Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Shin Cyberlapinou
Machino
Posts: 1443
Joined: 1 Feb 09, 09:51

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by Shin Cyberlapinou »

hansolo wrote:
Rowdy wrote: c'est l'un des premiers (le premier ?) blockbuster de la saison
euh ...
cette année comme blockbusters, on a déja eu, entre autres, Rango - F&F 5 - Green Hornet ...
Oui mais à l'exception de Fast and furious 5 (qui aux USA a officiellement lancé l'été des grosses machines aux USA) il ne s'agit pas de blockbusters estivaux, censément les plus bulldozers d'entre les bulldozers. Ensuite ça n'empêche pas forcément le succès, ça change juste la façon dont ces films sont conçus et vendus (après les Pirates des caraïbes, Rango est ainsi le "petit flm perso" de Gore Verbinsky)... Mais je pinaille.

Et Thor connait un démarrage des plus solides (à défaut d'être colossal) aux USA.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by riqueuniee »

C'est marrant, parce que je voulais faire à peu près le même pinaillage. En fait, quand il est dit "le premier blockbuster", c'est celui qui lance (ou à peu près) la saison des "grosses machines américaines", soit l'été.
Rango, projet personnel en effet de Gore Verbinski, n'est pas vraiment un blockbuster.
hansolo
David O. Selznick
Posts: 12941
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by hansolo »

riqueuniee wrote:C'est marrant, parce que je voulais faire à peu près le même pinaillage. En fait, quand il est dit "le premier blockbuster", c'est celui qui lance (ou à peu près) la saison des "grosses machines américaines", soit l'été.
Ah ok, effectivement dans ce sens c'est un des tout premier film de l'été après F&F ... mais je n'ai pas vraiment l'impression qu'il soit écrit que le "premier blockbuster" estival doive déboucher forcement sur un succès ...
Last edited by hansolo on 8 May 11, 12:30, edited 1 time in total.
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
norton
Stagiaire
Posts: 14
Joined: 6 May 11, 19:03

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by norton »

Colqhoun wrote:Une suite, on n'en sait rien, mais ce film participe à la mise en place du futur film de Vengeurs.
j'ai lu des interviews et y a une possibilité avec sif et thor
Rowdy
Stagiaire
Posts: 46
Joined: 26 Mar 07, 20:29

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by Rowdy »

Je pensais effectivement aux blockbusters plutôt estivaux (pirates des caraïbes 4, transformers 3) et surtout à la série de films de super-héros qui s'annonce cette été (x-men, green lantern, captain america et aussi Super avec Ellen Page dans un genre "hanckockien"). Dans le tas y en a sûrement un ou plusieurs qui vont faire un bide au box office juste par lassitude du public sans que ce forcément le plus mauvais de tous (oui je sais là je vous apprends sûrement quelque chose, mes hommages à La Palice blablabla)

Quant à fast and furious si c'est bien de ce film dont vous parlez, mon absence total d'intérêt pour ce film fait que complètement loupé sa sortie au ciné. C'est donc déjà sorti ? :uhuh:


Pour en revenir à Thor, c'est uniquement la joie de voir sur grand écran un comics qu'on a lu et relu il y 10 ou 15 ans qui rend le film supportable et correct. Sinon c'est un blockbuster anonyme, Rien de mémorable dans ce film, pas vraiment de morceaux de bravoure là-dedans. Dommage que Thor abandonne si vite sa personnalité de gros beauf rustre moyen-âgeux perdu au 21è siecle (son seul intérêt en tant que personnage) pour.... rien, une totale absence de personnalité (le héros super costaud, au grand cœur benoîtement amoureux, ah les ravages de l'amour). Le scenario est en mode automatique, heureusement parsemé de quelques traits d'humour. Et les asgardiens découvrent aujourd'hui que Loki est malicieux :shock:
Presque aussi vite vu qu'oublié donc

Depuis les mises en chantier d'Iron Man & Hulk (peut-être même depuis Spiderman 3 avec l'ajout de Venom que ne voulait pas Raimi), plutôt que de faire des films porté par des réalisateurs (Sam Raimi, donc) Marvel semble plutôt concentré à agrandir son univers cinématographique pour réaliser au cinéma ce concept geek de l'univers partagé (avec pour finalité, le Fantasme comicstique: le crossover = the avenger).
La présence de Branagh derrière la caméra c'est juste histoire de rajouter un nom connu sur l'affiche pour palier le manque de notoriété de Thor chez le grand public (affirmation totalement subjective évidemment)

