Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7258
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re:

Post by Cathy »

Les critiques ont fusé sur cet opus et je m'attendais à être quelque déçue et à ne pas retrouver l'esprit de la série, mais en réalité, si le personnage de Maclane manque un peu d'humour par rapport aux autres épisodes, les scènes d'action s'enchainent les unes aux autres et n'offrent que peu de répit auxspectateur. Certes le film autocite la franchise, en essayant de reformer un duo comme dans "Die Hard 3", et le méchant amoureux de sa seconde, mais bon si on attend de ce genre de film que de l'action, des rebondissements, des scènes "énaurmes", on est servi, même si certaines semblent impossibles, comme celle de l'avion. Il est vrai aussi que le méchant manque du charisme de Jeremy Irons, mais bon, le film fonctionne tout à fait bien et distille son message habituel, les gros méchants seront toujours "butés" à la fin et l'Amérique meurtrie s'en sortira ! Le film m'a fait penser par moment à War Game, sans doute le côté hacker, mais ici l'idée est développée, le clin d'oeil à Spielberg quelque part dans cette scène où la voiture est suspendue dans la cage d'ascenseur et fait penser au camion pendu dans le vide dans Jurassic Park 2. Certes, j'ai trouvé la dernière poursuite un peu longuette, mais le film atteint son but qui n'est autre que celui de divertir avec des scènes d'actions assez bien faites hormis un ou deux petits défauts, pas de ralentis horripilants pour montrer une grosse cascade. Justin Long se montre tout à fait bien dans le rôle de ce second qui ne comprend rien hormis les ordinateurs. Donc un film d'action tout à fait honnête et digne des trois premiers opus.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14350
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Demi-Lune »

Bon, vu hier soir sur TF1 en recadré... mais quand même : un film d'action plutôt honnête qui ne cède pas à la bouille informe et épileptique des années 2000, mais un Die Hard très médiocre pour ne pas dire raté. C'est bien là le problème : on est quand même en droit d'attendre nettement mieux. Je me retrouve d'ailleurs totalement dans la critique d'Art Core page 5.

Visuellement laid (filtres verdâtres à gogo), ce quatrième épisode devient de moins en moins intéressant au fur et à mesure qu'avance son intrigue, très pauvre et fade malgré un postulat crédible et cohérent par rapport aux règles de la saga. Par clins d’œil, par passerelles ou par motifs musicaux, Len Wiseman essaie tant bien que mal de se raccrocher aux épisodes précédents et à leur philosophie (l'invraisemblable et la loi de Murphy érigés en principe directeur et jubilatoire), mais il n'est malheureusement ni Renny Harlin, et encore moins John McTiernan. Sa mise en scène, au mieux, est sporadiquement efficace (la première heure), mais surtout sans véritable éclat et symptomatique à mes yeux du blockbuster US actuel, qui se repose complaisamment sur la systématisation de trucages numériques très moches qui permettent tout et n'importe quoi. Surtout n'importe quoi (il faut voir les hommes de main faire des cascades à la Spiderman). En outre, il manque cruellement une identification géographique forte (comme dans les trois autres épisodes où les possibilités techniques inhérentes à l'environnement donné étaient profondément exploitées).

