Votre parcours Ludophile

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10243
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Votre parcours Ludophile

Post by Joshua Baskin »

Continuons sur la lancée du topic sur notre parcours sériephile avec son pendant sur les jeux vidéos.

Allez, petit retour en arrière.
Né en 1980, j'ai toujours baigné dans le monde du jeu vidéo. Assez jeune (je dirai vers l'âge de 5 ans) mes parents m'ont offert mes premiers game & watch.

Image

Dans le même temps en vacances (toujours à Juan les pins bien entendu - cf l'autre topic) j'adorais passer avec mes cousins plus âgés dans la salle d'arcade, pourtant interdite au moins de 15 ans, même si j'ai dû attendre encore quelques années avant de toucher une borne pour la première fois. Je m'essaie également à quelques flippers avec peu de succès.

Et puis évidemment, comme plein d'enfants de ma génération, tout a basculé en 87 quand j'ai reçu pour mon anniversaire la NES. Mais attention, pas juste la console, la totale avec le pistolet pour Duck Hunt et l'illustre Robot

Image

Evidemment ce fut un choc pour moi (et pour mon père qui y a passé pas mal d'heures avec moi). On a commencé doucement avec Tennis, Volley-Ball, Duck hunt, Gyromite puis très rapidement Kung-fu et évidemment 2 chocs majeurs : Super Mario Bros et The Legend of Zelda qui ont entièrement redéfini ce qu'était un jeu vidéo.
Régulièrement ma ludothèque s'est complétée avec d'autres excellents jeux (RC Pro Am, Rush'n attack - que je prononçais à l'époque Routcheunsattack, Gunsmoke, A boy and his blob...) et d'autres jeux nettement moins bons.
On commence à ne parler que de ça dans la cour de récré.

Image
Image
Image
Image
Image

En parallèle, à Noel 89, deuxième plongée majeure avec l'Atari ST. Je découvre un univers plus ouvert mais un peu plus compliqué à appréhender au premier abord et des jeux comme Tetris, Test Drive, Opération Wolf, Rainbow Island, Dungeon Master...l'univers est sans fin. Rapidement, tous mes copains s'équipent également et commence un trafic de disquettes dans la cour, chacun allait acheter son paquet de disquettes vierges le weekend et chacun copiait les jeux de l'autre. Rapidement, on se retrouve tous avec des collections de plusieurs de centaines de jeux. Et en parallèle, je continue de me faire offrir des jeux par mes parents, Croisière pour un cadavre, Baby boy...que de souvenirs.
Je me rappelle également avoir eu un livre avec des lignes de code pour créer ses propres jeux (évidemment ça ne marchait jamais).

Image
Image
Image
Image

Evidemment, ma soif de jeux vidéo ne s'arrete pas là et je dois négocier aprement pour avoir la Game boy, je dirai à Noel 90 ou 91. Mes parents sont contre (une console et un ordinateur, quel interet d'avoir une console portable ?) mais finalement j'obtiens gain de cause et mon père squatte régulièrement la console portable. Je ne m'étendrai pas trop dessus mais là aussi, pas mal de jeux marquants (Les Mario Land, Batman, Tetris bien sûr...)

Image

On pourrait croire qu'avec 3 stations de jeux, on pourrait s'arrêter mais bien entendu la Super Nintendo pointe le bout de son nez en France. Là aussi une longue négociation de plus de 2 ans m'a enfin permis d'obtenir le Saint-Graal à Noel 1993 (superscope inclus). Entre temps j'ai pas mal écumé la console chez mon cousin.
On bascule dans une autre dimension, graphismes hyper aboutis, jeux plus longs et plus complexes, la Super Nintendo reste peut-être aujourd'hui la plus grande console de jeux de tous les temps, pour tout ce qu'elle a représenté : Super Mario World, Super Mario Kart, Super Metroid, Street Fighter 2, Zelda : a link to the past, Secret of Mana...Nintendo asseoit sa légende.

Image
Image
Image

L'aventure des consoles s'arrête là pour moi pendant quelques années (quasiment 10 ans) car je passe totalement à côté du phénomène Playstation et devient "PCiste".
Arrivé au lycée, tout le monde s'équipe en PC (prétexte trouvé pour les parents - bah oui quoi, on a besoin de ça pour faire des recherches pour nos exposés - Encarta est notre ami) et c'est l'époque des Packard Bell vendus en pack avec des tonnes de CD-Rom souvent inutiles. Là encore plein de jeux très marquants (Oddworld, Versailles, Atlantis, Ring, Duke Nukem, Quake II et j'en passe) et jusqu'en 2005, je change plusieurs fois de machine pour rester techniquement au top. C'est à partir de ce moment là que j'arrête de jouer sur PC.

