Top Orson Welles

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14350
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Orson Welles (1915-1985)

Post by Demi-Lune »

Image Image Image

Othello (1952)

J'ai trouvé formidables la mise en scène et l'utilisation des décors médiévaux. Dès l'ouverture funèbre, on est frappé par la pertinence des compositions visuelles baroques de Welles qui imposent un souffle épique et majestueux avec très peu de moyens (dont de discrets trucages). La force du réalisateur est de "casser" les contours rectilignes de son œuvre (on constate l'omniprésence de formes droites, de l'architecture du fort militaire aux colonnades, d'une immense grille aux processions funèbres), qui évoquent peut-être métaphoriquement la rigueur du texte shakespaearien, en imposant par moult décadrages et constructions visuelles audacieuses, une modernité formelle constante. Les décors auraient pu inhiber Welles, il n'en est rien. C'est vraiment du très grand art, d'autant que les comédiens sont au diapason. Je reste fasciné par le jeu démesuré de Welles qui bouffe l'écran et construit un peu plus son propre mythe à chaque nouvelle scène. En revanche, le montage du film pose des interrogations. Ce dernier est en effet parfois si frénétique qu'on ne saurait dire s'il résulte de malheureuses mutilations ou si c'est une conception visionnaire (pré-clippesque :mrgreen: ) de la part du réalisateur. Certains plans ne durent effectivement qu'une demi-seconde, créant un climat de confusion peu probant et peu justifié. C'est comme si Welles avait enlevé des plans intermédiaires au sein d'une même action pour accélérer la dynamique visuelle ; du jump-cut avant l'heure en quelque sorte. Les quelques scènes d'action du film, notamment, frappent ainsi par leur caractère assez incompréhensible. Ce déchaînement participe de l'agitation continue qui guide le film, sans pour autant qu'il ne tombe dans l'hystérie. C'est la raison pour laquelle je ne m'étendrai pas outre-mesure sur cette question du montage, parce qu'elle n'entache pas le pouvoir de fascination qui émane de cet Othello, écrin au baroquisme formel de Welles qui livrait sans doute ici une de ses meilleures œuvres. Quel sens de la mise en scène ! Quelle photographie ! Quelle soif de grandeur cinématographique !

Image Image Image
Last edited by Demi-Lune on 18 Dec 11, 20:36, edited 1 time in total.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15053
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Top Orson Welles

Post by Watkinssien »

Le montage du film est à la fois volontaire et en complémentarité avec le tournage extrêmement difficile, morcelé dans l'espace (Maroc, Italie, etc...) et le temps (trois ans de tournage, entre plusieurs films où Welles faisait l'acteur).
Car rappelons que The Tragedy of Othello: The Moor of Venice est le deuxième long-métrage de Welles après Citizen Kane où le cinéaste a eu droit au montage qu'il a voulu...

Le qualificatif qui sied le mieux au montage du film est le suivant : acrobatique... Un tour de force, une recherche de la cohésion entre deux plans qui sert en même temps la fièvre intense de la mise en scène. Les plans ultra rapides sont délibérés pour accentuer effectivement l'oppression et la montée dramatique et tragique des sentiments, des situations et de l'esprit shakespearien.

Ce film est fabuleux d'énergie et de beauté.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14350
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Top Orson Welles

Post by Demi-Lune »

Watkinssien wrote:Le qualificatif qui sied le mieux au montage du film est le suivant : acrobatique... Un tour de force, une recherche de la cohésion entre deux plans qui sert en même temps la fièvre intense de la mise en scène. Les plans ultra rapides sont délibérés pour accentuer effectivement l'oppression et la montée dramatique et tragique des sentiments, des situations et de l'esprit shakespearien.
Ton interprétation est séduisante, Watkinssien. Elle aide en tout cas à mieux saisir la philosophie de ce découpage qui, dans les faits, peut assez rapidement déstabiliser (le montage de l'entame vénitienne est par endroits vraiment ardu). Cette forme d'expression est d'ailleurs typique de Welles, il me semble. Raccourcir les plans de façon imprévisible, opérer des raccords improbables pour oppresser l'action, c'est quelque chose qu'il fait assez souvent. Cependant, sur Othello ce langage n'atteint-il pas à la fois un parachèvement et une certaine limite ? La modernité de l'expression wellesienne impressionne toujours (Welles semble penser dès 1952 le montage fragmenté dont on nous gave à l'heure actuelle) mais cette frénésie, comme je le disais, est aussi novatrice dans son ensemble qu'embrouillée par endroits. L'illisibilité guette plusieurs séquences.
Lord Henry
A mes délires
Posts: 9467
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Re: Top Orson Welles

