Vos écrivains préférés

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93302
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Vos écrivains préférés

Post by Jeremy Fox »

Il me semble que le topic n'existe pas.

Reprenant activement la lecture depuis quelques mois après avoir quasiment arrêté durant une décennie, j'avais envie de connaître les auteurs qui avaient votre préférence pour éventuellement me donner des idées.

En ce qui me concerne :

1- Joseph Conrad (Nostromo)
2- Marcel Proust (Du côté de chez Swann)
3- Virginia Woolf (Les vagues)
4- James Ellroy (Le grand nulle part)
5- Honoré de Balzac (La recherche de l'absolu)

6- Michel Houellebecq (Les particules élémentaires)
7- Gustave Flaubert (Salaambo)
8- Alexandre Dumas (La dame de Monsoreau)
9- Edward Morgan Forster (Retour à Howards Ends)
10- Emile Zola (Nana)
11- Erskine Caldwell (Le doigt de dieu)
12- Jean Giono (Le hussard sur le toit)
13- Amin Maalouf (Le premier siècle après Béatrice)
14- Feodor Dostoievski (L'idiot)
15- Marguerite Yourcenar (Mémoires d'Hadrien)
takezo
Réalisateur
Posts: 6140
Joined: 16 May 03, 15:23
Location: East Coast

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by takezo »

Ceux dont les livres m'ont durablement marqué :

- Cervantes
- Dostoïevski
- B.Traven
- Cormac McCarthy
- James Ellroy
- George Orwell
- Don DeLillo
The gospel was told, some souls it swallowed whole
Mentally they fold, and they eventually sold
Their life and times, deadly like the virus design
But too, minute to dilute, the scientist mind.
Wu.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93302
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by Jeremy Fox »

takezo wrote:- Cormac McCarthy
J'ai justement voulu tester il y a 15 jours et La Route m'a fortement ennuyé à tel point que j'ai arrêté à mi-parcours :oops: Je lui redonnerais une chance un de ces jours
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4642
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by angel with dirty face »

Ecrivains + Mes bouquins préférés...

1 - Francis Scott Fitzgerald (Tendre Est La Nuit et La Fêlure)
2 - William Faulkner (Le Bruit Et La Fureur)
3 - William Shakespeare (Tout ce que j'ai lu)
4 - Miguel De Cervantes (L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte De La Manche)
5 - Fedor Dostoïevski (Crime Et Châtiment)
6 - Jack London (Martin Eden)
7 - Virginia Woolf (La Chambre De Jacob)
8 - Oscar Wilde (pour son théâtre)
9 - Henry De Montherlant (La Rose De Sable, Un Assassin Est Mon Maître, Le Chaos Et La Nuit, et La Reine Morte)
10 - José Saramago (L'Évangile Selon Jésus-Christ)
11 - Fernando Pessoa (Le Livre De L'Intranquillité) ex æquo Lord Byron (Tout ce que j'ai pu lire)
12 - Jean Cocteau (La Machine Infernale)
13 - Henry Miller (Sexus et Tropique Du Capricorne)
14 - Arthur Miller (Mort D'Un Commis Voyageur)
15 - Donald E. Westlake (Pour son humour...)
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7694
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by 7swans »

Une première idée de liste...

1 - PAUL AUSTER (The New York Trilogy)
2 - JONATHAN FRANZEN (The Corrections)
3 - PHILIPPE DJIAN (Lent Dehors)
4 - BRET EASTON ELLIS (American Psycho)
5 - MICHEL HOUELLEBECQ (Les Particules élémentaires)
6 - JAY MCINERNEY (Bright Lights, Big City)
7 - JOHN IRVING (The Cider House Rules)
8 - JONATHAN COE (What a Carve Up !)
9 - HUBERT SELBY JR (The Demon)
10- TOM WOLFE (I Am Charlotte Simmons)
11- RUSSELL BANKS (Rule of the Bone)
12- TOM SHARPE (Wilt)
13- PATRICK MODIANO (Dimanches d'août)
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22693
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by cinephage »

