Peau d'âne (Jacques Demy - 1970)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Nestor Almendros
Déçu
Posts: 20613
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Post by Nestor Almendros »

Pour la première fois depuis plus de 20 ans, je viens de revoir PEAU D'ÂNE. Lointain souvenir d'enfance, je l'ai revu ce matin avec des yeux de cinéphile et je dois avouer avoir bien apprecié, malgré l'appréhension que j'avais. Vu par un adulte, le charme du film est trouvé ailleurs que dans les conventions enfantines (qui participent au merveilleux du ressenti). L'histoire rappelle souvent celle de CENDRILLON, la trame reste assez simple et superficielle, elle ne s'encombre pas de sous-intrigues ou de complexités accessoires. Il reste juste quelques éléments "choquants" qui apparaissent Ici ou là (le roi incestueux), propres aux contes d'antan. Mais l'univers de PEAU D'ÂNE respecte le conte et ses concepts, avec ses défauts et ses qualités.

La reconstitution est un mélange de kitsch et de rêve, avec un soupçon de réalisme (tournage dans de vrais chateaux). C'est très coloré, étincelant, miroitant. On sent les efforts des décorateurs pour proposer une singularité dans cet univers recréé. Petit bémol avec les costumes qui, je trouve, ont un peu vieilli mais qui collent finalement assez avec cet univers décalé.
Je me suis fait plusieurs fois la réflexion d'un rendu curieusement un peu cheap. C'est la comparaison avec le cinéma américain qui veut ça, car par rapport au MAGICIEN D'OZ par exemple il n'y a pas photo (reconstitution richissime et totale), mais dans un même temps le style plus humble du film français fonctionne très bien tout seul.

Pas du tout gêné par la musique, par contre. Je me souviens des DEMOISELLES DE ROCHEFORT, pas vu depuis 15 ans, et qui m'avait enchanté (alors que je n'étais pas forcément client des comédies musicales à l'époque). On retrouve le style de Michel Legrand avec ces paroles parlées/chantées, mais ça marche bien sur moi.

Et puis, avant de finir, que voudrais souligner le charme exquis de Delphine Seyrig, actrice que je n'avais jamais remarqué jusqu'alors, et dont j'adore le phrasé :oops:

Bref une bonne surprise...

Voici deux petits avis glanés sur le forum
Miss Nobody (31 décembre 2005) wrote:Image
Peau d'âne (J.Demy). Film (et conte) culte de mes jeunes années, j'ai revu hier "Peau d'âne" avec toujours autant de joie et de plaisir. Jacques Demy réalise ici une adaptation magnifique du conte (j'aime particulièrement le moment ou Prince et Princesse se roulent dans l'herbe, s'empiffrent de nourriture, boivent dans le même verre et fument le cigare, une vision merveilleuse du paradis) à mettre sous tous les yeux, petits et grands, c'est enchanteur. Les délicieuses chansons de Legrand ont bercé mon sommeil: comme il est doux de retomber en enfance. 8/10
Vazymollo (le 4 novembre 2003) wrote:Peau d'Ane : 7/10

Très très bizarre ce film, à la fois kitsch et féérique, drôle et ridicule... Des anachronismes (la fin :shock: ), des costumes et des scènes ahurissants, des effets surprenants (les ralentis sur Deneuve, les retours en arrière :shock: ).
Mais surtout il y a Deneuve, magnifique, et la musique entêtante de Legrand (faut aimer le style quand même :idea: )
Last edited by Nestor Almendros on 5 Jul 08, 09:01, edited 2 times in total.
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22751
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Peau d'âne (Jacques Demy)

Post by Commissaire Juve »

Vu en salle avec ma maman au début des années 1970 (j'estois petiot)... souvent revu après dans le cadre du boulot (d'enseignant). Aujourd'hui encore, le côté conte fonctionne avec les petits (en dessous de 10 ans). Les filles flashent à mort sur les robes de Catherine Deneuve. Et l'histoire du "père qui veut épouser sa fille" fait toujours frémir dans les chaumières. :mrgreen:

En CM2, c'est limite car les jeunes ne sont plus ce qu'ils étaient. Les pré-ado de l'ère du téléphone portable et de la StarAc voient tout cela d'un oeil extrêmement moqueur. Cela dit, certaines filles sont encore bluffées par les robes de la princesse. C'est un film qu'ils peuvent apprécier individuellement, mais, en groupe, pas question : c'est trop la honte !