Image
Image
Image

En parallèle, suite à un job d'été en 2002, je m'offre la Nintendo Game Cube, quasiment 10 ans après ma dernière console, je retourne chez Nintendo (je n'ai pas eu la Nintendo 64 mais j'y ai joué des heures et des heures chez un copain). La console a été un échec commercial relatif et le nombre de jeux marquants est relativement faible mais il y a tout de même quelques hits : Super Mario Sunshine, Zelda : the windwaker, Starfox, Star Wars Rogue Leader. Malgré tout, je met rapidement la console de côté.

Je ne joue quasiment plus à rien jusqu'en 2008 où je me procure pour la première fois une console Sony, la PS3. Je redeviens un gros gamer et découvre des licences phares telles qu'Uncharted, KillZone, je passe beaucoup de temps sur Darksiders, Guitar Hero, Resistance, évidemment GTA IV et V. En 2014, on m'offre la PS4, j'y joue plus ou moins régulièrement mais je m'y amuse bien, c'est là ou je découvre notamment les jeux indépendants Super Meat Boy, Hotline Miami et des AAA+ à la Tomb Raider, Call of Duty ou Battlefield.

Je n'oublie pas pour autant Nintendo puisque j'achète la très nulle Wii, fait partie des 3 personnes qui ont acheté la Wii u (excellente console au demeurant) et plus récemment la Switch.

Je cède aux sirènes du retro-gaming et joue de temps en temps à la Nes mini et j'ai précommandé la Super Nes mini.

Je suis en revanche passé totalement à côté du jeu en réseau, jouer aux jeux vidéo reste pour moi une activité la plupart du temps solitaire.

Et vous ?
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49166
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Votre parcours Ludophile

Post by Flol »

Joshua Baskin wrote:Et vous ?
Eh bien moi aussi je prononçais Rush'n attack n'importe comment (quelque chose comme "rouchaine attaque"). Jeu qui était d'ailleurs totalement insupportable et d'une pauvreté abyssale, mais je ne pouvais pas m'empêcher d'y replonger régulièrement.

User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42383
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Votre parcours Ludophile

Post by Rockatansky »

Colecovision power :mrgreen:
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Karras
David O. Selznick
Posts: 12869
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Votre parcours Ludophile

Post by Karras »

Premier souvenir : Pong, lors d'un noël en famille chez une sœur à mon père ( vers 75 peut être ).
Image

On arrivait à faire un semblant de jeu sur TI57 (calcu programmable)
Image

Premier ordi : un ZX Spectrum, je passais un temps fou à rentrer le code de jeux en Basic, récupéré dans une revue en kiosque, qu'il fallait ensuite sauvegarder sur un magnétophone à K7. Sinon il devait y avoir une sorte de Space Invader avec.
Image

Passage à l'Atari ST :
beaucoup de temps sur Dongeon Master, Gunship, Flight Simulator
Image

Passage au Mac ( écran NB) et déjà mon intérêt pour les jeux s'émoussait. Et puis, plus rien : premier emploi, musique et cinéma, le jeu vidéo a complétement disparu de ma vie ( juste testé un peu la Wii récemment).
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 26092
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Votre parcours Ludophile

Post by tenia »

J'ai démarré sur PC quand j'étais môme : le premier PC est arrivé à la maison quand j'avais 6-7 ans. Je jouais à Duke Nukem 3D (normal), puis à Star Wars : Shadows of the Empire (sauf que le PC, avec son Pentium 1 133 MHz n'était pas assez puissant et ça ramait dès qu'un AT-AT entrait dans le champ de la première mission). Je me souviens aussi de Rise of the Robots et ses 2 CDs (alors que ça cassait pas des briques).

Ma cousine avait une Super Nes, on jouait beaucoup au jeu de tapette à mouches de Mario Paint, et sinon à Super Mario World. Elle avait aussi un Tetris-like sur base de Yoshi dont j'ai oublié le nom.
Ma grand mère, c'était une Master System 2 avec Alex Kidd, le jeu de pistolet Rescue Mission, Mortal Kombat et quelques autres trucs.

