La Fille de Ryan (David Lean - 1970)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Le Chiffre
Assistant(e) machine à café
Posts: 226
Joined: 28 Jul 07, 20:00
Location: Casino Royale, Montenegro

Re: Notez les films - juillet 2008

Post by Le Chiffre »

Carcharias wrote:La Fille de Ryan de David Lean
1970 - 3h07

M-a-g-n-i-f-i-q-u-e !!!

Des plans d'une beauté qui fait du bien aux yeux (la tempête et le fil de toile d'araignée). Histoire dramatique sur fond de guerre civile Anglais Vs Ira en pleine première guerre mondiale.
Tout est bien rendu, aucune confusion et le trio Mitchum/Miles/Jones est captivant, je me suis pris au jeu avec facilité.
Une mention spéciale à John Mills (Michel) et Trevor Howard (Père Collins)
Beau de bout en bout !

9.5/10
J'ai eu la chance de le découvrir en DVD et la séquence de la plage est une splendeur mais c'est celle dans laquelle notre héroine se fait insulter et malmener par tout le village qui m'a le plus marqué. Avec le recul, j'ai bien envie de le considérer comme mon Lean préféré mais une seconde vision me sera nécessaire pour confirmer cela.
Nothing sinister...
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14350
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re:

Post by Demi-Lune »

Art Core wrote:La Fille de Ryan de David Lean.
J'attendais de découvrir ce film avec une impatience folle et j'ai été légèrement déçu.
Visuellement le film est une splendeur de tout les instants, vraiment c'est beau à pleurer et la mise-en-scène de Lean est d'une discrétion en même temps d'une complexité surprenante. C'est cinématographiquement parlant un véritable tour de force que de faire de cette grosse machine au tournage compliqué (car principalement en exterieur) une oeuvre aussi singulière et exemplaire.
Mais j'ai été légèrement déçu par le traitement des personnages un peu rapide (et le film fait 3h20 :? ). Le personnage principal est défini par Robert Bolt le scénariste comme une héroïne romantique à la Madame Bovary alors que je l'ai trouvé relativement inintéressante et banale malheureusement. De même pour le développement de l'histoire qui m'a semblé un peu trop elliptique par moments et trop languissant à d'autres.
Enfin bref je dirais que le duo Bolt/Lean n'a pas entièrement réussi leur passage au scénario original et qu'ils excellaient bien plus dans l'adaptation.

Et puis une chose m'a tout simplement horrifié et m'a gâché une bonne partie du visionnage du film : l'utilisation de la musique :shock: . Premièrement je n'aime pas particulièrement le score de Jarre mais surtout c'est l'utilisation que Lean en fait qui m'a profondemment choqué. Vraiment je n'ai pas compris. Dès le début, il utilise cette espèce de musique guillerette de cirque absolument disproportionné par rapport à ce qu'on voit à l'image. Et puis ensuite dès que le personnage de l'Idiot du village apparaît, la musique horriblement pompière renaît. Enfin bon je n'ai absolument pas compris Lean sur ce coup là donnant à des scène dramatiques des tons burlesques à cause de la musique. Ca n'a pas fonctionné sur moi, j'ai trouvé ça abominable et surtout un formidable gâchis...

Donc c'est certainement un film que je n'oublierais jamais (ahhh la scène dans les bois, que c'est beau et sensuel :shock: ) mais dont plusieurs élements m'ont franchement décontenancés, déçus et laissés pantois d'incompréhension.
Je me retrouve presque complètement dans ce commentaire d'Art Core, que je partage en tous points, aussi bien dans les vertus à couper le souffle du film que dans ses petites faiblesses. A ceci près que la puissance cinématographique dévastatrice qui se dégage de La Fille de Ryan balaie chez moi tout soupçon de modération. Qu'importe que Christopher Jones soit insipide, qu'importe que la B.O. de Jarre ressemble parfois à de la musique de foire, qu'importe que les personnages ne soient pas aussi fouillés qu'on pourrait l'espérer. Chaque plan relève de la fulgurance et l'art de Lean atteint pendant 3h20 un tel aboutissement, porté par le romantisme délicat et équilibré de l'histoire, que c'en est à pleurer. Que cela soit au cœur d'une tempête monstrueuse ou dans l'étendue des plages irlandaises, dans les bras d'un amant en forêt ou dans ceux déchaînés d'une foule haineuse, La Fille de Ryan est inoubliable (ces images de plages sont quand même phénoménales). Peut-être le chef-d’œuvre de Lean.