Sur le podium : l'air du cake d'amour, l'air de "Mais qu'allons-nous faire de tout ce bonheur ?" et la scène des essayages de la bague...
Last edited by Commissaire Juve on 5 Jul 08, 10:00, edited 1 time in total.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
NotBillyTheKid
Tout le monde en parle
Posts: 5700
Joined: 15 Apr 06, 08:56
Location: fait le larron

Re: Peau d'âne (Jacques Demy)

Post by NotBillyTheKid »

mes petites (4 &6 ans) adorent. Hier, je leur ai passé Chantons sous la pluie, ça marche aussi. 8)
"Je ne veux pas rester dans l'histoire comme le gars qui a détruit l'Univers"
Dude, where's my car
Tears in my beers
Frank Einstein
Régisseur
Posts: 3158
Joined: 18 Jan 07, 23:28
Location: Dans la lune

Re:

Post by Frank Einstein »

Nestor Almendros wrote: Et puis, avant de finir, que voudrais souligner le charme exquis de Delphine Seyrig, actrice que je n'avais jamais remarqué jusqu'alors, et dont j'adore le phrasé :oops:
"Mon enfant, on n'épouse jamais ses parents..." ah la la, cette ritournelle chantée par Delphine Seyrig, un vrai bonheur.
Elle est merveilleuse en fée dans "Peau d'âne", elle est à tomber en patronne de magasin de chaussures dans "Baisers volés" de Truffaut.



Elle apparaît à partir de 3'00" et... c'est le rêve.
Image

"Il est toujours préférable d'être un faux-méchant que d'être un faux-gentil. (Le faux-gentil est souvent un vrai méchant)". J.-L. Fournier
Ballin Mundson
O Captain! my Captain!
Posts: 7107
Joined: 27 Jan 05, 20:55
Location: à l'abordage

Re: Re:

Post by Ballin Mundson »

Frank Einstein wrote: "Mon enfant, on n'épouse jamais ses parents..." ah la la, cette ritournelle chantée par Delphine Seyrig, un vrai bonheur.
moi aussi j'adore cette chanson ! :D
Image
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10059
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Peau d'âne (Jacques Demy)

Post by odelay »

Commissaire Juve wrote:En CM2, c'est limite car les jeunes ne sont plus ce qu'ils étaient. Les pré-ado de l'ère du téléphone portable et de la StarAc voient tout cela d'un oeil extrêmement moqueur. Cela dit, certaines filles sont encore bluffées par les robes de la princesse. C'est un film qu'ils peuvent apprécier individuellement, mais, en groupe, pas question : c'est trop la honte !

Sur le podium : l'air du cake d'amour, l'air de "Mais qu'allons-nous faire de tout ce bonheur ?" et la scène des essayages de la bague...
J'ai étudié le film cette année avec des CE2, ça a vraiment fonctionné, ils ont adoré (ainsi que les chansons) et ont vraiment bien travaillé sur ce que je leur ai demandé à partir du film. Ils ne sont pas encore dans le rejet de tout ce qui peut les rappeler à l'enfance comme les contes de fées. C'est vrai que vers 11 ans, si ce n'est pas dans un format jeu vidéo ou alors bourré d'effets spéciaux (style Harry Potter), tout de suite ils deviennent très vite sacartisques car ils ne sont souvent pas encore assez matures pour apprécier les réelles qualités artistiques de l'oeuvre en les détachant du côté "histoire pour enfants".
Last edited by odelay on 5 Jul 08, 15:45, edited 1 time in total.
villag
Accessoiriste
Posts: 1715
Joined: 24 Feb 08, 09:48
Location: la rochelle

Re: Peau d'âne (Jacques Demy)

Post by villag »

Je vais sans doute me faire descendre en flammes, mais j'avoue trouver les films de J Demy assez tartenouille!....du moins les films français car je me souviens d'un film, qu'il a realisé en Grande Bretagne, je ne me souviens plus du titre, sur le sujet de Hans le joueur de flute, qui était pas mal du tout, et surtout beaucoup moins degoulinant sirop d'érable que ses guimauves françaises
F d F ( Fan de Ford )
NotBillyTheKid
Tout le monde en parle
Posts: 5700
Joined: 15 Apr 06, 08:56
Location: fait le larron

Re: Peau d'âne (Jacques Demy)

Post by NotBillyTheKid »

La guimauve n'est qu'apparence, c'est un cinéaste très sombre..
"Je ne veux pas rester dans l'histoire comme le gars qui a détruit l'Univers"
Dude, where's my car
Tears in my beers
Ducdame
Doublure lumière
Posts: 626
Joined: 7 Jan 07, 20:48

Re: Peau d'âne (Jacques Demy)

Post by Ducdame »

villag wrote:beaucoup moins degoulinant sirop d'érable que ses guimauves françaises
On dirait que tu n'as jamais vu Une Chambre en Ville
User avatar
Major Dundee
Réalisateur
Posts: 6077
Joined: 15 May 06, 13:32
Location: Bord de la piscine de "Private Property"

Re: Peau d'âne (Jacques Demy)

Post by Major Dundee »

villag wrote:Je vais sans doute me faire descendre en flammes, mais j'avoue trouver les films de J Demy assez tartenouille!....
J'avoue n'avoir jamais été très à l'aise non plus avec le cinéma de Jacques Demy hormis "Lola" (que je n'ai pas revu depuis bien longtemps) :oops:
Charles Boyer (faisant la cour) à Michèle Morgan dans Maxime.

