Vos derniers achats en livres

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jean-Pierre Festina
Electro
Posts: 867
Joined: 13 Nov 07, 12:55

Re: Vos derniers achats en livres

Post by Jean-Pierre Festina »

Alexandre Angel wrote: 27 Dec 20, 23:12
Barry Egan wrote: 27 Dec 20, 21:32 Image

La suite. Parce que l'outil d'écriture ne le permet pas, parce que ce n'est pas un alphabet, parce que ce n'est pas formulé sur un livre, la langue est toujours limpide, les propositions ne s'allongent que rarement, et c'est leur enchaînement qui fait le sens et l'ambiguïté. Quel plaisir de lire différemment.

Le deuxième volume présente un très grand chef d'œuvre. L'ambition de l'auteur s'y réalise avec rigueur et style.
T'es pas là pour rigoler, toi.
Et en plus, c'est de la merde.
MONTRES POUR HOMMES MODE Thierry Mugler, Filippo Loretti, Lorus, MVMT, Calvin Klein, Louis Pion, Fossil, Cerruti 1881, G-shock premium, Casio pro-trek, Invicta, Chanel, Ted Lapidus, Nuxe, Stührling Original, Esprit, Michael Kors, Diesel, Daniel Wellington, Hugo Boss, Emporio Armani, Cluse, Gucci, Guess, Lacoste, Superdry, Maserati, Nixon, Pulsar, Tommy Hillfiger, Swarowski, Kookai, Dior, Marc Jacobs, Lotus, Dolce Gabbana, Mauboussin... et bien sûr Festina !
User avatar
Barry Egan
Machino
Posts: 1395
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: Vos derniers achats en livres

Post by Barry Egan »

Alexandre Angel wrote: 27 Dec 20, 23:12T'es pas là pour rigoler, toi.
C'est mal me connaître.

Image
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16063
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Vos derniers achats en livres

Post by Profondo Rosso »

Image

Image
User avatar
Pomponazzo
Electro
Posts: 930
Joined: 24 Dec 10, 12:11
Location: Paese dei balocchi

Re: Vos derniers achats en livres

Post by Pomponazzo »

.Image
Pretty, prettty, pretttty good.
User avatar
Phnom&Penh
Accessoiriste
Posts: 1971
Joined: 28 Feb 08, 12:17
Location: Tengo un palacio en Granada

Re: Vos derniers achats en livres

Post by Phnom&Penh »

Image
Je m'étais toujours demandé comment la France avait perdu - et de façon éclatante, mais pas pour nous - cette guerre.
Le Second Empire était très puissant. Nous avions, de l'aveu même des prussiens, la meilleure armée du monde.

Et cet effondremment? En quelques semaines, de façon germaine, c'est-à-dire sans nuance. Que s'était-il donc passé?
Je suis d'une génération où on apprenait encore l'histoire à l'école, Mais cela, ce n'était pas tabou (le mythe d'"on reconquiera l'Alsace et la Lorraine"), c'était juste pas étudié sérieusement. Que c'était-il donc passé?

C'était évidemment politique. En France, on adore la politique plutôt que le concret. Pour la politique, pas de problème, il y avait à boire et à manger, mais on ne meurt pas de faim (encore que, à cette époque justement, et surtout à Paris, on a quand même bouffé des rats quand ou pouvait encore en trouver). On apprenait la Commune, Gambetta et son ballon, mais que c'était-il donc passé??

Et, je ne l'ai même pas fini, mais dès l'introduction, l'auteur de ce livre donne toutes les clés. Par atavisme napoléonien, Napoléon III considérait l'Autriche comme l'ennemi héréditaire. Ce n'est pas nouveau, c'était l'Angleterre, mais historiquement l'Autriche a toujours été notre ennemi héréditaire. Inutile de remonter à Charlemagne, l'alliance entre François 1er et Soliman dit tout avant l'heure.
Voulant affaiblir l'Autriche, Napoléon III a préféré la Prusse. Sadowa aurait du commencer à lui faire peur, mais il n'a rien compris. Pourtant, il aurait pu. Sadowa, stratégiquement, est une des plus belles victoires militaires, après Austerlitz et Friedland.

