Classement DVDClassik des années 80

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Frank Bannister
The Virgin Swiss Hyde
Posts: 6874
Joined: 22 Feb 04, 18:02

Post by Frank Bannister »

-il etait une fois en amérique
-retour vers le futur 1
-retour vers le futur 2
-retour vers le futur 3
-les goonies
-E.T.
-Les aventuriers de l'arche perdue
-Indiana jones et le temple maudit
-Indiana Jones et la derniere croisade
-Blade Runner
-The Thing
-Les aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin
-SOS fantomes
-Raging Bull
-Piège de Cristal
-Prince de Tenebres
-Fog
-Invasion Los Angeles
-La Porte du paradis
-Scarface


...
George Bailey
Monteur
Posts: 4876
Joined: 22 Apr 03, 14:12
Location: Francilien

Post by George Bailey »

Une décennie que je trouve largement inférieure à celle des années 70.

Mon top

Blade runner de Scott
Blow out de De Palma
Shining de Kubrick
Les aventuriers de l'arche perdue de Spielberg
Il était une fois en Amérique de Leone
Le nom de la rose de Annaud
The killer de Woo
Full metal jacket de Kubrick
Raging bull de Scorsese
Terminator de Cameron
Mes chéris
Mes préférés
Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point. Pascal
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

The Killer

Il était une fois en Amérique
Terminator
Raging Bull
Blue Velvet
Blow Out
Kagemusha
Ran
Shining
Full Metal Jacket
Le Chateau dans le ciel
Le tombeau des lucioles
Blade Runner
Piège de Cristal
Robocop
Pulsions
Videodrome
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Alex Blackwell wrote:Bon allez:

- Shining
- Ran
- Fanny et Alexandre
- Children's Island
Paris, Texas est sorti en 1984.
Verbal
Assistant(e) machine à café
Posts: 159
Joined: 17 May 03, 16:20
Location: Rouen

Post by Verbal »

Allez, tiens, un chtit rapidos :

Excalibur (John Boorman)
Brazil (Terry Gilliam)
Blade Runner (Ridley Scott)
L'Année du dragon (Michael Cimino)
Piège de Cristal (John McTiernan)
Amadeus (Milos Forman)
Les Incorruptibles (Brian DePalma)
Full Metal Jacket (Stanley Kubrick)
Shining (Stanley Kubrick)
Crimes et délits (Woody Allen)
Indiana Jones et le temple maudit (Steven Spielberg)
Gens de Dublin (John Huston)
Il était une fois en Amérique (Sergio Leone)
Le Nom de la Rose (Jean-Jacques Annaud)
User avatar
Beule
Monteur
Posts: 4500
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Post by Beule »

Tiens je n'avais pas vu ce sujet :wink:

La décennie au cours de laquelle j'ai découvert et aimé le cinéma, et je suis loin de le décrier aujourd'hui. Période de grande indigeance pour le cinéma français, mais acontrario je préfère 1 million de fois le cinéma US de ces années là (mainstream) à ce que l'on nous sert aujourd'hui. Peut-être parce qu'en réaction à la déferlante réac des années Reagan un véritable courant contestataire (chez Orion par exemple) que je peine à retrouver aujourd'hui dans la mélasse flasque formatée par les grands studios.

1 Victor Victoria (Edwards _ 82)
2 La route des Indes (Lean _ 84)
3 A nos amours (Pialat _ 83)
4 L'étoffe des héros (Kaufman _ 83)
5 Elephant man (Lynch _ 81)
6 Tucker (Coppola _ 88 )
7 Au delà de la gloire (Fuller _ 80)
8 New York 1997 (Carpenter _ 81)
9 Quelques jours avec moi (Sautet _ 88 )
10 Excalibur (Boorman _ 81)
11 S.O.B. (Edwards _ 81)
12 Honkytonk man (Eastwood _ 82)
13 Brazil (Gilliam _ 84)
14 Under fire (Spottiswoode _ 83)
15 Les copains d'abord (Kasdan _ 83)
16 Aliens (Cameron _ 86)
17 Salvador (Stone _ 86)
18 Blow out (De Palma _ 81)
19 Un dimanche à la campagne (Tavernier _ 84)
20 La porte du Paradis (Cimino _ 80)...