En résulte un film factice, sans goût, sans grande imagination, pré-mâché pour le spectateur à qui on sert un tintamarre d'effets qui, le comble! deviennent gonflants à la longue. Et cela, parce qu'ils ne sont pas "portés" par la mise en scène ou par l'ingéniosité de l'histoire. Wiseman se retranche craintivement derrière ces effets qui occupent massivement l'écran alors qu'un McTiernan frappait un grand coup et faisait passer comme une lettre à la poste des trucs totalement invraisemblables parce qu'il savait foutrement bien les vendre grâce à sa réalisation chorégraphique, qui se servait intelligemment des trucages sans en abuser. La mise en scène importait nettement plus que le trucage, alors que ça devient ici l'inverse. Et comme le scénario qui justifie cette surabondance d'effets est franchement infécond, l'opus de Wiseman apparaît rapidement comme une grosse machine qui s'agite péniblement dans tous les sens. C'est par exemple incroyable de voir le décalage entre l'innovant (rien qu'à l'échelle de la saga) Une Journée en enfer, qui obéissait à une logique de "toujours plus" absolument mémorable et s'imposait comme un film d'action révolutionnaire par la force de sa mise en scène virtuose et de son scénario génialement ludique, et l'insipidité de Live Free or Die Hard à qui il cherche ostensiblement à ressembler, mais qui ne reste jamais qu'un divertissement formaté, propret et vidé du charme teigneux et charismatique de son héros. Car oui, ce qui fait peut-être le plus mal au cul, c'est que le flamboyant John McClane n'est plus que l'ombre de lui-même. En plus de n'être pas capables de lui donner un méchant (celui de cet épisode est ri-di-cu-le d'inconsistance et de faloterie), les scénaristes, en manque flagrant de créativité, ne sont pas capables d'appréhender le personnage autrement que par des tics hérités des aventures précédentes (gros mots, monologues excités, etc), mais appliqués ici de la manière la plus mécanique et impersonnelle qui soit, et une dénaturation de tout ce qui faisait de McClane un personnage unique et entier. McClane n'est plus qu'un vulgaire timbre collector qu'on aurait collé à une enveloppe standard pour lui donner un meilleur cachet. Il n'est plus rien, si ce n'est un pantin unidimensionnel baladé sur la carte uniforme et consensuelle des scénaristes, un triste pantin condamné à ressasser (à radoter, plutôt) mollement tout ce qui avait fait de lui une gloire du cinéma d'action. Bruce Willis est comme comateux, sonné, flanqué de son inutile sidekick tête à claques et d'un casting globalement déprimant (la palme à Kevin Smith).

Bref, un film minable qui permet de réévaluer très nettement l'épisode de Renny Harlin (que j'aimais déjà beaucoup).
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Jericho »

Revu quelques passages lors de son passage télé, et c'est encore pire que dans mes souvenirs (déjà que je l'avais trouvé bien nase).
Autant les scènes d'actions peuvent faire illusion 5 minutes (excepté le final contre l'avion: débile et moche), autant le reste est indigne de la franchise Die Hard. Les dialogues sont catastrophiques: et vas-y que je donne des coup de coudes complices aux fans de la série avec des clin d'oeils et un mimétisme foirés. Sans rire c'est une caricature de McClane, quand il parle t'as l'impression de voir la marionnette des guignols...
Et un bad guy falot qui s'est cru dans le monde des bisounours.
Image
User avatar
Brody
Indices : bateau - requin
Posts: 4760
Joined: 21 Feb 06, 18:42
Location: à la flotte !

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Brody »

Moui, ça reste cependant plaisant à suivre. A condition de se souvenir que Wiesman est aux commandes, et non McT. Mais hormis les invraisemblances, de plus en plus grosses, l'auto-citation ne me gène pas tant que le méchant, vraie faute de casting.
D'ailleurs les 4èmes opus ne réussissent de toutes façons presque jamais à garder l'esprit originel, avez-vous remarqué ? Alien Resurrection qui tend trop vers le potache, Terminator4 qui oublie la cohérence de la série (bien que ce soit selon moi surtout un problème de scénario et non de réalisation, plutôt solide), ici idem...
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Jericho »

Pour Alien c'est un faux exemple, puisque déjà à partir du second opus, il y a un virage fait à 180° par rapport au film antécédent...