Et Bismarck arrive comme ambassadeur de Prusse à Paris en 1862. Napoléon III le traite comme son "bon ami". Bismarck, en ambassadeur, devait être en habit, il y reste 3 mois mais il a tout compris: "cette armée n'est pas moderne". Moins de 6 ans plus tard, le poméranien, qui haïssait la France, non par atavisme et histoire d'"ennemi héréditaire" mais parce que la France était l'état le plus puissant en Europe et qu'il devait la vaincre pour prendre le pouvoir en Europe, avait réuni l'Allemagne, notamment grâce aux bons offices de la France, et, j'adore la descrpition (l'auteur est un bon historien mais aussi un bon écrivain :mrgreen:) :

"Bismarck n'est plus en habit. Il est en haut des Champs-Elysées. A Sadowa, il avait dit à Moltke, son chef d'état-major qui lui offrait un cigare alors que la bataille se déroulait mal pour les prussiens, "à la fin de ce cigare, soit l'armée de secours du Prince est arrivée, soit je me mets une balle dans la tête. On ne meurt qu'une fois, surtout quand on est cavalier, défaite ou victoire, il faut accepter". Ce n'était pas Waterloo, l'armée de secours est arrivée à temps.
Et là, au pied de l'Arc de Triomphe, il ne sort pas de cigare mais dit à Moltke "dans les conditions de paix, vous mettrez un défilé sur les Champs-Elysées de l'Armée prussienne, nous l'avons bien mérité". Il n'était pas en habit, mais portait son manteau blanc de cuirrassier qui lui descendait jusqu'aux éperons, son casque à pointe, l'épée au côté, 1m93, il avait gagné sa guerre et Napoléon III partait en Angleterre".

Léon Daudet, qui était assez complotiste, disait, mais sur la fin de sa vie, quand il n'était plus antisémite "l'Affaire Dreyfus, c'est un coup de Bismarck, même s'il était mort, il avait préparé son truc à l'avance. Il a introduit le poison antisémite dans un pays qui ne l'était pas vraiment et j'en ai été une des premières victimes". Bon, je reconnais que c'est assez complotiste.
Mais Bainville l'historien, qui était d'une intelligence supérieure, disait que l'Autriche était notre allié évident. Et la Prusse, notre ennemi non pas héréditaire, mais évident.

Les deux sont morts avant 1940...mais je ne peux m'empêcher de penser qu'ils avaient raison. Et tout cas, loin de l'avoir fini, je recommande ce livre qui m'a l'air passionnant. Et qui nous a valu une excellente discussion de déjeuner avec l'ami Boulgakov. Ah, Napoléon III et Bismarck, c'était quand même autre chose que Macron et Merkel :uhuh:

Pour l'anecdote, je me souviens d'une expression de ma grand-mère. Quand on sortait et qu'il pleuvait à verse, elle disait "ça tombe comme à Gravelotte". Je m'imaginais ce bourg inconnu comme un des plus pluvieux de France.
En regardant la carte au début du livre, j'ai compris. 25 000 morts français en moins de 8 heures. Gravelotte, ce n'était pas la pluie :lol:
Anecdote suivant anecdote, Bismarck n'avait pas inventé le canon de 75 mais donné les crédits pour un fusil qui n'était ni très précis ni de très longue portée, mais se rechargeait très facilement en "position couché ou à genoux". Et c'est ce qui a fait Gravelotte. Les génies militaires, ce n'est pas que de la stratégie, c'est de la logistique (on ne dira jamais assez combien Napoléon doit à Daru plus qu'à Murat) et du bon matériel.

Et qu'est-ce qu'on a été faire au Mexique? Surtout que là, c'était certes un certain atavisme américain, mais c'était pour soutenir l'Autriche...Il semble que depuis 1860, Napoléon III avait de sérieux problèmes médicaux, très mal traités. D'ailleurs Eugénie est décédée beaucoup plus tard que lui, en 1920, ap)rès la fin de la première guerre mondiale.

Je n'arrive toujours pas à comprendre ce qu'il s'est passé en 1870. Et je ne parle même pas de la suite. Une chambre ultra royaliste, Mc Mahon, la 3ème République, tout et n'importe quoi en même temps.

En fait, ça me fait penser à l'époque actuelle, et ça me fait peur. Cela me rappelle 1870 et pour moi, c'est une des pires époques de notre histoire, à laquelle je ne comprends rien.

A la limite, ce que je comprends le mieux, c'est Bismarck et son mauteau blanc de cuirassier. qui tombe jusqu'aux éperons. Sauf que ce n'est pas notre ami. Mettez-y un manteau chinois, cela me fait le même effet.

