Jusqu'en enfer (Sam Raimi -2009)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17774
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films de juin 2009

Post by Kevin95 »

Drag Me to Hell (Sam Raimi) Image

Très agréable série B orchestrée par un Raimi en mal de sensation forte depuis les Spider-Man, Drag Me to Hell est un film de sale gosses, potache tout en étant par moment flippant (cela dit que soupçonne certains flips causés plus par le son au cinéma que par le film en lui même... un vrai problème ça faudrait dire aux exploitants de baisser un peu le volume pour ne pas être bouché dès la trentaine arrivée... enfin bref).
Sans être un modèle du genre (faut pas déconner non plus, on est loin du délire Evil Dead qui devenait jouissif là où Drag Me to Hell est kitch à savoir les effets gores, faits maison dans le premier film par ordi dans le second), le film est une attraction sacrement amusante même si inégale, on passe de la scène ringarde et légèrement ennuyeuse (la scène des mediums) à celle mythique et hilarante (celle du cimetière).
Je l'ai connaissais à peine mais chapeau bas à Alison Lohman qui se donne de tout corps aux délires du réalisateur en revanche Justin Long est toujours aussi mauvais.
Fun (ah oui aussi... un final génial de chez génial).
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
Evènementiel mon Chablis !
Posts: 11479
Joined: 23 Jan 04, 22:36
Location: Dans un fût de chêne

Re: Notez les films de décembre 2009

Post by »

Jusqu'en Enfer - Sam Raimi

Une jeune banquière briguant le poste de directrice adjointe de son agence, un peu trop compréhensive aux yeux de son patron, se résoud à refuser une rallonge de prêt à une vieille gitane qui risque l'expulsion si elle n'honore plus les échéances de sa maison. Seulement voilà : sa fierté mise à mal, la vieille gitane en question se révèle être une puissante medium qui a tôt fait de jeter une malédiction sur sa créancière. Une course contre la montre débute alors pour la jeune femme, contrainte de conjurer le sort à tout prix sous peine de se voir emportée en enfer par le démon invoqué, et ce, dans les trois jours.

Course contre la montre... Moui.
Autant Sam Raimi renouant avec ses premières amours à l'aide d'un pitch qui, à défaut d'être original, allèche l'amateur du genre, autant quand il le fait avec tant de mollesse, tel un ancien soixante huitard résigné qui a pris du bide, ça fait un peu mal au derrière. Surtout que visuellement, il n'a rien perdu de sa verve : côté mise en scène, sa caméra toujours aussi virtuose nous gratifie de quelques morceaux de bravoures hérités des Evil Dead, héritage qu'on retrouvait avec bonheur dans Spider-Man 2 en particulier.
En revanche, question écriture et gestion du rythme, c'est la catastrophe. A trop vouloir diluer son récit dans une amorce de comédie romantique, on s'ennuie parce que c'est mal fichu, bancal et assez rarement drôle. J'imagine un Alex de la Iglesia aux commandes, la scène du repas chez les beaux-parents par exemple, aurait eu une autre gueule : bien entendu, je pense à El Crimen Ferpecto. Et pour pousser la comparaison avec son illustre confrère européen, Raimi fait dans le mi-figue mi-raisin avec ce Drag Me to Hell, là où El Dia de la Bestia faisait dans le jusqu'au boutisme. Dommage, car je considère Sam Raimi comme un jusqu'auboutiste de grand talent. En l'occurrence, il n'est que l'ombre de lui même, en dépit de quelques sursauts pas piqués des hannetons qui sauvent son film du naufrage et m'ont malgré tout permis de le regarder avec plaisir.