- Ah, si j'avais trente ans de moins !
- J'aurais cinq ans... Ce serait du joli !


Henri Jeanson
User avatar
Phnom&Penh
Accessoiriste
Posts: 1952
Joined: 28 Feb 08, 12:17
Location: Sans beurre, on meurt

Re: Peau d'âne (Jacques Demy)

Post by Phnom&Penh »

villag wrote: j'avoue trouver les films de J Demy assez tartenouille!....
Heureux les innocents aux mains pleines! :mrgreen:

Ce film de Demy, c'est un peu comme si Charles Perrault, avec beaucoup d'humour et un soupçon de perversité, avait écrit Peau d'Âne après avoir lu Bruno Bettelheim.
odelay wrote:J'ai étudié le film cette année avec des CE2, ça a vraiment fonctionné, ils ont adoré (ainsi que les chansons) et ont vraiment bien travaillé sur ce que je leur ai demandé à partir du film. Ils ne sont pas encore dans le rejet de tout ce qui peut les rappeler à l'enfance comme les contes de fées. C'est vrai que vers 11 ans, si ce n'est pas dans un format jeu vidéo ou alors bourré d'effets spéciaux (style Harry Potter), tout de suite ils deviennent très vite sacartisques car ils ne sont souvent pas encore assez matures pour apprécier les réelles qualités artistiques de l'oeuvre en les détachant du côté "histoire pour enfants".
Moi aussi, mes enfants - 4 à 10 ans - aiment beaucoup et j'en suis ravi.
Pour les adolescents, surtout en groupe, c'est à éviter absolument.
Par contre, passé vingt ans, entre copains avec l'esprit un peu mal tourné, je vous recommande au moins l'écoute de la BO...elle est tellement innocente...

D'abord Peau d'Âne n'est pas un film gentillet, le Roi reluque sérieusement sa fille et Peau d'Âne doit s'enfuir et disparaître pour éviter de passer à la casserole. Le Roi est un vrai méchant.
Heureusement, la bonne tante fée est là et rappelle les lois:
"Des questions de culture et de législature décidèrent en leur temps
Que les filles n'épousaient pas leurs papas!"
:evil:
Cela dit, la fée quoique bien sympathique, a quelque idée derrière la tête:
"Mon enfant, de grâce, écoutez...j'ai tout manigancé!"...Tiens donc...

Après quelques péripéties, Peau d'Âne doit passer aux choses sérieuses et elle peut heureusement conter sur sa bonne tante fée pour parfaire son éducation avec un gentillet cake d'amour:
"Et sans plus de discours, allumez donc votre four!"
Qui permet quelques initiations:
" Quatre mains bien pesées autour d'un puit creusé"

Et ainsi, les choses reprennent un droit chemin, la tante fée peut épouser son veuf de Roi et accessoirement, les deux tourtereaux, dont l'une a déjà les yeux un peu ouverts, vont pouvoir profite de leur droit de jouir durement acquis (pour elle, en tout cas):
"Nous ferons tout ce qui est interdit
Nous irons ensemble à la buvette
Nous fumerons la pipe en cachette
Nous nous gaverons de pâtisseries
Mais qu'allons nous faire de tous ces plaisirs
Il y en a tant sur Terre..."


Je sais, je sais, j'ai l'esprit mal tourné...mais Jacques Demy aussi. :mrgreen:

Un petit texte intéressant à ce sujet:

http://www.critikat.com/Jacques-Demy-et-le-sexe.html

Et sinon, une excellente nouvelle pour tous les amateurs de ce pétillant et sournois cinéaste. J'ai fait un tour sur Cinéditions samedi et Arte Video distribuait des prospectus pour annoncer la sortie de l'INTEGRALE Jacques Demy en Novembre 2008 :D
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image
Sabsena
Assistant(e) machine à café
Posts: 164
Joined: 15 Jul 08, 20:45

Re: Peau d'âne (Jacques Demy)

Post by Sabsena »