Bref Marvel fait du cinéma comme ils éditent des comics le plus souvent.Façon usine.
hansolo
David O. Selznick
Posts: 12941
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by hansolo »

Film très decevant, surtout vis a vis des critiques élogieuses qui laisaient esperer une belle adaptation.
Je ne trouve pas grand chose a sauver; les acteurs jouent sans conviction et l'histoire est d'une platitude et d'un manque d'interet tel que le caméo quasiment toujours insuportable de Stan Lee passe a peu près ...
:(
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3627
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by monk »

Bonne surprise pour ma part. J'y allais un peu à recullons et finalement, j'ai trouvé le film bien plus homogène et mieux rythmé que Cap Am. Le ton général est plutôt léger, il y a un casting étonnement fort (ils ont même été chercher Tadanobu Asano, nom d'un chien !) pour un produit efficasse, mais juste introductif. Les plans d'Asgard font mal aux yeux, les combats prévendent le jeux video et ça manque cruellement d'intensité dramatique malgré des personnages pricipaux plutôt convainquants.
Pour un peu je le garderais bien (mais non, en fait).
Last edited by monk on 25 May 12, 17:39, edited 1 time in total.
someone1600
Euphémiste
Posts: 8853
Joined: 14 Apr 05, 20:28
Location: Québec

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by someone1600 »

bof bof.... mais bon a la base je suis pas fan de superhero meme si je regarde presque tous les films lol
User avatar
Brody
Indices : bateau - requin
Posts: 4753
Joined: 21 Feb 06, 18:42
Location: à la flotte !

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by Brody »

Pas terrible, ce Thor... J'attendais de savoir comment Branagh, avec son amour de Shakespeare, allait donner du souffle à la tragédie familiale Asgardienne (bien que je ne connaisse pas les comics, seulement le pitch de départ dans ses grandes lignes) : attente déçue, les décors flashy vraiment pas beaux donnant un cachet kitsch à toutes les scènes sur Asgard, et tuant dans l'oeuf par leur aspect clinquant toute la dimension "humaine" du récit. Les passages sur Terre, dont le réal n'a visiblement pas grand-chose à faire, tournent en mode automatique, et Branagh ne sait pas filmer correctement une seule scène d'action. La troupe des fidèles de Thor est à peine esquissée, et n'a pas vraiment la chance d'exister.

Heureusement, l'humour sur la partie terrienne permet un contraste agréable avec l'autre monde, et fait passser la pilule de certaines facilités scénaristiques (j'ai eu un peu de mal à avaler la transformation en quelques heures de Thor, Dieu prétentieux et invicible, en homme de maison qui sert le petit déj à tout le monde à peine adopté. Natalie est bien jolie, je comprends qu'il soit sous le charme, mais ça reste un type qui a grandi en étant servi et obéi toute sa vie, l'évolution est un peu rapide et pas très adroite dans le choix de la scène). Et puis Miss Portman, toujours craquante, mais pas très crédible en scientifique ; sa stagiaire lui vole d'ailleurs plusieurs scènes...

L'ensemble n'est pas désagréable à regarder (quoique les décors en CGI, mais je l'ai déjà dit...), mais ça sera vite oublié. Un épisode Marvelien qui n'aura finalement d'autre intérêt que de présenter des personnages clé du Avengers de Whedon, autrement plus réussi. Une super-intro de luxe, quoi.
9/20.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 14994
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by Watkinssien »

Brody wrote: Et puis Miss Portman, toujours craquante, mais pas très crédible en scientifique ; sa stagiaire lui vole d'ailleurs plusieurs scènes...
Sa stagiaire est, pour ma part, clairement le personnage le plus insupportable du film...