Ce que je remarque surtout c'est: plus les gens qui sont derrière ces suites veulent renouer avec l'esprit originel, plus ils se gaufrent méchamment (Die Hard 4, Predators, Terminator 4,...).
Last edited by Jericho on 23 May 11, 17:09, edited 1 time in total.
Image
styx
Doublure lumière
Posts: 646
Joined: 29 Jan 11, 16:28

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by styx »

Ce Die Hard 4 -7,5/10 est moins bon que le précedent, "euphémisme" il reste distrayant, mais il sent l'auto réference et semble propre à fermer la franchise...las, je viens de voir que le 5 est en route et que le réal sera celui du très inégal "Smart People" (son seul film!) qui à des petits faux airs "indés", mais aussi qu'il est une refèrence de la réalisation de pub!!! Aïe :fiou:

Seul Bruce s'en sort vraiment, le reste du casting est indigne d'une telle franchise...pourtant j'aime bien Justin Long et aussi Timothy Oliphant, mais là il sont assez "hors sujet" ,on dirait qu'ils ont reçus des instructions pour pas faire d'ombre à Bruce willis, qui est assez excellent... :)

Code: Select all

Check out how I made the Ultimate Burger in the entire world! The "Hurricane" Burger! 
[/i]
Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2703
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re:

Post by Outerlimits »

frédéric wrote:Au lieu de vous attarder à des considérations techniques, que les vrais néophytes sont complètements largués, laissez vous porter par le film et redevenez simple spectateur pour passer 2h20 de pure distractions. Alors certes, c'est plus 24/TRUE LIES (l'époustouflante scène de l'avion y fait directement référence), mais franchement on s'ennuie pas. Ca fait 12 ans que l'on a quitté McLane et on le retrouve comme on l'avait quitté hier. Le film est un pur film d'action plutôt bien foutu avec des scènes vraiments bien,
Spoiler (cliquez pour afficher)
comme les carambolages vus du ciel ou la scène du tunnel
et Bruce Willis est définitivement son personnage. Justin Long est sympa et s'en tire pas si mal. Bref, alors 2h20, c'est peut être un peu trop, mais on passe un très, très bon moment.
+ 1, je l'ai trouvé trés distrayant pour ma part, et bien filmé qui plus est.
Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2703
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re:

Post by Outerlimits »

Ubik wrote:
Frank Bannister wrote:
c'est quoi un cadrage qui tient la route pour toi?
Un cadrage ou les personnages sont à leur place. Ou la caméra traduit une volonté de mise en scène, une once d'inspiration esthétique au mieux, une cohérence visuelle par défaut, à la limite de style mais nous n'en demanderons pas tant. Je me rappelle la séance de dialogue entre Justin Long et Bruce Willis près d'une poubelle. On passera d'ailleurs sur la pauvreté d'écriture de la scène et la petite morale bien minable qui en découle pour juste s'affoler devant une caméra en constante hésitation, sans cesse tiraillée entre un mode épaule en mouvement / amorce des personnages et des plans larges pathétiquement mis en lumière. Le montage, assez minable, n'arrange rien (je te rajoute des inserts un peu partout histoire que tu comprennes ce qui se passe dans ce bordel). Putain, c'est vraiment pas inspiré. C'est maladroit. Ca fait amateur. C'est vraiment moche. J'ai vraiment pas aimé, je suis désolé.

PS : Faut reconnaître qu'Underworld - que je porte pas bien haut dans mon coeur non plus - avait au moins le mérite de ressembler à quelque chose.

C'est vraiment chercher midi à 14h à ce niveau.
Tu crois vraiment que "Die Hard 3" n'avait pas son lot impressionnant de séquences de faux-raccords, de scènes surdécoupées ou séquences d'action trop cut, de gros plans parfois difficilement lisibles (je peux t'affirmer que le film en est bourré) ?
Question invraisemblances scénaristiques je crois d'ailleurs que "Une journée en enfer" tient la dragée haute aux 3 autres opus de la série (les énigmes, les 2 personnages principaux qui se retrouvent systématiquement au même endroit au même moment, le plan du méchant un peu prévisible pour peu qu'on réfléchissse, Willis qui lance à la condutrice "Tu te prends pour Hillary Clinton ??? Clinton ?? Attends 21, les présidents..." ou le camionneur qui sait parfaitement le nom du 21ème président alors que McClane n'a même pas fini de lui poser la question).
Je voulais préciser que j'aime pourtant les 4, mais surtout que ce volet 4 n'a rien, mais rien du tout, de honteux. :wink:
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2714
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Harkento »

