En 4ème vitesse (Robert Aldrich - 1955)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

alekss
Stagiaire
Posts: 4
Joined: 25 Sep 03, 15:30

En4e vitesse

Post by alekss »

Je lisais tranquilement la critique du film "en 4e vitesse" récemment ajoutée sur ce site, quand je tombe sur cette phrase:

"il est également un film offrant des personnages féminins forts, fait assez rare dans le film noir"

--->Je ne veux pas m'avancer, après tout ma connaissance du 7e art est encore modeste, mais...L'une des caractéristique principale du film noir, n'est-elle pas justement la présence de personnages féminins forts? Des femmes manipulatrice, non-passive, manipulant les autres pour arriver à leurs fins?

J'aimerais votre avis sur la question...

See ya
User avatar
Beule
Monteur
Posts: 4500
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Post by Beule »

:lol:
Ca quote à tous les coins de rue en ce moment. Ecrire pour ce site devient dangereux. Si on ne peut plus coucher ce qui vous passe par la tête sans devoir se justifier et peser le poids de chaque mot... Je demande à M. Fox de vien vouloir déconsidérer toutes mes réservations.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92989
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Beule wrote::lol:
Ca quote à tous les coins de rue en ce moment. Ecrire pour ce site devient dangereux. Si on ne peut plus coucher ce qui vous passe par la tête sans devoir se justifier et peser le poids de chaque mot... Je demande à M. Fox de vien vouloir déconsidérer toutes mes réservations.
:mrgreen:

Dur métier c'est vrai :lol:
Dave Garver
Producteur Exécutif
Posts: 7512
Joined: 14 Apr 03, 09:28
Location: dans la tête d'Elgrog

Post by Dave Garver »

En général, les femmes ont des rôles peu développés, elles font surtout figure de faire valoir.

Ceci dit, si les personnages féminins de En 4e vitesse sont des personnages forts, ils n'en demeurent pas moins des personnages perfides, les femmes n'ont pas le beau rôle... A l'image du personnage qui ouvre la boîte, il y a du Eve dans l'air et je ne parle pas ici de l'héroïne de Mankiewicz mais bien de l'héroïne de la Génèse.
Image
Dave Garver
Producteur Exécutif
Posts: 7512
Joined: 14 Apr 03, 09:28
Location: dans la tête d'Elgrog

Post by Dave Garver »

Soit je suis l'auteur de la plus mauvaise critique du site, soit je viens d'écrire la critique la plus polémique qui soit :mrgreen: quoiqu'il en soit, que de questions quant à ce Kiss me deadly !!! :D
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92989
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Dave Garver wrote:elles font surtout figure de faire valoir.

.
Tu m'enlèves les mots de la bouche ;-)

mais souvenons nous quand même de Gloria Grahame dans Règlements de comptes ou Jean Peters dans Le port de la drogue
Kurtz

Post by Kurtz »

Jeremy Fox wrote:
Dave Garver wrote:elles font surtout figure de faire valoir.

.
Tu m'enlèves les mots de la bouche ;-)

mais souvenons nous quand même de Gloria Grahame dans Règlements de comptes ou Jean Peters dans Le port de la drogue
et de je-sais-plus-qui dans La griffe du passé.
et deux films noirs célèbres ne sont-ils pas nommés avec des prénoms féminins ?
Dave Garver
Producteur Exécutif
Posts: 7512
Joined: 14 Apr 03, 09:28
Location: dans la tête d'Elgrog

Post by Dave Garver »

Mon propos n'était pas de faire un article sur la place de la femme dans le film noir, mais si tu es intéressé par cet aspect, lis donc cet essay très intéressant qui analyse le rôle particulier des femmes dans le Kiss me deadly de Aldrich. Par rôle fort, j'entendais tacitement particulier, différent de la norme film noir...

http://www.latrobe.edu.au/screeningthep ... 1fr10m.htm

bonne lecture
Image
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Dave Garver wrote:En général, les femmes ont des rôles peu développés, elles font surtout figure de faire valoir.
Et dans Assurance sur la mort, La Griffe du passé, Gilda, La dame de Shanghai, Sunset Boulevard, Les Amants de la nuit...

Non quand même, c pas tellement une exception en film noir.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92989
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Philip Marlowe wrote:
Dave Garver wrote:En général, les femmes ont des rôles peu développés, elles font surtout figure de faire valoir.
Et dans Assurance sur la mort, La Griffe du passé, Gilda, La dame de Shanghai, Sunset Boulevard, Les Amants de la nuit...