Vladimir Nabokov

Un auteur d'une immense richesse, et mon écrivain préféré...
Son histoire personnelle raconte la complexité du XX° siècle : enfance dorée en Russie, puis fuite de la révolution d'octobre, bref séjour en Allemagne, puis en France, puis voyage aux Etats-Unis, et des livres écrits en Russe, puis en Anglais. Devenu célèbre pour de mauvaises raisons (Lolita vaut moins pour son coté licencieux que pour ses qualités littéraires), j'aime Lolita, mais recommande à ceux qui veulent le découvrir Ada, ou l'ardeur, son chef d'oeuvre et le livre de lui que je préfère, le Don, autre immense livre, ou alors un ouvrage beaucoup plus petit (quelques dizaines de pages) que j'adore, la transparence des choses.
Grand amateur de papillons, celui qui écrivit d'abord sous le pseudo Syrine, Nabokov parlait plusieurs langues (russe, allemand, anglais et français) et, surtout, maitrisait la poésie de chacune d'entre elle.
L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile.
Le berceau balance au-dessus d'un abîme, et le sens commun nous apprend que notre existence n'est que la mince lumière d'une fente entre deux éternités de ténèbres.
Les amateurs de paradoxes médiocres ont remarqué la sentimentalité des bourreaux... le trottoir devant une boucherie est toujours humide.
William Faulkner

J'insiste moins sur cet auteur assez connu ici... Grand écrivain du Sud des Etats-Unis, sa plume rêche et expressive frappe l'esprit et reste durablement en tête. J'avais mal commencé avec Le bruit et la fureur, très réussi, mais difficile à lire... Je préfère largement Tandis que j'agonise, vraie saga familiale du Sud et allégorie biblique à la fois, le tout en peu de pages, mais d'une immense richesse. Son influence est immense, et ses romans, souvent sombres et pessimistes, restituent l'atmosphère alourdie et empesée des après-midi d'août en Georgie...
Il y a un prix à payer lorsqu'on est bon, tout comme lorsqu'on est mauvais. Ce sont les bons qui ne peuvent refuser la note quand elle arrive.
Le soir, après la sortie de l'école, quand le dernier était parti avec son petit nez morveux, au lieu de rentrer à la maison, je descendais la colline jusqu'à la source où je pouvais trouver le calme et les haïr.
Borges

Intellectuel brillantissime, d'une immense culture et d'un grand sens pédagogique, cet écrivain a pourtant écrit des nouvelles brèves et pourtant étonnantes : chacune pose une idée neuve, riche et belle, étonnante et qui reste en tête. Une société présidée par l'aléatoire, le monde envahi par des villes imaginaires, un miracle invisible...
Je recommande son recueil de nouvelles Fictions et l'Aleph. Courts ses textes sont fort, poétiques et inspirés. Les thèmes de prédilection de cet écrivain argentin qui, même lorsqu'il devint aveugle, continua à lire grace à des lecteurs, sont les labyrinthes, les miroirs, et les tigres. Si ça ne donne pas envie...
Aux amateurs, je suggère ses conférences, dans lesquelles il parle de littérature de façon passionnante : on a envie de dévorer tous les livres dont il parle, et éclaire ceux qu'on connait sous une lumière étonnante et toujours pertinente.
La certitude que tout est écrit nous annule ou fait de nous des fantômes.
Se dire au revoir est nier la séparation. C'est dire: Aujourd'hui nous jouons à nous séparer, mais nous verrons demain. Les hommes inventèrent l'au revoir, parce qu'ils se savent en quelque manière immortels, tout en s'estimant contingents et éphémères.
H.P.Lovecraft

