Notez les films de Décembre 2010

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Posts: 7820
Joined: 25 Jul 03, 14:58
Location: J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by Eusebio Cafarelli »

3h10 pour Yuma (version Mangold)

J'ai tenu 15 mn, puis j'ai laissé tomber, terrassé par l'ennui et par l'agacement : comment peut-on ne pas comprendre à ce point ce qu'est un western !? Dialogues navrants, incohérences dès le début, attaque de diligence filmée (façon Greengrass mal maîtrisée) comme dans un thriller (quand elle se renverse, on s''attend à une explosion), personnages sans intérêt ou mal caractérisés, et surtout caméra jamais à la bonne distance, soit trop loin soit trop près, en tout cas sans aucun sens de ce qui fait un western, la gestion de l'espace, du territoire, de la nature. Détestation du mois !

Fantasia
Globalement, ennui... sauf sur 3 séquences, nettement plus réussies et moins mièvres-kitsch-sucrerie que le reste : l'Apprenti sorcier, Une nuit sur le Mont Chauve (bonjour Murnau !) et surtout La Danse des heures, dans l'esprit Tex Avery. Le reste est joli mais juste joli (si quand même, l'érotisme à peine discret des centaurettes de l'Olympe, c'est assez gonflé pour l'époque dans un dessin animé pour enfants).


L'Âge de glace III
Toujours admiratif du talent des dessinateurs, beaucoup de passages très réussis, morale Disney de rigueur (les amis, la famille...), film réussi sans être "bouleversifiant".

Monstres contre Aliens
Pareil, sympathique hommage animé aux films de monstres des années 50-60, moins morale Disney pour le coup (sauf sur les amis). Je l'ai peut-être bien préféré au précédent, finalement.
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14345
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by Demi-Lune »

A la croisée des mondes : la boussole d'or (Chris Weitz, 2007)
Pas accroché du tout.

Les Visiteurs 2 (Jean-Marie Poiré, 1997)
Mise en scène indigente (un festival de raccords foireux), hystérie permanente, peu d'occasions de rire... un navet, à fuir !
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by AtCloseRange »

Rockatansky wrote:
gnome wrote:- Le Secret de Terabithia (Gabor Csupo) 9/10
Formidable petit film très attachant sur le pouvoir de l'imagination. Je ne m'étais jamais penché sur ce film à cause de la mention sur l'affiche "par les créateurs de Narnia" qui m'avait ôté le goût de m'y intéressé. Je n'ai vu aucun Narnia, mais les extraits que j'en avait vu ne m'avaient pas du tout emballé. C'est donc par un double hasard (le film au frcd, ce qui a attiré mon attention et son passage à la télé) que je me suis lancé dans la découverte de ce petit bijou. Bijou qui, s'il n'est pas exempt de défaut porte un très joli regard plein de tendresse et de justesse sur le début de l'adolescence et ses malaises. Sur ce sujet, le film m'a fait penser à Ma vie de chien de Lasse Hallström. Puis comme je l'ai dit, c'est aussi une superbe illustration sur les pouvoirs de l'imagination et sur ce point, le film délivre quelques scènes d'une belle poésie (comme celle de la rédaction sur la plongée... ah ces petits poissons dans l'oeil de Jess et ces petites bulles) et un bestiaire plutôt attachant (ahhh l'armée des Terabithiens ou les espèces de gros écureuils dont j'ai oublié le nom...). Un belle réussite avec mention pour Annasophia Robb.
8)
Je rejoins les séduits par le film. L'aspect Fantasy manque sans doute un peu de moyens mais comme ça ne me semble pas l'aspect majeur du film, ce n'est pas très important. Ce sont les 2 enfants acteurs principaux qui font la différence et ils sont très bons et touchants.
Effectivement, j'imagine la déception des spectateurs s'attendant à un nouveau Narnia... En fait, j'ai pensé plutôt à un film comme Créatures Célestes.
Image
User avatar
AlexRow
The cRow
Posts: 25590
Joined: 27 Mar 05, 13:21
Location: Granville (50)

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by AlexRow »

Ou le Labyrinthe de Pan... mais en moins fort à mon avis.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by AtCloseRange »

