Notez les films mars 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14680
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Notez les films mars 2011

Post by Demi-Lune »

Crimes à Oxford (Alex de la Iglesia, 2008)
Le film commence de manière intéressante, posant une ambiance générale prenante et ancrant son intrigue policière, que l'on pense alors bien ficelée, dans un cadre universitaire glacial. Associer une série de meurtres à une suite d'équations à résoudre comme un défi, avec en toile de fond un duel intellectuel et philosophique (entre un universitaire acariâtre et un doctorant fasciné mais aux conceptions radicalement opposées) sur la démontrabilité même de théories arithmétiques du fait de l'incomplétude fondamentale de certains facteurs, sur l'accessibilité ou non de la vérité absolue réduite à son expression numérique la plus élémentaire, et donc incontestable, etc, toute cette fonte de théorèmes de logique existants dans une intrigue policière est une bonne idée, ambitieuse, stimulante. La démarche apparaît tout autant intellectualisante que ludique, même pour un allergique profond aux maths que moi - quoique les visées soient surtout philosophiques. Le réalisateur nous offre même un chouette plan-séquence quoique trop démonstratif. Mais malgré son entame prometteuse - mettons, la première demi-heure -, le scénario se montre en fait très décevant, inutilement emberlificoté, multipliant les suspects et les fausses pistes et s'emmêlant les pinceaux dans ce qui était pourtant un incipit prometteur. L'aboutissement est assez logique (tout le film se construit comme une démonstration de type magistrale sur la dualité, et l'impossible réconciliation, entre la logique cartésienne, rationalisante, et l'improbabilité causale), mais était-il besoin de complexifier à ce point un scénario qui n'a, au final, guère plus d'envergure qu'un épisode de l'inspecteur Barnaby ? L'approche était passionnante, mais le résultat est hélas décevant. PS : amusé de voir en "live" une des anciennes captures soumises par ed dans son QUEUE (Leonor Watling à poil sous son tablier de cuisine).
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13828
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films mars 2011

Post by hellrick »

Demi-Lune wrote:Crimes à Oxford (Alex de la Iglesia, 2008)
Je l'avais vu au Bifff et bien apprécié, je l'ai réenregistré, c'est très ludique quand même dans mon souvenir, si on aime les romans policiers à l'ancienne ça fait passer un bon moment
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16811
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Notez les films mars 2011

Post by Profondo Rosso »

Dracu wrote:
nobody smith wrote:
Ah ouais quand même. Toujours aussi recherchés les choix musicaux chez Snyder :roll:
Salut!

Où est le problème? Ces choix semblent cohérents...

D., curieux de découvrir ce film...
Oui voilà c'est cohérent et le fait que ça soit des reprises (sauf Bjork) atténue le surlignage qu'on pourrait ressentir le Sweet Dreams est chanté par l'actrice prince principale Emily Browning par exemple, et j'ai bien mis 2 minutes avant de tilter pour reconnaître Where is my mind. Les morceaux rentre dedans vont vraiment bien avec les images le passage Search and Destroy est assez génial. J'aimais bien les chansons dans Watchmen moi le passage avec Nena surtout plaisir coupable :mrgreen:
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4829
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: Notez les films mars 2011

Post by nobody smith »

Profondo Rosso wrote:
Dracu wrote: Salut!

Où est le problème? Ces choix semblent cohérents...