Et sinon, Sam Raimi s'est faché avec Bruce Campbell ou bien ? Il n'apparait pas dans le film. :?
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 44837
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Notez les films de décembre 2009

Post by Flol »

Mµ wrote:Et sinon, Sam Raimi s'est faché avec Bruce Campbell ou bien ? Il n'apparait pas dans le film. :?
Je te rassure : cela était uniquement dû à une incompatibilité d'emplois du temps.
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25551
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Re: Jusqu'en enfer - Drag me to Hell (Sam Raimi, 2009)

Post by Ouf Je Respire »

Le film est-il vraiment gore grave? C'est que je voudrais le faire découvrir à ma Oufette qui est plutôt du genre sensible...
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 20666
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Jusqu'en enfer - Drag me to Hell (Sam Raimi, 2009)

Post by Nestor Almendros »

Ouf, papa ours wrote:Le film est-il vraiment gore grave? C'est que je voudrais le faire découvrir à ma Oufette qui est plutôt du genre sensible...
De mémoire ce serait plutôt du genre "gore décalé", tendance fun quoi... Pas de quoi en faire des cauchemars mais plutôt provoquer des rires de dégoût.
Dracu
bon public
Posts: 6429
Joined: 13 Apr 03, 13:16
Location: Chez lui depuis trop longtemps...

Re: Jusqu'en enfer - Drag me to Hell (Sam Raimi, 2009)

Post by Dracu »

Nestor Almendros wrote:
Ouf, papa ours wrote:Le film est-il vraiment gore grave? C'est que je voudrais le faire découvrir à ma Oufette qui est plutôt du genre sensible...
De mémoire ce serait plutôt du genre "gore décalé", tendance fun quoi... Pas de quoi en faire des cauchemars mais plutôt provoquer des rires de dégoût.
Je confirme que tu as bonne mémoire... Note que si madame Oufette a une phobie des fluides biologiques et des vomis, certaines scènes risquent de ne pas passer...
Mais hormis une scène finalement plutôt cartoonesque
Spoiler (cliquez pour afficher)
(l'enclume)
, le film peut être stressant mais jamais horrible...

D., chez qui madame a plutôt apprécié tout en n'étant pas fan de gore qui tache (plutôt le contraire)...
So much to do and so little time
Sorry, Philip...
Shaun of the Dead

Vivement 2015, tiens...
ingoruptibles
Doublure lumière
Posts: 402
Joined: 3 Jul 09, 16:20
Location: Lyon

Re: Jusqu'en enfer - Drag me to Hell (Sam Raimi, 2009)

Post by ingoruptibles »

Nestor Almendros wrote:
Ouf, papa ours wrote:Le film est-il vraiment gore grave? C'est que je voudrais le faire découvrir à ma Oufette qui est plutôt du genre sensible...
De mémoire ce serait plutôt du genre "gore décalé", tendance fun quoi... Pas de quoi en faire des cauchemars mais plutôt provoquer des rires de dégoût.
Des "rires de dégoût" : l'expression est parfaitement adaptée, c'est exactement le sentiment que j'avais ressenti. Je pense qu'il en faut plus pour choquer une Oufette.
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25551
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Re: Jusqu'en enfer - Drag me to Hell (Sam Raimi, 2009)

Post by Ouf Je Respire »

ingoruptibles wrote:Des "rires de dégoût" : l'expression est parfaitement adaptée, c'est exactement le sentiment que j'avais ressenti. Je pense qu'il en faut plus pour choquer une Oufette.
Vu ce WE. Je pense qu'il en fallait moins pour choquer une Oufette. Du coup, celle-ci m'a laissé le regarder à une "heure morte".

J'ai bien aimé, un film rigologore. Je ne l'ai même pas trouvé assez fun. Je reste donc sur ma faim. Les passages "exorciste" m'ont paru manquer de consistence, de profondeur. Ces scènes prennent pas mal de temps pour peu d'effet. Et puis le coup de
Spoiler (cliquez pour afficher)
la biquette qui parle, c'est assez mal fait.
Ceci dit, certaines scènes sont réussies, avec mention pour la scène du parking souterrain, celle du rêve, et celle du dîner avec les beaux parents. Et la fin n'est pas trop mal fichue.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14348
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Jusqu'en enfer - Drag me to Hell (Sam Raimi, 2009)

Post by Demi-Lune »

