Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13713
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by hellrick »

O'Malley wrote:peut-être le plus grand film d'épouvante de tous les temps...
J'ai quand même du mal à le trouver aussi effrayant que La Maison du diable, L'exorciste ou Trauma de Dan Curtis :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
O'Malley
Cadreur
Posts: 4365
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by O'Malley »

hellrick wrote:
O'Malley wrote:peut-être le plus grand film d'épouvante de tous les temps...
J'ai quand même du mal à le trouver aussi effrayant que La Maison du diable, L'exorciste ou Trauma de Dan Curtis :wink:
oui mais c'est le film qui frôle le plus (ou atteint ) la perfection à mon avis . Shining est un film de terreur pure, jouant sur les deux tableaux du registre, l'horreur visuel et la suggestion, une réflexion métaphysique passionnante (les fantômes se seraient pas nos propres démons internes?), une oeuvre d'une beauté visuelle et jouissant d'une maîtrise parfaite (du décor, du tempo, du cadrage...)...Je vois mal quel film pourrait réunir toutes ses qualités portées à ce degré d'exigence. Peut-être Rosemary Baby de Polanski s'en approche le plus qualitativement.
someone1600
Euphémiste
Posts: 8853
Joined: 14 Apr 05, 20:28
Location: Québec

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by someone1600 »

Le seul film pour l'instant a avoir réussi vraiment a me faire peur. Pas une peur panique, mais vraiment ca fiche la frousse ce film. :wink:
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13713
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by hellrick »

someone1600 wrote:Le seul film pour l'instant a avoir réussi vraiment a me faire peur. Pas une peur panique, mais vraiment ca fiche la frousse ce film. :wink:
Tu as essayé ceux que j'ai cité? Pour moi la scène de La Maison du Diable quand l'héroïne se rend compte que la main qui la touche NE PEUT appartenir à aucune des personnes présentes est la plus grande scène de frousse de l'histoire du cinéma...

De même que TRAUMA de Dan Curtis m'avait complètement traumatisé :uhuh: ...c'est un film honteusement sous-estimé (il n'existe même pas en DVD z2 à ma connaissance)

Je rajoute aussi OPERATION PEUR de Mario Bava qui génère vraiment une belle angoisse et qui n'a pas volé son titre...

Et en scène de frousse ben il y a toujours L'EXORCISTE, l'oeuf de ALIEN, le cauchemar "nazi" du LOUP GAROU DE LONDRES

Quelques passages de films de fantômes asiatiques aussi (mais je suis assez réceptif aux fantomes niveau frousse) je pense surtout à DEUX SOEURS, le final de SHUTTER, certains passages de PHONE ou RING,...les classiques quoi :D

Sinon ben le reste ça fait même pas peur :) et j'ai vu plus de 1OOO films d'horreur ou assimilé :fiou:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
ex-beldvd man
Assistant opérateur
Posts: 2543
Joined: 12 Aug 04, 09:52
Location: Belgique

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by ex-beldvd man »

Ton avatar me fait peur :uhuh:
Derniers visionnages:
Image
Derniers achats:
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23290
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by AtCloseRange »

Je me rappellerais toujours de la phrase des Inrockuptibles mise en exergue dans le bande annonce du "Projet Blair Witch":
Le film le plus effrayant depuis Shining!
Et ça faisait marrer à peu près tout le monde dans la salle.
Sans doute parce que c'était une connerie et qu'en plus, même si j'aime beaucoup Shining, dire que c'est le film le plus effrayant de ces 30 dernières années, faut pas pousser ou alors il faut regarder un film de ce genre tous les 2 ans.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13713
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by hellrick »

Ah Blaireau Witch project ça c'est effrayant...

"Regarde...C'est trop horrible...non...C'est...c'est.....DEUX BOUTS DE BOIS EN FORME DE CROIX...noooooooooooooooonn!!!!"

"T'as jeté la carte...notre seule chance de sortir d'ici VIvvvvvvvvvvvvvvannnnnnnnnnnt""

bON :arrow: :mrgreen:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by julien »

J'ai toujours considéré Shining davantage comme une farce macabre. C'est très différent, je trouve du Projet Blair Witch qui se prend très au sérieux. Nicholson surjoue de façon tellement exagéré que ça en devient comique. Du coup, le film se révèle être davantage une démystification du genre fantastique avec des scènes qui virent au grotesque. Comme par exemple, l'ours en peluche qui fait une pipe à un type habillé en smoking. Un peu comme si Kubrick disait au spectateur : Allons soyons sérieux, des fantômes dans un hôtel vous y croyez vraiment ?
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
O'Malley
Cadreur
Posts: 4365
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by O'Malley »

Je ne dis pas que Shining est le plus effrayant des films d'épouvante mais si je devais jouer à l'exercice "s'il devait n'en restait qu'un" et bien, ce serait celui-là.

En terme de grand moment de frousse, je citerai le sketch La goutte d'eau des 3 visages de la peur de Mario Bava.