D., curieux de découvrir ce film...
Oui voilà c'est cohérent et le fait que ça soit des reprises (sauf Bjork) atténue le surlignage qu'on pourrait ressentir le Sweet Dreams est chanté par l'actrice prince principale Emily Browning par exemple, et j'ai bien mis 2 minutes avant de tilter pour reconnaître Where is my mind. Les morceaux rentre dedans vont vraiment bien avec les images le passage Search and Destroy est assez génial. J'aimais bien les chansons dans Watchmen moi le passage avec Nena surtout plaisir coupable :mrgreen:
Que les choix musicaux soient cohérent je le veux encore bien. Il y a la problématique de l'utilisation évoqué par cinephage suite à l'expérience watchmen (je vois mal comment considérer autrement que comme des mauvaises blagues les walkyries, sound of silence et hallelujah) mais ça se jouera lorsqu'on sera devant le film. Cela dit, au vu des titres évoqués, ça m'apparaît surtout d'une banalité confondante en piochant dans des chansons déjà bien employées au sein du cinéma contemporain. On a l'impression que Snyder se contente de piocher dans une culture immédiate (vieille, très vieille d'au moins 10 ans) sans chercher à en faire autre chose que la régurgiter. Selon moi, il y a clairement une marge musicalement entre un Tarantino qui digère vraiment tout ce qu'il absorbe pour trouver une identité originale et étonnante et un Snyder qui ressort juste clé en main ce que d'autres ont fait il y a pas si longtemps.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23414
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Notez les films mars 2011

Post by AtCloseRange »

nobody smith wrote:
Profondo Rosso wrote:
Oui voilà c'est cohérent et le fait que ça soit des reprises (sauf Bjork) atténue le surlignage qu'on pourrait ressentir le Sweet Dreams est chanté par l'actrice prince principale Emily Browning par exemple, et j'ai bien mis 2 minutes avant de tilter pour reconnaître Where is my mind. Les morceaux rentre dedans vont vraiment bien avec les images le passage Search and Destroy est assez génial. J'aimais bien les chansons dans Watchmen moi le passage avec Nena surtout plaisir coupable :mrgreen:
Que les choix musicaux soient cohérent je le veux encore bien. Il y a la problématique de l'utilisation évoqué par cinephage suite à l'expérience watchmen (je vois mal comment considérer autrement que comme des mauvaises blagues les walkyries, sound of silence et hallelujah) mais ça se jouera lorsqu'on sera devant le film. Cela dit, au vu des titres évoqués, ça m'apparaît surtout d'une banalité confondante en piochant dans des chansons déjà bien employées au sein du cinéma contemporain. On a l'impression que Snyder se contente de piocher dans une culture immédiate (vieille, très vieille d'au moins 10 ans) sans chercher à en faire autre chose que la régurgiter. Selon moi, il y a clairement une marge musicalement entre un Tarantino qui digère vraiment tout ce qu'il absorbe pour trouver une identité originale et étonnante et un Snyder qui ressort juste clé en main ce que d'autres ont fait il y a pas si longtemps.
Personnellement, j'aime beaucoup lu'tulisation qu'en fait Snyder (et notamment dans Watchmen ou l'ouverture de Dawn of the Dead avec du Johnny Cash) et je suis très curieux de voir ce Sucker Punch.

Tarantino ne me semble pas jouer exactement sur le même regsitre musical mais à ce compte-là, aucun autre cinéaste contemporain ne ferait les choses "bien" vu que Snyder s'en servirait "mal" (moi, Hallelujah utilisé comme ça, je trouve ça plutôt gonflé).
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16811
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Notez les films mars 2011

Post by Profondo Rosso »