Ecrivain malade et timoré, H.P.Lovecraft sut coucher sur le papier sa peur de l'Autre, son dégout de l'hybridation et de tout ce qui était étranger à Providence sa ville bien-aimée. Entre névrose et peur cauchemardesque, son imagination élabora un univers d'horreurs sans noms aux frontières du monde, dont ses nouvelles attestent l'existence et les interactions avec notre monde. Les montagnes hallucinées, l'appel de Chtulhu, ou l'affaire Charles Dexter Ward sont à lire...
Je considère ses recueils de nouvelles comme incontournables pour tout amateur de fantastique.
Une sorte de traînée sombre et boueuse menait de la porte ouverte de la salle de bain à celle du hall, et de là au bureau, où une horrible petite flaque s’était accumulée. Quelque chose était griffonné là au stylo par une main aveugle, sur un morceau de papier affreusement maculé comme si des griffes avaient tracé ces derniers mots pressés. Ensuite la traînée menait au lit et se terminait indiciblement
James Ellroy

Là encore, un écrivain très connu sur ce forum. Je n'insisterai donc pas, sinon en mettant en avant Ma part d'ombre, son texte autobiographique passionnant, qui en dit long sur sa vie et ses obsessions, et permet peut-être de mieux comprendre cet écrivain obsédé par Los Angeles et son passé sulfureux...
Tous les hommes haïssent les femmes pour des raisons vraies et avérées qu'ils partagent au quotidien sous forme de blagues et de traits d'esprit.
Iain M. Banks

Grand écrivain, qui écrit sous une double casquette (ses romans de science-fiction sont signés Iain M. Banks, le M. disparait en littérature générale). Je l'apprécie surtout pour ses romans inscrits dans le cycle de la Culture. Grand meneur de la nouvelle génération britannique, celle qui a rétabli le space opera au coeur du genre, en postulant une société futuriste réactualisée (nanotechnologie et génétique), et en interrogeant les valeurs de cette hypothétique monde futur. "Utopie ambigue", le monde de la Culture est aussi l'occasion de constructions littéraires mémorables, comme dans l'usage des armes, ou de construire des fictions à grande comme à petite échelle, chaque roman étant indépendant des autres...
I still find it hard to understand that anyone could argue that you can't have machines that exhibit consciousness.
In all the human societies we have ever reviewed, in every age and in every state, there has seldom if ever been a shortage of eager young males prepared to kill and die to preserve the security, comfort and prejudices of their elders, and what you call heroism is just an expression of this fact; there is never a scarcity of idiots
Stephen King

Auteur majeur du fantastique de la fin du XX° siècle, son influence sur les imaginations de tous est énorme : ses best-sellers ont dominé le marché du livre pendant des décennies, sans pour autant montrer les facilités qu'on pourrait craindre. Car King écrit tout le temps, sur tout : gros pavés, nouvelles, essais sur son art, bandes-dessinées, scénarii...
J'évoquerais mes King préférés, sachant qu'il y en a un gros paquet d'autres à nommer... Les Tommyknockers, Simetière, Ca, Charlie, et le recueil de nouvelles Rêves et cauchemards...
La prose de King prend aux tripes, rend ses livres addictifs (combien de nuits blanches vécues parce qu'on veut lire la suite pour ce auteur ??), sans jamais faire dans la facilité ou sous-estimer son lectorat. La figure de l'écrivain moderne à mes yeux.
Les gens apprécient les faux culs : ils se reconnaissent en eux, et ça fait tellement de bien quand on surprend quelqu'un le pantalon baissé et que ce n'est pas vous.
Certaines personnes disent que je suis atroce, mais ce n'est pas vrai. J'ai le coeur d'un jeune garçon... dans un bocal sur mon bureau !
Mes lubies ont une valeur marchande. De par le monde, les cellules capitonnées regorgent d'hommes et de femmes qui n'ont pas cette chance.
James Joyce

