Sortie livre "une étude en jaune" - giallos et thrillers européens

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13652
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Sortie livre "une étude en jaune" - giallos et thrillers européens

Post by hellrick »

Du coup la signature à Metaluna va être décalée, très certainement au 6 novembre ;-)
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42222
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Sortie livre "une étude en jaune" - giallos et thrillers européens

Post by Rockatansky »

ok mais après je ne suis plus là donc décale pas trop :mrgreen:
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13652
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Sortie livre "une étude en jaune" - giallos et thrillers européens

Post by hellrick »

La chronique de Jean-Pierre Andrevon pour l'EF :wink:

Connaissez-vous Eroticofollia (Mario Siciliano), La Lame infernale (Massimo Dallamano), Nue pour l’assassin (Andrea Buanchi), La Dame rouge tua sept fois (Emilio P. Miraglia) ? Et quelques 250 autres métrages tournés essentiellement en Italie mais pas que, entre La Fille qui en savait trop de Mario Bava (1963), que l’on considère comme la première pièce de ce qui va être appelé le giallo et des œuvres beaucoup récentes, rattachées comme par raccroc au genre, ainsi de L’Étrange couleur des larmes de ton corps, d’Hélène Vattet et Bruno Forzani en 2013 ?

On trouve tout celà dans ce magnifique album de 396 pages très richement illustrées, qui fait le tour complet sur le sujet. Et que le maître d’œuvre présente ainsi : « Le cinéma italien des années 60-70 a donné ses lettres de noblesse au cinéma de genre en développant une poésie de l’exploitation assez unique : ses excès graphiques ont généré une grammaire cinématographique singulière donnant une nouvelle dimension à l’érotisme et à la violence. Il s’agit d’un tournant esthétique et éthique majeur du cinéma moderne ».

De longues études sur les plus fameux réalisateurs du genre (Bava, Fulci, Lenzi, Martino, Argento), chacun de leurs films étant précisément commentés, un point sur Les Diaboliques de Clouzot considéré comme le grand précurseur, un autre sur les « krimi » allemands, un long chapitre sur l’âge d’or du genre (1962-1979), des critiques élaborées de tous les films présentés, voilà le succinct état d’un ouvrages aussi irréprochable qu’indispensable, une date dans l’histoire de l’édition des livres sur le cinéma (Artus films).
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image