Les liens du sang

Rubrique consacrée aux HD-DVD et Blu-ray de films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22902
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Les liens du sang

Post by Commissaire Juve »

Image

... Les liens du sang, de Jacques Maillot (2008), avec François Cluzet, Guillaume Canet, Clotilde Hesme, Marie Denarnaud. Edité par le Studio Canal.

Je l'ai longuement zappé tout à l'heure. Oué, bon... Côté HD, j'ai vu pas mal de belles choses, mais rien de vraiment chavirant. J'ai l'impression que c'est du "Blu qualité standard".

J'ai vu aussi une pincée de trucs moches. Quelques secondes sur toute la durée du film (très probablement), mais, heu... muuuf ! Je parle des petits passages bruités et des fourmillements qui viennent gâcher la fête sur les zones en basse lumière de quelques plans. Les gardiens du Temple — les gens qui soutiendront contre vents et marrées que le Blu, ça déchire trop sa race et que mon matériel est trop pourri — auront beau dire : je trouve ça tout simplement moche !

J'appelle un chat un chat : c'est du bruit, ce sont des fourmillements... et c'est laid (de grâce, qu'on ne me fasse pas le coup d'un pseudo grain cinéma ; c'est loin d'être aussi "joli"). En HD, je pense que ça me gonfle autant que les "mouvances" sur les DVD.

Je le répète : il s'agit de "quelques secondes"... le transfert est globalement très bien... mais il y a quelques moucherons dans le potage.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
Ubik
Ennemi d'état et du grand cinéma
Posts: 2165
Joined: 31 Dec 05, 02:47

Re: Les liens du sang

Post by Ubik »

Le film, en deux mots ?
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22902
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Les liens du sang

Post by Commissaire Juve »

Ubik wrote:Le film, en deux mots ?
Hé, t'as pas lu : je n'ai fait que zapper :mrgreen: ... Je ne l'ai pas vu. Je pense que je me le ferai demain en rentrant de l'école.

Cela dit, petit aperçu : reconstitution années 1970... alors on entends les Rubettes... y a des posters de footballers de ces années-là sur un mur de chambre de gosse... on voit des 2CV et des DS dans la rue... oué... mais j'ai trouvé que c'était cadré serré, pour éviter de montrer trop de décors (comme dans La faute à fidel, de la fille Gavras). Mais ça demande confirmation...

Voir le test de Rama : http://www.dvdrama.com/rw_fiche-10238-.php
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
Manolito
Machino
Posts: 1014
Joined: 20 May 03, 17:16

Re: Les liens du sang

Post by Manolito »

Il faut aussi dire que les films sont maintenant post-produits en numérique, en tous cas en France et aux USA.

Donc, un film récent est tourné en 35mm, puis tout ce matériel filmé est scanné en numérique, et tout est monté, traité, étalonné, etc. en numérique, jusqu'à obtenir le master du film (master qui est donc du numérique). Puis, on fait un kinéscopage (vidéo vers 35mm) pour créer un négatif 35mm avec lequel on tire les copies 35mm qui vont en salles. Puis, encore plus tard, on utilise le master numérique pour faire les bluray et les dvd.

Tout ça pour dire quoi ? Que sur un film récent, les soucis de bruits numériques peuvent être d'origine, c'est à dire découler des manipulations du film au cours de la post-production. Ces défauts facilement identifiables comme "numériques" ne sont pas alors causer par la chaîne de la fabrication du bluray ou dvd, mais bien d'"origine". Cela complique donc encore la donne dans l'estimation des qualités techniques des disques HD.

Mais évidemment pour des films plus anciens, la question ne se pose pas ainsi...
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22902
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Les liens du sang

Post by Commissaire Juve »

Intéressant.

Je l'ai visionné tout à l'heure. Confirmation : quand même pas mal de moucherons dans la soupe. :?

Côté reconstitution, je n'ai pas trouvé que ça le faisait comme dans Munich voire Le péril jeune*. Le côté années 70 (en fait, on est en 1979) se limite à quelques trucs : un peu de musique, quelques bagnoles de l'époque... sinon, mouaif. A un moment, une gamine passe un disque des Rubettes (Sugar Baby Love, tube de 1974). Première réaction : "ouah, l'anachronisme !"... après, je me suis dit que son papa sortait de taule et qu'il lui avait peut-être refilé des "vieux" disques. Mais, d'une manière globale, on pourrait penser que l'histoire se passe de "nos jours".

* assez épatant sur ce plan... si le film nous parle du milieu des années 70, en le voyant, je me suis vraiment revu au lycée de 79 à 81 ! A un moment, j'ai même cru que c'était tourné dans les couloirs de mon bahut.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...