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Voilà, quoi. :mrgreen:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89595
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by Jeremy Fox »

Pas besoin de grands discours ; tes captures parlent toutes seules :wink:
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10182
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by odelay »

Il n'y aurait pas une petite boite bleue en préparation par hasard... ?
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14350
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by Demi-Lune »

Jeremy Fox wrote:Pas besoin de grands discours ; tes captures parlent toutes seules :wink:
C'était bien l'idée. :mrgreen: :idea:
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by monk »

En fait, je me m'en suis toujours pas remis. Sans doute dnas mon top10 ever. Ces 3H20 passent avec une facilité déconcertante, très naturellement. E-norme.
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by julien »

Maurice Jarre, de la musique de Foire. Fouchtra !
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15053
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by Watkinssien »

julien wrote:Maurice Jarre, de la musique de Foire. Fouchtra !
Fouchtra + 1 !
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14350
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by Demi-Lune »

Le souvenir d'images monumentales se bouscule dans ma tête. Ce film est vraiment sublime et on comprend pourquoi Lean a passé autant de temps à le tourner. Un exemple de pointillisme et de beauté formelle pourrait être l'arrivée de l'officier anglais : on le voit de loin, sa silhouette se découpant au travers du panorama littoral et du ciel qui, subrepticement, s'assombrit de lourds nuages menaçants. Le rapide changement de temps a l'air extrêmement naturel et pourtant, j'imagine que l'équipe a dû attendre des jours entiers pour obtenir des raccords satisfaisants et la bonne luminosité. Le plan est visuellement magnifique (je l'ai mis dans les captures) mais l'utilisation des éléments atmosphériques est vraiment magistrale : le bel Anglais est là, les emmerdes arrivent. C'est dommage que le bouquin making-of du film soit épuisé car j'aurais vraiment aimé en savoir plus sur les conditions de tournage qui ont dû être particulièrement mouvementées (la réalisation de la séquence de la tempête a dû être un véritable casse-tête).
Au passage, le film m'a permis d'apprendre que Sarah Miles a été un temps la compagne de Steven Spielberg. :mrgreen: Sacré Steven, il a aimé Lean jusqu'au bout. :mrgreen:
julien wrote:Maurice Jarre, de la musique de Foire. Fouchtra !
Attends, le thème principal est bon mais il y a quand même des morceaux qui font grincer des dents. Pas tellement en termes de composition pure (on reconnaît le style Jarre, quoique je n'en sois pas un grand amateur, je l'avoue), mais plus en termes d'intégration dramatique. Certains morceaux limite burlesques plombent presque les scènes tant ils paraissent déplacés, absolument pas en adéquation avec l'esprit et le propos de ce qui nous est montré. Je rejoins totalement Art Core là-dessus.
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by julien »

Demi-Lune wrote:Certains morceaux limite burlesques plombent presque les scènes tant ils paraissent déplacés, absolument pas en adéquation avec l'esprit et le propos de ce qui nous est montré. Je rejoins totalement Art Core là-dessus.
C'est plus subtil que ça quand même. Mais c'est vrai que Jarre a souvent était critiqué pour son emploi de la musique contrapuntique, qui ne colle pas forcément à l'action mais plus à la psychologie des personnages. William Wyler avait d'ailleurs réagit de la même façon sur The Collector. Musique légère et enfantine, qui malgré le contexte macabre du film, était pourtant en adéquation avec l'état d'esprit du personnage. Il faudrait que je revoie le film mais moi ça ne m'avait pas dérangé cette utilisation de la musique burlesque, qui est surtout utilisée il me semble pour caractériser le personnage de l'idiot du village. Dans ce cas précis, je trouve que ça convenait parfaitement.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14350
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by Demi-Lune »

Prenons cette scène.