On est passé ensuite sur un P1 166 MHz, et ça allait mieux, puis un P2 350 MHz, et je crois que j'ai commencé à jouer à Star Wars Racer un peu plus tard. Puis Unreal Tournament et UT 2003, probablement les jeux PC sur lesquels j'ai joué le plus longtemps. Un peu de Tomb Raider 1 et 2 en parallèle, et surtout beaucoup, beaucoup de Fifa 98 (avec mon frangin), Warcraft, Starcraft et Age of Empires (1, puis surtout le 2). Plus tard, c’est Silent Hill 2 qui m’a définitivement marqué. Entre temps, je me souviens surtout des 2 Max Payne, et de GTA 3 et GTA Vice City (le seul GTA que j'aie fini assez exhaustivement).

En console, j'alternais les générations de portables avec mon frangin. J'ai eu une Game Gear avec Aladdin, Batman, G-Lock, Columns, Le roi lion et pas mal d'autres trucs (je l'ai rallumé il y a 1 an, l'écran est presque mort et le son est en rade :| ), puis il a eu une Game Boy et moi une Game Boy Color (violette). C'était l'époque Pokemon : j'ai eu le rouge, il a eu le bleu puis le jaune. Ensuite, il a eu une GBA puis moi une GBA SP (avec enfin un rétro-éclairage) qui m'a longtemps tenu sur Pokemon Rubis, puis Final Fantasy Tactics Advance, où il me reste encore 15 ou 20 missions (sur 300) à finir après 70 heures de jeu.

En salon, on avait hésité entre une PlayStation et son Tekken 2 et Crash Bandicoot ou la N64. Ocarina of Time est sorti et a tranché pour la 64. J'ai du passer des heures sur le Zelda (fini un paquet de fois) mais surtout sur GoldenEye et son multi local impeccable. Mario Kart 64 tournait à fond aussi, puis Super Smash Bros et Mario Party. On a sauté la GameCube et la PS2 avant d’acheter une Wii (l’erreur) qui n’a servi quasiment qu’à Guitar Hero 3 sur lequel j’ai bien du passer 100 heures en tout. Entre temps, on a acheté une DreamCast d’occaz mais malheureusement, le bloc optique n’a fait qu’un an. Dommage, on avait notamment récupéré l’intégralité des jeux de baston de la console (Soul Calibur, Marvel / Capcom, KoF, Rival Schools, et je ne sais plus s’il n’y avait pas un Samurai Showdown dans le tas).

Puis une PS3, pour son lecteur Blu-ray, dernière console que j’ai acheté. Je n’y ai, rétrospectivement, pas forcément joué des masses malgré pas mal de jeux : Rage, Catherine, GTA 5, Bulletstorm et Vanquish (2 excellents défouloirs), Prototype 1 et 2 (idem), Assassin’s Creed 2 et sa suite, Red Dead Redemption (qui m’a tenu en haleine un paquet de temps), Crysis 2 et 3 (3e opus beaucoup trop facile), Uncharted 2 et 3, les God of War… Peu de jeux de sports. J’ai craqué tardivement pour un NBA 2K, je suis nullissime. :mrgreen:

Mais surtout The Last of Us, qui va pour moi au panthéon des JV avec Silent Hill 2 et Ocarina of Time.
Beaucoup aimé Bioshock Infinite, là où les 2 1ers jeux ne m’avaient pas emballé plus que ça. D’autres bonnes surprises : le RPG South Park et Burnout Crash.
J’ai acheté les MGS, je n’y ai toujours joué. Idem pour les Final Fantasy sur le PSN, achetés en promo.

Sur PC, je ne joue quasiment plus, et sinon qu’à du retro ou de l’indépendant type retro. J’ai ré-installé Caesar 3, et d’un autre côté joue à Not A Hero. Pas joué à un AAA sur PC depuis Arkham Asylum.
Last edited by tenia on 12 Jul 17, 14:12, edited 3 times in total.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10879
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Votre parcours Ludophile

Post by Alexandre Angel »

Karras wrote:Premier souvenir : Pong, lors d'un noël en famille chez une sœur à mon père ( vers 75 peut être ).
Ben voilà :mrgreen: et puis plus rien sauf Pacman dans les bars entre deux cours.
Gounou
au poil !
Posts: 9768
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Votre parcours Ludophile

Post by Gounou »

Autant sur les série je suis à peu près zéro, autant j'ai grandi avec plusieurs générations de jeux-vidéo, avec quelques breaks mais toujours une envie d'y revenir à un moment ou un autre.