Un auteur ardu à lire... Mais ô combien gratifiant !! Dans son remarquable et monumental Ulysse, Joyce tente le livre total, qui regroupe toute l'histoire de la littérature en un seul ouvrage échevelé, d'une densité folle, d'une prétention encore plus folle, mais qui parvient malgré tout à émouvoir.
Dans une risible ambition, je l'avais acheté en anglais pour le découvrir dans sa langue originale, mais ce qui marche pour Dickens et Hardy ne marche pas ici : j'ai dû capituler et racheter l'édition folio... Cela dit, il y a beaucoup de très beaux passages où j'ai été voir dans l'original comment c'était écrit, pour me rendre compte. Un grand souvenir de lecture.
Il mourut avec un bel avenir derrière lui.
Personne ne rend à sa génération un service plus grand que celui qui, soit par son art, soit par son existence, lui apporte le don d'une certitude.
A.S.Byatt

Auteur britannique, très littéraire, dont Possession fut un succès de librairie. Passionnant roman (qui fut mal adapté au cinéma), Possession est un bon échantillon de cette plume inspirée et sensible, qui sait manier la référence victorienne et la modernité contemporaine, le conte de fée et le récit fantastique contemporain. Les personnages de Byatt émeuvent, tout comme ses meilleurs passages... J'adore !!
There are things that happen and leave no discernible trace, are not spoken or written of, though it would be very wrong to say that subsequent events go on indifferently, all the same, as though such things had never been.
I cannot bear not to know the end of a tale. I will read the most trivial things – once commenced – only out of a feverish greed to be able to swallow the ending – sweet or sour – and to be done with what I need never have embarked on. Are you in my case? Or are you a more discriminating reader? Do you lay aside the unprofitable?
Hanif Kureishi

Le bouddha de banlieue, Black Album... L'Angleterre des années 70 et 80 comme si vous y étiez, avec beaucoup d'humour et une sacrée plume. Des textes faciles à lire, toujours bien vus, dont on sent une part autobiographique qui permet peut-être une acuité dans l'observation qu'on n'aurait pas forcément chez un autre. En tout cas, Kureishi sait construire des personnages attachants et crédibles, décrire des situations prenantes, et généreusement flatter son lecteur. Rajoutons que le cinéma a su puiser dans ses écrits un paquet d'idées de films... My beautiful laundrette, My son the fanatic, The mother, Intimité... Et il en reste beaucoup à tourner.
Et le silence, comme l'obscurité, peut être doux ; le silence est un langage. Les couples ont de bonnes raisons de ne pas parler.
On peut avoir envie d'admirer une personne pleine de vigueur et d'énergie. Mais son activité dénote un certain désespoir, comme si seul son travail lui permettait de ne pas craquer.
J.G.Ballard

Ecrivain de science-fiction visionnaire, il faut avoir lu ses plus belles nouvelles (notamment celles du recueil Vemillion Sands, ou Billenium), mais ses livres sur la fin du monde restent des oeuvres provocantes et riches, chargés d'une poésie fantastique. Je recommande aussi ses livres plus tardifs, qui ont pris une distance avec le genre, pour prendre une tournure plus sociopolitique (Super-Cannes, la bonté des femmes). En revanche, je n'ai jamais lu l'empire du Soleil, parait-il très autobiographique...
Le consumérisme est optimiste, tourné vers l'avenir. Bien sûr il nous demande de nous plier à la volonté de la majorité. C'est une forme de politique de masse. Très théâtrale, mais tout le monde aime ça.
Le consumérisme n'a plus beaucoup le choix, il essaie de muter. Il a tâté du fascisme, mais ce n'est pas assez primitif. Il ne lui reste que la folie pure et simple
Jean Giraudoux

Dramaturge de génie, d'une drolerie et d'une délicatesse en toute chose... Pas assez adapté sur scène à mon gout, Giraudoux a la plume agile, et ses phrases les plus anodines charment comme des maximes qu'on voudrait retenir... La folle de Chaillot, Amphytrion 38, Ondine, la guerre de Troie n'aura pas lieu, sont à lire avant de pouvoir émettre un avis sérieux sur le bonhomme.

