Notez les films - août 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films - août 2011

Post by monk »

magobei wrote:La ligne rouge (Terrence Malick, 1998)
(...) Il y a aussi un truc qui me saoule, de plus en plus, à chaque vision: c'est la voix-off. (...)
Tu lances une sacrée pierre dans la marre là :uhuh:
Personnelement, j'adore ces voix-off. Il y en a peut être un peu trop parfois, je l'avoue, tout n'est pas nécessaire, mais je ne les enlèverrais pas. Ces pensées, réflexions personnelles des personnages, sont de vraies confessions, qu'ils font à leur Dieu, qu'il soit celui des chrétiens dans The Tree Of Life, Mère Nature dans The New World etc. C'est un dialogue avec le Divin, quel qu'il soit. Et finalement, les images sont plutôt là pour appuyer les pensées que l'inverse.
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films - août 2011

Post by monk »

3 biopics cette semaine: The Fighter (David O. Russell), 127 Heures (Danny Boyle) et Killing Bono (Nick Hamm). Même pas fait exprès.

The Fighter est un film séduisant, qui m'a fait pensé à Crazy Heart, dans son traitement très plaisant d'une histoire très convenue: cette histoire a beau être réelle, elle ne dégage aucune originalité, elle est universelle, mais sans surprises. Mais le traitement très 70's de la mise en scène et de la photo, et des acteurs habités en font un film somme toute réussi mais pas impérissable. Je ne l'achèterais pas, mais j'ai passé un très bon moment.

127 heures raconte une aventure humaine beaucoup plus originale, et sans doute unique en son genre. Là aussi, bravo à James Franco, mais l'abus d'effets de mise en scène dédramatise les enjeux et rendent e film plutôt fun, là où Aron a vécu l'enfer. Le film ne manque pas d'intensité et certains effets sont justifiés, mais le coté clip de l'ensemble réduit la force du récit. Un peu dommage. Mais je garde.

Killing Bono Très bonne surprise que cette histoire de celui qui aurait du être le 5e membre de U2 et de son frère, rongé par la jalousie, l'orgueil et son obsession pour la célébrité. Ca rappelle indubitablement The Commitments, les comédies de Stephen Frears et même un peu Spinal Tap ! Drôle et désespéré à la fois, le film est un peu long sur la fin tout en gardant un rythme assez soutenu. C'est qu'il en est arrivé à ces deux là ! Une histoire qui mérite d'être connue et un film fort sympathique qui mérite d'être vu, même s'il n'est pas totalement métrisé et que réal a parfois voulu trop en faire niveau mise en scène.
A voir !

Et aussi Paul de Greg Mottola, le biopic bonus de l'extraterrestre à qui ont doit tout ce qu'on sait sur eux ! Très drôle, souvent gras et geek-friendly as fuck ! Le final est d'une banalité affligeante, mais ça pourrait presque se justifier puisqu'il reprend une incroyable some de cliché sur les ET, mais après tout c'est Paul justement qui a été à la base de toute l'imagerie extraterrestre de ces 60 dernières années...
Je garde !
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17806
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films - août 2011

Post by Kevin95 »

Momo la crevette wrote:Il vient de tourner cet été un nouveau polar, avec Daniel Auteuil et Mathieu Kassovitz. Le pitch est alléchant :

Ecrit par Cédric Melon et Denis Brusseaux, le scénario voit l’inspecteur Mattei (Daniel Auteuil) sur le point d’arrêter un célèbre gang de braqueurs de banque, lorsqu’un tireur d’élite (Mathieu Kassovitz) en couverture sur les toits décime à lui seul une armée de flics et permet à ses complices de s’enfuir. Malheureusement, l’un d’eux est grièvement blessé et la suite de leur plan est compromise. Une chasse à l’homme est lancée.
Je vais plus attendre ce film-ci que cet Ange du mal qui sent quand même le déjà vu (cela dit je verrai sur place en septembre).
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films - août 2011