Mes dates clés en bref :

- 1991 : je me fais offrir la NES et j'ouvre la boîte de Pandore avec des découvertes comme Zelda, Super Mario, Megaman II ou encore Double Dragon 2... j'achète des "bibles de soluces", les lis comme on regarde un catalogue, fantasme sur la Super Nintendo que je n'aurai jamais car mes parents pensent qu'une Nintendo suffit bien.

-1995 : premier PC compact, Packard Bell processeur 486 DX (une heure avant le premier Pentium, en gros), je découvre les jeux sur plusieurs disquettes (Doom) qu'on peut pirater, les "sharewares", et le point & click via Sierra (Gabriel Knight, Phantasmagoria...) et surtout Lucas Arts, avec des chef-d’œuvres mémorables comme Monkey Island, Indiana Jones ou encore le délirant (et super corsé) Day of the Tentacle.

-1998 : retour chez Nintendo avec la N64 et quelques souvenirs indélébiles, notamment sur Mario 64 et bien sûr Zelda Ocarina of Time et sa découverte nouvelle de la liberté totale de déplacements. Mais également la découverte du jeu collectif sur un canapé avec de longues heures passées sur Goldeneye, Mario Kart, Mario Party et Super Smash Bros.

Dans cette même période, je profite des vacances scolaires pour échanger temporairement ma N64 avec la Playstation d'un voisin et ami, afin de découvrir Final Fantasy VII, Metal Gear Solid et Resident Evil. Immenses claques où je me rends compte que le jeu vidéo devient de plus en plus adulte et cinématographique dans sa façon de raconter une histoire.

- Au début des années 2000, je prends la Gamecube, surtout pour des suites plus ou moins réussies des licences cultes de Nintendo. Hormis Zelda (Wind Waker et Twilight Princess), j'ai de plus en plus de mal à aller au bout de mes aventures et commence à décrocher gentiment, en même temps que j'investis plus de temps dans les découvertes cinématographiques (particulièrement des classiques), en parallèle avec mes études d'audiovisuel.
Je finis quand même par acheter une PS2 sur le tard et découvre ce qui reste une de mes franchises préférés avec Silent Hill, particulièrement le 2.
Je ne connais pas encore David Lynch mais ici l'art de l'atmosphère, le jeu sur les niveaux de réalité, la noirceur extrême et la mélancolie qui émane des images et de la bande son me sautent à la gueule. Les jeux se finissent en 6h, comme on regarde une mini-série. Je les refais une fois chacun, ce qui est très rare.

- Il faut attendre 2010 pour que j'investisse à nouveau dans une console avec la PS3, avant tout pour l'attrait de son lecteur bluray mais aussi pour rattraper quelques titres prestigieux. je me prends une claque technique mais j'ai toujours du mal à aller au bout des jeux qui sont de plus en plus ouverts et longs (ex : GTA, Red Dead Redemption...). Je n'ai toujours pas réussi à me mettre sur The Last of Us que j'ai pourtant commencé deux fois.

- 2017 : achat de la Switch un mois après sa sortie et pour la première fois, je me prends à nouveau de passion pour une console de par sa conception et son ingéniosité, mais surtout je passe des heures en couple (avec une copine encore plus passionnée que moi, et pourtant pas aux commandes) sur Zelda Breath of the Wild. Son immensité, sa liberté et sa beauté visuelle et sonore nous happe, sans parler de la multitude de trucs à faire au gré des balades. J'en suis à 90h de jeu sans me lasser, ce qui est une première, et attends patiemment Mario Odyssey.
Image
User avatar
Karras
David O. Selznick
Posts: 12869
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Votre parcours Ludophile

Post by Karras »

Alexandre Angel wrote:
Karras wrote:Premier souvenir : Pong, lors d'un noël en famille chez une sœur à mon père ( vers 75 peut être ).
Ben voilà :mrgreen: et puis plus rien sauf Pacman dans les bars entre deux cours.
J'oubliais, Mon premier "écran" :)

Image
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10879
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Votre parcours Ludophile