AlexRow wrote:Ou le Labyrinthe de Pan... mais en moins fort à mon avis.
ça ne navigue clairement pas à ce niveau-là mais dans ses modestes ambitions, un joli petit film (en poussant, j'irais même jusqu'à dire qu'on y retrouve une sensibilité à la Robert Mulligan pour filmer les enfants).
Image
frédéric
1st Degree
Posts: 12950
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by frédéric »

Megamind

Malheureusement très en dessous du magnifique Dragons sortit en début d'année et qui a surpris pas mal de monde. Le scénario contient plusieurs bonnes idées, les scènes de combats sont assez spectaculaire, mais on regarde tout ça avec un ennui poli et voir le film en VF n'a sûrement pas aidé (j'aurais bien aimé entendre la voix de Brad Pitt pour la première fois dans un film d'animation). Bref, sympathique sans plus.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 48606
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by Boubakar »

frédéric wrote:(j'aurais bien aimé entendre la voix de Brad Pitt pour la première fois dans un film d'animation)
Il a déjà fait une voix de personnage d'animation dans Sinbad, où il "incarnait" le personnage principal.
frédéric
1st Degree
Posts: 12950
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by frédéric »

Boubakar wrote:
frédéric wrote:(j'aurais bien aimé entendre la voix de Brad Pitt pour la première fois dans un film d'animation)
Il a déjà fait une voix de personnage d'animation dans Sinbad, où il "incarnait" le personnage principal.

Merci pour l'info, je l'ignorais.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 18871
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by gnome »

Eusebio Cafarelli wrote:L'Âge de glace III
Toujours admiratif du talent des dessinateurs, beaucoup de passages très réussis, morale Disney de rigueur (les amis, la famille...), film réussi sans être "bouleversifiant".
Sauf que ce n'est pas Disney... :fiou:
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Posts: 7820
Joined: 25 Jul 03, 14:58
Location: J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by Eusebio Cafarelli »

Je sais, mais morale Disney de rigueur quand même... :lol:
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14345
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by Demi-Lune »

L'Étrange Noël de Monsieur Jack (Henry Selick et Tim Burton, 1993)
Aussi surprenant que cela puisse paraître, je n'avais encore jamais vu ce Nightmare before Christmas dont j'entends régulièrement le plus grand bien. Cette lacune est désormais réparée mais je ne suis pas réellement convaincu par le résultat. Cette découverte ne fait que confirmer le fait que de Burton (car ce film est pour moi clairement burtonien même si le cinéaste a délégué à un autre la tâche de chef d'orchestre de l'entreprise), je n'apprécie en définitive que quatre ou cinq films, guère plus. Celui-ci présente des qualités techniques évidentes et l'on ne peut être qu'admiratif devant la fluidité de l'animation à l'ancienne, le soin apporté à la mise en scène, et reconnaître que plastiquement, c'est à nouveau une création tout à fait représentative de l'univers de Burton, voire même une cartographie de son monde gothique et biscornu. Le gros problème, c'est que je suis resté globalement hermétique à la chose. C'est la seule et maigre justification que j'ai à fournir. Le semblant d'histoire ne m'a absolument pas intéressé et, du coup, les compositions de Danny Elfman, qui sont pourtant sans doute brillantes, n'ont provoqué chez moi qu'un léger ennui poli. Heureusement, L'Étrange Noël de Monsieur Jack ne dure pas trois heures et l'œil, bien que distant, peut se raccrocher à une belle esthétique, très travaillée dans ses coloris, et à quelques trouvailles visuelles. Je comprends donc qu'on puisse y trouver un Burton emblématique (rendons toutefois justice au travail de Selick même si l'ensemble porte incontestablement la marque du cinéaste hirsute) car il l'est, d'une certaine façon, tant dans l'esthétique caractéristique que dans ce style joyeusement macabre que le réalisateur imposait alors avec fraîcheur à Hollywood au début des années 1990. Dommage, je n'ai pas marché.
Vous pouvez maintenant me balancer des tomates dessus.
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 18871
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by gnome »

Demi-Lune wrote:Vous pouvez maintenant me balancer des tomates dessus.
Image :mrgreen:

Moi qui ne suis habituellement pas grand fan de Elfman, j'ai tout de suite accroché aux chansons. Dommage en effet que tu n'aies pas marché en effet. Il faut lui redonner une chance.