Post by magobei »

monk wrote:
magobei wrote:La ligne rouge (Terrence Malick, 1998)
(...) Il y a aussi un truc qui me saoule, de plus en plus, à chaque vision: c'est la voix-off. (...)
Tu lances une sacrée pierre dans la marre là :uhuh:
Ouais je sais, je me suis déjà fait taper sur les doigts :lol:
Autant que je comprends (à défaut d'être d'accord) vos argumentaires, mais il n'y a rien à faire, ça me tape sur le système à la longue ces "voix intérieures". Tiens, un autre film qui en use (et en abuse), c'est Les Ailes du désir, de Wim Wenders. Bon là, le procédé narratif se résume souvent à ces voix intérieures, donc difficile de les supprimer: j'ai trouvé ça très beau (en termes de photo), j'ai beaucoup aimé la transition ange-humain, N&B-couleur, en gros l'ange asexué qui découvre le monde sensuel. Bruno Ganz est plutôt bon (dans le genre underplay) et Peter Falk est parfait dans son propre rôle (au rayon caméo, sympa aussi l'apparition de Nick Cave). Par contre, à force de considérations philosophico-existentialistes, je dois admettre que j'ai décroché par moment. Grave.
monk wrote:Et aussi Paul de Greg Mottola, le biopic bonus de l'extraterrestre à qui ont doit tout ce qu'on sait sur eux ! Très drôle, souvent gras et geek-friendly as fuck ! Le final est d'une banalité affligeante, mais ça pourrait presque se justifier puisqu'il reprend une incroyable some de cliché sur les ET, mais après tout c'est Paul justement qui a été à la base de toute l'imagerie extraterrestre de ces 60 dernières années...
J'ai trouvé ça très sympa aussi. Effectivement, la fin est très "dans le moule", mais sinon c'est un film qui a le parfum du ciné indé avec des moyens de grosses productions. Et Kristen Wiig, comme de coutume, est excellente.
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Re: Notez les films - août 2011

Post by Jordan White »

St Trinian's
Image

L'école de St Trinian ressemble a priori à nombre d'institutions anglaises, mais en réalité derrière les colonnes de granit gris et les fenêtres blanches se cache un joyeux délire organisé par la maitresse des lieux, une certaine Camilla en tailleur strict et chevelure blonde légèrement ondulante. Le plus drôle dans l'histoire, c'est que ce personnage s'inspire directement de Camilla Parker célèbre mondialement pour être la femme du Prince Charles de Galle. St Trinan's raconte les fratries dans une école de tradition victorienne, dans laquelle toutes les filles sont en uniforme, fratries qui sont bien décidées malgré tout à vivre dans leur époque et le parfum iconoclaste du film se ressent dès les premières minutes jusqu'à son terme. Les pas de l'héroïne sont marqués par la découverte d'un univers qui reprend les codes des clans (clans des goths ou plus exactement des Emos, des débutantes, des intellos, etc), le tout croqué par une caméra virevoltant d'une pièce à une autre. Le ton très mordant du film, lui permet de soutenir un rythme constant, avec en arrière-plan le spectre de la crise financière, celui d'un monde aussi qui pourrait refermer ses portes et une certaine tradition ici chahutée pour le plus grand bonheur de ses locataires.

Rupert Everett est impayable, génial d'autodérision dans un double rôle. Celui du père de l'héroïne, tempes grises et verbe haut. Celui de Camilla qui lui laisse explorer un personnage camp, assez rare dans une production avant tout familiale en tout cas destinée à un public adolescent majoritairement féminin. Colin Firth avant Un mariage de rêve se prépare déjà ici à atteindre le sommet de son art tout en flegme et en retenue avant de finalement céder devant l'énormité de certaines situations. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et permettent de croquer une vie où l'anarchie n'est jamais loin, où le ton irrévérenscieux fait grandir, où le politiquement correct est malmené. Gemma Arterton s'amuse également beaucoup avec son personnage central, tandis que Caterina Murino interprète une prof d'espagnole mystérieuse. Le film repose aussi sur sa bande-son, mélange de pop anglaise, avec des rasades de Girls Aloud ou Sophie Ellis Bextor dont le titre If I can't dance (apparaissant sur l'album Trip the light Fantastic, cinquième chanson de l'album) est ici judicieusement utilisé lors de la scène du musée de la Tate Gallery londonienne. Rien de très neuf dans le fond ou la forme pour ce premier volet de St Trinian's, mais un esprit un peu frondeur, un humour sarcastique, beaucoup de dérision, un sens du second degré et surtout aucun réel sérieux (au sens de plombant) emportent l'adhésion en particulier lors du générique final sur la reprise en duo de Love is in the air par Rupert et Colin. Délectable. Curieux de voir le second volet.

