage, à donner une véritable illustration de notre époque, autant sur celui-ci, avec son récit explicatif, on est dans les mêmes poncifs en plus racoleurs.

Je veux bien que dans certains récits fantastiques ou mythologiques, le bien = blanc et le mal = noir, mais le monde de Batman ressemble quand même beaucoup au notre, non ? :roll: . Donc, utilisé cette imagerie dans un récit qui prétend parlé de notre époque c'est justement être un peu puéril. On ne peut pas aborder notre époque avec ce symbolisme car la réalité est plus complexe et les frères Nolan jouent sur les deux tableaux sans se positionner à mes yeux. Au final, je me dis simplement qu'ils se servent de notre réalité sociale pour construire autour de ça les enjeux dramatiques du film. Et je trouve ça facile.
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 40887
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by Rockatansky »

Les comics sont destinés à la base à un public de 10/14 ans, et oui les enjeux sont très clairement définis, qu'un public plus adulte s'en soit emparé n'en change pas la cible première. Après certains auteurs (Miller entre autre) ont complexifié la chose.
Après si c'est facile, juste fait le...
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: The Dark Knight Rises (Christopher Nolan - 2012)

Post by jacques 2 »

Demi-Lune wrote: peu les boules que ce qui devait être la plus grande épreuve de Batman soit finalement ce Menu Maxi Best-Of insipide.
C'est bien la tendance générale qui se dégage à la lecture du topic : mais bon, j'irai quand même ...

Un Mac Do, cela passe mieux en semaine que le WE souvent consacrés à des repas plus élaborés ...

Très inquiet de lire, sous la plume de Demi Lune, qu'il préfère presque le Bane de Schumacher ... :?

Par ailleurs, et tout ce que je lis ci-dessus à propos du 3e opus, ne me fera à l'évidence pas revenir sur cette impression : c'est bien la surcharge et l'absence de "ligne claire" scénaristique qui me semblent constituer les grosses faiblesses de la conception de Nolan ...

Traiter sérieusement le mythe du super-héros ? Pourquoi pas ? Je trouve que l'"Incassable" de Shyamalan est une vraie réussite à cet égard car le traitement demeure assez minimaliste ...

Nolan a quant à lui le cul entre deux chaises : il veut réaliser un "Batman dark" mais en oubliant que traiter un tel personnage impose un regard quand même un peu décalé (je ne parle pas d'"humour" à la Schumacher, évidemment), sous peine de tomber dans le ridicule et le pompeux au moins par moments ...

Et comme pour donner plus de poids et de matière à sa démarche, Nolan empile des couches et des couches de tout et n'importe quoi (musique, dialogues lourds et redondants, personnages inutiles, ...) qui ne cessent d'alimenter un discours ultra-convenu (le personnage de Freeman moralement effarouché à la fin du 2e opus) et une absence quasi totale de sexualité (on parle de choses sérieuses, ici ...) : tout cela m'avait amené à penser que c'était la folie et la démarche anarchiste du Joker qui faisaient tout l'intérêt - peut être le seul finalement - du 2e film ...

Le joker (ou son assistante, ce qui aurait peut être été une bonne idée ?) n'étant plus (pas) là, je ne pense pas que c'est ce 3e film (encore apparemment plus surchargé ...) qui me fera changer d'avis : "Batman, le défi" avait adopté - à mes yeux et à ceux de bien d'autres, l'angle d'approche idéal pour ces personnages ... :)
Last edited by jacques 2 on 29 Jul 12, 13:21, edited 3 times in total.