Un film féerique, magique, un vrai conte de fées, merveilleusement interpreté par Jean Marais et Catherine Deneuve, du grand art.
Vous conviendrez qu'il vaut mieux arroser quelqu'un que de l'assassiner. Fernando Rey : Cet obscur objet du désir.
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17761
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films naphtas : Août 2010

Post by Kevin95 »

Image

Peau d'âne (Jacques Demy) Image

J'ai beau adorer le diptyque Parapluies / Demoiselles de Demy, cette Peau d'âne m'a longtemps fait peur, peut être même plus que Parking...
Peur d'y voir un fantasme d'enfant un peu comme peu l'être dans un autre genre Star Wars, traduction un club privé qui pour ceux l'ayant vu jeune est un objet de culte et pour les autres un "trip" d'un autre age. Et alors, s'en est un ? bah oui un poil, pas totalement mais je dois bien concevoir que vu dans un autre contexte temporel j'aurai pu tomber complètement sous le charme de cette entreprise quasi suicidaire. Car s'en est bien une, Demy qui est véritablement l'un des cinéastes français les plus singuliers et jusqu'au-boutiste, tente le tout pour le tout, se dit que pour raconter en live un conte, il ne faut surtout pas y aller au dos de la cuillère quitte à friser le kitch le plus absolue. Et c'est bien là la grande qualité du film, son extrémité, sa folie créatrice... peindre des chevaux en bleu ou rouge, vêtir les comédiens de costumes tout sauf discrets, user d'artifices de mise en scène pour surligner l'irrationnel du récit etc... tout cela fait de Peau d'âne un film unique, destiné à ne pas faire l'unanimité c'est certain (mais les films de Demy divisent pas principe) mais voilà un film qui ne passe pas inaperçue c'est le moins que l'on puisse dire.
A oui, je rajoute que...
Spoiler (cliquez pour afficher)
la fée est sacrement sexy !
Sous le charme, tout de même.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14345
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Peau d'âne (Jacques Demy - 1970)

Post by Demi-Lune »

Image Image Image

"Préparez votre, préparez votre pâte / dans une jatte, dans une jatte plate - et sans plus de discours, allumez votre, allumez votre four !" :fiou:
Quel enchantement. N'ayant pas pris le temps de visionner le dvd collector que j'avais récemment acheté, j'ai découvert Peau d'âne hier soir grâce à la somptueuse copie diffusée par Arte qui, soit dit en passant, m'a semblé en tous points supérieure à celle proposée sur le dvd. Résultat des courses : je suis à nouveau tombé sous le charme de l'univers cinématographique unique de Jacques Demy. Son Cinéma est décidément un billet vers un monde magique, dans lequel on pénètre avec émerveillement, et que l'on quitte à regret. Ce monde magique de Demy, on en trouve une illustration sans doute paroxystique dans ce film. Le cinéaste prend effectivement à bras le corps, ici, les écrits de Charles Perrault pour en offrir une lecture à la lettre, à la fois brute et respectueuse, décalée et poussée dans les derniers retranchements fantaisistes d'une genre (le conte) par essence irréaliste. La naïveté inhérente est donc totalement assumée (quoique le film se permette également un niveau de lecture gentiment pervers) et Demy ne se prive pas de la conforter visuellement par une outrance esthétique dont le kitsch épate encore aujourd'hui pour ses partis-pris : les chevaux et les serviteurs sont peints, les décors sonnent le carton-pâte, le roi est assis sur une grande peluche, le décorum évoque furieusement le Flower Power... et le plus incroyable, c'est que ça marche ! Sans doute parce que, justement, l'approche de Demy combine la fidélité au décalage humouristique, faisant intervenir des anachronismes, un âne qui chie de l'or, un perroquet mélomane, une vieille qui crache véritablement des crapauds, une recette de cuisine gaiement chantonnée, un prince et une princesse qui font des roulades à l'envers dans l'herbe, etc. La partition entraînante de Michel Legrand, la beauté innocente de Catherine Deneuve, les choix casse-gueule et burnés du cinéaste, les bons vieux effets visuels à l'ancienne (plans tournés à l'envers, robes réfléchissantes), créent ainsi une œuvre euphorisante et charmante pour peu que l'on soit sensible à l'univers si singulier du Demy musical.
Frank N Furter
Accessoiriste
Posts: 1559
Joined: 24 Jun 09, 18:53

Re: Peau d'âne (Jacques Demy - 1970)

Post by Frank N Furter »

somptueuse copie diffusée par Arte qui, soit dit en passant, m'a semblé en tous points supérieure à celle proposée sur le dvd.
Pourtant, j'ai jeté un oeil à la copie diffusée sur Arte HD et il m'a semblé qu'il s'agissait strictement de la même copie que mon DVD (celui de l'intégrale Demy).