Très, très bonne surprise pour ma part que ce Jusqu'en enfer, d'autant plus appréciable que je n'en attendais pas spécialement grand-chose, et que Raimi me laisse indifférent depuis les Spiderman. Certes, les CGI sont moyennement convaincants, certes, Jusqu'en enfer ne peut se targuer de posséder la fraîcheur démerdarde des Evil Dead, certes, la caméra acrobatique de Sam Raimi est un petit peu plus posée que d'habitude (cela ne l'empêche pas d'être néanmoins très maîtrisée et très inventive, toujours dans cet esprit un peu "BD/comics/cartoon" qui fait partie du style du cinéaste) ; mais le film fourmille tellement d'idées réjouissantes, enchaîne les scènes marquantes et procure un tel plaisir brut de par son savoir-faire technique et sa vraie méchanceté comico-gore, que j'ai sincèrement pris mon pied. J'ai eu l'impression de voir, dans l'esprit et la démarche, un film des années 1980 (impression renforcée par la partition de Christopher Young, qui cite par moments, si je n'ai pas halluciné, celle de Richard Band pour Re-Animator) transposé de nos jours, avec tous les laids effets numériques à répétition que cela implique. Roller-coaster nerveux, endiablé et cruel, le film se montre parfois un peu lourd dans ses effets mais cela ne m'a pas dérangé outre-mesure, l'exubérance formelle de Raimi et le plaisir sadique du cinéaste à malmener physiquement et moralement son héroïne Christine, campée par la jolie Alison Lohman (à l'instar de Ash dans Evil Dead) étant attendus et donc, pour ma part, tout à fait délectables. Raimi s'amuse manifestement à retrouver la tonalité grotesque de ses films d'horreur, le spectateur aussi ; la sechéresse totalement imprévisible du finale, qui laisse pantois et soufflé, a achevé de me conquérir. Vraiment une très bonne surprise (je sais, je me répète), qui se bonifiera peut-être avec le temps.
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Jusqu'en enfer - Drag me to Hell (Sam Raimi, 2009)

Post by jacques 2 »

Découvert via le - magnifique - blu ray de Metropolitan ... :D
Vraiment excellent : un EC Comics - dans l'esprit - magistralement mis en images par Raimi.

On y retrouve par moments le réalisateur de "Evil dead" mais plus posé (enfin, tout est relatif ...) et dosant mieux ses effets. La musique est également très réussie.
Et une vraie méchanceté saupoudre le tout : ce qui ne gâte rien en ces temps de politiquement correct (il y en a même qui s'émeuvent devant "la mélodie du bonheur" et Julie Andrews : c'est dire l'ampleur du problème ...)
Non, je plaisante :mrgreen: Enfin, pas tout à fait ...

Hautement recommandable : à une semaine près, parfait pour Halloween ... :wink:
Mais pas un chef d'oeuvre quand même ... même s'il m'a souvent fait penser (par la thématique et certaines situations) à un vrai chef d'oeuvre du fantastique : le "rendez vous avec la peur" de Jacques Tourneur (au traitement beaucoup plus sobre car, comme chacun sait, la représentation concrète du Diable avait été plutôt imposée au cinéaste ...)
User avatar
primus
Doublure lumière
Posts: 512
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: Jusqu'en enfer - Drag me to Hell (Sam Raimi, 2009)

Post by primus »

J'avais aussi eu la facilité de considérer le film comme de la série B. Revu ce soir avec cette belle image du blu et un making of d'une demi-heure généreux et intéressant de bout en bout, pour une fois. Les commentaires enthousiastes du sujet disent déjà ce que je voulais écrire. Tant que le blu est encore dispo, je vous le conseille. Le "à l'ancienne" en 2020 prend encore plus de valeur quand on a droit désormais à une systématique facilité numérique qui marque l'esprit différemment. Là ce sont des marionnettes, des câbles, du maquillage, de la vraie castagne... et finalement quelques effets numériques qui jouent les trouble-fêtes. Raimi maitrisant totalement son sujet, sa mise en scène, bref une réussite. Je ne sais pas ce qui a motivé cet achat mais ça s'est imposé il y a quelques jours façon petite voix "revois ce film". Merci, c'était rafraichissant.