Stanley Donen (1924 - 2019)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8874
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Stanley Donen

Post by feb »

Petit remontage pour info :

Samedi 25 décembre à 21H30 sur Ciné Cinéma Classic
Stanley Donen
Documentaire de Clara et Julia KUPERBERG, 55 min, 2010.
Stanley Donen raconte sa carrière, faite d'aléas mais surtout de coups de chance, et dévoile les petites histoires de ses grands succès et les péripéties de ses tournages.
Rediff le Jeudi 30 décembre à 22H30
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14681
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Stanley Donen

Post by Demi-Lune »

Charade (1963)
Je dois avouer, à regret car je ne m'y attendais pas (le film a effectivement bonne réputation et réunissait a priori des éléments à même de me plaire), ne pas avoir été très convaincu par Charade. Si le film dégage une classe certaine illustrée par la garde-robe de Givenchy de la gracile Audrey Hepburn (belle comme jamais), si le film joue avec amusement sur le côté ludique de cette chasse au trésor parisienne, l'ensemble me paraît tout de même très anecdotique, ne valant au final que pour le badinage entre Hepburn et un Cary Grant qui accuse un peu son âge. Surtout, ce détournement hitchcockien se révèle vite barbant et balourd, avec un scénario qui ne fait que du surplace et qui accumule jusqu'à plus soif les fausses pistes dans un second degré qui dédramatise tout (du coup, on en vient rapidement à s'en foutre, de ce qui peut arriver aux personnages, et on voit sacrément le temps passer). Et je n'ai pas trouvé que Paris était si glamourisé que ça... on passe effectivement plus de la moitié du film dans un pauvre décor d'hôtel. Au final, je trouve que Charade est surtout intéressant en ce qu'il constitue une vision guillerette et rose de l'univers de Polanski (un couple qui cherche un McGuffin dans Paris... mais Frantic est pour moi à des lieues au-dessus).
User avatar
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Posts: 9530
Joined: 23 Oct 05, 16:37
Location: Quelque part ailleurs

Re: Stanley Donen

Post by Miss Nobody »

:roll:
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14681
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Stanley Donen

Post by Demi-Lune »

Miss Nobody wrote: :roll:
:?:
User avatar
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Posts: 9530
Joined: 23 Oct 05, 16:37
Location: Quelque part ailleurs

Re: Stanley Donen

Post by Miss Nobody »

Demi-Lune wrote:
Miss Nobody wrote: :roll:
:?:
Je suis en désaccord total avec ta critique. :o
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14681
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Stanley Donen

Post by Demi-Lune »

Miss Nobody wrote:
Demi-Lune wrote: :?:
Je suis en désaccord total avec ta critique. :o
J'aurais vraiment voulu apprécier pleinement ce film... et si Charade t'est cher, c'est sûr que mon avis ne doit pas être très agréable à lire. Seulement, j'y vois de trop nombreuses faiblesses pour être enthousiaste. J'ai tenté d'en parler de manière juste, en pointant ce qui étaient à mes yeux ses qualités et ses défauts. Mais ça ne reste jamais que mon avis. :wink: Pour l'anecdote, mes parents, avec lesquels je l'ai regardé, n'ont pas aimé non plus.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15633
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Stanley Donen

Post by Watkinssien »

:roll:







:wink:

Hommage à la fois éblouissant et merveilleux au cinéma de Hitchcock, Charade est également une splendide romance, magnifiquement mise en scène par le grand Stanley Donen, qui utilise avec un talent indiscutable les couleurs et le montage.

Fluidité, transitions impeccables, le film est un ravissement à plusieurs niveaux et nous livre une réflexion sur l'illusion et la vérité totalement séduisante.

Le charme est omniprésent, les comédiens superbes, les morceaux de bravoure aussi et puis la tendresse de Donen pour le cinéma de genre, amour qui ressort dans toute l'oeuvre et qui donne au film des allures de rêve romancé extraordinaire.

Un bijou !
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22220
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Stanley Donen

Post by Major Tom »

J'adore aussi Charade. Un de mes films favoris de tous les temps!
Sinon, je ne trouve pas ça comparable avec Frantic (si, d'accord, ça se passe à Paris :) ). Les deux ne boxent pas dans la même catégorie. J'adore Frantic mais c'est un plaisir coupable à côté de Charade.
Image
User avatar
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Posts: 9530
Joined: 23 Oct 05, 16:37
Location: Quelque part ailleurs

Re: Stanley Donen

Post by Miss Nobody »

Major Tom wrote: Les deux ne boxent pas dans la même catégorie.
Je pense qu'il ne faut surtout pas regarder Charade en s'attendant à un thriller, ou même à un film hitchcockien. Le film est avant tout une comédie, et dans son genre, c'est une des meilleures qui soit.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14681
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Stanley Donen

Post by Demi-Lune »

Major Tom wrote:Sinon, je ne trouve pas ça comparable avec Frantic (si, d'accord, ça se passe à Paris :) ).
Il y a d'autres similitudes. Le fait que le McGuffin soit dès le départ sous les yeux, dans un sac/valise, le suspense sur le toit, l'ambassade américaine, le couple qui évolue dans Paris (un Américain et une femme qui parle anglais/français), l'appartement saccagé, les rendez-vous au téléphone, différents méchants qui cherchent la même chose.
Miss Nobody wrote:Je pense qu'il ne faut surtout pas regarder Charade en s'attendant à un thriller, ou même à un film hitchcockien. Le film est avant tout une comédie, et dans son genre, c'est une des meilleures qui soit.
Concernant l'aspect comique, je l'ai trouvé plutôt plaisant. Comme je l'ai dit, le badinage est assez savoureux, bien écrit. Le film recèle de petits gags charmants. La scène de recueillement, par exemple, est très amusante. Je n'ai pas vraiment de reproche à faire sur cette dimension, sauf que cela s'imbrique dans une intrigue policière qui, elle, me paraît très faible. Elle n'est peut-être qu'un prétexte, il n'empêche que c'est la ligne directrice qui permet au film d'avancer. C'est pourquoi je trouve le résultat bancal et moyen : parce que la drôlerie, qui est réussie, fait jeu égal avec l'intrigue, pépère et insatisfaisante à mon goût. :oops:
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15633
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Stanley Donen

Post by Watkinssien »

Demi-Lune wrote: Je n'ai pas vraiment de reproche à faire sur cette dimension, sauf que cela s'imbrique dans une intrigue policière qui, elle, me paraît très faible. Elle n'est peut-être qu'un prétexte, il n'empêche que c'est la ligne directrice qui permet au film d'avancer.
Oui voilà, l'intrigue n'est qu'un prétexte, les morceaux de bravoure sont les échanges de regards entre les formidables Hepburn et Grant. La véritable intrigue n'est pas la policière, c'est comment Cary Grant va enfin dire la vérité à Hepburn sur ses sentiments réels. Tout le film n'est que mensonges, apparences et pourtant la pureté amoureuse qui devient de plus en plus évidente entre les deux protagonistes est ce qui devient le plus important, le plus beau et finalement le plus subtil.

La ligne directrice est cela, pas les péripéties (très bien exécutées en plus) policières. Les mouvements de caméra, les couleurs, l'action servent à cerner l'irrésistible idylle d'un homme âgé trop longtemps resté seul et d'une veuve qui a longtemps trempé dans un cynisme de mauvais aloi.
Image

Mother, I miss you :(
someone1600
Euphémiste
Posts: 8853
Joined: 14 Apr 05, 20:28
Location: Québec

Re: Stanley Donen

Post by someone1600 »

Dommage que tu n'aies pas aimé Demi-lune, pour moi il s'agit d'un excellent film servi par un couple d'acteur vraiment extraordinaire... bon je suis tellement fan d'Audrey que j'apprécie meme Green Mansion alors... :oops:

Mais bon, tous les gouts sont dans la nature comme on dit lol. :wink:
User avatar
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13881
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Stanley Donen

Post by hansolo »

Watkinssien wrote: Oui voilà, l'intrigue n'est qu'un prétexte, les morceaux de bravoure sont les échanges de regards entre les formidables Hepburn et Grant. La véritable intrigue n'est pas la policière, c'est comment Cary Grant va enfin dire la vérité à Hepburn sur ses sentiments réels. Tout le film n'est que mensonges, apparences et pourtant la pureté amoureuse qui devient de plus en plus évidente entre les deux protagonistes est ce qui devient le plus important, le plus beau et finalement le plus subtil.
Rien a ajouter.
Ce film est un pur trésor et en découvre des pépites à chaque vision!

De toute manière Audrey + Cary + Stanley; je ne vois pas bien comment cela aurait pu ne pas marcher :!:
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21607
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Stanley Donen

Post by Rick Blaine »

Tout à fait d'accord avec Watkinssien également, les péripéties de l'intrigue policières, elles ne sont là qu'en toile de fond, Donen ne s'y intéresse pas nécessairement (même s'il les réalise avec brio).
J'imagine que c'est cet aspect qui a pu être déstabilisant, c'est dommage (pour cette vision... :D ), car c'est une vraie pépite.
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8458
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Stanley Donen

Post by Strum »

Charade a quelque chose que pas mal de films n'ont pas, quelque chose pour lequel il n'existe ni recette, ni manuel technique, quelque chose qui ne peut s'analyser, ni se décomposer en éléments chimiques : du charme à revendre. Et parfois, c'est bien assez pour qu'un film marche au mieux de ses possibilités et des aspirations de son auteur.