Josef Von Sternberg (1894-1969)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8874
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by feb »

M. Blaine, je suis en parfait accord avec vos critiques concernant ces 5 films :wink:

Agent X27 malgré ces quelques longueurs reste un film très agréable à regarder et le jeu d'amour/haine entre Dietrich et McLaglen permet de se rendre compte de l'évolution du personnage créé par Von Sternberg dans Morocco : ses poses, ses jeux de regard, cette cigarette, ses tenues, etc. Et comme tu le dis, rien que pour la scène finale, il faut le regarder.
Les 3 films suivants sont mes films préférés du couple Von Sternberg/Dietrich :oops:
Shanghai Express est d'une beauté incroyable, Marlene Dietrich y est telle que je l'adore : des tenues superbes, des regards :roll: , cette façon de prendre la pose, de se déplacer et la photo N&B est magnifique. Bref ce film c'est le pied :mrgreen:
Blonde Venus est un film particulier : coincé entre 2 films dont l'esthétique et la photo sont :shock:, on y découvre une Marlene plus douce, moins femme fatale, qui essaye de sauver son couple (excellent Herbert Marshall), de résister aux avances d'un jeune premier (excellent Cary Grant) et de conserver la garde de son fils (mention spéciale au petit Dickie Moore que je trouve adorable). J'aime tout particulièrement les scènes où Dietrich et Marshall racontent leur 1ère rencontre pour endormir le petit...
The Scarlet Empress, comme pour Shanghai Express, est un film d'une esthétique incroyable où l'on sent que Von Sternberg s'est lâché : les décors immenses, les tenues, les scènes de repas, le mariage. Si j'ai un peu de mal avec le rôle tenu par l'actrice dans la 1ère partie du film, je suis d'un tout autre avis après le mariage où son personnage se transforme en superbe femme fatale qui nous offre une fin en apothéose dans sa tenue blanche en train de gravir les marches à cheval. Et que dire des plans sur le visage de l'actrice lors du mariage avec cette flamme de bougie :oops:
The Devil is a Woman, par contre, est un film sur lequel j'ai un moins accroché. J'ai trouvé l'histoire assez banale, les 2 acteurs m'ont paru assez lisses face à une Dietrich dont le personnage m'est antipathique. Je trouve que ce dernier film du couple est celui de trop, The Scarlet Empress aurait du clore cette coopération d'autant plus qu'il ne soutient pas la comparaison avec Le Cantique des cantiques qui s'était glissé dans la série juste après Blonde Venus et surtout avec Desir qui arrive juste après.
Last edited by feb on 12 Jun 11, 13:47, edited 1 time in total.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by riqueuniee »

Le cantique des cantiquesn'est pas de Sternberg, mais de Mamoulian. Il est donc difficile de le comparer aux autres films, vu qu'il ne fait pas partie de la "série" Sternberg/Dietrich.
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21604
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by Rick Blaine »

feb wrote:M. Blaine, je suis en parfait accord avec vos critiques concernant ces 5 films :wink:
:D
feb wrote: Je trouve que ce dernier film du couple est celui de trop, The Scarlet Empress aurait du clore cette coopération d'autant plus qu'il ne soutient pas la comparaison avec Le Cantique des cantiques qui s'était glissé dans la série juste après Blonde Venus et surtout avec Desir qui arrive juste après.
Oui c'est un peu dommage, même si je comprend ce qui a pu attirer Sternberg vers ce film, par rapport au style qu'il aime à développer - de ce point de vue c'est réussi. Il est certain qu'avec Désir, Dietrich aura un personnage bien plus intéressant, dans un meilleur film. Je n'ai pas vu Le Cantique des cantiques par contre, il faut que je vois ça, ça m’intéresse de voir Dietrich hors de chez Sternberg à cette période.
feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8874
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by feb »

riqueuniee wrote:Le cantique des cantiquesn'est pas de Sternberg, mais de Mamoulian. Il est donc difficile de le comparer aux autres films, vu qu'il ne fait pas partie de la "série" Sternberg/Dietrich.
Oui je sais mais j'ai mal tourné ma phrase et je m'en excuse. Je disais simplement que le fait de voir ce film se glisser dans la série Von Sternberg/Dietrich fait que le dernier du duo m'apparait comme "en trop". Le film de Mamoulian propose un personnage de Dietrich qui tranche avec celui proposé par Von Sternberg et The Scarlet Empress aurait du être le film résumant la vision que peut avoir le réalisateur pour cette actrice.
Avec The Devil is a Woman, je trouve que la "magie" des précédents films retombe un peu... :wink:
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by riqueuniee »

Ainsi,c'est en effet plus clair. Ce film marque certainement une volonté de la part de Dietrich de se sortir du schema des personnages qu'elle interprétait dans les films de Sternberg. Son personnage y est très éloigné de la Lola-Lola de Ange bleu ou de L'impératrice rouge.
feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8874
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by feb »

Rick Blaine wrote:Je n'ai pas vu Le Cantique des cantiques par contre, il faut que je vois ça, ça m’intéresse de voir Dietrich hors de chez Sternberg à cette période.
Je te le conseille :wink: On y retrouve Lionel Atwill (je le préfère dans ce film que dans The Devil is a Woman :fiou: )
Je t'invite à lire la critique de Cathy à son sujet : http://www.dvdclassik.com/forum/viewtop ... 0#p1998416
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by riqueuniee »

J'approuve : très bon film, découvert lors de la rétrospective Mamoulian à la Cinémathèque. (ceci dit, l'impératrice rouge c'est très bien aussi)
User avatar
Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7281
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by Cathy »