Classement tout à fait anecdotique utilisé pour en décompter 20.
vic
viking
Posts: 3589
Joined: 26 Apr 03, 18:37
Location: IHTFP

Post by vic »

Les spécialistes pourraient-ils m'indiquer de bons films japonais pour cette décennies ??

A part les Imamura, les derniers Kurosawa, 1 ou 2 Ichikawa et le chef d'oeuvre absolu qu'est Himatsuri, ça me semble une période bien creuse pour le Japon...
Image Insane Insomniac Team

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.
Xavier
...
Posts: 6722
Joined: 5 Jun 03, 01:49

Post by Xavier »

-Shining
-Elephant man
-Blow out
-Pulsions
-Les aventuriers de l'arche perdue
-Indiana Jones et le temple maudit
-Indiana Jones et la dernière croisade
-La mouche
-Amadeus
-Comédie érotique d'une nuit d'été
-La rose pourpre du Caire
-Une autre femme
-Radio Days
-Crimes et délits
-Hannah et ses soeurs
-Dead Zone
-Batman
-Brazil
-Terminator
-Retour vers le futur
-Y a-t-il un flic pour sauver la reine?
Requiem
David O. Selznick
Posts: 12124
Joined: 13 Apr 03, 10:37
Location: In the veins of the Dragon

Post by Requiem »

vic wrote:Les spécialistes pourraient-ils m'indiquer de bons films japonais pour cette décennies ??

A part les Imamura, les derniers Kurosawa, 1 ou 2 Ichikawa et le chef d'oeuvre absolu qu'est Himatsuri, ça me semble une période bien creuse pour le Japon...
Tu m'étonnes que c'est creux, c'est ce qu'on appelle la crise. A ceux que tu cites, pas besoin j'imagine d'ajouter les films d'Oshima durant cette période (Furyo + Max mon Amour), tu connais sans doute par coeur. Par contre, je ne peux que chaudement te recommander (si tu n'en es pas déjà familier) les films d'Itami Juzo (principalement Tampopo et Minbo no onna), Teshigahara Hiroshi (Summer Soldiers), Hasegawa Kazuhiko (The man who stole the sun et The Youth killer), Oshii Mamoru (L'Oeuf de l'Ange)... Il y en a forcément d'autres dont je n'ai pas les noms en tête sur le moment. Tu peux aussi penser (si tu trouves les films) à des cinéastes que je ne connais pas ou mal, mais qui sont extremement réputés pour leurs films sur cette période que ce soit Yanagimatchi Mitsuo (que tu as cité), Hayashi Kaizo (connu surtout pour Zipang, ses films des années 80 sont parait il très interessants) ou Oguri Kohei (qui a si je me souviens bien reçuun prix à Cannes pour un film dont je ne me rappelle plus le titre). :wink:
Image
ENTER THE DRAGON...
Reine du bal masqué saison 11
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

Dur !!

je prefere nettement les 70's mais de tres bons films dans les 80's :)

par ordre chronologique et un film par realisateur


Blow out (De Palma-1981)
S.O.B (Edwards-1981)
Dressé pour tuer (Fuller-1981)
Fanny et Alexandre (Bergman-1983)
Honkytonk man (Eastwood-1983)
L'Etoffe des heros (Kaufman-1983)
Il etait une fois en Amerique (Leone-1983)
A nos amours (Pialat-1983)
Gremlins (Dante-1984)
Ran (Kurosawa-1985)
After Hours (Scorsese-1985)
Maine-Ocean (Rozier-1986)
Radio days (Allen-1987)
De bruit et de fureur (Brisseau-1987)
Gens de Dublin (Huston-1987)
Blue Velvet (Lynch-1987)
Tucker (Coppola-1988)
Abyss (Cameron-1989)
Faux-semblants (Cronenberg-1989)
Le Temps des gitans (Kusturica-1989)


surement des oublis.....
Image
User avatar
Vic Vega
Roi du BITE
Posts: 3438
Joined: 15 Apr 03, 10:20
Location: South Bay

Post by Vic Vega »

Requiem wrote:
vic wrote:Les spécialistes pourraient-ils m'indiquer de bons films japonais pour cette décennies ??