Et bien moi je pense que Len Wiseman est un branquignol de première et qu'il fait honte à la trilogie. Pareil pour les scénaristes. La mythologie des Die Hard c'est le suspence hitchcockien par excellence : unité de temps et de lieu de l'action. Piège de cristal, une nuit/une tour ; 58 minutes pour vivre, une nuit/un aéroport et Une journée en enfer, une journée/une ville. Quand on a pas compris ça, il ne sert strictement à rien de faire passer cette croûte filmique qu'est Retour en enfer pour un Die Hard. Ok on a John McClane, mais la production est complètement passer à coté de la mythologie Die Hard en offrant un blockbuster tout juste potable, avec en plus, des scènes d'actions complètements démesurés mal filmé et mal rythmé qui n'impose jamais le style de la série si ce n'est au tout début quand McClane engueule sa fille qui flirte avec un gars. Les fans de la série ne peuvent que détester ce film !
le camionneur qui sait parfaitement le nom du 21ème président alors que McClane n'a même pas fini de lui poser la question
Je conteste Outerlimits ! L'ayant vu un milliard de fois, le camionneur répond bel et bien à la question de McClane dans les temps ! :wink:

De plus, on peut contester les scènes du 3 d'un point de vue de l'histoire, mais en terme de découpage, de composition des plans (super photographie), de rythme, McTiernan reste esthétiquement l'un des plus grands réal de son époque.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15053
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Watkinssien »

Pour moi, ce film est honteux car je le trouve à côté de la plaque du début à la fin.

Déjà en terme de mise en scène, c'est incroyablement impersonnel, regroupant tous les tares des faiseurs tâcherons, à mes yeux...

Mais le pire du film, c'est de faire de John McClane un personnage moralisateur, où Bruce Willis n'arrive même jamais à réincarner son rôle de prédilection.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2714
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Harkento »

Watkinssien wrote:Pour moi, ce film est honteux car je le trouve à côté de la plaque du début à la fin.

Déjà en terme de mise en scène, c'est incroyablement impersonnel, regroupant tous les tares des faiseurs tâcherons, à mes yeux...

Mais le pire du film, c'est de faire de John McClane un personnage moralisateur, où Bruce Willis n'arrive même jamais à réincarner son rôle de prédilection.
Mais alors je suis entièrement d'accord avec CA ! On sent carrément la prod qui parle derrière les réplique de Bruce Willis, surtout face au gamin qu'il protège ! Une véritable HONTE !
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12781
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by hellrick »

Moi j'aime bien le 4, c'est un bon gros film d'action explosif et fun...j'aime bien les 4 films, surtout le 3 et le 1 mais le 4 et le 2 passent aussi très bien. Bruce Willis fait le show, Kevin Smith me fait bien rire et les scènes d'action sont over the top...moi ça me va
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2714
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Harkento »

hellrick wrote:Moi j'aime bien le 4, c'est un bon gros film d'action explosif et fun...j'aime bien les 4 films, surtout le 3 et le 1 mais le 4 et le 2 passent aussi très bien. Bruce Willis fait le show, Kevin Smith me fait bien rire et les scènes d'action sont over the top...moi ça me va
Dans l'absolu, je suis bien d'accord avec toi, il est plutôt divertissant si on oublie que c'est un Die Hard .... mais ça n'en est pas un ! :D
Il y aurait juste fallu l'appeler autrement et que Willis jour un autre personnage, et là, je suis assez d'accord avec toi ! :wink:
Mais ce n'est pas le cas !
(je sais, je radote ...)
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Jericho »

Même Renny Harlin et son scénariste avaient compris ce qu'était l'esprit Die Hard et le personnage Mcclane, c'est dire à quel point les gens qui étaient derrière ce 4ème opus se sont plantés...
Et je sens que ça va être pire pour Die Hard 5 (si si c'est possible).
Image
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15053
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Watkinssien »

Ah oui, le 5e qui sera réalisé par John Moore, aussi mauvais que Wiseman...
Image

Mother, I miss you :(