6/10

Image

Je vote pour Victoria Romanova
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13024
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Notez les films - août 2011

Post by hansolo »

Image

Changing Lanes (2002)
Roger Michell avec Ben Affleck, Samuel L. Jackson, Toni Collette
Musique : David Arnold

Point de départ similaire à A propos d'Henry de Mike Nichols. Construction scénaristique ingénieuse bien que comportant certaines invraisemblances.
Quelques pointes de sur-jeu dans le duo tête d'affiche; l'ensemble reste cohérent et agréable mais les dernières minutes auraient pu avantageusement être supprimées.
Musique qui colle parfaitement à l'ambiance générale.
4/6
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
frédéric
1st Degree
Posts: 12980
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Notez les films - août 2011

Post by frédéric »

Space BattleShip

Un space opéra japonais très réussit et avec des effets spéciaux spectaculaires (la scène de la planète des aliens est tout simplement énorme) et une histoire qui tient la route. On regrettera cependant que tout est vu du point de vue des japonais, aucun autre pays n'est impliqué et
Spoiler (cliquez pour afficher)
la reconstruction de la Terre est un peu floue et aurait mérité plus d'explications
. Mais dans l'ensemble, ça vaut le visionnage.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films - août 2011

Post by monk »

Je note. La BA ne faisait pas du tout envie :?
joe-ernst
Décorateur
Posts: 3724
Joined: 20 Mar 06, 15:11
Location:

Re: Notez les films - août 2011

Post by joe-ernst »

Jordan White wrote:St Trinian's
Ce film m'intrigue... Je le mets sur ma wish list. Merci pour cette chronique ! :wink:
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Re: Notez les films - août 2011

Post by Jordan White »

joe-ernst wrote:
Jordan White wrote:St Trinian's
Ce film m'intrigue... Je le mets sur ma wish list. Merci pour cette chronique ! :wink:
Bonsoir joe,
Je pense que le film pourrait te plaire. Je te sais amateur d'humour britannique. Bon évidemment ce n'est pas celui plus sophistiqué des années 60-70, mais il y a une jeune génération prometteuse de comédiennes et le jeu délirant de Rupert Everett.

J'ai vu le film sur le Blu-ray UK avec VOSTA uniquement.
Mais je sais qu'il est aussi sorti en Blu-ray français (le premier volet pas le second).
Image

Je vote pour Victoria Romanova
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films - août 2011

Post by riqueuniee »

Les liaisons dangereuses (Stephen Frears). Certes, c'est visuellement splendide, et l'interprétation est excellente (mention à Ua Thurman). Mais c'est aussi quelque peu ennuyeux et j'ai assez vite décroché.
Je préfère la version modernisée de Vadim (avec Gérard Philipe et Jeanne Moreau) ou même le Valmont de Forman, très sous-estimé à mon avis.
Ou Sexe intentions (Cruel intentions en VO), autre transposition moderne (plus "légère", malgré quelques éléments dramatiques à la fin)du sujet.
joe-ernst
Décorateur
Posts: 3724
Joined: 20 Mar 06, 15:11
Location:

Re: Notez les films - août 2011

Post by joe-ernst »

riqueuniee wrote:Les liaisons dangereuses (Stephen Frears). Je préfère (...)Valmont de Forman, très sous-estimé à mon avis.
Tu confonds alors libertinage et marivaudage...
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Notez les films - août 2011

Post by Colqhoun »

frédéric wrote:On regrettera cependant que tout est vu du point de vue des japonais, aucun autre pays n'est impliqué
Quantité de films américains fonctionnent exactement de la même manière... est-ce que cela ne te dérange pas ?
"Give me all the bacon and eggs you have."
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films - août 2011

Post by riqueuniee »

joe-ernst wrote:
riqueuniee wrote:Les liaisons dangereuses (Stephen Frears). Je préfère (...)Valmont de Forman, très sous-estimé à mon avis.
Tu confonds alors libertinage et marivaudage...
Je ne confonds pas, c'est juste que j'ai pris plus de plaisir à voir le film de Forman (même s'il n'est pas très fidèle à l'esprit du roman) qu'à visionner le Frears, où je me suis bien ennuyée.
joe-ernst
Décorateur
Posts: 3724
Joined: 20 Mar 06, 15:11
Location:

Re: Notez les films - août 2011

Post by joe-ernst »

riqueuniee wrote:le film de Forman (même s'il n'est pas très fidèle à l'esprit du roman)
C'est un euphémisme...
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie