Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15056
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by Watkinssien »

Au temps pour moi... :arrow:
Image

Mother, I miss you :(
joe-ernst
Décorateur
Posts: 3724
Joined: 20 Mar 06, 15:11
Location:

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by joe-ernst »

Lord Henry wrote:L'italie vue par les américains, je la préfère dans un tout autre cinéma que celui compassé de James Ivory:
Nous n'avons pas dû voir les mêmes films... :roll:
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie
joe-ernst
Décorateur
Posts: 3724
Joined: 20 Mar 06, 15:11
Location:

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by joe-ernst »

Jack Carter wrote:
Jeremy Fox wrote:Les anglo-saxons en Italie, j'adore ça. Mulligan et son Come September, Ivory et sa chambre avec vue, Daves et son Rome Adventure, Wyler et ses vacances romaines... tous des films qui me procurent un immense plaisir.
et Wilder et son Avanti 8)
ou Negulesco et sa charmante Fontaine des amours...
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie
Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7258
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by Cathy »

Je ne trouve pas l'Italie suggérée par Wilder aussi poétique que celle évoquée par les autres réalisateurs. Il y a une part énorme de caricature dans Avanti même si les paysages sont magnifiques !
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89627
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by Jeremy Fox »

joe-ernst wrote:
Jack Carter wrote: et Wilder et son Avanti 8)
ou Negulesco et sa charmante Fontaine des amours...
Exact ; ce fut une bonne surprise que ce film
Lord Henry
A mes délires
Posts: 9467
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by Lord Henry »

Et puis Venise fournit des stock-shots et des transparences du meilleur effet:

Image
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by julien »



:arrow:
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by riqueuniee »

julien wrote:
Un remake musical, version eighties ?
:arrow:
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by julien »

C'est un clip réalisé par Mary Lambert, qui fera ensuite carrière dans le cinéma d'épouvante. Elle aurait mieux fait de rester dans le vidéoclip soit dit en passant.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 50759
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by Roy Neary »

Jeremy Fox wrote:La version longue à la réouverture du site avec le test du très beau DVD :wink:
Et voilà !
DVDClassik fait sa rentrée avec ce beau film de David Lean. :D
Pour la lire la chronique du DVD Carlotta, c'est par ici : Vacances à Venise / Carlotta
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14350
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by Demi-Lune »

Image Image Image

Vous pourrez me compter dans le camp des conquis. Vacances à Venise est un film charmant, formellement prestigieux (putain ces couleurs), mais surtout je retiens la classe de Lean qui consacre 1h40 pour dresser le portrait d'une femme mature promise à finir vieille fille. Dans un cinéma où les actrices sont souvent tacitement considérées comme bonnes pour la casse passés 40 ans, faire de la solitude et du malheur sentimental d'une quadra le thème principal est quand même plutôt gonflé. Cela rend le film précieux à mes yeux parce qu'il ne me vient que peu d'exemples en tête de films qui mettent en scène les déceptions sentimentales ou états d'âme de femmes vieillissantes. Vacances à Venise se lit dès lors comme un formidable écrin dédié à la beauté mûre de Katharine Hepburn et comme une sorte de revanche sur la phallocatrie hollywoodienne avide de jeunes starlettes. La qualité du jeu de l'actrice, qui illumine le film tout en lui infusant son indicible mélancolie, permet de compenser du coup largement les facilités d'écriture (quoique le film n'en demeure pas moins efficace voire par moments très subtil et émouvant) ou les autres personnages stéréotypés. Le second argument restant le sens spectaculaire de Lean pour le visuel : on est plus que servi avec ces images renversantes de la Sérénissime, dont le pouvoir d'émerveillement est parfaitement retranscrit au travers du point de vue de notre touriste américaine un peu gauche. L'arrivée sur la place Saint-Marc est magnifique, le travelling avant a un effet de découverte magique particulièrement fort. Presque du Spielberg avant l'heure ! :mrgreen: Au final, sans doute pas un chef-d’œuvre mais un travail assez remarquable, entre le délice et l'amertume.

P.S. : Rossano Brazzi me fait penser à Éric Besson.

Des plans et des couleurs qui sont beaux.
Image Image Image Image Image Image
Last edited by Demi-Lune on 8 Mar 12, 17:23, edited 1 time in total.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by AtCloseRange »

Le côté dépliant touristique et les maniérismes de Hepburn (amplifiés avec l'âge) m'ont fait rapidement décrocher.
Image
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15730
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by Père Jules »

AtCloseRange wrote:Le côté dépliant touristique et les maniérismes de Hepburn (amplifiés avec l'âge) m'ont fait rapidement décrocher.
J'ai eu un peu le même problème que toi. C'est beau certes, mais c'est sans doute "trop" beau.
Par ailleurs, j'ai trouvé Hepburn et le gamin agaçants.
Cette intimité à ciel ouvert ne m'a qu'à moitié convaincu.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14350
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by Demi-Lune »

Père Jules wrote:C'est beau certes, mais c'est sans doute "trop" beau.
:|

Ça ne m'étonne qu'à moitié qu'on reproche au film son côté carte postale, mais d'un autre côté on suit le point de vue de Hepburn qui découvre tout ça avec des yeux émerveillés. C'est les vacances, c'est beau, il fait chaud, c'est l'été. Avec la petite romance à gondole en prime. Je me demande si Lean ne pousse pas volontairement les chromos pour mieux détourner les clichés, quand la beauté de Venise ne suffira plus à dissimuler la tristesse du personnage.
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Vacances à Venise (David Lean - 1955)

Post by Strum »

Demi-Lune wrote:L'arrivée sur la place Saint-Marc est magnifique, le travelling avant a un effet de découverte magique particulièrement fort. Presque du Spielberg avant l'heure ! :mrgreen:
Ma propre arrivée nocturne sur une place Saint-Marc déserte et éclairée lors d'un séjour à Venise demeure l'un de mes plus beaux souvenirs de voyage. C'est vraiment un endroit magique. Je n'ai pas encore vu ce Lean, que je verrai surtout pour revoir des images de Venise.