Post by Alexandre Angel »

J'adorais ça le Télécran. :D
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93408
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Votre parcours Ludophile

Post by Jeremy Fox »

Alexandre Angel wrote:J'adorais ça le Télécran. :D

Même génération, mêmes adorations. 8)
A part ça je n'ai quasiment jamais joué à un seul jeu vidéo sauf PacMan à Star Wars La Menace fantôme et maintenant à Mario Kart avec mes filles. Pas par manque d'intérêt mais pas peur de tomber dedans et de ne plus pouvoir lâcher (c'est ce qui était arrivé quelque mois avec SW).
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7694
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Votre parcours Ludophile

Post by 7swans »

Tout a commencé avec Risk sur Mac, au tout début des années 90. J’y ai joué avec mon frère pendant toute mon enfance, toute mon adolescence. Ce jeu a enterré tous les autres, sur toutes les autres plateformes. On avait gardé le Mac juste pour ça.
Image

Pour le reste, il a fallu choisir. Parce que dans la vie, il faut choisir.
Faut choisir entre Beatles ou Rolling Stones (Rolling Stones), OM ou PSG (OM), Ridley Scott ou Tony Scott (Tony), Pacey ou Dawon (Dawson), Nintendo ou Sega (SEGA)...
Parce que SEGA c'est plus fort que toi…
… avec le combo Game Gear + Mega Drive (+ Mega CD).

J'ai kiffé James Pond, QuackShot, NHLPA Hockey 94, Streets of Rage, Golden Axe, Aladdin, Micro Machines, Soleil (un Zelda-like), La Légende de Thor ou même Global Gladiators (le jeux McDo).
Image ImageImage
Image Image Image
Image ImageImage
Image

Et le génial Ecco The Dolphin sur Mega CD. J’y jouais avec l’Action Chair (un fauteuil/manette pour la MegaDrive), un super cadeau de Noel.
Image
Image


Et Evènement PS1 : j'ai tout revendu pour m'acheter la Playstation.
Crash Bandicoot, Destruction Derby, Wipeout, CoolBoarders, Les Chevaliers de Baphomet, Resident Evil…

Puis je suis passé sur PC et j’ai un peu perdu la foi. Il y avait bien Age of Empires, Commandos ou Call of Duty. J’ai passé une année d’IUT Télécom/Réseau à jouer en multi-joueurs à Unreal Tournament avec mes camarades pendant les heures de cours, mais ma passion pour le cinéma avait déjà commencé à grignoter tout mon temps libre.

Je n’ai pas joué à un jeu vidéo sérieusement depuis bien 15 ans… A une exception prés.

Suite au visionnage d’un documentaire passionnant (oui… sur Netflix) sur des créateurs de jeux vidéo indépendants (je découvrais au passage que cela existait) : INDIE GAME – THE MOVIE, j’ai direct téléchargé le jeu FEZ, sur MAC et j’ai retrouvé certaines émotions de l’enfance, de l’adolescence.

Indie Game The Movie (Trailer)

Après, contrairement au cinéma ou aux séries tv, j’évoque tout ça sans nostalgie, ce message ressemble plus à une liste de course d’ailleurs. Si je me suis bien racheté une Mega Drive il y a quelques années avec certains jeux emblématiques, tout ça me semble quand même bien loin. Je ne me retrouve tellement pas dans les jeux et le gameplay actuel… et c’est une question de temps et d’implication. A choisir, je préfèrerais toujours faire autre chose (presque n’importe quoi) que de jouer à un jeu vidéo.
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50159
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Votre parcours Ludophile

Post by Boubakar »

Excellente idée de topic :) !

J'ai dû attendre d'avoir 9 ans pour avoir ma première console, car mes parents avaient le syndrome du ça abime la télé, ça fait mal aux yeux, et donc, à force de les supplier, mon frère et moi, ma mère nous fait la surprise, peu avant Noël, de nous offrir une console, et comme elle n'y connait rien, alors qu'on espérait une Megadrive, une Master System ou une Nes, elle ramène ... un Amstrad GX 4000 :mrgreen: :| !
Image
Du coup, on a quand même une console, on s'amuse un peu, mais quand on voit ce qui se faisait en face à l'époque, on était un peu deg...
Donc, mon frangin et moi économisons à mort sur notre argent de poche pour nous acheter l'année suivante une Megadrive avec des jeux japonais qu'on commandait via des magazines, et les parents qui faisaient des chèques.