Anecdote pour anecdote et anecdote de nouveau, la belle Eugénie aimait l'Autriche, accessoirement la Pologne, et a inventé la Légion Etrangère - ça, c'était un truc qui était venu de son Espagne natale ( faire des militaitres français de tous les espagnols un peu nostalgiques de l'Empire).
Napoléon III, du haut de son 1m68 aimait les belles femmes. Et Eugénie, même s'il l'a beaucoup trompée, il l'aimait beaucoup. D'où la Légion. Une idée à elle, le Mexique, une idée à elle aussi (mais peut-être à lui pour compenser la vente de la Lousiane, une des plus belles conneries de son illustre aieul, on se ratrappe comme on peut).
Des mariages d'amour, dans l'histoire française, il y en a eu. Mais celui-là, était sans doute un des plus grands, et il suffit d'un peu pour faire une coutume. On se mariait par intérêt et calcul. Lui, non, et même son grand aieul a fait le plus grandiose. Grand mariage d'amour, mais intérêt et espoir pour la patrie, il a fait mieux. Un peu raté au final, quand même.

Ah oui, tout ça pour dire quoi?
Bonne question et la belle Eugénie est une jolie réponse:
- En 1870, le pays le plus riche du monde (grosso-modo, des historiens viendront me chercher querelle sur le sujet). Même s'il est mort lui aussi, j'ai Philippe Seguin pour me venir au secours.
- Une grande défaite. Je dirai même une immense défaite. Mais prévisible pour un esprit averti. Et Bismarck était très averti - et surtout pas français du tout.
- Une très belle armée, très aguerrie partout dans le monde, mais pas très victorieuse. Oui, on a été grandioses à Austerlitz et Friedland, mais on a perdu la guerre à Trafalgar. Le pire, c'est qu'avec un bon amiral, on aurait pu gagner. Enfin, bref.
- Eugénie arrive, la Légion, fallait l'inventer. A chaque mariage de légionnaire, on chante La belle Eugénie, et on se demande se qu'on faisait au Mexique. Surtout pour aider les autichiens, fallait le faire. Mais c'est Camerone, et ça, c'est francais. John Wayne et Alamo peuvent aller se rabhiller. D'ailleurs, qui se souvient que l'expression "furia francese" vient de se qu'on avait été se battre nus?
C'est vieux (sous Henri VIII), oublié, mais les italiens s'en souvienent encore.

Ah oui, retour au sujet :) On est français et Bismarck était prussien. Guerrier et diplomate, habit quand il fallait, et manteau blanc tombant jusqu'aux éperons quand il faisait la guerre.
Il serait peut-être temps de s'en souvenir, parce que je suis pessimiste de nature, mais là, j'ai vraiment l'impression qu'on est en guerre à nouveau. Et même pas à poil, l'épée à la main. On est comme en 1870, au bord du désastre. Nous ne sommes pas germains, je ne suis pas certain que le manteau blanc de cuirassier jusqu'aux éperons soit la solution, mais j'ai dans l'idée que 1870, il serait temps de s'en souvenir. On sait rebondir, mais aussi tomber très bas.
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image
User avatar
Shinji
Doublure lumière
Posts: 705
Joined: 31 Aug 18, 21:06

Re: Vos derniers achats en livres

Post by Shinji »

Image

Image
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49068
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Vos derniers achats en livres

Post by Boubakar »

Image
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16063
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Vos derniers achats en livres

Post by Profondo Rosso »

Image
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12946
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Vos derniers achats en livres

Post by hellrick »

Image

Chez Emmaus, 2 euros pièce
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
cinéfile
Machino
Posts: 1479
Joined: 19 Apr 10, 00:33
Location: Bourges

Re: Vos derniers achats en livres

Post by cinéfile »

Image
User avatar
Major Dundee
Réalisateur
Posts: 6196
Joined: 15 May 06, 13:32
Location: Bord de la piscine de "Private Property"

Re: Vos derniers achats en livres

Post by Major Dundee »

Image
Charles Boyer (faisant la cour) à Michèle Morgan dans Maxime.

- Ah, si j'avais trente ans de moins !
- J'aurais cinq ans... Ce serait du joli !


Henri Jeanson
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45967
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Vos derniers achats en livres

Post by Flol »

Parce que j'aime bien découvrir les Goncourt :

Image