A part les Imamura, les derniers Kurosawa, 1 ou 2 Ichikawa et le chef d'oeuvre absolu qu'est Himatsuri, ça me semble une période bien creuse pour le Japon...
Tu m'étonnes que c'est creux, c'est ce qu'on appelle la crise. A ceux que tu cites, pas besoin j'imagine d'ajouter les films d'Oshima durant cette période (Furyo + Max mon Amour), tu connais sans doute par coeur. Par contre, je ne peux que chaudement te recommander (si tu n'en es pas déjà familier) les films d'Itami Juzo (principalement Tampopo et Minbo no onna), Teshigahara Hiroshi (Summer Soldiers), Hasegawa Kazuhiko (The man who stole the sun et The Youth killer), Oshii Mamoru (L'Oeuf de l'Ange)... Il y en a forcément d'autres dont je n'ai pas les noms en tête sur le moment. Tu peux aussi penser (si tu trouves les films) à des cinéastes que je ne connais pas ou mal, mais qui sont extremement réputés pour leurs films sur cette période que ce soit Yanagimatchi Mitsuo (que tu as cité), Hayashi Kaizo (connu surtout pour Zipang, ses films des années 80 sont parait il très interessants) ou Oguri Kohei (qui a si je me souviens bien reçu un prix à Cannes pour un film dont je ne me rappelle plus le titre). :wink:
Requiem tricheur.:) Le superbe Teshigahara qu'il cite date de 1972, the Man who stole the sun de 1979. Sur cette période outre les deux AK, les Imamura et Itami et Furyo, je vois Portrait d'un Criminel
de Gosha que j'aime beaucoup, du Fukasaku mercenaire sympa mais pas renversant rayon mélo (la Rivière Dotonbori) et comédie (la Marche de Kamata qui est la grosse comédie à succès de la période). C'est la période de la fin du système de studios mais où la scène indépendante n'a pas encore pointé le bout de son nez, où le cinéma d'animation commence à faire parler de lui et où le Japon fait parler de lui en festival par ses auteurs certifiés -Oshima, Kurosawa, Imamura enfin reconnu en Occident-. Et aussi celle où les Japonais se sacrifient pour une propsérité économique au sommet, pas le temps d'aller au ciné. :wink: Une décennie de transition et la période où c'est plutôt HK qui est le cinéma leader en Asie du Sud-Est.
ImageImageImageImage
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Pas envie de faire une liste, mais c'est durant cette décennie que j'ai découvert le cinéma et c'est grâce à un film de mon année de naissance que je me suis vraiment pris de passion pour le 7ème art. Le film en question: Return of the jedi.
"Give me all the bacon and eggs you have."
mannhunter
Laspalès
Posts: 16308
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

fatalitas wrote:Dressé pour tuer (Fuller-1981)
choix qui me fait très plaisir,c'est l'un de mes films préférés (vivement un dvd...)! :wink:
vic
viking
Posts: 3589
Joined: 26 Apr 03, 18:37
Location: IHTFP

Post by vic »

Requiem wrote:
vic wrote:Les spécialistes pourraient-ils m'indiquer de bons films japonais pour cette décennies ??

A part les Imamura, les derniers Kurosawa, 1 ou 2 Ichikawa et le chef d'oeuvre absolu qu'est Himatsuri, ça me semble une période bien creuse pour le Japon...
Tu m'étonnes que c'est creux, c'est ce qu'on appelle la crise. A ceux que tu cites, pas besoin j'imagine d'ajouter les films d'Oshima durant cette période (Furyo + Max mon Amour), tu connais sans doute par coeur. Par contre, je ne peux que chaudement te recommander (si tu n'en es pas déjà familier) les films d'Itami Juzo (principalement Tampopo et Minbo no onna), Teshigahara Hiroshi (Summer Soldiers), Hasegawa Kazuhiko (The man who stole the sun et The Youth killer), Oshii Mamoru (L'Oeuf de l'Ange)... Il y en a forcément d'autres dont je n'ai pas les noms en tête sur le moment. Tu peux aussi penser (si tu trouves les films) à des cinéastes que je ne connais pas ou mal, mais qui sont extremement réputés pour leurs films sur cette période que ce soit Yanagimatchi Mitsuo (que tu as cité), Hayashi Kaizo (connu surtout pour Zipang, ses films des années 80 sont parait il très interessants) ou Oguri Kohei (qui a si je me souviens bien reçuun prix à Cannes pour un film dont je ne me rappelle plus le titre). :wink:
Merci pour ces pistes.