Je passe vite fait les étapes, mais j'ai le souvenir d'avoir fait Final fantasy III sur Super Nintendo avec un adaptateur, et comme on ne comprenait pas tout en anglais, on téléphonait à des magazines comme Joypad ou Consoles + pour se faire aider.
Il y a eu la sortie le 26 Février 1999 de Metal gear solid sur Playstation, acheté day one, et qua j'ai adoré à tel point que je l'avais fini une trentaine de fois ; je m'en souviens, car j'avais laissé une petite feuille dans la boite, et je notais les différences selon mes parties, et ce en versions européenne, américaine et japonaise :mrgreen: !

Après, j'ai laissé tomber le jeu vidéo durant quelques années, le temps de découvrir les filles et de sortir en boite, et je suis retourné dedans en faisant une partie de GTA Vice City, et ça a été le déclic qui fait que j'ai encore plus joué que je ne le faisais auparavant. J'ai eu la Wii le jour de sa sortie, et revendue un an après plus cher que ce que je l'avais payé, pour prendre une Xbox 360, puis une Vita, une 3DS, et aujourd'hui, une Xbox One.
J'ai plus ou moins esquivé la PS3 et la PS4 car la communauté de joueurs en ligne était plus forte sur Xbox, ce qui fait que j'ai énormément joué en ligne, et que, comme j'adore les jeux de voiture, je suis un grand fan de Forza.

Aujourd'hui, je suis très tenté par une Switch, mais avec ma reconversion professionnelle, la formation et les stages, j'ai peur de ne pas avoir assez de temps pour m'y consacrer pleinement. Du coup, je ne joue plus trop à la Xbox One, ni aux jeux vidéo, sauf aux jeux de voiture ; j'ai l'impression de m'être lassé des jeux actuels, tous violents, bourrins, gores, bref qui se ressemblent un peu tous. C'est pour ça que Nintendo m'intéresse à nouveau, en particulier le Zelda - Breath of the wild qui me donne bien envie.

Quant au PC, j'ai un compte Steam, mais je ne joue qu'à des jeux indé, ou qui demandent peu de ressources pour un ordi de faible puissance comme le mien.
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10243
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Votre parcours Ludophile

Post by Joshua Baskin »

Je me reconnais un peu dans ton message, 7swans, dans le sens ou aujourd'hui certains jeux demandent un tel investissement qu'ils doivent occulter tout le reste si on veut vraiment en profiter à fond. En soit, la Switch est parfaite car son côté semi-nomade permet par exemple de jouer à des moments ou la télé n'est pas libre voire dans les transports (ce que je n'ai encore jamais fait).
J'aime au contraire la simplicité de certains jeux qui ne demandent aucun investissement particulier. La trilogie Crash Bandicoot vient de ressortir sur PS4. J'ai commencé le 1er (je m'arrache déja les cheveux) mais la simplicité de son gameplay fait qu'on peut se lancer dans de courtes sessions de 20 ou 30mn et être rapidement à fond dedans. D'un façon générale, passer plus d'une heure sur un jeu video devient un peu compliqué pour moi.

En revanche, ne me lancez pas sur GTA, à la sortie du V il y a quelques années, je n'ai rien fait d'autres de mes soirées et weekends pendant quelques semaines.
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10243
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Votre parcours Ludophile

Post by Joshua Baskin »

Boubakar wrote: Je passe vite fait les étapes, mais j'ai le souvenir d'avoir fait Final fantasy III sur Super Nintendo avec un adaptateur, et comme on ne comprenait pas tout en anglais, on téléphonait à des magazines comme Joypad ou Consoles + pour se faire aider.
J'ai bouffé quelques télécartes comme ça. Je n'osais pas appeler du téléphone de la maison de peur de me faire engueuler pour les numéros surtaxés.
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
User avatar
Karras
David O. Selznick
Posts: 12869
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Votre parcours Ludophile

Post by Karras »

7swans wrote:Tout a commencé avec Risk sur Mac, au tout début des années 90. J’y ai joué avec mon frère pendant toute mon enfance, toute mon adolescence. Ce jeu a enterré tous les autres, sur toutes les autres plateformes. On avait gardé le Mac juste pour ça.
J'ai toujours la version "boite". 8)
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image