Notez les films naphtas : Août 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 15868
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by Profondo Rosso »

Rachel et l'étranger de Norman Foster (1948)

Image

Ohio, XIXe siècle. Après la mort subite de sa femme, le fermier David Harvey assure seul l'éducation de son fils. Il décide de se remarier avec sa nouvelle servante, Rachel, qu'il traite comme une femme d'intérieur. Toutefois, l'arrivée d'un trappeur et son béguin pour Rachel va éveiller en David des sentiments insoupçonnés.

Rachel and the Stranger est un des grands succès de la RKO qui voit la rencontre des deux stars montantes Robert Mitchum et William Holden qui se disputent ici les faveurs de la déjà établie Lorreta Young. Le scénario écrit par le futur blacklisté Waldo Salt s'inscrit dans une veine de film progressiste dont la production s'amenuisera avec la montée du Maccarthysme. La question posée ici sera donc ce qui définit la place d'une épouse et d'une mère au sein d'un foyer, ce que vont devoir apprendre ou réapprendre les personnages du film et qui va évidemment bien au delà des simples tâches ménagère même pour la rude vie des pionniers dans un Ohio sauvage. C'est donc le poids de la morale et des apparences qui obliger William Holden récent veuf faire d'une servante son épouse afin d'assurer une présence féminine à son jeune fils et faire son éducation. Le film pose d'emblée des situations très machiste pour les désamorcer progressivement : Holden achète donc son épouse 18 dollars à crédit sans qu'elle ait son mot à dire et la traite comme tel, un objet. Sans réel sentiment pour unir ce foyer Lorretta Young est donc traitée comme la domestique qu'elle n'a jamais cessé d'être malgré le mariage par un Holden encore atteint par la perte de sa femme et son fils qui ayant assisté à sa "vente" n'a aucun respect pour elle.

C'est en retrouvant son statut de femme que Loretta Young va peu à peu gagner sa place. C'est là qu'intervient le très séducteur personnage de trappeur incarné par Mitchum qui par ses manières attentionnée redonne confiance à Rachel et réveille la jalousie de William Holden. De l'issue de ce triangle amoureux va donc pouvoir enfin naître un vrai couple et une famille. Filmé sobrement par Norman Foster, l'ambiance est donc plutôt intimiste et laisse exister les personnages à travers leurs travaux fermier au quotidien. William Holden, emprunté et taciturne est touchant de maladresse quand Mitchum au sommet de sa beauté s'avère gouailleur et séduisant, poussant d'ailleurs la chansonnette pour la première fois au cinéma. Loretta Young est très attachante également et exprime parfaitement l'assurance que gagne peu à peu son personnage jusqu'à refuser la place qu'on veut lui attribuer et mener les deux hommes par le bout du nez. C'est au cours d'un final plus enlevé face aux indiens (et seul vrai moment d'action du film) saura enfin éveiller les sentiment d'Holden et assez symboliquement après qu'un incendie ait tout détruit construire son foyer. Plus comme une pièce rapportée mais comme un membre essentiel. Joli film. 5/6
8140david
Doublure lumière
Posts: 333
Joined: 17 Jun 11, 14:38

Déception avec quelques vieux films

Post by 8140david »

Les remastérisation HD sont d'excellentes qualité. Mais les films eux-mêmes ?

Personnellement, j'ai récemment été bien déçu par les films suivants :
Huston John - 1951 - The African Queen
Logan Joshua - 1958 - South Pacific

Et pas complètement emballé par ceux-ci :
Capra Franck - 1946 - It's a Wonderful Life
Epstein Jean - 1923 - Coeur Fidèle
Powell & Pressburger - 1947 - Black Narcissus
Powell & Pressburger - 1948 - The Red Shoes

NB : Il y a plein de vieux films que j'aime, comme en témoignent mes listes de films préférés !
Last edited by 8140david on 31 Aug 11, 17:04, edited 2 times in total.
Bugsy Siegel
Accessoiriste
Posts: 1675
Joined: 1 Sep 07, 17:42
Location: Flamingo Hotel

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by Bugsy Siegel »