Pour Oshima et Itami, je connais, en effet.

Bonne idée de me rappeller Hasegawa dont je rêve toujours de voir les films.

De Teshigahara, je connais essentiellemnt ses films des 60's mais il a en effet repris sa carrière en 1981. Summer Soldiers date de 1972. :wink:

Tu me rappelles que j'ai en vhs L'Homme qui dort de Oguri que je n'ai toujours pas vu. :shock:

J'ai également Circus Boys de Hayashi en vhs, film sympa mais moins réussi que Zipang.

J'ai un souvenir assez pénible de Promesse (1986) de Yoshida dont les films des 60's sont excellents.

Et je VEUX voir les autres films de Yanagimachi, dont les Feux d'Himatsuri reste un de mes films préférés.

Connais-tu les films réalisés par Seijun Suzuki durant cette période ?


D'autres suggestions les autres ?
Image Insane Insomniac Team

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.
vic
viking
Posts: 3589
Joined: 26 Apr 03, 18:37
Location: IHTFP

Post by vic »

Vic Vega wrote:
Requiem wrote:
Tu m'étonnes que c'est creux, c'est ce qu'on appelle la crise. A ceux que tu cites, pas besoin j'imagine d'ajouter les films d'Oshima durant cette période (Furyo + Max mon Amour), tu connais sans doute par coeur. Par contre, je ne peux que chaudement te recommander (si tu n'en es pas déjà familier) les films d'Itami Juzo (principalement Tampopo et Minbo no onna), Teshigahara Hiroshi (Summer Soldiers), Hasegawa Kazuhiko (The man who stole the sun et The Youth killer), Oshii Mamoru (L'Oeuf de l'Ange)... Il y en a forcément d'autres dont je n'ai pas les noms en tête sur le moment. Tu peux aussi penser (si tu trouves les films) à des cinéastes que je ne connais pas ou mal, mais qui sont extremement réputés pour leurs films sur cette période que ce soit Yanagimatchi Mitsuo (que tu as cité), Hayashi Kaizo (connu surtout pour Zipang, ses films des années 80 sont parait il très interessants) ou Oguri Kohei (qui a si je me souviens bien reçu un prix à Cannes pour un film dont je ne me rappelle plus le titre). :wink:
Requiem tricheur.:) Le superbe Teshigahara qu'il cite date de 1972, the Man who stole the sun de 1979. Sur cette période outre les deux AK, les Imamura et Itami et Furyo, je vois Portrait d'un Criminel
de Gosha que j'aime beaucoup, du Fukasaku mercenaire sympa mais pas renversant rayon mélo (la Rivière Dotonbori) et comédie (la Marche de Kamata qui est la grosse comédie à succès de la période). C'est la période de la fin du système de studios mais où la scène indépendante n'a pas encore pointé le bout de son nez, où le cinéma d'animation commence à faire parler de lui et où le Japon fait parler de lui en festival par ses auteurs certifiés -Oshima, Kurosawa, Imamura enfin reconnu en Occident-. Et aussi celle où les Japonais se sacrifient pour une propsérité économique au sommet, pas le temps d'aller au ciné. :wink: Une décennie de transition et la période où c'est plutôt HK qui est le cinéma leader en Asie du Sud-Est.
Tu as posté en même temps de moi. :wink:

Je ne connais pas encore le Fukusaku des 80's en effet, mais ça ne saurait tarder...

Il faut absolument que je découvre le Gosha dont tu parles (enfin tous les Gosha que je n'ai pas déjà vu.... :mrgreen:
Image Insane Insomniac Team

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.