Par contre, je suis hermetique à La maison du diable de Robert Wise, film d'ailleurs que j'oublie aussitôt à chaque fois que je le vois :oops:
User avatar
ex-beldvd man
Assistant opérateur
Posts: 2543
Joined: 12 Aug 04, 09:52
Location: Belgique

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by ex-beldvd man »

J'ai regardé le trailer ( , et je comprend pas comment on peut avoir les jetons devant un tel film :uhuh:
Derniers visionnages:
Image
Derniers achats:
Image
O'Malley
Cadreur
Posts: 4365
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by O'Malley »

Excellent le détournement! :lol:
someone1600
Euphémiste
Posts: 8853
Joined: 14 Apr 05, 20:28
Location: Québec

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by someone1600 »

Je suis pas un grand fan de films d'horreur il faut dire... mais bon, je trouve que The shining est le seul film pour l'instant a avoir réussi a créer chez moi l'atmosphere nécessaire a me faire peur.

Ceci dit, lorsque j'étais jeune, mes deux cousines qui nous gardaient mes freres et moi avaient loué un film d'horreur et alors que j'étais supposé dormir, j'étais en fait caché derriere un fauteuil et avait été pas mal traumatisé par ce film sans me rappeler ce que c'était... mais bon, j avais 8 ans environ... :roll: :oops:
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49908
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by Boubakar »

Dans les bonus de Eaux profondes, Michel Deville parle du doublage de Shining, que Kubrick avait personnellement choisi pour "réaliser" cette VF (ainsi que pour Full metal jacket).
Il avait choisi au départ deux acteurs, dont la voix "officielle" de Nicholson, pour faire un test, mais il voulait un homme qui "joue" plus qu'il ne double, un acteur, dixit Deville, "fou et virtuose comme l'est Trintignant".

Et c'est vrai que quand on l'entend dans Eaux profondes, on a vraiment l'impression d'entendre Jack Torrance ! :lol:
bronski
Touchez pas au grisbi
Posts: 17419
Joined: 23 Feb 05, 19:05
Location: location

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by bronski »

Bon bah revu ce monument samedi soir sur F3. Ce film est perfection. Je le classe à égalité avec 2001 dans la filmographie de Kubrick, mais à chaque vision j'ai ce sentiment qu'il dépasse même 2001...

edit: faudrait quand même que je voie la version américaine, il serait temps...
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14659
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: The Shining (Stanley Kubrick - 1980)

Post by Demi-Lune »

ImageImage
Shining fut un des tous premiers films que j'ai vu sur le support dvd, avec The Thing. Un souvenir grandiose : je n'avais jamais eu autant la frousse avec un film. En le revoyant hier soir (j'ai hésité à découvrir la version longue du collector z1), je me suis finalement rendu compte que ce sont moins les éléments fantastico-horrifiques que l'atmosphère oppressante, cette terrifiante perfection formelle quasi surnaturelle, qui provoquent mon effroi et mon malaise. Dès les premières images, ces vues aériennes d'une fluidité hallucinante (par exemple, le fameux hélicoptère que l'on voit au bas de l'écran ne doit pas masquer la maestria du plan dans lequel il apparaît : une vue d'ensemble qui se rapproche lentement de la voiture, arrive à son niveau, la dépasse, quitte la route et reprend son envol dans le paysage vallonné), on sent peser un sentiment étrange, inexorable, lourd, renforcé par la musique funèbre trafiquée par Wendy Carlos : comme si ces immenses montagnes, qui "écrasent" littéralement la voiture (donc l'humain), matérialisaient déjà le sinistre destin qui attend la famille Torrance dans l'hôtel Overlook.
ImageImage
L'alchimie entre le cadre de l'intrigue (cet immense hôtel désert aux longs couloirs) et la mise en scène maladivement perfectionniste, presque schizo, de Kubrick, est totale dans le film. Shining, c'est le labyrinthe parano de Kubrick. Motif central (moquette, maquette, décors), la figure du labyrinthe permet de lire Shining comme une véritable auto-réflexion sur l'art kubrickien : Kubrick, fou de contrôle, manoeuvre ses comédiens tel un Dieu qui tire les ficelles, les épuise, les rend fous, dans son gigantesque décor labyrinthique. L'image de Jack Nicholson contemplant la maquette du labyrinthe qui précède celle, en plongée spectaculaire, du labyrinthe dans lequel apparaissent Wendy et Dany, minuscules, écrasés par l'immensité de la chose, résume presque à elle seule toute cette démarche. D'ailleurs, il faut remarquer que le labyrinthe qui nous apparaît dans ce plan extraordinaire ne correspond ni à la maquette que surplombe Nicholson, ni au plan que l'on entrevoit à l'extérieur du parc. Il est beaucoup plus grand. Plus étendu. Plus mégalo.
ImageImage
Film cérébral, Shining est aussi un film qui se ressent énormément. On ne louera jamais assez la musique stressante, compilation de compositeurs modernes dont les sonorités angoissantes sont indissociables de ces lents travellings inquiétants sublimés par l'utilisation magistrale de la Steadicam. Ni la performance hallucinée de Nicholson, qui flirte constamment avec le cabotinage sans jamais y tomber. Ni tous ces plans dans lesquels la symétrie obsessionnelle fait peser un malaise inexpliquable, claustrophobique. Ni ces visions grotesques (l'ours et le maître d'hôtel !) sur lesquelles on ne cesse de gloser. Le film vise autant la tête que les nerfs du spectateur. Il est limpide et à la fois impénétrable. Effrayant et pourtant, presque drôle (il y énormément d'humour noir). Shining est une oeuvre glaçante, monumentale, d'une richesse inépuisable, comme en attestent les différentes interprétations sur les détails troublants que Kubrick a disséminés. En un mot comme en cent : un chef-d'oeuvre total.
Image