Au début, le côté burlesque de la musique, associée au personnage de Michel, propose une situation comique voire même légèrement dérangeante. Mais à mesure que le morceau part dans ses envolées, le résultat me convainc de moins en moins. C'est un peu trop forcé. Surtout, la scène n'illustre plus du tout quelque chose de drôle, puisqu'elle introduit le traumatisme de l'officier. Pourtant la musique continue à suggérer cette idée. Bon, il faut dire que le jeu de Christopher Jones n'aide pas forcément non plus.
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by julien »

Je trouve ça très bon moi au contraire. En fait il part d'abord sur un rythme de fanfare militaire, associé à l'officier et ensuite il le désamorce en intégrant le thème burlesque un peu gauche de l'idiot. C'est une sorte de mariage musical contre nature, un peu dans l'esprit de Charles Ives ou Alfred Schnittke, qui mélangeaient souvent des styles musicaux diamétralement opposés. A mon avis, il joue sur cette idée là et ça crée surtout une certaine confusion chaotique - plus qu'un effet comique - qui convient bien à cette séquence, où l'officier semble perdre les pédales.

Au passage. Le raccord de plan avec la main de la fille sur la tête de l'officier est une idée géniale.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14350
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by Demi-Lune »

julien wrote:Au passage. Le raccord de plan avec la main de la fille sur la tête de l'officier est une idée géniale.
Effectivement. Un autre truc que j'ai trouvé génial, c'est la séquence sur la plage où Mitchum découvre les traînées de pas dans le sable et se projette lui-même mentalement aux côtés du couple adultérin. L'idée n'est certainement pas neuve mais la manière dont elle est exécutée ici est absolument remarquable (en deux raccords, Lean nous fait épouser la subjectivité de Mitchum comme si de rien n'était). Il y a quand même des idées de raccord vraiment efficaces, dans ce film. Je pense encore à cette envolée musicale romantique, quand Rosy et Doryan se retrouvent sur la lande de nuit et s'embrassent au loin, avant qu'il n'y ait une brutale coupe sur Mitchum les voyant derrière la fenêtre. La musique s'arrête comme un couperet ; là encore, la messe est dite.
O'Malley
Cadreur
Posts: 4226
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by O'Malley »

Maurice Jarre, je confirme c'est souvent de la musique de foire, surtout durant les années 60 et 70. Assez simpliste, grandiloquent comme peut l'être de la mauvaise variété. Parmi les grands compositeurs de l'après-guerre, c'est pour moi le maillon faible. Je ne me souviens plus trop de la BO du film de Lean qui ne m'avait pas trop gêné à vrai dire (du moins dans mon souvenir) mais je ne lui pardonnerai jamais d'avoir saccagé L'obsédé de Wyler avec des thèmes en inadéquation avec l'esprit du film.
Par contre, je suis plus preneur de sa période synthé 80's et les compositions qu'il a faite pour Peter Weir ou même Ghost de David Zucker. La subtilité est plus présente: Witness, pour le coup, c'st magnifique.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20660
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: La fille de Ryan (David Lean - 1970)

Post by Major Tom »

O'Malley wrote:Par contre, je suis plus preneur de sa période synthé 80's et les compositions qu'il a faite pour Peter Weir ou même Ghost de David Zucker. La subtilité est plus présente: Witness, pour le coup, c'st magnifique.
Ah tiens pareil. Mais surtout pour la deuxième partie du film. J'ai toujours un peu de mal avec sa musique dans la première partie de Witness où clairement il n'a pas capté ce que Weir essayait de montrer: la vie de ces Amish loin du progrès, de faire comme si c'était un film historique en costumes avec ces gens qui traversent des champs, roulent en charrette... et d'arriver progressivement à la société contemporaine. Jarre a foutu d'emblée des synthés qui ne collent pas trop avec ce qu'on voit.
Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours