Charlie et la chocolaterie (Tim Burton - 2005)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14661
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Charlie et la chocolaterie : les avis des forumeurs

Post by Demi-Lune »

Image Image Image

Ma révision de Charlie et la chocolaterie de Burton m'a donné l'occasion de revoir légèrement à la hausse mon sentiment à son égard, jusqu'ici extrêmement critique : c'est simple, j'avais refusé le film en bloc la première fois, et l'avais trouvé en tous points insupportable. Je lui trouve maintenant quelques qualités qui, à mes yeux, n'en font cependant pas un film réussi ou satisfaisant pour autant, mais méritent au moins d'être soulignées. Tout d'abord, je dois reconnaître que je faisais erreur en ne voyant là-dedans que de la niaiserie, car sous ses allures de bonbon criard, Charlie et la chocolaterie recèle une certaine ambiguïté larvée. C'est d'abord un conte dont la méchanceté éclot par petites touches discrètes (comme par exemple, l'ascenseur de verre qui défonce la toiture de la bicoque des pauvres - comme s'ils avaient besoin de ça !) ou évidentes (notamment la jubilation recherchée auprès du spectateur face à l'élimination progressive des insupportables petits garnements, incarnations diverses de l'enfant-roi de la société moderne). Je ne trouve pas forcément, d'ailleurs, que ces piques contre les enfants pourris par leurs parents soient très subtiles (le gros tas qui s'empiffre, la chieuse racée, etc), mais on me rétorquera à raison que ces enfants ne sont justement que des archétypes agaçants et caractériels dont la médiocrité doit permettre à Charlie de briller. Probablement qu'ils étaient d'ailleurs déjà ainsi définis dans la nouvelle de Roald Dahl, mais je ne l'ai pas lue. L'ambiguïté ne s'arrête pas ici et je suis en cela d'accord avec le forum Bill Douglas, plusieurs pages plus bas : de la vision idéalisée et magique de l'usine, avec ses ouvriers lilliputiens mono-faciaux et écureuils coordonnés à la perfection, au grand-père licencié sans préavis mais ébahi devant le merveilleux univers inventé par son ex-patron cynique, en passant par le plan final montrant la maison familiale digérée par l'usine, Charlie et la chocolaterie danse sur deux pieds, exaltant d'une part des valeurs de bonté et de désintéressement, pour, d'autre part, rester flou quant à son discours sur le capitalisme. Je fais peut-être fausse route, mais au final, le message que j'ai cru recevoir, c'est, un peu comme dans Metropolis : la mondialisation et le travail c'est bien du moment qu'on y met le cœur (Willy Wonka s'est réconcilié avec son père, il dîne maintenant avec les petites gens, mais l'usine-Xanadu continue et continuera de tourner). Le film est, par différents aspects, une œuvre plutôt personnelle, permettant à Burton de répéter certains traits caractéristiques de son cinéma : la relation père-fils, le pouvoir de l'imaginaire, par exemple. Voilà. La première demi-heure se suit très agréablement : de belles idées, une mise en scène à la hauteur. Je crois alors Burton en forme. Mais, comme une cassure, l'entrée dans la chocolaterie fait rentrer le film dans une mécanique de soustraction infantile très répétitive et pénible, scandée par des chansons affreuses et insupportables à mes oreilles (désolé Ratatouille :oops: ... mais quand même, WTF? :shock: ). Charlie et la chocolaterie devient alors progressivement intenable et exaspérant, entre un Johnny Depp guindé qui cabotine et s'amuse tout seul ou des Oompas Lumpas miauleurs qui se montrent à l'écran aussi agaçants qu'un Jar Jar Binks. Reste l'épineuse question de la direction artistique. Casse-gueule à l'extrême car outré dans ses coloris flashy, l'univers visuel est aussi fou que pouvait l'être, dans un registre opposé, celui d'un Batman le défi. Je ne sais pas trop quoi penser à ce sujet, car d'un côté je suis sincèrement admiratif devant les partis-pris kitsch, gloutons et féériques du décorum impressionnant, mais d'un autre, comme tout chocolat dont on se délecterait immodérément, il ressort de ce monde gigantesque une violente envie de haut-le-cœur, renforcée par des CGI pas toujours convaincants.
Je n'ai pas envie de casser du sucre sur cette Chocolaterie, mais entre friandise agréable et crise de foie, le glissement est facile et à mon sens, Burton n'a pas forcément su (ou voulu) l'éviter.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22173
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Charlie et la chocolaterie (Tim Burton)

Post by Major Tom »

Il y avait longtemps que je n'avais pas été irrité par un film. J'ai découvert celui-ci en de bonnes conditions, en VOST, en bonne qualité, pas recadré... Mais pour l'ex-fan de Burton que je suis, ouch, c'était juste horrible. J'aurais voulu avoir un flingue et buter tous les Ompas Lompas et Danny Elfman...
Pour ce qu'il me reste à voir dans sa filmo, je laisserai une chance aux Noces funèbres mais il ne faudra pas compter sur moi pour Alice.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re:

Post by riqueuniee »

Ratatouille wrote:
Oui oui, je confirme ce que j'avais dit il y a 1 an : la fin a des allures d'happy-end, mais n'en est pas une
Tout à fait d'accord. Cette fin faussement heureuse est le meilleur moment d'un film, par ailleurs très "sucré" , ce qui surprend de la part de Burton. Et l'opposition enfants "méchants"/gentil Charlie bien méritant, telle qu'elle est exposée, me semble un peu trop moralisatrice, surtout que les parents sont en grande partie responsables du comportement de leurs gamins. Seule la fillette gâtée pourrie mérite vraiment ce qui lui arrive (et son père est le seul à changer vraiment d'attitude).
Je ne sais pas ce que vaut le récit de Roald Dahl, mais il a certainement plus de "mordant".
Last edited by riqueuniee on 19 Apr 11, 15:38, edited 1 time in total.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48274
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Charlie et la chocolaterie (Tim Burton)

Post by Flol »

Major Tom wrote:Il y avait longtemps que je n'avais pas été irrité par un film. J'ai découvert celui-ci en de bonnes conditions, en VOST, en bonne qualité, pas recadré... Mais pour l'ex-fan de Burton que je suis, ouch, c'était juste horrible. J'aurais voulu avoir un flingue et buter tous les Ompas Lompas et Danny Elfman...
Pour ce qu'il me reste à voir dans sa filmo, je laisserai une chance aux Noces funèbres mais il ne faudra pas compter sur moi pour Alice.
Je comprends qu'on ne supporte pas ceux-là (même si j'ai revu légèrement à la hausse Alice in Wonderland pas plus tard que dimanche soir), mais tente quand même (si ce n'est déjà fait) Sweeney Todd.
Quant à ton envie de flinguer Elfman....ok, ses chansons peuvent paraître insupportables (en même temps, elles collent parfaitement au film), mais son score est de très bonne tenue.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22173
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Charlie et la chocolaterie (Tim Burton)

Post by Major Tom »

Ratatouille wrote:Quant à ton envie de flinguer Elfman....ok, ses chansons peuvent paraître insupportables (en même temps, elles collent parfaitement au film), mais son score est de très bonne tenue.
Dès le générique de début (sur ce que j'ai vu de pire en 3D depuis la fin des années 80), j'en avais déjà plein les oreilles. :oops:
Ratatouille wrote:Je comprends qu'on ne supporte pas ceux-là (même si j'ai revu légèrement à la hausse Alice in Wonderland pas plus tard que dimanche soir), mais tente quand même (si ce n'est déjà fait) Sweeney Todd.
C'est déjà fait, au cinéma d'ailleurs, je n'avais pas beaucoup aimé.
Il lui reste une bonne chance à Burton pour remonter dans estime puisque Les Noces Funèbres est le dernier qui me reste à voir (je ne compte pas Alice :mrgreen: ).
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Charlie et la chocolaterie (Tim Burton)

Post by Gounou »

Ratatouille wrote:(même si j'ai revu légèrement à la hausse Alice in Wonderland pas plus tard que dimanche soir)
"Vendu d'or 2011" pour Ratatouille ! 8)

Image
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14661
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Charlie et la chocolaterie (Tim Burton - 2005)

Post by Demi-Lune »

Vas-y ! Danse, petit Oompa-Loompa ! :D :oops:

User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48274
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Charlie et la chocolaterie (Tim Burton)

Post by Flol »

Gounou wrote:
Ratatouille wrote:(même si j'ai revu légèrement à la hausse Alice in Wonderland pas plus tard que dimanche soir)
"Vendu d'or 2011" pour Ratatouille ! 8)

Image
Attends, j'ai pas fait une "Watkinssienne" non plus : de 4/10, je suis passé à 6/10. C'est-à-dire que c'est pas génial, mais c'est pas (trop) naze non plus...

:|
Last edited by Flol on 19 Apr 11, 16:27, edited 1 time in total.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48274
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Charlie et la chocolaterie (Tim Burton - 2005)

Post by Flol »

Demi-Lune wrote:Vas-y ! Danse, petit Oompa-Loompa ! :D :oops:

Ok ok...mais honnêtement, je ne vois pas ce qu'a d'insupportable le "Main Title" ; au contraire, je le trouve très bon :

Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Charlie et la chocolaterie (Tim Burton)

Post by Gounou »

Ratatouille wrote:
Gounou wrote: "Vendu d'or 2011" pour Ratatouille ! 8)

Image
Attends, j'ai pas fait une "Watkinssienne" non plus : de 4/10, je suis passé à 6/10. C'est-à-dire que c'est pas génial, mais c'est pas naze non plus.

:|
Bah si, un peu quand même :mrgreen:
Et puis seulement 4 points d'écart entre Edward Scissorhands et "ça", c'est suspect... mais chacun sa venditude, hein ! 8)
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48274
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Charlie et la chocolaterie (Tim Burton - 2005)

Post by Flol »

Ah non tu te trompes, je n'ai jamais mis 10/10 à Edward, mais plutôt 5462/10. Donc ça va, y a encore de la marge...8)
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Posts: 1602
Joined: 18 Jan 07, 11:12

Re: Charlie et la chocolaterie : les avis des forumeurs

Post by Tancrède »

Demi-Lune wrote:
Ma révision de Charlie et la chocolaterie de Burton...[blablabla].
le mec maso.
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Charlie et la chocolaterie (Tim Burton - 2005)

Post by Jericho »

C'est vrai que la BO d'Elfman sur celui là est insupportable (contrairement à celle d'Alice qui représente le seul point positif du film à mes yeux).
Et les Oompa-Loompa sont aussi agaçants voire pire que Jar Jar Binks, ils sont dans le top des personnages têtes à claques.
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48274
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Charlie et la chocolaterie : les avis des forumeurs

Post by Flol »

Tancrède wrote:blablabla
Le mec casse-couilles.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15569
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Charlie et la chocolaterie (Tim Burton)

Post by Watkinssien »

Ratatouille wrote:
Gounou wrote: "Vendu d'or 2011" pour Ratatouille ! 8)

Image
Attends, j'ai pas fait une "Watkinssienne" non plus : de 4/10, je suis passé à 6/10.
:|

Tu tombes carrément dedans, désolé.
Image

Mother, I miss you :(