Non quand même, c pas tellement une exception en film noir.
Je comprend quand même ce que Dave a voulu dire et je suis assez d'accord avec lui : ce n'est pas parce que sont des femmes fatales que ce ne sont pas des faire valoir : beaucoup de clichés les entourent et ces quelques vingtaine de classiques que l'on va citer ne peuvent pas faire oublier la centaine d'autres qui sont bien dans le cas cité par Dave ;-)
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Jeremy Fox wrote:
Philip Marlowe wrote:Et dans Assurance sur la mort, La Griffe du passé, Gilda, La dame de Shanghai, Sunset Boulevard, Les Amants de la nuit...

Non quand même, c pas tellement une exception en film noir.
Je comprend quand même ce que Dave a voulu dire et je suis assez d'accord avec lui : ce n'est pas parce que sont des femmes fatales que ce ne sont pas des faire valoir : beaucoup de clichés les entourent et ces quelques vingtaine de classiques que l'on va citer ne peuvent pas faire oublier la centaine d'autres qui sont bien dans le cas cité par Dave ;-)
Les femmes fatales sont devenues un cliché, comme les cowboys ou les privés :wink: Mais est-ce parce que Barbara Stanwyck dans Assurance sur la mort est l'archétype de la femme fatale que c un simple faire valoir? La femme fatale n'est en soi pas un faire valoir, puisqu'elle manipule tout le monde. Or, ce genre de personnage est très courant dans le film noir. Donc ça ne me parait pas le genre le + approprié pour parler de femme faire valoir(même si bien sur il y en a).



Philip, qui s'y connait pas tant que ça
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92989
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Philip Marlowe wrote:
Jeremy Fox wrote:
Je comprend quand même ce que Dave a voulu dire et je suis assez d'accord avec lui : ce n'est pas parce que sont des femmes fatales que ce ne sont pas des faire valoir : beaucoup de clichés les entourent et ces quelques vingtaine de classiques que l'on va citer ne peuvent pas faire oublier la centaine d'autres qui sont bien dans le cas cité par Dave ;-)
Les femmes fatales sont devenues un cliché, comme les cowboys ou les privés :wink: Mais est-ce parce que Barbara Stanwyck dans Assurance sur la mort est l'archétype de la femme fatale que c un simple faire valoir? La femme fatale n'est en soi pas un faire valoir, puisqu'elle manipule tout le monde. Or, ce genre de personnage est très courant dans le film noir. Donc ça ne me parait pas le genre le + approprié pour parler de femme faire valoir(même si bien sur il y en a).



Philip, qui s'y connait pas tant que ça
Oui mais justement Marlowe, là tu cites tous les grands classiques mais à côté il y a une multitude d'autres titres dans lesquelles les personnages féminins ne sont pas aussi fouillées.
Tybalt
Doublure lumière
Posts: 577
Joined: 12 Jul 03, 12:36
Location: Paris

Post by Tybalt »

moui la femme fatale manipule tout le monde mais elle se fait quand même généralement toujours avoir par le detective à la fin qui est un homme et donc plus intelligent qu'elle :lol:

c'est particulièrement évident dans le Faucon Maltais par exemple, ou la femme fatale est particulièrement pathétique, peu crédible de bout en bout en se fait avoir en beauté par Marlowe...

pour Kiss Me Deadly, l'héroine me rappelle surtout Pandore, mais si on veut remonter jusqu'à la création on peut peut-être dire Lilith plutot que Eve :p
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Tybalt wrote:moui la femme fatale manipule tout le monde mais elle se fait quand même généralement toujours avoir par le detective à la fin qui est un homme et donc plus intelligent qu'elle :lol:

c'est particulièrement évident dans le Faucon Maltais par exemple, ou la femme fatale est particulièrement pathétique, peu crédible de bout en bout en se fait avoir en beauté par Marlowe...

pour Kiss Me Deadly, l'héroine me rappelle surtout Pandore, mais si on veut remonter jusqu'à la création on peut peut-être dire Lilith plutot que Eve :p
1erement dans le Faucon maltais elle est pas belle et ce n'est pas Marlowe mais Spade! :lol:
Et même si elle se fait avoir, elle a eu un rôle aussi important que les autres personnages(Lorre, Greenstreet etc...)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92989
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Tybalt wrote:
c'est particulièrement évident dans le Faucon Maltais par exemple, ou la femme fatale est particulièrement pathétique, peu crédible de bout en bout en se fait avoir en beauté par Marlowe...

pour Kiss Me Deadly, l'héroine me rappelle surtout Pandore, mais si on veut remonter jusqu'à la création on peut peut-être dire Lilith plutot que Eve :p
Arrêtez de vous en prendre à mon film noir quasi préféré :twisted: Je commence a en avoir l'habitude mais quand même ;-)