- Vidocq (Pitof) 6/10
Conspué par certains, encensé par d'autres, l'entreprise de Pitof ne démérite pas mais n'enchante pas non plus. La faute à une chute qui, si elle est peu prévisible laisse sur sa faim, on connait l'Alchimiste, mais on ne sait finalement rien ou pas grand choses sur ses motivations. Pourquoi avoir tué ces trois là si ce n'est pour mettre le spectateur sur une fausse piste par exemple? La faute à une mise ne scène qui abuse des objectifs déformants, des gros plans et d'un montage par moment ultra-speedé et illisible et ce malgré quelques très belles idées donnant lieu à de magnifiques plans. Le parti pris visuel est moyennement bien réussi. Quand aux acteurs, hormis étonnamment Canet qui pour une fois ne me convainc qu'à moitié et Ines Sartre qui joue très très moyennement, les autres ne s'en sortent pas trop mal.
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 20613
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by Nestor Almendros »

LES YEUX DE JULIA de Guillem Morales

Produit par Guillermo Del Toro, ce frissonnant thriller ibérique est à voir comme une attraction foraine, un grand huit pour se faire peur. Il faut prendre le plaisir où il est et ne pas bouder l'ambiance flippante à souhait, le rythme ininterrompu (la moindre scène est ainsi orientée "suspense").
Il ne faut pas trop s'attarder sur un scénario improbable à base de fausse pistes, de victime apeurée ou de tueur invisible. Il faut plutôt retenir quelques tentatives intéressantes dans la caractérisation du tueur et l'exploitation de son trauma. Oublions, par contre, l'élan final romanesque au possible mais trop opportun pour ne pas avoir l'air de tomber comme un cheveu sur la soupe. Ces défauts d'écriture (que certains pourraient qualifier de facilités) n'entachent pas le travail de mise en scène, les originalités visuelles. Ainsi lorsque l'héroine se retrouve aveugle chez l'aide-soignant les cadres prennent bien soin de masquer les visages des interlocuteurs en ne montrant que des amorces (d'épaule par exemple), adoptant ainsi un point de vue proche de l'héroine perdue dans un environnement indéfini.
Et si le film avait pu éviter cette utilisation tonitruante de la musique, celle-ci sonne pourtant efficacement, se résumant quand même à des sonorités et à un style américain très appliqué.

Les victimes aveugles ont régulièrement alimenté le cinéma à suspense, de SEULE DANS LA NUIT à JENNIFER 8. Si LES YEUX DE JULIA est plus oubliable, ne révolutionne rien, l'exercice de style est malgré tout assez plaisant.
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by Colqhoun »

gnome wrote:Vidocq (Pitof) 6/10
Conspué par certains, encensé par d'autres
Vidocq ça a été encensé ?
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14345
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Notez les films de Décembre 2010

Post by Demi-Lune »

Garde à vue (Claude Miller, 1981)
Magistral. On n'est vraiment pas loin du chef-d'oeuvre. Je connaissais évidemment la réputation flatteuse du film mais je ne m'attendais pas à être aussi enthousiaste, moi qui suis en général très réservé face au cinéma français. Mais là, impossible de faire la fine bouche, c'est du travail d'orfèvre. Merveille de tension psychologique et de suspense feutré, splendeur de dialogues ciselés et impitoyables (Audiard troque ses bons mots contre une écriture d'une fluidité virtuose), écrin à un quatuor d'acteurs formidables... Le plus délectable dans ce huis-clos, c'est sa capacité à imbriquer dans le fil policier principal le portrait au vitriol, sous-jacent, d'un couple de notables provinciaux qui ne s'aime plus et qui s'emmerde, à évoquer de manière subtile le thème grave de la pédophilie ("Il n'avait pas le droit de la faire sourire comme ça"... quelle magnifique réplique), et à construire, petit à petit, de fil en aiguille, de contradictions fébriles en ouvertures inattendues, un personnage de plus en plus nuancé et insaisissable, rendu d'autant plus fascinant par l'interprétation de Michel Serrault. Mon bémol : un deus ex machina final peut-être un peu facile dans la manière dont il est amené, mais qui reste tout de même tout à fait surprenant (je pense au cadavre dans la... hum hum). Possible film du mois.