Rien que pour elle, je ne reverrais sans doute pas de sitôt ce produit parfaitement insignifiant, dont je ne sauverais finalement que la présence de Hopkins, ce qui est bien maigre.
Image

Mother, I miss you :(
hansolo
David O. Selznick
Posts: 12941
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by hansolo »

Brody wrote: Et puis Miss Portman, toujours craquante, mais pas très crédible en scientifique
+1000
A espérer qu'elle ne tombe pas trop souvent dans de telles "facilités" ... il faut bien payer ses impôts; mais elle pourrait quand même y mettre un peu de conviction, même si elle se doute que le film ne restera pas dans l'histoire du cinéma ...
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 44777
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by Flol »

Je n'ai jamais trouvé Natalie Portman craquante. Je trouve qu'elle a toujours une sorte de petit rictus énervant qui ne m'a jamais plu.
Et puis elle est aussi crédible en scientifique que Denise Richards en physicienne nucléaire dans The World is not Enough...ou Tara Reid en anthropologiste dans Alone in the Dark...ou encore Sara Forestier en archéologue dans Humains.
hansolo
David O. Selznick
Posts: 12941
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by hansolo »

... ou Kevin Spacey en bad guy dans Superman returns :mrgreen: ...
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
Wicker
Assistant(e) machine à café
Posts: 131
Joined: 1 Nov 11, 21:41
Location: Dans un peignoir féminin.

Re: Thor (Kenneth Branagh - 2011)

Post by Wicker »

Brody wrote:Pas terrible, ce Thor... J'attendais de savoir comment Branagh, avec son amour de Shakespeare, allait donner du souffle à la tragédie familiale Asgardienne (bien que je ne connaisse pas les comics, seulement le pitch de départ dans ses grandes lignes) : attente déçue, les décors flashy vraiment pas beaux donnant un cachet kitsch à toutes les scènes sur Asgard, et tuant dans l'oeuf par leur aspect clinquant toute la dimension "humaine" du récit. Les passages sur Terre, dont le réal n'a visiblement pas grand-chose à faire, tournent en mode automatique, et Branagh ne sait pas filmer correctement une seule scène d'action. La troupe des fidèles de Thor est à peine esquissée, et n'a pas vraiment la chance d'exister.
Tout à fait d'accord avec toi. C'est pour moi le plus faible des films produits en vue de The Avengers (et pourtant je ne suis pas un grand fan de The Incredible Hulk et ait été déçu par Iron Man 2). En plus l'acteur choisi pour incarner Thor, en plus d'avoir un nom qui ne se retient pas, est franchement mauvais. Mais en fait, globalement la majorité des acteurs principaux sont franchement pas terrible, même Portman, actrice que j'aime pourtant beaucoup, est vraiment mauvaise (cela dit, si la stagiaire lui vole des scènes, c'est parce qu'elle a de plus gros seins, parce que sinon...). Et pourtant en général je suis bon public lorsqu'il s'agit des films de super héros (je trouve par exemple le très décrié Green Latern bien mieux réussi, même si pas original pour un sou).
Image
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Thor (Kenneth Branagh, Joss Whedon - 2011)

Post by pol gornek »

Syndrome Inception, le film passe son prélude à expliquer son concept. Images illustratives, voix off, ton limite documentaire ; effet rédhibitoire pour le spectateur néophane comme averti. Aveux d’échec et fainéantise. Passée cette introduction didactique et rébarbative, le film ajoute à ses effets la carte du flashforward, technique usée jusqu’à la corde qui n’apporte rien ici. Y a-t-il quelqu’un aux commandes du film ? Kenneth Branagh, celui que l’on qualifie de “Shakespearien” peine à se sortir d’une mythologie mi-super-héroïque, mi divine. Guère aidé par une esthétique asgardienne effroyable et laide, mix de science-fiction et de fantasy, il plombe un film au ton hésitant (théâtralité timide sur Asgard, donc ratée et jeu terrien plus convaincant).

Sur terre, le film sort la tête de l’eau. Comme si Branagh était plus à l’aise avec l’enveloppe mortel de Thor. Le scénario contracte plusieurs origines (un peu du reboot de JMS, un peu de la ligne Ultimate), survole l’essentielle mais ne s’attarde sur rien. Romance passée au hachoir, séquences de bravoure anémiques et climax gâché par un Destroyer sorti tout droit d’un épisode des Power Rangers.

What If... le film, pour fonctionner, aurait du se concentrer sur la version Ultimate. Cultiver l’ambiguïté sur le personnage de Thor : Incarnation divine sur terre ou schizophrène ? Cela nous aurait épargné des séquences asgardiennes douloureuses (pauvre Idris Elba ou Anthony Hopkins) et poser des enjeux plus clairs (parce que les géants de glace...) tout en conservant la sournoiserie de Loki (rare point correct) et utiliser les confrontations avec le Shield comme préparatif au film Avengers.
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma. (Vincent Colonna)