nobody smith wrote:
Profondo Rosso wrote:
Oui voilà c'est cohérent et le fait que ça soit des reprises (sauf Bjork) atténue le surlignage qu'on pourrait ressentir le Sweet Dreams est chanté par l'actrice prince principale Emily Browning par exemple, et j'ai bien mis 2 minutes avant de tilter pour reconnaître Where is my mind. Les morceaux rentre dedans vont vraiment bien avec les images le passage Search and Destroy est assez génial. J'aimais bien les chansons dans Watchmen moi le passage avec Nena surtout plaisir coupable :mrgreen:
Que les choix musicaux soient cohérent je le veux encore bien. Il y a la problématique de l'utilisation évoqué par cinephage suite à l'expérience watchmen (je vois mal comment considérer autrement que comme des mauvaises blagues les walkyries, sound of silence et hallelujah) mais ça se jouera lorsqu'on sera devant le film. Cela dit, au vu des titres évoqués, ça m'apparaît surtout d'une banalité confondante en piochant dans des chansons déjà bien employées au sein du cinéma contemporain. On a l'impression que Snyder se contente de piocher dans une culture immédiate (vieille, très vieille d'au moins 10 ans) sans chercher à en faire autre chose que la régurgiter. Selon moi, il y a clairement une marge musicalement entre un Tarantino qui digère vraiment tout ce qu'il absorbe pour trouver une identité originale et étonnante et un Snyder qui ressort juste clé en main ce que d'autres ont fait il y a pas si longtemps.
Je crois surtout que ce n'est pas du tout dans la même idées que les deux utilise les chansons dans leurs films, Tarantino fonctionne autant dans le rythme de la séquence que pour provoquer le rire ou l'émotion quand il place un morceau. Snyder est beaucoup plus basique dans son approche (c'est pas maintenant qu'on va découvrir que ce n'est pas un chantre de la finesse) ce qui n'enlève pas une certaine efficacité, dans Watchmen l'enterrement sur Sounds of Silence ou le générique sur Dylan sont vraiment réussis (et au second degré le Hallelujah pourquoi pas après tout fallait oser !). Pour Sucker Punch ce qui change la donne c'est que hormis le Army of Me de Bjork tout les titres cités sont des reprises au féminin ce qui ajoute à la touche féministe voulue et donne une tonalité inédite aux standards archis rebattus (Where is my mind est carrément méconnaissable).

edit : Bon ben tout pareil que Atcloserange en fait !
User avatar
AlexRow
The cRow
Posts: 25590
Joined: 27 Mar 05, 13:21
Location: Granville (50)

Re: Notez les films mars 2011

Post by AlexRow »

300 - Non noté (hors catégorie)

Nanar homo érotique au style romantico fantastique qui donne envie de faire l'Anschluss, 300 a le mérite d'aller au bout de son parti pris narratif de vidéo gaming - avec alternance de cinématiques et de phases de combats avec Boss de fins de niveaux - qui empêche de le prendre au sérieux. D'un certain point de vue - pas très élevé, certes - ça vaut mieux que Troie. Et puis entendre parler de Léonidas en contemplant des tablettes de chocolat à longueur de film m'a donné une furieuse envie de déguster un ballotin de confiseries belges.

À ne surtout pas revoir
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages
Happy Charly
Assistant opérateur
Posts: 2582
Joined: 16 Nov 03, 12:10
Location: Loin de la civilisation... dans l'trou-du-cul du monde, quoi !

Re: Notez les films mars 2011

Post by Happy Charly »

Demi-Lune wrote:Crimes à Oxford (Alex de la Iglesia, 2008)
Le film commence de manière intéressante (...) dans un cadre universitaire glacial.
Programme TV identique mais avis perso' différent - ou presque - puisque j'ai trouvé hélas un brin chiante cette aventure européenne ( production franco-hispano-britannique ) du barge Alex de la Iglesia ( "ACCION MUTANTE", "EL DIA DE LA BESTIA" dans son Espagne natale ) qui va confronter le hobbit Elijah Wood au StoryTeller John Hurt dans tout ce baratin et charabia mathématique, symbolique et crypté de crime parfait - et pas farpait comme le signa le réalisateur quatre ans plus tôt.
A noter la participation chauvine de Dominique Pinon ( "DELICATESSEN" ) dans le film :D
Note : 4/6



Avec "L'ITALIEN", Olivier Baroux ( "CE SOIR, JE DORS CHEZ TOI" ) offre à son complice Kad Merad de renouer avec ses racines et origines. Et c'est toujours mieux que leur "SAFARI" de l'année précédente.
Devenue une prétendue star avec le carton public ( sic ?! ) des "CH'TIS" deux ans plus tôt, Kad reste pourtant fidèle à son ami ( qui se paye un caméo vocal dans ce film d'escroquerie et de mensonges franco-italo-maghrébine ) et comme je l'ai écrit au-dessus renoue discrètement avec ses origines maghrébine - sans pour autant reprendre son prénom de Kaddour - dans cette gentille comédie pleine de bons sentiments ( arrosée de variété musicale italienne bon marché ) où, alors qu'il mène en bateau depuis cinq ans ses parents à qui il fait croire qu'il travaille à Rome pour leur cacher la vérité encore plus effroyable qu'il travaille en fait à Nice mais surtout s'y fait passer pour un Italien et non un Franco-Algérien, le commercial ( non, je ne le dénigrerai pas en disant qu'il n'est qu'un vendeur de voitures... de sport et haute gamme tout de même ) "Dino" va finalement devoir faire face à la vérité et à ses origines avant d'assumer le raz de marée personnel que va provoquer son mensonge sur un scénario prévisible mais une mise en scène classique et pourtant simplement efficace : qui remplit son contrat, quoi.
Note : 4/6, si, si...



"LA MAIN DROITE DU DIABLE" de Costa-Gravas
Un film du réalisateur de "Z" et "L'AVEU" que je ne connaissais pas, devant vous avouer les vieilles qui flottent dans la naphtaline en regardant des films d'art et d'essai scandinaves en noir et blanc sous-titrés en mandarin que j'ignorais même jusque-là que le réalisateur d' "AMEN" également avait connu une carrière américaine, mais que ma compagne m'a fait découvrir lors de son passage sur une chaine cinéma la semaine dernière.
Et, je dois avouer ( encore ), que si la thématique de la haine raciale et de ce mal pernicieux qui sied à la nature humaine qui qualifie l'oeuvre du réalisateur que je connais est encore une fois présente dans ce film policier ( l'infiltration d'une agent du FBI dans une organisation raciste via une relation avec leur leader et sa famille ), la présence du réalisateur au générique ne pourrait me faire ni chaud ni froid puisque j'ai trouvé la réalisation commune et loin des travaux européens précédents et à venir de cet homme de talent pourtant. Le film n'en reste pas moins bon même si en partie prévisible mais qui témoigne bien du caractère haineux et xénophobe d'une franche WASP de la société rurale américaine et qui avait quoi de nourrir, dès 1988, une paranoïa prononcée de certains adeptes des théories de complots occultes et gouvernementaux.
Note : 4/6, oui aussi !

Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23414
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Notez les films mars 2011

Post by AtCloseRange »

Happy Charly wrote:"LA MAIN DROITE DU DIABLE" de Costa-Gravas
Un film du réalisateur de "Z" et "L'AVEU" que je ne connaissais pas, devant vous avouer les vieilles qui flottent dans la naphtaline en regardant des films d'art et d'essai scandinaves en noir et blanc sous-titrés en mandarin que j'ignorais même jusque-là que le réalisateur d' "AMEN" également avait connu une carrière américaine, mais que ma compagne m'a fait découvrir lors de son passage sur une chaine cinéma la semaine dernière.
Et, je dois avouer ( encore ), que si la thématique de la haine raciale et de ce mal pernicieux qui sied à la nature humaine qui qualifie l'oeuvre du réalisateur que je connais est encore une fois présente dans ce film policier ( l'infiltration d'une agent du FBI dans une organisation raciste via une relation avec leur leader et sa famille ), la présence du réalisateur au générique ne pourrait me faire ni chaud ni froid puisque j'ai trouvé la réalisation commune et loin des travaux européens précédents et à venir de cet homme de talent pourtant. Le film n'en reste pas moins bon même si en partie prévisible mais qui témoigne bien du caractère haineux et xénophobe d'une franche WASP de la société rurale américaine et qui avait quoi de nourrir, dès 1988, une paranoïa prononcée de certains adeptes des théories de complots occultes et gouvernementaux.
Note : 4/6, oui aussi !

Je l'ai revu récemment et je l'aime bien malgré tous ses défauts (scénaristiques notamment) ne serait-ce que parce la magnifique Debra Winger arrive à nous faire passer la pillule de pas mal de scènes par la conviction de son interprétation et que Costa-Gavras n'est pas un manche (et un grand directeur d'acteurs).
Et puis j'ai toujours un goût prononcé pour tous les films abordant ce sujet.

Costa-Gavras n'imaginait sans doute pas que les Etats-Unis auraient un président noir 20 ans plus tard, le film paraissant d'un coup un peu OVNI vu d'aujourd'hui.
ça ne signifie pas bien sûr que le racsime contre les noirs n'existe plus aujourd'hui mais que la crainte de ce type d'insurrection type "white supremacy" paraît maintenant très lointaine.

Au final, ça reste le moins bon film américain de Costa-Gavras, Missing et Music Box étant 2 très beaux fillms.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23414
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Notez les films mars 2011

Post by AtCloseRange »

All Good Things - Andrew Jarecki (2010)
Après l'avoir beaucoup vu au début des années 2000, Kirsten Dunst se fait beaucoup plus rare depuis quelques années.
C'est la principale raison de regarder ce All Good Things qui a juste eu une sortie technique aux Etats-Unis (pas près de sortir ici donc).
On peut comprendre pourquoi vu que ce film a bien du mal à savoir où il va. L'histoire est vraie: l'itinéraire qui a mené à une des affaires de meurtre les plus célèbres de New York.
La première moitié plutôt intriguante et raconte les affres du couple Kirsten Dunst - Ryan Gosling, ce dernier fortement perturbé par une relation compliquée avec son père (Frank Langella) et le souvenir de sa mère suicidée.
Mais bizarrement alors que les développements acadabrantesques de l'intrigue sont réels, on ne peut s'empêcher de trouver ça outré.
Gosling que j'aime généralement bien est ici cantonné à une seule expression sans vie et c'est donc Kirsten Dunst qui montre qu'elle vaut vraiment mieux que le film.
A noter une belle photo de Michael Serresin, le chef op historique d'Alan Parker.
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7696
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Notez les films mars 2011

Post by 7swans »

AtCloseRange wrote:All Good Things - Andrew Jarecki (2010)
Rahhh, toujours très envie de le voir! Des acteurs que j'aime beaucoup et un réalisateur prometteur.
En tout cas, si tu ne l'as pas vu, je te conseille vivement Capturing the Friedmans, son précédent film (documentaire).
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films mars 2011

Post by riqueuniee »

Un excellent documentaire, en effet. Et un cinéaste très prometteur. Eb ce qui concerne ce film, le générique suffit à donner envie de le voir (quitte à être déçu, mais ceci est une autre histoire).
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23414
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Notez les films mars 2011

Post by AtCloseRange »

7swans wrote:
AtCloseRange wrote:All Good Things - Andrew Jarecki (2010)
Rahhh, toujours très envie de le voir! Des acteurs que j'aime beaucoup et un réalisateur prometteur.
En tout cas, si tu ne l'as pas vu, je te conseille vivement Capturing the Friedmans, son précédent film (documentaire).
Je ne savais pas du tout qu'il avait fait ce documentaire. C'est vraiment uniquement la présence de Gosling et de Dunst qui m'a poussé à le voir.
En l'état, je trouve le film plutôt raté mais Dunst le sauverait presque.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films mars 2011

Post by riqueuniee »

Documentaire passé l'an dernier sur CanalPlus (peut-être surtout sur le bouquet numérique). Sinon, je l'aurais ignoré aussi.
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7696
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Notez les films mars 2011

Post by 7swans »

AtCloseRange wrote:Je ne savais pas du tout qu'il avait fait ce documentaire.
Vu au cinéma, la bande annonce m'avait intrigué.
Le film est édité en (très bon) DVD chez MK2.
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"