Post by Lord Henry »

Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89595
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Top Orson Welles

Post by Jeremy Fox »

Il ne s'agit pas d'un film réalisé par le seul Orson Welles mais voilà : critique du film et du DVD It's all true
Gregg Toland
Stagiaire
Posts: 6
Joined: 21 Feb 12, 17:47

Re: Top Orson Welles

Post by Gregg Toland »

J’adore
1. Citizen Kane (dans mon TOP 3)
2. La soif du mal (dans mon TOP 20)

J’aime beaucoup
3. Othello
4. Le procès
5. La splendeur des Amberson
6. La dame de Shanghaï
7. Falstaff
8. Mr. Arkadin
9. Macbeth

J’aime bien
10. Le criminel
11. Une histoire immortelle
Image
A serious man
Assistant(e) machine à café
Posts: 298
Joined: 15 Feb 13, 21:24
Location: Bates motel

Re: Top Orson Welles

Post by A serious man »

Bon comme Orson Welles est un peu mon cinéaste fetiche, je vais moi aussi livrer mon top:

les chef d’œuvres absolu que je place a peu prés au même niveau que le plafond de la chapelle sixtine dans la liste des grandes réalisation artistique de l'humanité:

1-Falstaff
2-Le procès
3-La soif du mal
4-Citizen Kane
5-Macbeth (en ce qui me concerne c'est la meilleur adaptation de la piéce!)

les très grands films:

6-La splendeur des Amberson
7-Othello
8-Mr Arkadin
9-La dame de Shangaï

et les films peut être mineure mais qui n'en demeurent pas moins remarquable:

10-Une histoire immortelle
11-Le criminel

et je devrais bientôt voir F for fake
"Il ne faut pas être timide avec la caméra. Il faut lui faire violence, la pousser jusque dans ses derniers retranchements, parce qu'elle est une vile mécanique. Ce qui compte, c'est la poésie."

Orson Welles
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15053
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Top Orson Welles

Post by Watkinssien »

Après un message pareil, je te souhaite doublement la bienvenue sur ce forum A Serious Man !!! :D :D
Image

Mother, I miss you :(
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Top Orson Welles

Post by Federico »

Rediff cette nuit à 1h30 sur France Culture des Mardis du cinéma consacrés en 1995 à Orson Welles.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8751
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Top Orson Welles

Post by feb »

Je n'ai pas (re)trouvé de topic Orson Welles donc je poste l'info ici.
Un des premiers courts-métrages du réalisateur, Too Much Johnson (Muet, 40min, 1938), a été retrouvé en Italie par les équipes de l'association culturelle Cinemazero située à Pordenone.


http://www.nytimes.com/2013/08/11/movie ... ml?hp&_r=0
http://eastmanhouse.org/collections/tmj.php
ed wrote:Portrait de la jeune fille en feu
L'un des films les plus rigoureux, scénaristiquement et formellement, qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps (...)
bruce randylan
Mogul
Posts: 11496
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Top Orson Welles

Post by bruce randylan »

:shock: :D
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14350
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Top Orson Welles

Post by Demi-Lune »

Watkinssien a dû faire une attaque.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Top Orson Welles

Post by Federico »

Waouhhh ! Scorsese et Bogadanovich ont du en avoir une morning glory ! :D
L'ironie de cette belle découverte, c'est qu'elle tombe au moment où disparait le support argentique et où les labos ferment les uns après les autres...
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16078
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Top Orson Welles

Post by Supfiction »

User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15053
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Top Orson Welles

Post by Watkinssien »

Demi-Lune wrote:Watkinssien a dû faire une attaque.
D'ailleurs, je vous écris de l'hôpital...
Image

Mother, I miss you :(