Auprès de toute honte privée ou publique, vous trouvez toujours aussitôt une femme qui s'en fait un trésor et un secret.

C'est le grand avantage du théâtre sur la vie, il ne sent pas le rance...

Jean-Paul Sartre

Je préfère le romancier au philosophe, et le philosophe au dramaturge un peu trop empesé... Mais la nausée, c'est quand même un grand moment, de même que ses nouvelles, qui prennent aux tripes.

Will Self

Lire Ainsi vivent les morts, aussi drôle que tragique et absurde. On a envie d'en ricaner, mais ce sont des larmes qui s'en écoulent... Pour rire, préférer les grands singes, pourtant cruel et tragique.

Richard Matheson

Noveliste de génie, mais romancier doué aussi, quand il écrit l'homme qui rétrécit, ou je suis une légende. Pourtant, ce sont ses nouvelles qui frappent le plus, par leur inventivité, leur diversité, et la façon frappante dont elles révèlent un style, un phrasé, un auteur.

Et, pour ceux que j'approche, dont je ne peux pas encore prétendre les connaître, mais dont les premiers livres lus sont autant de promesses d'amitiés littéraires à venir :
Dostoievski
Haruki Murakami
Hubert Selby
Jack London

Mention spéciale à deux auteurs pas forcément géniaux sur le plan littéraire, mais dont chaque livre me procure un plaisir prévisible :
Serge Brussolo
Peter Hamilton
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
Nomorereasons
Dédé du Pacifique
Posts: 5150
Joined: 29 May 07, 20:19

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by Nomorereasons »

Alexandre Vialatte
Marcel Aymé
Stendhal
Paul Morand
Leon Daudet
Barbey d'Aurevilly
Jacques Perret
Michel de Ghelderode
Jean-Louis Bory
Jean-Edern Hallier
René Fallet
Jacques Laurent
Eric Chevillard
Jean de la Fontaine
Ian Fleming
Pierre Boutang
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22693
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by cinephage »

yaplusdsaisons wrote: Jean de la Fontaine
Je n'y songeais pas parce que je ne le relis pas assez souvent, mais quelle plume !!!
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23606
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by AtCloseRange »

Je ne lis jamais donc 15 ça va être compliqué mais j'ai quelques marottes.

Maupassant
Steinbeck
Maurice Agueev (pour un roman, mon bouquin préféré)
Anne Tyler
Jay McInerney
Richard Ford
David Lodge
Robert Mc Liam Wilson
Jonathan Coe
Michel Houellebecq
Nomorereasons
Dédé du Pacifique
Posts: 5150
Joined: 29 May 07, 20:19

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by Nomorereasons »

cinephage wrote:
yaplusdsaisons wrote: Jean de la Fontaine
Je n'y songeais pas parce que je ne le relis pas assez souvent, mais quelle plume !!!
A propos de ta liste, j'aurais bien mis Stephen King dans un top 20, moi. Je le relis assez souvent depuis mes 14 ans, je trouve cet écrivain excellent.
NotBillyTheKid
Tout le monde en parle
Posts: 5704
Joined: 15 Apr 06, 08:56
Location: fait le larron

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by NotBillyTheKid »

Guillaume Apollinaire (par dessus tout)
Herman Melville
Arthur Rimbaud
Gustave Flaubert
Bernard Heidsieck
Russell Banks (surtout celui du début)
Laurence Sterne
Gherasim Luca
Christophe Tarkos
Les grands rhétoriqueurs du XVIe
Blaise Pascal
François Villon
Pierre Albert-Birot (période SIC)
Nathalie Quintane
Felix Fénéon
Jean Racine
Denis Diderot
François Rabelais
Chloé Delaume
Thomas Braichet

Je mélange la chèvre, le chou les genres et les époques, mais j'ai essayé de faire un truc par affinités sans trop songer à une cohérence. Je peux encore éditer tout ça (remplacer Fénéon par un autre par exemple, Voltaire ou l'abbé Prevost, ou Jarry...)
"Je ne veux pas rester dans l'histoire comme le gars qui a détruit l'Univers"
Dude, where's my car
Tears in my beers
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8458
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by Strum »

Ci-dessous, écrivain préféré (livre préféré de l'auteur).