South Pacific est réputé être un très mauvais film.
Quant aux autres films que tu cite : j'ai été aussi déçu par It's A Wonderful Life et la révision d'African Queen quinze ans après sa découverte ne m'a pas convaincu, peut-être parce qu'entretemps j'avais perdu la joie enfantine des films d'aventures ?
En tout cas, à chaque fois que j'ai un doute sur un film, je fais un tour sur youtube pour trouver des extraits.
on faisait queue devant la porte des WC comme au ciné lors du passage de l'Atlantide à l'écran. Jean Ray, Hôtel de Famille, 1922
8140david
Doublure lumière
Posts: 333
Joined: 17 Jun 11, 14:38

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by 8140david »

Bugsy Siegel wrote:South Pacific est réputé être un très mauvais film.
Pas si mauvais que ça.
Les décors et couleurs sont de toute beauté.
Les chansons sont plutot chouettes.
Mais l'ensemble du film est quand meme assez vide...
Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7258
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by Cathy »

Bugsy Siegel wrote:South Pacific est réputé être un très mauvais film.
Quant aux autres films que tu cite : j'ai été aussi déçu par It's A Wonderful Life et la révision d'African Queen quinze ans après sa découverte ne m'a pas convaincu, peut-être parce qu'entretemps j'avais perdu la joie enfantine des films d'aventures ?
En tout cas, à chaque fois que j'ai un doute sur un film, je fais un tour sur youtube pour trouver des extraits.
Le problème de South Pacific est surtout lié aux essais chromatiques qu'a voulu faire Logan et qui rendent mal, les chansons sont particulièrement bonnes, mais ces éclairages roses, ou bleus sont souvent mal faits et si une ou deux scènes rendent pas mal, c'est vrai que c'est raté. Après l'histoire n'est pas si plate que cela, avec des préjugés raciaux, etc. et musicalement parlant c'est sans doute avec Sound of Music et King and I, la meilleure comédie musicale de Rodgers et Hammerstein !
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by magobei »

Le roman d'un tricheur (Sacha Guitry, 1936)

Le début est magnifique, savoureux, drôle, et tire vraiment parti du choix de narration - une voix off, pour l'essentiel, très peu de passages dialogués. Mais je trouve que le film s'essouffle un tout petit peu ensuite, le procédé entraînant peut-être une légère lassitude. Ce qui n'était pas le cas de La poison (mon seul point de comparaison "guitryesque"), où la qualité du scénario et des dialogues étaient relayée par la performance du duo Michel Simon/Germaine Reuver.

7/10
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
8140david
Doublure lumière
Posts: 333
Joined: 17 Jun 11, 14:38

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by 8140david »

Personnellement, j'aime bien ces éclairages de différentes couleurs dans 'South Pacific'.
C'est bien l'histoire et la manière de la tourner qui m'ennuient.
Ca serait deja mieux si ca durait seulement 1h30!
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by monk »

Image

Jeremiah Johnson de Sydney Pollack

Jeremiah Johnson quitte le monde "civilisé" pour aller vivre dans les Montagnes Rocheuses et devenir trappeur.
Si on ne sait pas ce qu'il fuit, on apprendra avec lui ce qu'il y trouve. Une certaine humilité face à la nature qui ne fait pas de cadeaux, le courage d'une vie solitaire, mais aussi une certaine humanité et, contre toute attente, l'Amour.
La nature est montrée telle qu'elle est: flamboyante et généreuse, mais détachée. La vie de trappeur, si elle semble saine et incorruptible n'en estpas moins rude et dangereuse. Ce n'est pas un film Hippie sur la glorification de retrait du monde civilisé, et pour ça le film est quand même tout à fait lucide.
Je n'ai pas grand chose lui à reprocher ! Les paysages sont magnifiquement mis en valeur, Redford rend les émotions et l'évolution de son personnage avec conviction et honnêteté, la photo est superbe (le travail des couleurs des oirée et matins), j'ai même aimé la folk qui accompagne le personnage...Vraiment, j'ai passé un super moment entre émotion, humour et drame.
Mais étonnement, ça ne reste qu'"un super moment" que, malgré tout, je n'ai pas besoin de posséder.
8140david
Doublure lumière
Posts: 333
Joined: 17 Jun 11, 14:38

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Post by 8140david »

Voic deux mélodrames qui n'ont pas pris une seule ride :
Sirk Douglas - 1955 - All That Heaven Allows
Sirk Douglas - 1956 - All I Desire
Crédibles, touchants et dramatiques !