Paris, Texas (Wim Wenders - 1984)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Paris, Texas: c'est...

sublime et touchant
41
65%
très beau
12
19%
un bon film
2
3%
zzzZZZZZzzzzzz
6
10%
bien sans plus
2
3%
...j'aime pas!
0
No votes
 
Total votes: 63

Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Paris, Texas (Wim Wenders - 1984)

Post by Philip Marlowe »

Film emprunté une après midi d'été parce que c'était le seul qui restait à avoir l'air potable. Malgré tout, j'avais très peur de m'ennuyer, sachant que j'avais dû lutter pour tenir jusqu'à la fin des Ailes du Désir.

Et pourtant...

Le film passe, et je ne m'ennuie pas une seconde. Au contraire, le film me captive dès les premiers plans dans cette Amérique traitée non pas de manière critique et réaliste (comme beaucoup de cinéastes européens le font), mais comme un territoire rêvé. En effet, Wenders voit l'Amérique comme un territoire pouvant rassasier son besoin d'espace, comme un territoire qui l'a fait rêver à travers d'autres films étant plus jeune. Et j'ai donc apprécié ce traitement, ce besoin de se complaire dans une Amérique carte postale sans jamais tomber dans les clichés.

Et oui le film est lent. Mais j'ai ressenti cette lenteur comme indispensable. Indispensable pour observer, pour ressentir, entrer dans l'univers, et surtout, respirer l'air si agréable de cet univers.

Cette lenteur, Wenders l'utilise aussi pour faire vivre ses personnages, et au final, retrouver le bonheur simple de raconter une histoire de manière simple et belle. Comme dans Une Histoire vraie de Lynch, de cette simplicité et cette beauté nait toute l'émotion procurée par le film.

Je ne l'ai pas revu depuis cette belle après midi, mais il n'a cessé de grandir dans mon esprit pour occuper actuellement une place singulière dans mon coeur.

Comme vous l'aurez compris, j'aime passionément Paris, Texas!

Maintenant, je sais que ce film en ennuie plus d'un mais c'est pas grave, exprimez-vous! :lol:
Johnny Doe
Producteur
Posts: 8897
Joined: 13 May 03, 19:59

Post by Johnny Doe »

Sublime et touchant. 8)

Mais bizzarement je n'ai aucune envie de le revoir.
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93396
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Je me suis toujours profondément ennuyé dans la dernière partie, celle du peep show. Le reste, j'aime bien mais je ne me pame pas devant. :oops:
George Bailey
Monteur
Posts: 4876
Joined: 22 Apr 03, 14:12
Location: Francilien

Post by George Bailey »

Je pense que la musique est en grande partie responsable de la réussite du film.
Je l'ai vu il y a trop longtemps et bizarrement, je n'ai pas envie de le revoir.
Mes chéris
Mes préférés
Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point. Pascal
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93396
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

George Bailey wrote:Je pens eque la musique est en grande partie responsable de la réussite du film.
La photo aussi
User avatar
Vic Vega
Roi du BITE
Posts: 3466
Joined: 15 Apr 03, 10:20
Location: South Bay

Post by Vic Vega »

Si la manière dont Wenders filme les grands espaces -en alliant approche sensorielle à l'européenne et cadrages hérités du western- et le sublime score de Ry Cooder n'ont pas vieilli, si les acteurs sont effectivement excellents, je ne saurais en dire autant du discours du film sur l'incommunicabilité asséné à coup de symbolisme lourd qui a depuis fait école dans le cinéma d'auteur de festival au point de devenir un de ses gros clichés thématiques. Autant les passages concernant le grand espace sont grandioses, autant je trouve les parties intimistes lourdes. Un film comme Une Histoire Vraie assène justement son propos avec bien moins de lourdeur.
ImageImageImageImage
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15433
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Post by Jordan White »

Il faut que je le vois. Je ne l'ai pas encore vu, alors que j'ai vu la plupart des autres Wenders.
Pancake
Gondry attitude
Posts: 3518
Joined: 10 May 03, 02:25
Location: From a little shell at the bottom of the sea

Re: Paris, Texas: C'est...

Post by Pancake »

Malheureusement plein de Zzzzzzz chez moi d'un bout à l'autre. Berk de belle classe.
Bob Harris

Post by Bob Harris »

Vu il y a des siècles.

J'avais adoré. Mais faut que je le revoie. J'en ai très envie même.
Swan
Au poil soyeux
Au poil soyeux
Posts: 31866
Joined: 12 Apr 03, 15:00
Location: The Swanage

Post by Swan »

Vu il y a longtemps. Malgré plusieurs tentatives, Wenders me laisse froid, je reconnais du talent, mais son cinéma ne me touche guère.
Image
Image
"One Day There'll Be a Place for Us"
coda7
Stagiaire
Posts: 2
Joined: 3 Jun 03, 13:59
Location: dijon

Post by coda7 »

J'aime bcp ce film, mais de Wenders, je préfère les ailes du désir (la première heure du film est sublime).
vic
viking
Posts: 3592
Joined: 26 Apr 03, 18:37
Location: IHTFP

Post by vic »

Un très bon film. Mais très inférieur à la plupart des Wenders des 70's, ou aux Ailes du Désir.
Image Insane Insomniac Team

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.
Alex Blackwell
Charles Foster Kane
Posts: 22026
Joined: 13 Apr 03, 10:10
Location: into the sky, into the moon

Post by Alex Blackwell »

Chef-d'oeuvre même si je pense également que la séquence du peep-show, loin d'être le sommet du film, en constitue sa partie la plus fragile.
Image

Night of the hunter forever


Caramba, encore raté.
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

vic wrote:Un très bon film. Mais très inférieur aux Ailes du Désir.
Que dalle! :mrgreen:
Phil Connors
futchballer
Posts: 150
Joined: 1 Feb 04, 19:43

Post by Phil Connors »

la première vision m'avait laissé totalement froid, j'étais jeune à l'époque :oops: révu il y a 3 ou 4 ans et finalement j'adore sublime et émouvant.

le genre de film (un peu comme leaving las vegas) que je ne souhaite pas revoir afin de ne pas gacher un beau souvenir :)