J'en liste 20 parce que je ne parviens pas sinon à établir une liste de 15 (déjà que j'ai du éliminer, vrai crève-coeur, Melville, Tolstoï, Louis Guilloux et Céline... mettons que je fasse 24 en rajoutant ces quatre-là) :

1. Fedor Dostoïevski (L'Idiot)
2. Thomas Mann (La Montagne Magique)
3. Honoré de Balzac (Illusions Perdues)
4. Albert Camus (Noces)
5. John R.R. Tolkien (Le Seigneur des Anneaux)
6. Jorge Luis Borges (L'Aleph)
7. Victor Hugo (Les Misérables)
8. Franz Kafka (Le Chateau)
9. Shakespeare (Macbeth)
10. Curzio Malaparte (Kaputt)
11. Joseph Conrad (Nostromo)
12. Vassili Grossman (Vie et Destin)
13. Joseph Roth (La Marche de Radetzky)
14 Jack London (Martin Eden)
15. William Faulkner (Tandis que j'agonise)
16. Julien Gracq (Le Rivage des Syrtes)
17. Gaston Bachelard (L'eau et les rêves)
18. Eschyle (Prométhée Enchaîné)
19. André Gide (Les Faux-Monnayeurs)
20. Georges Bernanos (Sous le soleil de Satan)
User avatar
Karras
David O. Selznick
Posts: 12844
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by Karras »

Par ordre alphabétique, les auteurs-livres qui m'ont passionnés depuis l'adolescence :
René Barjavel (Ravage)
Maurice G. Dantec (Les Racines du mal)
Alexandre Dumas (La reine Margot)
Albert Camus (L'étranger)
Raymond Chandler (Le grand sommeil)
Frank Herbert (Dune)
Michel Houellebecq (Les particules élémentaires)
Victor Hugo (Les misérables)
Stephen King (Shining)
Stieg Larsson (Millénium)
Irwin Shaw (Le bal des maudits)
Robert Louis Stevenson (L'ile au trésor)
Donna Tartt (Le maitre des illusions)
Jules Verne (L'ile mystérieuse)
Emile Zola (L'assommoir)
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by julien »

Strum wrote:7. Victor Hugo (Les Misérables)
Image

"Une grande déception pour nous, Les Misérables d'Hugo. J'écarte la morale du livre : il n'y a point de morale en art ; le point de vue humanitaire de l'œuvre m'est absolument égal. D'ailleurs, à y bien réfléchir, je trouve assez amusant de gagner deux cent mille francs, – qui est le vrai chiffre de vente – à s'apitoyer sur les misères du peuple !"
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49073
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Vos 15 écrivains préférés en littérature

Post by Flol »

Et voilà mon top 15, avec entre parenthèses le bouquin que je préfère :

1. Charles Bukowski (Factotum)
2. John Fante (Bandini)
3. Brett Easton Ellis (American Psycho)
4. Milan Kundera (La vie est ailleurs)
5. Jonathan Coe (Bienvenue au Club)
6. John Irving (Le Monde selon Garp)
7. David Lodge (Thérapie)
8. Stephen King (Dead Zone)
9. J.D. Salinger (L'Attrape-Coeurs)
10. H.P. Lovecraft (Les Montagnes Hallucinées)
11. Nick Hornby (High Fidelity)
12. Frank Conroy (Un cri dans le désert)
13. Michel Houellebecq (Les Particules Elémentaires)
14. Clive Barker (Livres de Sang)
15. Douglas Kennedy (L'homme qui voulait vivre sa vie)