Philip K. Dick

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Cinetudes
Accessoiriste
Posts: 1724
Joined: 14 Apr 03, 12:25
Location: Jersey ( Iles Anglo Normandes- Channel Islands)

Post by Cinetudes »

Non pour moi Les Autres joue sur un registre différent et situe d'emblée son action dans un lieu assez classique pour un "film de fantomes" et le confine à cet endroit précis.
Le film est à la fois moderne et classique mais ne cherche pas à d'éloigner du genre, préférant au contraire tenter de renouveler et approfondir l'approche d'un concept déja connu.

Stef

Ps: en tout cas bravo pour ton analyse l'oeuvre de Dick vraiment pertinente et erudite, tu peux d'ailleurs développer autant que tu veux moi ça m'interesse. :D
J'ai lu une grande partie des romans de Dick qui est mon auteur de SF préféré et de loin.
Et au fait, je ne tapes pas vraiment sur 6 ème sens même s'il est vrai que je ne l'aime pas, même si je lui reconnais quelques petites qualités.
Image
Troma
Régisseur
Posts: 3409
Joined: 13 Apr 03, 10:25
Location: Moulès (13)

Post by Troma »

Cinetudes wrote:Ps: en tout cas bravo pour ton analyse l'oeuvre de Dick vraiment pertinente et erudite, tu peux d'ailleurs développer autant que tu veux moi ça m'interesse. :D
J'ai lu une grande partie des romans de Dick qui est mon auteur de SF préféré et de loin.
Et au fait, je ne tapes pas vraiment sur 6 ème sens même s'il est vrai que je ne l'aime pas, même si je lui reconnais quelques petites qualités.
Si tu veux qu'on se parle encore, tu regardes 3 fois Signes et tu reviens ici en t'excusant pour toutes les méchancetés que tu as pu dire par le passé... :twisted: :twisted: :twisted: :wink:
Image
Cinetudes
Accessoiriste
Posts: 1724
Joined: 14 Apr 03, 12:25
Location: Jersey ( Iles Anglo Normandes- Channel Islands)

Post by Cinetudes »

Mon cher Troma,

vu mon expérience avec les 2 précédents Shyamalan et le nombre d'excellents DVD qui attendent sur mon étagère plus ceux que j'ai à critiquer je crois que je vais laisser le temps a Signes de sortir de mon esprit (avec tt le bien et le mal que j'ai pu en entendre).
Je reviendrai dessus quand j'aurai oublié tout ça et que je pourrai l'apprécier sans a priori positif ou négatif. :wink:

J'ai bon ? :?:

En tout cas je dis que K.Dick devrait être lu par tous histoire d'ouvrir les esprtis et les consciences sur les possibilités de notre univers.
Comme le disait Allegra Geller dans Existenz: les possibilités sont si grandes alors que les gens sont programmés pour accepter si peu (trad approximative)
Je trouve que cette phrase resume parfaitement l'oeuvre de KDick qui est loin de se résumer à des idées délirantes comme on l'air de le croire les cinéastes qui ont tentés de l'adapter (a part B.Runner et j'ai peur que le Woo soit assez catastrophique).
A ce propos as tu vu Cypher de Vincenzo Natali qui si il n'a pas la profondeur de Dick à su en rendre la forme schizophrénique et paranoiaque de fort belle et convaincante façon.

Stef
Image
tuco dunn
Vélodrame
Posts: 5701
Joined: 13 Apr 03, 17:00

Post by tuco dunn »

Je ne suis de l'avis de Troma concernant sixiéme sens et notamment pour sa non filiation avec Ubik, par contre à mon avis un film comme Ouvre les Yeux s'inspire énormément de ce roman.
Je suis un grand admirateur du cinéma de Shyamalan, mais je suis pas pérsuadé qu'il soit l'homme de la situation pour adapter ce que j'ai pu lire de Dick (je n'ai pas encore lu Glissement de Temps sur Mars)... , mais je vais me répéter en disant qu'à mon avis, le Dieu venu du Santaure est inadaptable, j'ai tellement de mal à formaliser avec des phrases les idées que contient ce roman que j'ai du mal à concevoir une adaptation qui laissera de toute façon une partie importante du livre de coté...

En parlant de Dick, de tous les romans et nouvelles que j'ai pu lire pour l'instant, seul le maitre du haut chateau ne m'a tellement passionné, l'idée de départ de l'uchronie est excellente, mais j'ai eu l'impression à la lecture que cela n'allait pas plus loin, que l'on en restait sur cette idée et que le roman tournait ensuite à vide, peut-être suis-je passé à coté de quelque chose, je pense que c'est possible au vu des autres avis sur ce roman qui lui accorde généralement une grande richesse et une certaine compléxité...
"Que celui qui n'a pas traversé ne se moque pas de celui qui s'est noyé"
Cinetudes
Accessoiriste
Posts: 1724
Joined: 14 Apr 03, 12:25
Location: Jersey ( Iles Anglo Normandes- Channel Islands)

Post by Cinetudes »

salut,

bon je crois que c'est de ne pas apprécier le cinéma de Shyamalan qui fait que j'y voie une parenté avec Ubik!!! :wink:
Sinon tu as raison pour Ouvre les Yeux mais je trouve que l'influence est mieux digéré que pour 6 ème sens!!
Sinon, pour Le Maitre du Haut Chateau c'est effectivement un roman à part dans l'oeuvre de Dick.
Il l'a d'aprés la légende et ses dires (mais bon Dick est un tel affabulateur et manipulateur de réalité qu'il est impossible de savoir la vérité) écrit en se servant du Yi-King pour déterminer les péripéties et l'évolution.
Ce qui donne un résultat étrange mais fort interessant pour peu que l'on s'y replonge en s'étant fait expliquer plus précisément les preceptes et le mode d'emploi du Yi-King.

Stef
Image
Troma
Régisseur
Posts: 3409
Joined: 13 Apr 03, 10:25
Location: Moulès (13)

Post by Troma »

Cinetudes wrote:En tout cas je dis que K.Dick devrait être lu par tous histoire d'ouvrir les esprtis et les consciences sur les possibilités de notre univers.
Ouais, mais il y a aussi ceux que l'on range dans la catégorie "Auteurs qui ne s'appellent pas Philip K Dick", et là-dedans il y en a qui valent le détour. :lol: :wink:
Image
Nimrod
Hypoglycémique
Posts: 26173
Joined: 13 Apr 03, 18:57

Post by Nimrod »

tuco dunn wrote:Je ne suis de l'avis de Troma concernant sixiéme sens et notamment pour sa non filiation avec Ubik, par contre à mon avis un film comme Ouvre les Yeux s'inspire énormément de ce roman.
Copain !!! :D
Troma
Régisseur
Posts: 3409
Joined: 13 Apr 03, 10:25
Location: Moulès (13)

Post by Troma »

Nimrod wrote:
tuco dunn wrote:Je ne suis de l'avis de Troma concernant sixiéme sens et notamment pour sa non filiation avec Ubik, par contre à mon avis un film comme Ouvre les Yeux s'inspire énormément de ce roman.
Copain !!! :D
Je l'ai toujours pas vu !
Image
Nimrod
Hypoglycémique
Posts: 26173
Joined: 13 Apr 03, 18:57

Post by Nimrod »

TROMA wrote:
Nimrod wrote:
Copain !!! :D
Je l'ai toujours pas vu !
Plus copain, alors (pour l'instant).

Je ne t'en dis rien, pour pas gâââcher.
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

UP!

Que valent Coulez mes larmes, dit le policier, et Le Maître du haut-château?

Merci ;)
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12346
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Post by Jack Griffin »

Philip Marlowe wrote: Le Maître du haut-château?
Celui là est très bon. Faut t'attendre à un truc sobre mais riche et passionant. J'étais un peu passé à côté en première lecture.
phylute
La France peut être fière
Posts: 25518
Joined: 2 Jan 04, 00:42
Location: Dans les Deux-Sèvres, pas loin de chez Lemmy

Post by phylute »

Jack Griffin wrote:
Philip Marlowe wrote: Le Maître du haut-château?
Celui là est très bon. Faut t'attendre à un truc sobre mais riche et passionant. J'étais un peu passé à côté en première lecture.
Dans le haut du panier !
Coulez mes larmes dit le policier, pas de véritable souvenir. Je dirais que c'est dans les récits écrits à la pelle, aux pitchs passionnants mais écrit un peu à la va comme j'te pousse.
Les films sont à notre civilisation ce que les rêves sont à nos vies individuelles : ils en expriment le mystère et aident à définir la nature de ce que nous sommes et de ce que nous devenons. (Frank Pierson)
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22693
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Post by cinephage »

Dans le haut du panier, j'aurais sans doute glissé également l'Oeil dans le ciel, qui m'avait procuré un plaisr énorme.

Mais ce que je préfère chez Dick, ce sont ses nouvelles.

La SF est un genre qui trouve souvent son meilleur dans ce format court, qui privilégie l'idée et le postulat d'un monde sur un récit d'aventures souvent trop banal (que de fois, on peut lire comme critique d'un bouquin de SF l'histoire est quelconque, mais le monde est fabuleux).

Chez Dick, la richesse des postulats et idées ébauchées le temps d'un court récit est vertigineuse, et la taille du récit ne laisse pas au soufflé le temps de retomber.
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Post by Le prisonnier »

Tiens, comme on parle de Philip K. Dick:

Substance Mort (A Scanner Darkly), bientôt au ciné! Adapté par Richard Linklater :D joué par Keanu Reeves :? et Winona Ryder :oops: Le film utilise une technique d'animation assez particulière dont le résultat est surprenant et prometeur.
phylute
La France peut être fière
Posts: 25518
Joined: 2 Jan 04, 00:42
Location: Dans les Deux-Sèvres, pas loin de chez Lemmy

Post by phylute »

Le prisonnier wrote:Tiens, comme on parle de Philip K. Dick:

Substance Mort (A Scanner Darkly), bientôt au ciné! Adapté par Richard Linklater :D joué par Keanu Reeves :? et Winona Ryder :oops: Le film utilise une technique d'animation assez particulière dont le résultat est surprenant et prometeur.
On en a parlé dans le topic de Cannes. Adapatation très fidèle au roman (une gaguere en soi) et à l'esprit des oeuvre de K. Dick... en fait le premier film à retrouver l'esprit de ses romans :D
Le procédé est interessant, même si je l'ai trouvé au final un peu lassant.

Pour cinéphage, ce que j'aime le moins chez K. Dick... ce sont ses nouvelles :|
Mais de manière général, c'est un format que je n'apprécie guère, donc...
Les films sont à notre civilisation ce que les rêves sont à nos vies individuelles : ils en expriment le mystère et aident à définir la nature de ce que nous sommes et de ce que nous devenons. (Frank Pierson)