J'ai beaucoup aimé le Cantique des cantiques qui s'avère souvent être décrié par la critique et par l'actrice elle-même dans ses mémoires, mais je la trouve justement différente loin de l'image qu'en véhicule Sternberg. Sinon je partage à peu près les goûts de Rick Blaine et de Feb pour les Sternberg/Dietrich, les deux meilleurs à mes yeux étant incontestablement Shanghai Express et Scarlet Empress.
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21604
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by Rick Blaine »

Effectivement ça fait envie.
J'aime bien Atwill en plus, terne dans le Sternberg, mais je l'ai vu excellent notamment dans Doctor X de Curtiz.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93041
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by Jeremy Fox »

feb wrote: The Devil is a Woman, par contre, est un film sur lequel j'ai un moins accroché. J'ai trouvé l'histoire assez banale, les 2 acteurs m'ont paru assez lisses face à une Dietrich dont le personnage m'est antipathique. Je trouve que ce dernier film du couple est celui de trop
Au contraire, c'est celui qui m'a réconcilié avec les films Sternberg/Dietrich ; bref, en gros, le seul que j'apprécie :oops:
feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8874
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by feb »

Jeremy Fox wrote:Au contraire, c'est celui qui m'a réconcilié avec les films Sternberg/Dietrich ; bref, en gros, le seul que j'apprécie :oops:
Une fois de plus nos gouts sont parfaitement en symbiose :fiou: :mrgreen:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93041
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by Jeremy Fox »

feb wrote:
Jeremy Fox wrote:Au contraire, c'est celui qui m'a réconcilié avec les films Sternberg/Dietrich ; bref, en gros, le seul que j'apprécie :oops:
Une fois de plus nos gouts sont parfaitement en symbiose :fiou: :mrgreen:
N'est-ce pas ? :lol:

Non mais je dois vraiment avoir un problème avec le cinéma des années 30 moi :cry:
NotBillyTheKid
Tout le monde en parle
Posts: 5703
Joined: 15 Apr 06, 08:56
Location: fait le larron

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by NotBillyTheKid »

Jeremy Fox wrote:
feb wrote: The Devil is a Woman, par contre, est un film sur lequel j'ai un moins accroché. J'ai trouvé l'histoire assez banale, les 2 acteurs m'ont paru assez lisses face à une Dietrich dont le personnage m'est antipathique. Je trouve que ce dernier film du couple est celui de trop
Au contraire, c'est celui qui m'a réconcilié avec les films Sternberg/Dietrich ; bref, en gros, le seul que j'apprécie :oops:
Lorsque je m'étais fait une belle série des films du couple, c'est également le film qui m'a terriblement déçu... Après X27, l'impératrice rouge, Blonde Venus, Morrocco, ce film là ressemble à un drôle de ratage... Von sternbeg, c'est un peu du cinéma chantilly, plein de sucre et de crème... souvent ça prend et c'est très bon... La femme et l e pantin, chez moi, ça ne prend pas... (Shangai Gesture, je ne sais toujours pas si ça a pris ou pas)...
Last edited by NotBillyTheKid on 12 Jun 11, 16:45, edited 1 time in total.
"Je ne veux pas rester dans l'histoire comme le gars qui a détruit l'Univers"
Dude, where's my car
Tears in my beers
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by Federico »

Rick Blaine wrote:La collaboration Sternberg/Dietrich est terminée, elle contient de grandes réussites, mais il semble, au vu du dernier film, qu'on était arrivé au bout de ce qu'elle pouvait apporter.
Dietrich laissera une trace indélébile dans le parcours de Sternberg qui, en quelque sorte, la ressuscitera six ans plus tard avec le personnage énigmatique et ambigu de Mother Gin Sling dans le sublime Shanghai Gesture avec le maquillage et la perversité Marlene-esques d'Ona Munson. Et, même si il n'y a là, par contre, plus de ressemblances physiques, que dire de la tentatrice Keiko, la "Queen Bee" qui affole et met à ses pieds les soldats de l'ultime chef d'oeuvre Anatahan ? :roll:
Image
It took more than one man to change my name to Mother Gin Sling...

Image
Ich bin vor Kopf bis Fuss auf "Ai" eingestellt...
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21604
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Josef Von Sternberg (1894-1969)

Post by Rick Blaine »

Federico wrote:
Rick Blaine wrote:La collaboration Sternberg/Dietrich est terminée, elle contient de grandes réussites, mais il semble, au vu du dernier film, qu'on était arrivé au bout de ce qu'elle pouvait apporter.
Dietrich laissera une trace indélébile dans le parcours de Sternberg qui, en quelque sorte, la ressuscitera six ans plus tard avec le personnage énigmatique et ambigu de Mother Gin Sling dans le sublime Shanghai Gesture avec le maquillage et la perversité Marlene-esques d'Ona Munson. Et, même si il n'y a là, par contre, plus de ressemblances physiques, que dire de la tentatrice Keiko, la "Queen Bee" qui affole et met à ses pieds les soldats de l'ultime chef d'oeuvre Anatahan ? :roll:
Je te rejoins pour Anatahan, c'est vrai qu'il y a quelque chose de la tentatrice Dietrich la dedans. Au vue des 7 films de sa collaboration avec Dietrich, il est indéniable que Sternberg adorait la filmer, ce ne sont pas des sujets dans lesquels ils se disait "tiens je verrais bien Dietrich pour se rôle", mais vraiment des films uniquement construits pour elle, autour d'elle et surtout de son image idéalisée par Sternberg, pour pouvoir la filmer une nouvelle fois.
Shanghai Gesture, je vais voir ça sous peu. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que j'en attends beaucoup, Gene Tierney oblige...